fbpx

Tag: sécurité

29 novembre 2022, à la Thelloise, Données et cybersécurité, comprendre les risques, les menaces et s’en protéger

Nos Nouveaux échos du Conseil (18/10/22): nos policiers municipaux seront équipés de caméras…

Point à l’ordre du jour: 4) Convention de coordination de la Police Municipale et Avenant no 1 (ajout caméras individuelles).

La parole est donnée à Xavier BOULIN, Conseiller délégué à la sécurité. Il s’agit de signer une convention avec l’Etat qui permet de compléter celle déjà signer en avril 2021 sur les questions de sécurité et de police municipale. Le port de ces caméras est effectivement une avancée pour les citoyens autant que pour les policiers municipaux.

L’accord est donné à l’unanimité.

Prochain sujet de ce Conseil: Nos Nouveaux échos du Conseil (18/10/22): la Thelloise au rapport…

Nos Nouveaux échos du Conseil: tous les points de l’ordre du jour du Conseil du 13 Septembre 2022:

CONVOCATION À LA RÉUNION DU CONSEIL MUNICIPAL LE MARDI 13 SEPTEMBRE 2022 à 20h30 à la Mairie

Affaires générales

  1. Création du Syndicat Mixte fermé de rattachement à l’OPH Oise Habitat et adhésion de la Communauté de Communes Thelloise à ce syndicat.
  2. Création d’une unité de méthanisation sur le territoire de la commune d’ Auneuil par la société BIOGAZ 60 DU PAYS DE BRAY pour la production puis l’injection de biogaz dans le réseau GRDF – Epandage sur la commune de Sainte-Geneviève des digestats – Avis.
  3. Réforme des modalités de publicité et d’entrée en vigueur des décisions administratives.
  4. Partenariat avec la commune de Chambly – Convention de mutualisation pour les formations au maniement des armes et aux techniques professionnelles d’intervention de la police municipale ainsi que diverses formations.

Travaux

5. Etude et mise en œuvre de plan de circulation sur la commune – Demande de subvention auprès du Département.

6. Convention de mandat pour la fourniture et la pose de bornes de recharge pour véhicules électriques sur le domaine privé de la commune.

Enfance et Jeunesse

7) Partenariat avec le Théâtre du Beauvaisis – Convention.

Questions des élus:

Questions groupe « Un Nouvel avenir pour Sainte-Geneviève » :

  1. Nous constatons que de plus en plus d’actes d’incivilité, voire de délinquances, sont perpétrés dans notre Commune. 

Nous en sommes informés, le plus souvent, par des habitants, pratiquement jamais par des voies officielles de la Municipalité. Nous souhaiterions être informés des mesures qui sont prises pour limiter ces faits et les procédures engagées pour en résoudre les effets et conséquences.

Questions groupe « Force et Développement – Progressons ensemble »

  1. Le jour de la rentrée, les parents d’élèves ont appris que les horaires de bus avaient changé, dû au changement de circuit. Cela a pour conséquence que certains enfants doivent rester 40 minutes dans le car, et disposent donc moins de temps pour déjeuner.  Surtout pour ceux qui descendent au petit Fercourt.

En effet les parents viennent à pieds dû à un manque de stationnement. 

De ce fait, cela devient compliqué pour eux de gérer la pause déjeuner…..

Serait-il possible d’intervenir auprès de Cabaro, qu’ils puissent revoir le circuit du ramassage des enfants des écoles ?

2. Cet été, a été marqué par une canicule spectaculaire, il faisait encore plus chaud et cela a duré plus longtemps qu’en 2003.

Certains aînés ont appelé en Mairie afin d’obtenir de l’aide. Il leur a été répondu qu’il fallait s’inscrire sur une liste pour être aidé…

Nous savons que lors de la distribution des colis, une liste avec les coordonnées des membres du CCAS est laissée.

Par expérience nous savons également que beaucoup d’aînés perdent cette liste ou ont le réflexe de téléphoner en Mairie.

Notre question est la suivante :

Serait-il possible de faire une piqûre de rappel aux personnes de plus de 70 ans, les personnes seules, par voie postale ou autre ? 

3. En début de mandature, vous nous avez dit avoir des contacts avec le Conseil Général pour « inciter », « trouver » un médecin généraliste pour notre commune. Pouvons-nous résumer vos actions ? 

L OPAC ne va pas laisser les locaux vides encore bien longtemps et les proposer à la location en résidence principale.

4. Lors d’un Conseil Municipal il a été évoqué des travaux d’aménagement du lieu-dit  » Le petit Paris ». Est-ce toujours d’actualité ? Ou en est l’étude et le chiffrage des travaux?

5. La protection et le bien-être animal est également au cœur de nos préoccupations. Nous souhaitons connaître vos intentions pour la protection et la nidification des espèces protégées du terrain nouvellement acquis rue Lejeune ?

6. Il semblerait que plusieurs renards aient été tué sur le territoire communal. Rappelons que cet animal protège les récoltes des nuisibles et que des règles simples permettent de les éloigner. Faire preuve de barbarie et de cruauté pour anéantir une espèce ne font pas grandir les hauteurs de ces faits.

7. Nous n’avons toujours pas reçu la lettre adressée aux Conseillers Municipaux rédigée par les habitants de la rue de Laboissière. Est-ce un oubli ?

Nos Nouveaux échos du Conseil (13/09/22): le final… l’exécutif municipal considère qu’il n’a pas à informer les élus des affaires de la Commune… il enfreint donc le Code Général des Collectivités Territoriales.

Un final incroyable, dans lequel face à une question on ne peut plus légitime et simple, les élus reçoivent une réponse inacceptable moralement, d’une part, mais aussi au sens de la loi, d’autre part.
On apprend aussi que nos élus majoritaires n’hésitent pas à couper le courant électrique d’un bâtiment communal pendant plusieurs semaines, le mettant ainsi hors sécurité et coupant ainsi les caméras qui le surveillent.

Questions posée par Nathalie CEDOLIN au nom du groupe «Un Nouvel Avenir pour Sainte-Geneviève»

Nous constatons que de plus en plus d’actes d’incivilité, voire de délinquances, sont perpétrés dans notre Commune. 

