fbpx

Tag: Daniel VEREECKE

Les drôleries de la Génovéfine: des « grands projets » sans budget…

Des projets présentés comme prioritaires mais sans crédit sur l’année 2022….

Cette deuxième partie de l’interview porte sur des projets qui apparaissent comme prioritaires dans le propos mais n’ont jamais été évoqués en Commission et par conséquent en Conseil. Prenons la salle socioculturelle dont le 1er adjoint qu’elle n’est « socio culturelle que pour les subventions, ont verra après ce qu’on en fait…. », dans le programme des majoritaires, elle figurait dans l’ancien local PREVOTE comme prévu dans le précédent mandat. Trois mois après l’élection, on apprenait par rumeur qu’ils envisageaient une construction sur le terrain, jamais évoqué officiellement nulle part. Cette idée fut également abandonnée et le Maire et son équipe présentèrent à l’intercommunalité l’idée d’implanter cet équipement sur la zone 1AUi après révision du PLU et ce pour l’argumenter. Mais une zone 1AUi ce n’est pas fait pour recevoir des équipements publics quel qu’en soit la destination. Pourtant le Maire et se adjoints accusent ceux, notamment les riverains, qui se sont opposés à la révision d’être à l’origine de l’empêchement de la construction d’une salle. Des habitants qui s’opposent à ce dont on ne les a pas informés, le comble du ridicule n’est pas chez ceux que l’on croit. Cela dit la salle culturelle est budgétairement doté de 1 000€ ce qui exprime une volonté forte de la réaliser. Dans l’histoire de Sainte-Geneviève, c’est la première fois que l’on voit un bulletin municipal servir à tirer sur la population qui s’ait exprimé légitimement. Cela tient, sans doute, à l’école particulière du 1er adjoint en charge de la communication.

Quant à la médiathèque, malgré les demandes répétés des élus « Un Nouvel Avenir pour Sainte-Geneviève, notamment de Fabrice DORE, aucune réunion de commission, aucune réflexion sur le sujet. Certains élus majoritaires évoquent de l’installer dans le presbytère qui pourrait être acheté par la Commune, d’autres majoritaires parlent de construction derrière les écoles (bien planquée, quoi) et d’autres ne savent pas… et le Maire porte une définition dans cette interview qui ne correspond à rien de tout ça…?

Pour ce qui est de jeunes et du skate park, prévoir 5 000€ au budget parait hasardeux et encore bien insuffisant. Qu’il faille réaliser un équipement, oui, alors mettons y les moyens. La sécurité, tout sur les caméras.

Ce Maire a dissout par les faits « Voisins Vigilants » pendant que son Conseiller délégué sur le sujet annonçait la nomination de les Conseillers municipaux comme voisins vigilants, il y a plus d’un an. On attend toujours et pendant ce temps, la situation empire. Le Nouvel Elan n’est toujours pas là ou déjà épuisé…

A voir également sur ce point:

Les drôleries de la Génovéfine: qu’ont-ils donc à nous dire?

A qui parlent-ils? Pourquoi un micro? A moins que ce soit une rave party…. en direction de qui?
Il est démontré désormais qu’ils ont du mal à se faire comprendre.

On sait que cette majorité a bien du mal à nous dire où elle veut en venir mais de là à prendre des micros pour parler dans la rue devant personne, il y a de la marge. C’est pourtant ce que nous font, dans la dernière édition de l’info Génovéfine, le Maire et son adjoint à l’urbanisme qui posent en extérieur, micro en main pour parler on ne sait à qui? pour nous dire on ne sait quoi? C’est dur de se faire comprendre… pis le son y passe pas dans le papier…

Parlent-ils « aux oiseaux, au soleil et aux forêts, aux ruisseaux parfois, mais attention quand le temps n’est pas trop, comme dit la chanson de Gérard LENORMAN. Vous êtes beaucoup à vous le demander dans la Commune, après la publication du N°2 de la désinfo Génovéfine distribuée en avril 2022.

