fbpx

Elections législatives 2022: les dates et heures à retenir.

Vérifiez votre inscription sur les listes électorales

Sainte-Geneviève est dans la 2ème Circonscription de l’Oise, à l’Ouest du Département,
à gauche et en orange sur la carte: située à l’ouest du Département.
La députée actuelle a été élue LREM et est maintenant UDI.
La circonscription compte près de 170 communes.

1er tour de l’élection législative: Dimanche 12 Juin 2022

de 8 à 18h

Peut être candidat: tout citoyen Français en capacité civique. Sont électeurs, les personnes ayant plus de 18 ans à jour de leur inscription sur les listes électorales. Des situations peuvent avoir changé depuis les Présidentielles.

2ème tour de l’élection législative: Dimanche 19 Juin 2022

de 8 à 18h

Peuvent être candidats: ceux qui ont au moins 12,5% des inscrits au premier tour de scrutin, si bien sûr aucun candidat n’a obtenu plus de 50% lors de ce 1er tour. Sont électeurs, les personnes ayant plus de 18 ans à jour de leur inscription sur les listes électorales, des situations peuvent changer entre les deux tours (exemple: âge de 18ans requis passé entre les 2 tours,…).

Les prochaines réunions des élu(e)s « Un Nouvel Avenir pour Sainte-Geneviève »: article actualisé le 20 Mai 2022

les 4 élus « Un Nouvel Avenir pour Sainte-Geneviève ».
  • Vendredi 10 Juin 2022, 15h, Commission Déchetteries, encombrants + Eco-organisme des déchetteries du SMDO; élu NASG concerné Gérard CHATIN
  • Mercredi 22 Juin 2022, 14h0, Commission communale Urbanisme; élus NASG concernés Gérard CHATIN et Fabrice DORE
  • Nomenclature:
  • CCT: Communauté de Communes de la Thelloise
  • SIAEP: Syndicat Intercommunal d’Alimentation en Eau Potable d’Ully Saint-Georges
  • SMDO: Syndicat Mixte des Déchets de l’Oise (déchetteries et ordures ménagères)
  • SMTCO: Syndicat Mixte des Transports en Communs de l’Oise
  • NASG : Un Nouvel Avenir pour Sainte-Geneviève

5 Juin, Brocante aussi à Laboissière en Thelle…

Selon la municipalité, les travaux de la Rue de Lachapelle perturberont la circulation jusque fin août 2022

A la suite de la réunion publique organisée le 16 mai, il est possible de déterminer les conséquences des travaux sur la Rue de Lachapelle.

Tout d’abord, la voie sera fermée dans le sens Nationale vers Lachapelle Saint-Pierre pendant toute la durée des travaux, elle restera utilisable normalement dans le sens inverse, Lachapelle Saint-Pierre vers Sainte-Geneviève.

Ensuite, il est conseillé de passer par la Rue Lejeune qui restera en sens unique comme elle l’est maintenant depuis plusieurs mois. Il est bien sûr aussi possible de passer par Novillers les Cailloux pour rejoindre Lachapelle Saint-Pierre ou Cauvigny.

Une réunion publique nécessaire mais bien tardive…

Fête de la Nature, Noailles, 20 – 22 Mai:

Une réunion publique nécessaire mais bien tardive…

Une grande partie du public avec au fond, à la table, Jean-Louis AGNES, Adjoint aux Travaux

A peine une trentaine de personnes à cette réunion pour informer, certes tardivement, les riverains des travaux qui vont s’opérer sur la Rue de Lachapelle. Tardivement, même l’adjoint concerné en a convenu même s’il s’est senti obligé de rappeler que l’initiative des travaux revenait au Département de l’Oise qui refait la route sur la partie entre la Nationale et le stade. Tardive, car les travaux commençaient le lendemain, ce que même les élus « Un Nouvel Avenir pour Sainte-Geneviève » n’ont appris officiellement que lors de cette réunion. Après que le Maire ait ouvert la réunion, avant de s’intégrer au public, Jean-Louis AGNES a présenté la teneur des travaux: réfection de la route, trottoir PMR de 1,40 sur la partie donnant sur l’ex propriété SAUREL, plateau relevé au carrefour de la Rue Lejeune,… Il a également été question des travaux de la construction des logements qui doit s’engager très prochainement, ce qui a valu u petit quiproquo avec l’adjoint à l’urbanisme, présent mais dans le public, ce qui est étonnant pour un sujet qui le concerne pleinement quoiqu’il en dise ou pense.