Nous en sommes informés, le plus souvent, par des habitants, pratiquement jamais par des voies officielles de la Municipalité. Nous souhaiterions être informés des mesures qui sont prises pour limiter ces faits et les procédures engagées pour en résoudre les effets et conséquences.

Encore une fois, et sur une question aussi sensible est-ce normal? c’est le Conseiller délégué à la sécurité qui est chargé de répondre. Il le fait en lisant comme un rapport de police un document d’une page environ et ce de façon à peine audible. Il évoque essentiellement le fonctionnement de la police municipale face aux comportements routiers. Il parle de procédure dont on n’a jamais entendu parlé au sein du Conseil et encore moins dans la population. C’est surréaliste, l’absence d’un an et demi en Conseil se sent parfaitement. Quant aux actes d’incivilité ou de délinquance sur lesquels porte la question, il n’en fait pratiquement pas état, selon lui « tout va bien » on est pas loin d’entendre « dormez tranquilles génovéfain, on s’occupe de tout ». Il est ensuite relayé par Pierre HAUTOT qui entraine le débat vers la question des gens du voyage dont il ira jusqu’à dire qu’il aurait voulu « qu’ils dégagent » et a qu’il a refusé la participation aux frais qu’ils avaient proposée allant ainsi à l’encontre d’une récente délibération du Conseil municipal. Il annoncera avoir coupé le courant du Centre Yves MONTAND parce que les gens du voyage s’étaient branchés dessus, mettant ainsi ce bâtiment communal hors de contrôle de sécurité.

Celui-ci a connu un début d’incendie dont les auteurs n’ont pu être repérés faute de caméra en service. Heureusement que des voisins vigilants ont réagi. Gérard CHATIN rappellera quelques faits dont il a eu connaissance par la rumeur: vol des câbles alimentant l’éclairage du terrain de foot en mai dernier, dégradation sur l’école maternelle… Le Maire minimisera ces derniers et son 1er adjoint exprimera à plusieurs reprises et de façon limite agressive qu’il n’informerai pas sur ces faits. Le Maire n’exprime aucune réponse, alors que c’est sa responsabilité qui est engagée. Il finira par clore les « débats » alors que que son adjointe aux affaires sociales et la Conseillère déléguée à la vie sociale se sont déjà levées, traitent déjà ensemble d’autre chose et interrogent même le Directeur général des services qui est pourtant en fonction d’encadrement administratif de la réunion. Quand l’irrespect devient épidémique au sein de l’exécutif et des élus majoritaires, on sait pas trop où et quand ça a commencé mais on sait déjà où ça nous mène… Pas encore où ça nous mènera…

Pour information:

– Le maire doit rendre compte à l’occasion d’une séance du conseil municipal, au moins une fois par trimestre, de ses décisions dans les domaines délégués

Comment le maire doit-il rendre compte, à chacune des réunions obligatoires, au conseil municipal, des décisions prises en vertu de la délégation qui lui est accordée Dans une réponse à une question écrite (1), le ministre de l’intérieur précise que les dispositions de l’article L. 2122-23 du code général des collectivités territoriales imposent au maire de rendre compte au conseil municipal des décisions qu’il a été amené à prendre dans le cadre des délégations d’attributions accordées par le conseil municipal, en vertu de l’article L. 2122-22. Ce compte rendu doit en principe être fait à chacune des réunions obligatoires du conseil municipal. Le conseil municipal devant se réunir au moins une fois par trimestre, en application de l’article L. 2121-7 du code susvisé. C’est donc au moins une fois par trimestre que le maire doit rendre compte de ses décisions dans les domaines délégués, à l’occasion d’une séance du conseil municipal. En l’absence de formalités prescrites par la loi, ce compte rendu peut, soit être présenté oralement par le maire, soit prendre la forme d’un relevé des décisions distribué aux conseillers municipaux. En tout état de cause, ce compte rendu doit assurer au conseil une information complète. Ainsi, le tribunal administratif, dans un jugement du 20 août 1997 (Masson c/ville de Metz, Lebon page 702), a considéré que le maire s’étant borné à une évocation excessivement succincte, il devait être regardé comme ayant refusé d’informer le conseil municipal ; un tel refus a été annulé par le juge qui a enjoint le maire de rendre compte au conseil municipal dans un délai de trois mois. (1) Question n° 62 980, J.O.Q.A.N. du 13 août 2001 (MAIRE Info,7 Septembre 2001)

– Faut-il informer le conseil municipal lorsque le maire n’exerce pas le droit de préemption urbain?

Note en date du 10/11/2021

Points à retenir :

  • Articles L. 2122-22 et L. 2122-23 du Code général des collectivités territoriales
  • Le conseil municipal peut, par délibération, déléguer les compétences prévues à l’article L. 2122-22 du CGCT, notamment celle relative à l’exercice du droit de préemption.
  • Par ailleurs, l’article L. 2122-23 du CGCT dispose que lorsque le maire prend une décision par délégation, celui-ci « doit rendre compte à chacune des réunions obligatoires du conseil municipal. »
  • Ainsi, lorsque le maire décide de ne pas préempter un bien en ne répondant pas à la déclaration d’intention d’aliéner (DIA), il s’agit d’une décision implicite. Le maire devra donc en informer le conseil municipal. A ce titre, il peut être pertinent de transmettre au moment de la convocation des élus à la réunion du conseil municipal, la DIA et le sens de la décision prise.

Le prochain sujet de ce Conseil: comptes et mécomptes autour du transport scolaire…

Dans le Courrier picard (1/07/22): la question de l’éclairage nocturne de nos Communes relancée…

Les drôleries de la Génovéfine: des « grands projets » sans budget…

Des projets présentés comme prioritaires mais sans crédit sur l’année 2022….