Cette série des « Drôleries de la Génovéfine » a pour vocation de répondre à la désinformation municipale fortement pratiquée par le 1er adjoint de cette équipe qui est sûrement l’auto interviewer, c’est à dire celui qui fait les demandes et les réponses de ces articles. Elle se poursuivra par des reprises entre autres des fausses informations contenues dans les bulletins ou autres supports officiels. Comme ils sont drôles, ils seront repris sur ce registre.

Il avait dit ouverture, concertation, transparence et démocratie… il vous a, il nous a menti…

Candidat, il nous promettait qu’il serait ouvert, il ne l’était pas, il ne l’est pas devenu; qu’il y aurait avec lui de la concertation, il n’en faisait pas, il y en a encore moins; qu’il y aurait de la transparence, il était opaque, on attend le changement; de la démocratie, il a vécu tout une vie en dehors de pratiques démocratiques (sa tentative de coup d’état contre notre Maire précédent en fin 2018 en est la preuve), il continue…

En attendant, lui et les siens ont la majorité, en usent et en abusent. Leurs pratiques du mépris est d’un niveau dont on aurait pu douter qu’il existe, nous avons des exemples. Nous pourrions les citer.

Lundi 10 Janvier 2022, j’ai fait une demande de transmission du Rapport du Commissaire Enquêteur, à propos de la modification du PLU, qu’il a du adresser à Monsieur le Maire, peu avant les fêtes, selon les prescriptions réglementaires. Après trois rappels, je n’ai toujours rien reçu. Pire, alors que ce rapport aurait pu être mis en ligne pour que les habitants puissent en connaître le contenu, comme la loi en dispose, tous les éléments concernant la procédure de modification du PLU ont disparu du site de la Commune (vérification faite au moment où j’écris ces lignes) et ce malgré une question sur le sujet. La Commission Urbanisme, nous avons été convoque le mardi 11, va se réunir, pour la première fois depuis les 18 premiers mois de ce mandat, ce lundi 17 janvier, nous devrons nous prononcer sur ce Rapport sans l’avoir eu, sans avoir pu le lire auparavant et ce malgré mes demandes.

Ouverture, concertation, transparence et démocratie où sont-elles? Merci au Courrier Picard de m’apporter un message de conclusion avec sa maxime de ce jour  » Examine si ce que tu promets est juste et possible, car la promesse est une dette » (Confucius). Ce qu’il promettait était juste et possible, ne coutait rien mais il reste une dette.

Gérard CHATIN, Conseiller municipal minoritaire « Un Nouvel Avenir pour Sainte-Geneviève »

Concertation: Gérard CHATIN a écrit aux maires de Noailles et Sainte-Geneviève, son courrier reste sans retour…

Le débat sur le SCOT de la THELLOISE est extrêmement important. Les élus du groupe « Un Nouvel pour Sainte-Geneviève ont demandé depuis le début de ce nouveau mandat, maintes fois, à ce qu’il y ait débat et position concertée des élus Génovéfains, aucune proposition.

Dans le cadre de l’élaboration du SCOT, les Communes de Sainte-Geneviève et Noailes sont censées constituer un pôle d’équilibre alors que tous les paramètres montrent des différences sociologiques, économiques et culturelles importantes. La désignation d’une personne pour aller représenter ce pôle est une erreur de l’intercommunalité d’autant si cette personne ne cherche pas la concertation au sein de sa Commune comme c’est le cas avec notre Maire Daniel VEREECKE. Mais malheureusement, cela semble également être le cas pour celui de Noailles, Benoît BIBERON, par ailleurs candidat aux départementales dans quelques semaines, ça promet. Les élus locaux n’ont aucune science infuse seuls. Ils ne sont que délégués à leurs fonctions par des électeurs qui ont besoin, voire le devoir de pouvoir s’exprimer entre deux scrutin. Les élus minoritaires, surtout dans la situation de Sainte-Geneviève, ne sont pas des élus de xième zone, ils doivent également avoir le droit à l’expression et au partage de la réflexion publique.