Jean-François CHEVALIER a tenu à exprimer ses regrets de la tenue tardive de cette réunion qu’il avait demandée avec nombre de riverains très précisément, selon lui, le 15 mai 2021. Il a rappelé, non sans difficulté, les problèmes d’inondations causés par la proximité des champs et la déficience du fossé mal entretenu. Il a également émis des doutes sur l’efficacité du plateau au carrefour qui pourrait amplifier les problèmes d’évacuation des eaux pluviales. L’adjoint et même le Maire ont paru agacés, pour le moins, par ces remarques sur lesquelles ils ont plutôt botté en touche que chercher à voir des solutions. L’adjoint aux travaux s’est, toutefois, engagé à examiner la proposition de repousser le plateau devant l’entrée du stade. La durée des travaux est prévue jusque fin août 2022.

Gérard CHATIN et Fabrice DORE, membre de la Commission Travaux et Conseillers municipaux « Un Nouvel Avenir pour Sainte-Geneviève » étaient présents à cette réunion

Une certaine tension a marqué cette réunion, elle confirme ce que les élus « Un Nouvel Avenir pour Sainte-Geneviève » ont toujours dit et répété maintes fois « la concertation, c’est avant les opérations », et en tous cas pas la veille des travaux.

Une conférence sur école et pauvreté à Beauvais, le 20 Mai.

Les Drôleries de la Génovéfine: entre découvertes, aveux et incompréhensions, l’adjoint à l’urbanisme nous fait quoi?

Notre adjoint à l’Urbanisme commence par se plaindre des « constructions poussent comme des champignons », lui qui a cédé en moins de deux mois, là où ces prédécesseurs, Daniel JONARD avant 1995, puis Jacky BEAUDOIR, entre 1995 et 2020, avaient su résister pendant plus de 30 ans et avaient pu éviter les dérangements que nous voyons poindre avec le chantier de la construction de 3 logements et de leurs garages, on peut d’ailleurs se demander où sont les 2 places obligatoires par logement. L' »Urbaniste » a donc encore échoué par cette décision prise le 20 septembre 2020.

Hé oui, cela pose déjà des problèmes de stationnement, il en est responsable, quant aux problèmes de voisinages, il sait déjà qu’il les aura créés, cela n’excuse pas les difficultés que ces habitants vont connaître pour des années. Les légères modifications apportées au PLU ne résoudront pas ces questions. Elles sont nettement insuffisantes. Ramener l’échec de la procédure de modification à une simple erreur de communication (ce serait la faute de l’adjoint chargé de la Comm’), c’est n’avoir rien compris au rapport du Commissaire enquêteur, aux différentes remarques faites par les riverains notamment, mais aussi par tous ceux qui ont apporté des contributions à cette enquête. La route inadaptée, les possibles coulées de boue et inondations, l’inadaptation de ces terrains à l’activité économique sont des sujets qui ne se résoudront pas pour ces terrains, il faut regarder ailleurs. Il faut leur donner une autre destination que celle d’activité économique.

Continuer à raconter n’importe quoi à la population en évoquant d’éventuels projets de salle socio culturelle, d’équipements de loisirs pour les enfants, c’est se moquer une nouvelle fois des habitants. Une zone 1AUi est destinée à recevoir des activités économiques pas des équipements publics. Cela démontre, une nouvelle fois, que cette nouvelle majorité n’avait pas et n’a toujours pas de projet, qu’elle navigue à vue et sans concertation réelle avec les élus, d’une part, mais aussi avec la population.