Cette deuxième partie de l’interview porte sur des projets qui apparaissent comme prioritaires dans le propos mais n’ont jamais été évoqués en Commission et par conséquent en Conseil. Prenons la salle socioculturelle dont le 1er adjoint qu’elle n’est « socio culturelle que pour les subventions, ont verra après ce qu’on en fait…. », dans le programme des majoritaires, elle figurait dans l’ancien local PREVOTE comme prévu dans le précédent mandat. Trois mois après l’élection, on apprenait par rumeur qu’ils envisageaient une construction sur le terrain, jamais évoqué officiellement nulle part. Cette idée fut également abandonnée et le Maire et son équipe présentèrent à l’intercommunalité l’idée d’implanter cet équipement sur la zone 1AUi après révision du PLU et ce pour l’argumenter. Mais une zone 1AUi ce n’est pas fait pour recevoir des équipements publics quel qu’en soit la destination. Pourtant le Maire et se adjoints accusent ceux, notamment les riverains, qui se sont opposés à la révision d’être à l’origine de l’empêchement de la construction d’une salle. Des habitants qui s’opposent à ce dont on ne les a pas informés, le comble du ridicule n’est pas chez ceux que l’on croit. Cela dit la salle culturelle est budgétairement doté de 1 000€ ce qui exprime une volonté forte de la réaliser. Dans l’histoire de Sainte-Geneviève, c’est la première fois que l’on voit un bulletin municipal servir à tirer sur la population qui s’ait exprimé légitimement. Cela tient, sans doute, à l’école particulière du 1er adjoint en charge de la communication.

Quant à la médiathèque, malgré les demandes répétés des élus « Un Nouvel Avenir pour Sainte-Geneviève, notamment de Fabrice DORE, aucune réunion de commission, aucune réflexion sur le sujet. Certains élus majoritaires évoquent de l’installer dans le presbytère qui pourrait être acheté par la Commune, d’autres majoritaires parlent de construction derrière les écoles (bien planquée, quoi) et d’autres ne savent pas… et le Maire porte une définition dans cette interview qui ne correspond à rien de tout ça…?

Pour ce qui est de jeunes et du skate park, prévoir 5 000€ au budget parait hasardeux et encore bien insuffisant. Qu’il faille réaliser un équipement, oui, alors mettons y les moyens. La sécurité, tout sur les caméras.

Ce Maire a dissout par les faits « Voisins Vigilants » pendant que son Conseiller délégué sur le sujet annonçait la nomination de les Conseillers municipaux comme voisins vigilants, il y a plus d’un an. On attend toujours et pendant ce temps, la situation empire. Le Nouvel Elan n’est toujours pas là ou déjà épuisé…

A voir également sur ce point:

Nos Nouveaux échos du Conseil (11/04/22): une question posée par un habitant relayée… Le feu rouge du Petit Fercourt n’est pas aussi intelligent que l’on pouvait le penser…

Cet article concerne les questions des élus, la 2ème posée par Gérard CHATIN : Par ailleurs, un habitant nous a envoyé la question suivante :

– Pourriez-vous aborder les excès de vitesse de la rue Maurice Bled ?

– L’impossibilité de déclencher les feux tricolores au Petit Fercourt lorsque nous sommes en vélo. Ce problème est dangereux car seuls deux moyens de traverser la route en direction de Laboissière-en-Thelle s’offrent aux cyclistes soit passer au feu rouge soit attendre qu’une voiture se positionne sur la boucle pour déclencher le feu.

Ils ont installé un feu intelligent….!
Dessin paru le 24 Juin 2018

C’est Jean-Louis AGNES, adjoint aux Travaux, qui répond et rappelle qu’une étude va être menée allant vers un plan de circulation et que les évaluations de vitesse seront sur chaque rue. Pour ce qui est du feu du Petit Fercourt (contrairement à ce que beaucoup pouvait penser) ne réagit pas à la présence de vélo mais seulement aux véhicules par rapport à leur vitesse et notamment au dépassement du50km/h. En d’autres temps, lors de son installation, il avait été que ce feu était « intelligent », pas tant que ça, finalement!

Les autres points de ce Conseil:

Lire la suite

Nos nouveaux Echos du Conseil (11/03/22): La sécurité des écoles en débat…

Cet article porte sur la question suivante posée par Thierry REMOND: b) Je vous avais fait parvenir une question pour un précédent Conseil concernant un problème d alarme a l’école Camille CLAUDEL. Le compte rendu de ce Conseil ne précisant pas réellement la résolution de ce problème, pouvez vous faire savoir s il est résolu, et de quelle manière ? 

L’école de filles quand elle n’était pas encore l’école Camille CLAUDEL devenu mixte à partir du milieu des années 60…

La question posée, qui selon son auteur, Thierry REMOND, a été adressée il y a quelques temps et aborde le point de la sécurité dans nos écoles. Ce sujet est ressorti d’un Conseil d’école, il y a plusieurs mois, et est restée sans solution. Thierry REMOND remet ce sujet primordial sur la table, c’est la sécurité de nos enfants qui est en jeu. L’alarme ne serait pas audible dans certaines classes et notamment dans le préfabriqué, vous savez celle qui a coûté près de 240 000€ et devait être là que provisoirement nous avait dit un certain Daniel VEREECKE, alors 1er adjoint. Même tirer un câble semble poser un problème.

Vers le point suivant du Conseil; les questions des élus: l’état du city stade

Dans le Courrier picard (19/01/22): une autre sécurité est possible…

On remarquera la Mairie de ce petit village livrée il y a environ deux ans.

Un message de VOISINS VIGILANTS ET SOLIDAIRES

LA GENDARMERIE ALERTE SUR DES FAUX MAILS

Chers Voisins Vigilants et Solidaires,

Toutes les brigades de gendarmerie nationale alertent depuis le début du mois d’octobre sur la circulation de faux mails.

Ces mails sont de fausses convocations en justice : le message indique que des poursuites judiciaires sont engagées à votre encontre pour des faits de « pédopornographie, pédophilie, exhibitionnisme, cyber pornographie et trafic sexuel » envoyées au nom du général Christian Rodriguez, le directeur général de la gendarmerie nationale.

Ils ont pour but de récupérer des données personnelles que vous ne donneriez pas en temps normal, comme des coordonnées bancaires et autres données sensibles.
Si jamais vous recevez ce genre de mails, surtout, ne pas y répondre, le mettre à la poubelle et faire un signalement.