C’est dans cet esprit que j’ai écrit aux Maires des deux Communes le 17 avril dernier, respectant ainsi la philosophie de notre démarche des municipales 2020.

J’avais écrit au Président de l’intercommunalité, Pierre DESLIENS, qui lui au moins m’a répondu. Même si sa réponse est loin d’être satisfaisante .

Gérard CHATIN

Notre ZAC dans l’impasse…

Le 15 décembre se tenait un Conseil Communautaire de la Thelloise, précédé comme à l’accoutumée d’une Réunion de Commissions le 10 décembre. Les éléments de ces réunions sont parvenus aux élus le 8 décembre. En dernier point de l’ordre du jour d’un document de 215 pages figurait la vente de plus de 10 000m2 de terrains appartenant à la Thelloise sur la ZAC ‘Sainte-Geneviève/Novillers-les-Cailloux’, pour une somme de 10 000€, à la société ALCOPA AUCTION qui gère l’important site de vente d’automobiles. La présentation de l’opération aux élus portait sur « un projet de récupération des eaux pluviales afin d’utiliser celles-ci au nettoyage des véhicules ».

Ces terrains correspondent à un bassin de récupération des eaux pluviales, existant depuis de nombreuses années, situé en bordure de la route de la Chapelle (CD46), au bout de la Rue des Entreprises qui est actuellement en impasse. Problème, la cession de ces terrains par la Thelloise à une entreprise privée empêchera d’envisager, dans les meilleures conditions, un jour d’ouvrir cette impasse et de permettre une meilleure circulation non seulement pour la ZAC mais aussi pour tout le secteur et les Communes environnantes. Sans parler du développement économique de la zone qui se verrait compromis.

Le bassin existant, sur ces terrains, n’a jamais été efficace. Situé en hauteur du versant dont il est censé recueillir les eaux, il n’a jamais rempli sa fonction en restant désespérément vide. Ce point technique évoqué par Gérard CHATIN en accord avec Daniel VEREECKE absent à cette réunion du10 décembre ainsi que Christèle MARIN, autres Conseillers Communautaires, a eu pour réponse que la Société ALCOPA utiliserait des pompes pour remonter l’eau des écoulements pluviaux jusqu’au bassin mis en vente et que l’accès à la CD46 n’était pas souhaité par le Département.

Inquiet du projet qui, compte tenu de son emplacement, empêchera les possibilités d’ouverture de la Rue des Entreprises sur la CD46 dans des conditions optimales, Gérard CHATIN, a contacté le Maire de la Commune afin de tenter que les 3 élus municipaux au Conseil Communautaire arrivent avec une position partagée lors du vote du Conseil Communautaire du 15 décembre.

Lors d’une réunion de Commission communale se tenant mardi 15 au matin, alors que l’adjoint au Maire délégué aux Travaux se déclarait pour préserver ces terrains pour ouvrir l’impasse, d’autress membres de la Commission également, le Maire, tout en étant d’accord avec cette position, se déclarait insuffisamment informé sur la raison de la vente. Tout pouvait laisser penser que nos élus pourraient en réunion de la Thelloise, si ce n’est voter contre, du moins tous s’abstenir.

Finalement, seul Gérard CHATIN s’est opposé à la vente en votant contre. Daniel Vereecke, Maire de Sainte-Geneviève, et son Adjointe aux Finances, Christèle MARIN, ont voté pour, avec le reste de l’assemblée.

« Insuffisamment informés, il ne faut pas que cela reste en impasse » déclarait le Maire le matin, mais une fois sur place, les représentants de la majorité votent pour, sans demander la moindre explication à la Thelloise.

Depuis, on remblaie déjà le bassin. Jeudi 17 décembre, des pelleteuses acheminaient de la terre stockée sur le site du chantier de l’OPAC Rue Lejeune par l’entreprise Colas, et du chantier du parking quelques mètres en contre-bas de la Rue des Entreprises, le tout sur le territoire de Sainte-Geneviève/Novillers les Cailloux.