Les signalements de contenus suspects ou illicites peuvent se faire sur le site PHAROS mais également sur magendarmerie.fr, des gendarmes sont là pour vous répondre par chat, 7 jours sur 7 et 24h sur 24. C’est une plateforme d’aide dédiée pour les conseils sur l’outil digital et sur la plateforme du gouvernement cybermalveillance.gouv.fr
Vous pouvez aussi contacter le 0 805 805 817.

La gendarmerie rappelle qu’elle n’envoie pas de mails de ce type.

https://www.leprogres.fr/faits-divers-justice/2021/10/12/convocation-en-justice-pour-pedophilie-la-gendarmerie-alerte-sur-des-faux-mails-en-circulation

Le Génovéfain Net relaie les messages de VOISINS VIGILANTS ET SOLIDAIRES

La Rue Monte à Regret* bloquée et quasi privatisée…

Non prise, débattue et même pas présentée en Conseil, à peine évoquée en Commission Domaine Communal, Développement Durable et Travaux une décision qui vient d’on ne sait où?

En double sens interdit jusqu’à aujourd’hui,
elle est désormais en impasse
Sur la Nationale, l’absurde, en sens interdit
et barrée par des vasques

On savait déjà que cette majorité nous menait dans l’impasse.

Cette rue était déjà en double sens interdit ce qui la privatisait quasiment. Pour la tranquillité de quelques-uns qui ne l’auront pas sans problème, le Maire a décidé de la boucher totalement.

  • Comment va se faire le ramassage des poubelles ?
  • En cas d’incendie, quelle capacité d’intervention pour les pompiers?
  • Comment faire demi tour pour les riverains au bout de la rue?
  • Comment vont faire les convois funéraires?
  • En cas d’incident sur la Rue Maurice BLED et/ou sur le carrefour de la Nationale avec la Rue Maurice BLED, cette voie permettait de délester la circulation, cela a déjà été le cas, comment fera-t-on?

On est maintenant sûr que notre

adjoint à l’Urbanisme

n’est pas urbaniste.

La mise en impasse de la Rue du 7 Juin 1940* provoque débat dans la population et parmi les élus: lien vers un autre article paru le 20 juillet sur les suites de cet article

* Surnom de la Rue du 7 Juin 1940, bien de nos anciens, parce qu’elle menait au cimetière

Extrait de Nos échos du Conseil du 11/02/21: les questions diverses où l’on apprend que tout va bien…

17) Questions diverses :

La maison brûle mais tout va bien…

Monsieur le Maire évoque les questions qu’il a reçues et avant de donner la parole à Xavier BOULIN, Conseiller délégué à la Sécurité, indique qu’elle porte sur Voisins Vigilants. Il semble, à ce niveau, utile de donner le texte de ce qui a été adressé :

Monsieur le Maire,

Dans le cadre du prochain Conseil municipal, nous pensons, dans le cadre des questions écrites, qu’un point devrait nous être fait à propos de la rencontre sur la sécurité que vous avez eue récemment et dont il a été fait état sur le Facebook de la Commune ? Quelles approches des questions de sécurité ont été faites et quelles conclusions ont été tirées ?

Par ailleurs, nous sommes étonnés de la non-inscription des points « Compte rendu des Commissions », d’une part, et « Questions diverses », d’autre part. Les Commissions travaillent, elles se réunissent, l’ensemble du Conseil doit être tenu informé de ces travaux, nous nous étions entendus sur ce point lors du débat sur le règlement intérieur (Pierre HAUTOT avait à raison proposé que tous les comptes rendus des Commissions soient diffusés à tous les élus), et le droit aux questions diverses subsiste.

Ensuite, j’apprends, ce jour, que l’Assemblée générale du Comité des Fêtes s’est tenue ce samedi 6 février 2021, les membres du Conseil en sont membres de droit, j’apprends également que vous y étiez présent avec d’autres représentants de votre majorité. Je déplore que l’ensemble des membres du Conseil n’est pas été informé comme c’était le cas auparavant.

Je vous prie, Monsieur le Maire, de bien vouloir agréer l’expression de ma considération.

Gérard CHATIN Conseiller municipal « Un Nouvel Avenir pour Sainte-Geneviève »

12 Rue du Bel air 60 730  Sainte-Geneviève 06 27 45 37 12 03 60 29 36 05

Xavier BOULIN évoque que la réunion qui s’est tenue avec la gendarmerie a pu faire le point sur les actions conjointes entre les gendarmes et la police municipale. Une action de prévention a été menée avec les collégiens. Il ajoute qu’il n’y a pas de question particulière de sécurité sur Sainte-Geneviève, nous ne sommes pas dans un secteur ultra criminogènes, l’essentiel sont des comportements routiers gênants, il évoque les problèmes d’effectifs de la gendarmerie, l’information circule bien entre la gendarmerie et nos policiers. Pour ce qui de l’évolution de voisins vigilants, il est souhaité que tous les élus s’inscrivent dans le processus, cela n’exclurait pas que des habitants le fassent. Ils expliquent à ce propos que s’il n’y a pas eu de réunion Voisins Vigilants c’est aussi du fait des questions d’effectifs de la gendarmerie. Il regrette qu’il y ait des messages alarmants sur Facebook.

Commentaire : Un niveau de réponse très satisfaisant même si on aimerait être un peu plus impliqués.

Monsieur le Maire reprend la parole et reprend les autres questions posées. Gérard CHATIN exprime sa satisfaction des réponses apportées par le Conseiller délégué à la sécurité et indique qu’effectivement il y avait d’autres questions dans son courriel. Il marque son étonnement de la disparition des points questions divers et compte rendu des Commissions et conclut sur le fait que les élus n’aient pas été invités à l’Assemblée générale du Comité des Fêtes, les élus sont membres de droit du Comité des Fêtes, qui se tenait la semaine passée. Dans le passé tous les élus étaient invités à toutes les assemblées d’associations par le Maire.