Un bassin rempli de terre pour recevoir les eaux de pluie, une ZAC condamnée à l’impasse … Cherchez l’erreur.

Dans l’Observateur de Beauvais (4/12/20): un article a attiré notre attention…

Dans Oise Hebdo (22/07/20): un article sur le Conseil du 17 juillet…

Nos échos du Conseil du dimanche 5 Juillet 2020: Un nouveau maire mais…

Les échos du Conseil municipal du  5/07/2020, 10h, Salle polyvalente:

produits par le Génovéfain Net

Près d’une vingtaine de personnes présentes dans l’entrée de la salle polyvalente qui a été aménagée de manière à préserver les distanciations et les consignes préfectorales. Deux journalistes de la presse locale, l’un de Oise Hebdo, l’autre, de l’Observateur de Beauvais.

Les places sont marquées des prénoms et noms des élus appelés à siéger en respectant l’ordre du tableau.

Le quorum est atteint. Jacqueline VANBERSEL, en tant que doyenne d’âge, doit installer le nouveau Conseil. Elle fait l’appel.

  1. Installation du Conseil Municipal :

Etaient présents: Daniel VEREECKE, Christelle MARIN, Pierre HAUTOT, Patricia BARBIER, Hervé KRAUZE, Françoise  RIBEIRO, Jean-Louis AGNES, Corinne KAPUSTA, Didier FALAMPIN, Xavier BOULIN, Dalila CHABRIER, Eric LE GUIENNE, Séverine DUPERCHE, Olivier POTIRON et Christelle VERMENIL pour la liste Un Nouvel Elan pour Sainte-Geneviève (NESG);

Gérard CHATIN, Nathalie CEDOLIN, Alain BOSC et Fabrice DORE pour la liste Un nouvel Avenir pour Sainte-Geneviève (NASG) ;

Jacqueline VANBERSEL, Dominique LABARRE Thierry REMOND pour la liste Force et Développement, Progressons Ensemble (FDPE)

Absents excusés avec pouvoir : Emilie FERNANDES avec pouvoir à Pierre HAUTOT pour la liste « Un Nouvel Elan pour Sainte-Geneviève» (NESG);

Madame le Maire, après avoir fait quelques rappels sur ses 25 années de Maire et fait quelques remerciements en direction de ses ex compagnons de route mais aussi de membres de l’administration municipale, quelque peu amère confirme ses propos tenus avant les scrutins et après le résultat du second tour et annonce sa démission immédiate. Elle regroupe les quelques documents devant elle et quitte la salle.

2) Election du Maire :

La présidence de séance échoit au plus âgé des élus siégeant, comme c’est la règle, il se trouve que c’est Daniel VEREECKE (70ans).

Il fait appel de candidatures pour la fonction de Maire et annonce sa candidature.

Des assesseurs sont désignés : Xavier BOULIN, Alain BOSC et Dominique LABARRE.

Gérard CHATIN demande la parole et annonce sa candidature et déclare qu’il sera présenté des candidats à chaque poste d’adjoints en appelant aux membres de la liste Force et Développement, Progressons Ensemble (FDPE) d’associer leurs candidatures pour ces votes. Aucune réaction des deux élus siégeant encore pour cette liste.

On passe au vote qui donne le résultat suivant Daniel VEREECKE obtient 16 voix, Gérard CHATIN 4 voix et il y 2 votes blancs.

Commentaire : Chaque candidat a reçu les voix des élus de sa liste, les élus de la liste Force et Développement, Progressons Ensemble (FDPE) ont préféré voter blanc malgré la proposition exprimée par Gérard CHATIN au nom de la liste Un nouvel Avenir pour Sainte-Geneviève (NASG) 

3) Détermination du nombre d’adjoints:

Monsieur le Maire, Daniel VEREECKE, déclarant qu’il souhaite déléguer et travailler en équipe propose qu’il y ait 6 adjoints.