Monsieur le Maire répond un peu gêné qu’il a souhaité faire restreint, il n’y avait que 4 personnes qui participaient. Il cite les participants lui-même, Emilie FERNANDES, Françoise RIBEIRO et Christelle MARIN et précise qu’il n’y avait même pas Monsieur HAUTOT, il rappelle les difficultés du moment et informe de l’annulation de l’assemblée générale de l’UMRAC qui devait se tenir ce samedi 20 février. Quand on reviendra à une vie normale, tous les élus seront invités. Il remercie pour cette séance dont il engage la clôture mais Pierre HAUTOT prend la parole pour parler du guide pratique, il appelle Gérard CHATIN à l’écouter, ce dernier lui indique qu’il ne fait que ça de l’écouter qu’il prend même des notes, donc le guide pratique prend du retard du fait d’un manque d’annonceurs et les membres de la Commission l’apprennent en Conseil municipal, tout va bien.

Commentaire : Pour les Assemblées générales, il faudrait quand même faire attention car il y a quand même des questions de quorum.

Commentaire général : On avance, notre minorité constructive fait avancer des choses, mais il serait bien que la majorité soit aussi constructive et plus à l’écoute. Les Génovéfains apprécieront en lisant le compte rendu officiel, la manière dont est traité le débat qui, malgré quelques insuffisances, de part et d’autres, aura permis d’y voir plus clair. Le traitement permet de mieux comprendre pourquoi il y a eu changement de secrétaire de séance…. Les représentants de l’exécutif sont prêts à tout, même à certaines illégalités, pour appliquer leurs règles de fonctionnement. Face à de tels errements, la question se pose de savoir s’ils étaient vraiment prêts à gérer ?…

Séance close vers 22h25,

28 juin, votez: une sécurité améliorée

Notre programme

Dans le Courrier picard (17/04/20): un article sur des faits divers à Ham…

Quelques réponses à des questions envoyées pour le live du 11 mars 2020:

  • – Les questions de Jérémy
  • Quel est le plan de financement de vos différents projets de construction, leur impact sur les impôts, le délai prévisionnel d’application ?

Réponse : Le budget d’investissement réalisé chaque année est de l’ordre de 1 800 000€ en moyenne/an. Il faut rappeler que nous sommes subventionnés de l’ordre de 30% en moins que les Communes équivalente, nous irons chercher ces subventions et augmenteront donc la capacité d’investissement de la Commune. Nos projets sont évalués globalement entre 2 500 000 et 3 000 000 d’€. Sur 3 à 4 ans, ce qui est leur délai de réalisation, ils ne devraient pas poser de problème majeur. Leur impact sur la fiscalité pourrait être insignifiant voire nul.

Le programme de la Maire comporte deux projets bien plus lourds en coût.

  • Qu’en est-il de la construction rue nationale devant contenir un pôle médical ? Les travaux semblent à l’arrêt.

Réponse : Il ne s’agit pas d’un pôle médical. Le seul avantage de cette opération est de concentrer en un lieu les différents intervenants médicaux (généraliste, infirmières et dentiste) en un même lieu par ailleurs normalement aux normes d’accessibilité. Encore que, sur ce point, des doutes se sont posés récemment et expliquent une partie du retard des travaux par ailleurs causé par la gêne des câbles électriques sur la rue LEJEUNE, d’une part, la Nationale, d’autre part, ces questions étaient prévisibles. Nous n’avons pas trop d’informations précises sur les raisons des retards. En ce moment des travaux ont repris à l’intérieur et à l’extérieur, là où il y aura une vingtaine de logements.

  • Vous parlez de réviser le PLU. Envisagez-vous de nouvelles constructions sur Ste Geneviève ou bien de limiter la croissance de la commune afin de mettre en adéquation les infrastructures municipales avec la population ?

Réponse : Notre intention est de maîtriser la construction, d’avoir une meilleure implantation qui tienne compte des besoins, notamment en stationnement, par exemple. Sur l’espace SAUREL, il y avait moyen de faire mieux et d’élargir la Rue LEJEUNE,  nous avions fait une proposition qui allait dans ce sens en 2016 (jointe) adressé à tout le Conseil municipal mais jamais débattu. Il faut une démarche qui permette un rééquilibrage entre ce qu’est la population, ce qu’elle sera et les équipements. Des manques sérieux sont constatés.

  • Pourquoi construire 4 à 5 classes alors que la construction de 3 classes serait suffisante surtout dans l’hypothèse où la démographie de Ste Geneviève serait limitée ?

Réponse : Actuellement, une classe campe pour la 4ème année scolaire dans un bungalow  qui a coûté globalement 240 000€ pour des conditions déplorables d’enseignement pour nos enfants et les personnels, déjà une classe à réinstaller. Nous pensons qu’il faut installer la médiathèque dans l’école PAUCHET et donc un transfert de ces deux classes est nécessaire aussi pour regrouper sur notre site scolaire. Il y a un manque criant de locaux notamment pour des associations, le Club du 3ème âge campe depuis des années, l’AMAP de même, quelle place pour des initiatives nouvelles ?  Des besoins sont exprimés par l’état de l’école maternelle. L’évaluation des besoins se fera dès les premières semaines de mandats. La réalisation du restaurant scolaire conduit à maintenir là où elles sont les écoles. La Commune y possède un terrain de plus de 6 000m2.

  • Vous envisagez la construction d’un Hall multifonctions. L’activité judo est-elle concernée par ce projet sachant qu’elle compte un nombre important de licenciés pour un dojo plus que limité ?

Réponse : Oui, il concerne essentiellement le judo, qui fonctionne dans des conditions dangereuses, mais pas seulement pour le judo car d’autres activités pourront profiter de cet équipement. Le Centre Yves MONTAND connaît une évolution qu’il faut prendre en compte et accompagner.

  • Quel est votre position pour les locaux Prévoté et la réalisation d’une salle des fêtes ?

Réponse : Ce n’est pas pour nous une priorité, ce dont ont besoin nos habitants et leurs associations ce sont des locaux au quotidien pour les activités existantes, pour les initiatives nouvelles, ce n’est pas dans un bâtiment situé à 1,5km de tout avec un accès compliqué que nous répondrons à ces besoins réels et importants pour la vie sociale, la vie quotidienne des génovéfains. Ce lieu acheté il y a 12ans pour 800 000€ et pèse pour 70 000€ par an pour encore 7 ans, il ne s’y est rien passé, là est le vrai problème. Nous avons plein d’idées pour le faire vivre autour de projets économiques, d’économie sociale, d’animations pour les jeunes notamment… S’il n’y a pas d’engagement irréversible, nous ne poursuivrons pas ce projet coûteux et inapproprié. Nous mettrons à l’étude à la réflexion d’autres orientations.

**************************************************

– La question de Paulette

  • Est-il possible de créer un chemin protégé partant de la fin de la zone d’habitation de la rue de Noailles à la rue de l’Avenir (cabinet des kinés) afin de pouvoir se déplacer à pied en toute sécurité ce qui n’est pas le cas aujourd’hui, les camions et les voitures ne ralentissant pas dans la majorité des cas. Merci

Nous avons l’objectif de prioriser les déplacements par voie douce et piétonnier, par ailleurs, l’endroit que vous citez sera urbanisé à un horizon certes lointain mais il faut le considérer. Contrairement à d’autres endroits où des réserves ont été constituées, sur ce trajet, il n’en existe pas, pourtant il mène aussi au Centre Yves MONTAND, autre point important. Il faudra donc passer par la mise en place d’une réserve pour créer un chemin de circulation piétonnier, cela passera par le révision du PLU que nous souhaitons faire dès le début du mandat.

Bien cordialement

Un nouvel avenir pour Sainte-Geneviève

*************************************************************

– La question d’Hélène

Bonsoir à tous,

  • Est-il possible d’envisager un investissement consacré à l’esthétisme et à la cohérence esthétique du village: une vrai refonte paysagère, un parc, des candélabres…etc, des aménagements cyclables…Peut-on se satisfaire des seuls bacs à fleurs et parterres d’une grande tristesse!!! 

La question de l’esthétique du village sera traité, il faut tendre vers une unicité des mobiliers et aménagements urbains. Nous souhaitons favoriser les déplacements piétons et cyclistes et donc le plan de déplacement urbain que nous étudierons dès le début du mandat cherchera à prendre en compte ces questions en concertation avec la population.

Bien cordialement

Un nouvel avenir pour Sainte-Geneviève

*************************************************************

– La question de Delphine,

Bonsoir,

Petites questions

  • Pour les services municipaux, est-ce que vous prévoyez des améliorations au niveau des espaces verts qui sont très mal entretenus aujourd’hui? La biodiversité c’est beau mais c’est pas une excuse pour laisser une ville dans cet état. Cordialement,

    Delphine

Nous prévoyons de travailler ces questions sur plusieurs points : approches pédagogiques des habitants par les enfants mais pas seulement, unicité de l’implantation du fleurissement et des aménagements, … Plusieurs professionnels de ces questions sont dans l’équipe et au vu des questions adressées, il y a un vrai engouement sur ces sujets qu’il faudra transformer en dynamique.

Bien cordialement

Un nouvel avenir pour Sainte-Geneviève

*************************************************************

– Les questions d’Evelyne

Bonjour,

  • 1/ Nous n’avons plus qu’un médecin sur la commune. Quelles sont vos idées sur ce problème de démographie médicale ?

Réponse: Effectivement nous sommes en situation difficile. Malheureusement nous ne pouvons avancer plus avant la fin de la construction et voir comment ce projet produira quels résultats. Il ne faut pas exclure de reprendre le projet de maison de santé de façon sérieuse et active. C’est une de nos intentions.

  • 2/ Vous intéresserez-vous à la qualité des repas servis aux enfants (circuits courts et locaux ?)

Réponse: Bien sûr, actuellement ces questions sont par l’ILEP via un fournisseur qui ne semble pas pouvoir assurer un approvisionnement basé sur des producteurs locaux avec la qualité qui va avec. Nous verrons comment améliorer la restauration avec les parents et leurs représentants.

  • 3/ Vous avez dit que vous allez revoir quel usage donner au site Prévoté… Pouvez-vous développer un peu plus les idées que vous allez soumettre aux habitants ?

Réponse: Le projet de Salle sur ce site n’est pas, pour nous, une priorité. Il ne résoudra pas les besoins en salle au quotidien des associations et autres initiatives locales. Des projets multiples pourraient être mis en oeuvre sur ce site notamment en direction des jeunes mais pas seulement. Nous demanderons à ce que les financements obtenus aillent vers des projets plus urgents: école, médiathèque, hall de sports…

  • 4/ Quid d’une salle socio-culturelle: avez-vous pensé à une solution intercommunale comme il en existe  ailleurs ? Ou votre très bon projet de hall multi-sport pourrait-il aussi servir de salle de spectacle.

Je vous souhaite une très bonne réunion. Evelyne

Réponse: le besoin urgent d’un équipement sportif pour répondre à la pression sur les activités sportives du Centre Yves MONTAND doit être couvert, le dojo actuel est devenu dangereux. Nous interrogerons les communes voisines pour examiner ce qu’il est possible de faire avec elles mais ne pouvons présumer de leur intérêt pour ce projet. Quant au hall des sports, il n’a pas vocation à être une salle de spectacle, s’il s’avère opportun et possible financièrement d’avancer vers cette option nous l’envisagerons….

*************************************************************

– La question de Sylviane

  • Qu’est-ce qu’on envisage dans la rue Neuve, des ralentisseurs ont été installés, ils sont gênants pour les riverains et créent des inondations en empêchant l’eau des pluies de s’écouler? Problèmes aussi des poids lourds qui passent dans la journée?

Réponse: Ces ralentisseurs devront être revus, il n’est pas normal qu’ils posent des désagréments aux riverains. La question des poids lourds devra être traitée avec le plan de circulation et les disposition devront être prises pour que les poids respectent l’interdiction qui leur est faite de passer par cette rue.

*************************************************************

– Les questions de Willy:

  • Vu le taux de vol et de personnes qui se promène la nuit, comptez vous relancer « Voisins vigilants » car aucune dans la commune n’indique son existence? Ou en est la police municipale? beaucoup de bruits de couloir, a-t-on 2 policiers? J’ai rencontré la policière et lui souhaite beaucoup de courage.