Cette proposition est approuvée à l’unanimité.

Commentaire : Sans…

4) Elections des adjoints au Maire:

Monsieur le Maire rappelle qu’il y a deux possibilités soit élire nominativement chaque adjoint soit sous la forme de de liste présentée et propose cette deuxième solution. Deux listes sont présentées aux suffrages, un présentée par Daniel VEREECKE au nom de son groupe et conduite par Pierre HAUTOT et composée de Christelle MARIN, Hervé KRAUZE, Patricia BARBIER, Françoise RIBEIRO et Jean-Louis AGNES ; l’autre présentée par Gérard CHATIN au nom de son groupe et conduite par Nathalie CEDOLIN, Alain BOSC et Fabrice DORE.

On passe au vote qui donne le résultat suivant liste Pierre HAUTOT obtient 16 voix, liste Nathalie CEDOLIN 4 voix et il y 2 votes blancs.

Commentaire : Même commentaire que pour l’élection du Maire. Les adjoints sont élus sans que l’on sache sur quel secteur ils le sont… La liste Un nouvel avenir est encore la seule qui avait annoncé publiquement avant le scrutin qui serait adjoint et sur quel secteur…

5) Lecture de la charte de l’élu local:

Monsieur le Maire fait lecture de la charte qui pose un certain nombre de principe de bonne conduite et d’éthique. Il n’y a ni commentaire ni vote.

Commentaire : Sans…

Monsieur le Maire après avoir fait une courte allocution dans laquelle il évoque la fin d’une période, une page tournée, et félicite Jacqueline VANBERSEL pour les réalisations de mandats passés, et indique qu’il continuera les projets en cours dans la même direction et conclut…

Gérard CHATIN demande la parole et exprime son étonnement que ne soient pas annoncés de prochaines réunions, indiquant que des urgences sont posées par la situation de la COVID, la proximité des congés,…

Monsieur le Maire semble compatir mais informe qu’il est très pris dans la semaine qui vient, de nombreux rendez-vous, il semble reporter à plus tard les réponses aux questions posées. Il y aura de la concertation ajoute-t-il…

A l’issue de la réunion, Monsieur le Maire a fait regrouper les élus pour être pris en photo en groupe par la presse, « venez mon équipe ». Les élus de liste Force et Développement, Progressons Ensemble (FDPE) (Dominique LABARRE et Thierry REMOND) n’ont pas participé à cette prise de photos et sont partis sans un mot.

Commentaire :

Commentaire général: Il est curieux que ce premier Conseil ne pose pas les bases d’une méthode de travail y compris au regard de la période un peu particulière dans laquelle nous sommes. Le budget 2020 et le compte administratif 2019 de la Commune doivent être votés pour le 31 juillet. Il aurait été judicieux de poser les Commissions sans forcément les constituer.

Si la liste Un nouvel avenir avait été majoritaire, auraient été adressés la liste des propositions de Commissions et l’adjoint en charge avec l’ordre du jour, un calendrier de réunions aurait été proposé après avoir consulté sur les présences potentielles au regard des congés notamment. Aucun contact n’a été pris avec les représentants des listes minoritaires. Au regard du score très serré des élections, auraient été constituées des Commissions en respectant les proportions posées par le scrutin et, rappelons-le, en les ouvrant à des non élus…

Que le Maire pense que les élus constituent son équipe est une erreur, les élus sont le Conseil municipal.

Tout cela tend à donner l’impression d’une impréparation, de peu de changements et à douter de la concertation annoncée…

Séance close vers 11h….

Dans l’Observateur de Beauvais (19/06/20): un article sur les municipales…

Dans Oise Hebdo (17/06/20): deux articles sur nos municipales…

Dans Oise Hebdo (17/06/20): deux articles sur notre 2ème tour…

Achetez le journal…

Pour tenir compte des éditeurs de presse, désormais, nous ne publierons les articles complets (sauf urgence absolue) qu’après le retrait de la vente du journal concerné. Soit à partir du lendemain, pour un quotidien, une semaine après pour un hebdomadaire. Cette disposition est prise en vue de ne pas freiner la vente de la presse qui a bien besoin d’être soutenue par un lectorat suivi et des maisons de la presse qui sont des commerçants importants de nos villages.