Réponses: Si le processus « Voisins vigilants » existe sur notre commune, c’est un peu trop à profil, il se réunit peu et reste peu visible, nous le relancerons en sensibilisant plus d’habitants.

Les deux policiers ont arrêté leurs fonctions fin août 2019, mutés vers Persan-Beaumont. Après une période sans policier, une première entrée en fonction s’est faite début décembre, puis une seconde début janvier. Nous avons donc actuellement, de nouveau, deux policiers municipaux, un homme et une femme.

**************************************************************

– Question messenger :

  • Je suppose que la liste, même si cela n’est pas affiché est plutôt « de gauche ». Comment pouvez-vous donner envie à des personnes qui n’ont pas les mêmes opinions politiques que vous de voter pour votre liste? J’apprécie beaucoup la campagne et l’esprit d’ouverture que vous affichez, mais je soutiens le gouvernement actuel et cela me fait encore beaucoup hésiter…

Réponse:

Vous connaissez tous Gérard CHATIN pour ses engagements. Oui il présente une équipe sans étiquette. Il a créé le site Génovéfain, auquel toute la population peut accéder ainsi que les supports papiers édités et remis dans les boîtes aux lettres tout au long de ces années pour y commenter les actions et décisions prises par notre maire sortant.

Dans ce même temps il a proposé des rencontres de travail en vue des élections municipales.

Tout au long de ces réunions jamais il n’a été évoqué ou mis en avant ses idées politiques.

Au contraire il se veut rassurant et bienveillant pour la population.

Au bout de quelques séances de travail un groupe de tous horizons sociaux et politiques s’est tout naturellement formé autour de lui afin de travailler plus profondément sur les thèmes abordés. Pour nous, l’essentiel est de donner un nouvel avenir pour Ste Geneviève.

Plusieurs interventions ont été suscitées par cette question allant toutes dans le même sens: chacun son appartenance, là n’est pas la question…

Le 3ème live de la liste Un nouvel avenir pour Sainte-Geneviève: un nouveau succès d’audience et de démocratie

Publiée par Génovéfain Net sur Mercredi 11 mars 2020

Réaction de Philippe MARCOTTE suite aux déclarations de Daniel VEREECKE dans l’Observateur de Beauvais du 22/11/2019:

Cette rue a été refaite, il y a moins de deux ans sous l’autorité d’en ex 1er adjoint, Daniel VEREECKE, destitué et démissionnaire depuis fin octobre 2019, qui déclare aujourd’hui dans la presse qu’il faudrait la refaire.
De qui se moque-t-il?

En qualité d’ancien 1er Adjoint de  la commune de Ste Geneviève je me devais de réagir à cet article afin que chacun ne soit pas trompé par ses déclarations.

Analyse :

M VEREECKE a été conseiller municipal de 2008 à 2014, 1er adjoint depuis 2014  et  conseiller depuis quelques jour.

Comment peut-il dire qu’il faut une réelle sécurité aux abords des écoles, alors qu’il était adjoint aux affaires scolaires Qu’a-t-il fait pour cela pendant sa mandature?

 Réponse : Des trottoirs plus petits sur la rue Maurice Bled côté école Roger Pauchet et plus large en face de celle-ci. Les enfants se rendant à l’école ou le midi à la cantine sont la plupart du temps sur la chaussée. Trouvez l’erreur.

La voirie doit être totalement revue et rénovée. Qu’a-t-il fait, lorsqu’on voit l’entretien des trottoirs ornés d’ordures et la chaussée avec des nids de poule voire pire?

Réponse : Rien.

La Police Municipale doit être présente sur le terrain. Qu’a-t-il attendu pour donner des consignes dans ce sens aux Policiers qui ont quitté le village par manque de directive. N’était-il pas 1er Adjoint ?

Réponse : On peut se poser la question.

Il déclare également que l’Europe a octroyé au travers de la Région des subventions importantes pour les centres bourgs et le commerce local. Sachez que ces subventions ne sont pas octroyées d’un coup sans montage de dossier. Ils sont préparés à l’avance sur plusieurs mois voire des années et sont présentés aux instances en amont. Vous ne montez pas un dossier le 2 Janvier pour avoir la subvention le 3 Janvier. Il répondra peut être qu’il n avait plus de délégations. Encore une fois, qu’avait il préparé durant son existence de 1er Adjoint avec délégation  afin de déposer un ou plusieurs dossiers qui auraient pu être retenus par l’Europe.

Réponse : Une fois de plus Rien

Mme VANBERSEL n’a peut être pas eu tord de lui enlever ses délégations. Un premier Adjoint qui ne fait rien qui ne propose rien doit il vraiment rester Adjoint.

Il est invraisemblable que M. VEREECKE mette en avant certaines actions non effectuées par l’équipe municipale de Mme VANBERSEL alors  que lui-même n’a pas réalisé ou jamais proposé aux élus  ces actions lors des Conseils Municipaux.

Se présenter comme candidat au poste de Maire sans avoir mener d’action, sans dénoncer ouvertement le mauvais fonctionnement de l’équipe municipale en place depuis près de 6 ans. Devait-il attendre aujourd’hui pour démissionner après s’être vu retiré ses délégations par le Maire. Devait-il attendre 6 ans pour démissionner de son poste de 1er Adjoint. Peut être voulait il conserver une indemnité pendant tout ce temps. Pourquoi n’était-il pas présent au dernier conseil pour expliquer sa démission transmise directement au Préfet ? Est-ce le procédé normal ?

A mon avis non. Et vous qu’en pensez vous. Que ferez-vous en Mars ?

Je  souhaite à tous de bonnes fêtes de fin d’année.