Au moment de la parution, nous annonçons de façon résumée l’article qui a attiré notre attention. Après le retrait de la vente de l’édition, l’article complet sera mis en ligne.

Merci de votre compréhension

Dans le Courrier picard (15/06/20): un article sur le 2ème tour des municipales dans notre Commune…

Dans Oise Hebdo (3/06/20): un article sur le 2ème tour à Sainte-Geneviève

Retrouver l’article sur Oise Hebdo.fr

Dans Oise Hebdo (12/02/20): un article sur les municipales à Sainte-Geneviève…

dans le Courrier picard (11/02/2020): l’ex-premier adjoint commémore les 1 an de sa destitution…

Dans le Courrier picard (6/02/20): notre Maire et sa passion

Dans l’Observateur de Beauvais de ce jour: un article a attiré notre attention…

Dans Le Parisien de ce jour: un article sur les voeux du Maire de Sainte-Geneviève…


Sur Le Parisien Net (6/11/19): des nouvelles de la majorité…

Exclure, exclusif… ça continue…

Actuellement, le « Guide pratique 2019-2020 » de la Commune est en cours de distribution. Si vous avez un peu de temps, ou le sens de l’observation, vous remarquerez que le processus d’élimination se poursuit. C’est ainsi que, le 1er adjoint sans délégation mais pas destitué, Daniel VEREECKE qui figurait dans la constitution de la Commission des finances en 2018, et les années précédentes, ne figure plus dans cette Commission dans ce Guide 2019-2020. Il ne s’agit pas d’un oubli mais de la poursuite d’un processus d’élimination… engagé par les « formalités » de l’arrêté de retrait de délégations du 24 janvier, puis par la tentative de destitution du 19 février…

Le 26 mars, se tient la Commission des finances qui préparera le Conseil municipal du 3 avril lors duquel le budget 2019 devrait être présenté au vote. Daniel VEREECKE n’y est pas invité, ce n’est sûrement pas un oubli… D’autres membres ne sont pas invités, là encore, ce n’est sûrement pas un oubli!?…. Mais bien l’expression de ces processus d’exclusion…..

Dans le Courrier picard (19/02/19): un article sur les problèmes municipaux de Sainte-Geneviève…

Excès de pouvoir de l’exécutif municipal!?…

Gérard CHATIN a été destinataire, ce samedi, d’une lettre recommandée avec accusé de réception lui signifiant une interdiction d’accès aux locaux scolaires. L’élu minoritaire s’est rendu à la salle polyvalente, suite à ce qui lui était rapporté sur le fonctionnement de la restauration scolaire, pour se rendre compte par lui même, ce qui est, pour le moins, le rôle d’un élu.

Le plus fort de cette interdiction « personnelle » est qu’elle ne repose sur aucune réglementation y compris communale et est faite sous couvert de l’état d’urgence et de danger terroriste.

Sur place aucun problème particulier, il examine la situation, reste dans un point de la salle, sans s’avancer parmi les enfants à table, il échange un bonjour avec quelques agents, dont le Secrétaire général de Mairie avec lequel il converse quelques minutes.

La lettre va jusqu’à une menace d’utilisation des pouvoirs de police…!

Il s’agit là d’une méthode de harcèlement et de la « chasse aux sorcières », alors que dans cette de restauration se déroule des activités diverses au quotidien (loto, bourse aux vêtements, réunions diverses et variées, élections, ….) la seule présence d’un élu serait un gêne?…

 

Retrouvez les lettres sur le Génovéfain.net

La lettre adressée par Madame le Maire et son 1er adjoint

La réponse de Gérard CHATIN qu’il a transmise à Monsieur le Préfet de l’Oise