Philippe MARCOTTE

Dans l’Observateur de Beauvais (22/11/19): une interview de Daniel VEREECKE

Dans l’Observateur de Beauvais (22/03/19): un article sur le rapport 2018 de la gendarmerie de Noailles

Dans l’Observateur de Beauvais (2/11/18): un article sur les pratiques locales de gendarmerie

 

L’article complet en téléchargeable PDF

Ils ne pouvaient pas prévoir…. (extrait du Conseil du 13 septembre 2018):

Le 3ème point à l’ordre du jour du Conseil du 13 septembre portait sur une décision modificative du budget pour pouvoir refaire les rue du Blanc mont après les travaux en cours, la photo ci-contre prise en mars dernier montre bien que cela était prévisible et que cela aurait pu être pris en compte dès le budget initial:

3) Budget principal 2018 – Décision modificative N°2 :

Madame le Maire explique que suite à la réalisation du réseau, qui n’était pas prévue, il sera nécessaire de refaire l’ensemble de l’enrobé de la voierie. Il est donc nécessaire de ré abonder de 90 000€ le chapitre 20 du budget l’opération sera compensé par une inscription au compte 16 – emprunt explique Christelle MARIN, adjointe aux finances.

Madame le Maire tente d’expliquer qu’elle a été très diligente face aux difficultés du chantier et aux contraintes subies par les riverains !….

Amélie LIARD-VAGNER pose la question de savoir quand les travaux sur le quartier.

Madame le Maire lui répond qu’elle manque d’éléments précis mais qu’ils devraient être terminés dans les derniers mois de cette année ou tout début 2019.

La décision modificative est adoptée à l’unanimité.

Thierry REMOND tient à déclarer que Madame le Maire a pris « une très bonne » décision en décidant d’aller une réfection globale de la chaussée.

Anne-Marie KRAUZE exprime combien les travaux ont été pénibles à supporter pour les riverains et que cela fait 1 an et demi que cela dure.

Georges BERSON signale qu’il sera refait un refait un gravillonnage avant la réfection globale cependant que Madame le Maire tente de conclure en précisant que l’on ne pouvait pas laisser les choses comme cela, qu’il y a eu des surprises avec de l’amiante et donc sur la durée des travaux, elle termine en indiquant qu’il faudrait que les riverains réduisent leur vitesse pour éviter les projections de cailloux….

Arrivée de Claude GARDETTE à 20h50.

 Commentaire : Alors qu’il y a un vote unanime sur la décision, il est curieux que l’on ressente le besoin de la justifier à ce point. Il est que pour en arriver là nombre de riverains ont interpelé les représentants de la Municipalité en recevant des réponses tout à fait inadaptées du type « C’est pas nous, c’est l’intercommunalité ou le syndicat des eaux…. », « On n’y peut rien », « il faut bien que cela se fasse »…. Alors que des riverains ont subies des dégradations de leurs carrosseries, de leurs pneus, de leurs clôtures ou pelouses…. Ce n’est qu’après des courriers adressés à Monsieur le Président de la Thelloise, à Madame la Présidente du Syndicat des Eaux avec copie à Madame le Maire  par Gérard CHATIN au nom des riverains que des mesures ont été prises : panneau de limitation à 30km/h en entrée de rue, consigne à l’entreprise de revoir leurs méthodes, réunion et rencontre par la Municipalité avec les riverains….

Il est tout de même anormal d’avoir à en arriver là. Ce n’est parce que les travaux sont faits dans un cadre intercommunal que nos responsables communaux perdent toute leur responsabilité.

Dans Le Parisien libéré (18/09/18): un article sur le conseil municipal du 13…

L’article complet en téléchargeable PDF

Pour en savoir plus sur ce Conseil allez sur Nos échos du Conseil

Dans Le Parisien Libéré (24/08/18): un article sur la qualité de l’eau dans l’Oise

Précision: nous sommes sur le Syndicat d’Ully Saint-Georges

L’article complet en téléchargeable PDF

Dans l’Observateur de Beauvais (3/08/2018): On évoque la déclaration de catastrophe naturelle

L’article en téléchargeable PDF

Pas d’explication…..

Lors du Conseil du 28 juin, Madame le Maire demande l’adoption du procès-verbal.

Le procès-verbal est adopté à l’unanimité moins un vote contre, celui de Gérard CHATIN

Commentaire : Ce compte rendu est considéré comme non conforme par Gérard CHATIN qui a adressé deux compléments qui, bien entendu, n’ont pas été pris en compte :

Copie du message adressé par Gérard CHATIN le 25 juin 2018, pour modification du compte rendu :

Pour transmission à Madame le Maire,

 

Dans le cadre du dernier Conseil municipal du 10 avril, au moment de la présentation du budget, j’ai fait remarquer qu’il n’y avait pas d’affectation budgétaire 657362- CCAS, il m’a été répondu qu’il s’agissait d’un « oubli » et que la somme figurait à la ligne du dessous. Ma remarque ne figure pas dans les débats du Conseil. Comment cet « oubli » a-t-il été rétabli ?

 

Dans le cadre des questions diverses, j’ai engagé une intervention que j’avais rédigée pour bien peser mon propos. J’ai été interrompu et conspué à un point que celui-ci a été couvert et non entendu. Dans le compte-rendu qui nous est proposé, les mots qui me sont attribués sont complètement déformés et ne correspondent nullement à l’état d’esprit de l’idée que je souhaitais présenter. Merci de bien vouloir trouver joint le texte de mon intervention dont je souhaite l’intégration au Compte rendu :

« La question de la sécurité a fait l’objet d’attribution de moyens importants dans notre Commune. L’ouverture récente de Voisins vigilants en est une autre approche.

L’insécurité dans une Commune c’est d’abord les tracasseries de voisinage, de proximité.

Celles-ci s’expriment, selon un certain nombre de nos concitoyens,  dans différents de nos quartiers par la présence de rassemblements de jeunes, notamment, avec leur conséquences : dégradations, papiers, canettes, bouteilles au sol ou ailleurs, bruits….

Cela pose deux questions :

  • Quelles actions en direction des jeunes dans notre Commune ?
  • Comment faire face à ces situations et retrouver le sens du vivre ensemble ?

Je propose que dans le cadre municipal mais de façon ouverte nous réfléchissions aux moyens d’y répondre. L’objectif est d’éviter la détérioration du climat de vie entre nos concitoyens. C’est un premier pas vers la sécurité »

Vous remerciant par avance,

Bien cordialement

Cela se passe de commentaire. Toutefois, on appréciera, la non explication concernant le budget du CCAS et l’interprétation d’une intervention complètement modifiée, sur le fond, d’une expression d’un élu.