Dès Juillet 2020, deuxième réunion de Conseil municipal, vote du budget 2020, les élus « Un Nouvel Avenir pour Sainte-Geneviève » demandaient une révision du PLU pour, enfin, fixer des orientations claires et concertées des équipements publics (salle socioculturelle, médiathèque, parkings, espaces de jeux, ….) nécessaires, des sites pour accueillir les projets économiques et les éventuelles réponses aux besoins de logements…

Deux ans après, nous restons sans réponse sérieuse à ces demandes dont l’urgence apparait de plus en plus forte…

Voir aussi sur ce sujet:

Jeux intervillages, Berthecourt mieux que les autres… les bleus Génovéfains en second…

La Maire de Berthecourt et son équipe après la victoire

Les jeux inter villages 2022 se sont tenus ce samedi 14 mai, Noailles recevait dans sa plaine de jeux, une ambiance populaire, combattive pour la gagne et festive. La Commune de Berthecourt a gagné ces jeux, et devra les organiser l’an prochain, devant Sainte-Geneviève qui finit bon second, suivi de Ponchon, de Villers Saint-Sépulcre, Noailles et Hermes. L’essentiel reste toujours de participer.

Le tire à la corde, au loin à gauche sur la photo, Emilie FERNANDES, Conseillère déléguée à la Vie sociale à Sainte-Geneviève
La course d’ânes gagnée par Sainte-Geneviève, au premier plan, Denis ROLLAND, adjoint au Maire de Ponchon
La batte sur le plan d’eau Sainte-Geneviève en action

Le Courrier picard (14/05/22) évoque un fait divers intervenu sur Sainte-Geneviève:

Aller sur le site du Courrier picard

Les drôleries de la Génovéfine: des « grands projets » sans budget…

Des projets présentés comme prioritaires mais sans crédit sur l’année 2022….

Cette deuxième partie de l’interview porte sur des projets qui apparaissent comme prioritaires dans le propos mais n’ont jamais été évoqués en Commission et par conséquent en Conseil. Prenons la salle socioculturelle dont le 1er adjoint qu’elle n’est « socio culturelle que pour les subventions, ont verra après ce qu’on en fait…. », dans le programme des majoritaires, elle figurait dans l’ancien local PREVOTE comme prévu dans le précédent mandat. Trois mois après l’élection, on apprenait par rumeur qu’ils envisageaient une construction sur le terrain, jamais évoqué officiellement nulle part. Cette idée fut également abandonnée et le Maire et son équipe présentèrent à l’intercommunalité l’idée d’implanter cet équipement sur la zone 1AUi après révision du PLU et ce pour l’argumenter. Mais une zone 1AUi ce n’est pas fait pour recevoir des équipements publics quel qu’en soit la destination. Pourtant le Maire et se adjoints accusent ceux, notamment les riverains, qui se sont opposés à la révision d’être à l’origine de l’empêchement de la construction d’une salle. Des habitants qui s’opposent à ce dont on ne les a pas informés, le comble du ridicule n’est pas chez ceux que l’on croit. Cela dit la salle culturelle est budgétairement doté de 1 000€ ce qui exprime une volonté forte de la réaliser. Dans l’histoire de Sainte-Geneviève, c’est la première fois que l’on voit un bulletin municipal servir à tirer sur la population qui s’ait exprimé légitimement. Cela tient, sans doute, à l’école particulière du 1er adjoint en charge de la communication.

Quant à la médiathèque, malgré les demandes répétés des élus « Un Nouvel Avenir pour Sainte-Geneviève, notamment de Fabrice DORE, aucune réunion de commission, aucune réflexion sur le sujet. Certains élus majoritaires évoquent de l’installer dans le presbytère qui pourrait être acheté par la Commune, d’autres majoritaires parlent de construction derrière les écoles (bien planquée, quoi) et d’autres ne savent pas… et le Maire porte une définition dans cette interview qui ne correspond à rien de tout ça…?

Pour ce qui est de jeunes et du skate park, prévoir 5 000€ au budget parait hasardeux et encore bien insuffisant. Qu’il faille réaliser un équipement, oui, alors mettons y les moyens. La sécurité, tout sur les caméras.

Ce Maire a dissout par les faits « Voisins Vigilants » pendant que son Conseiller délégué sur le sujet annonçait la nomination de les Conseillers municipaux comme voisins vigilants, il y a plus d’un an. On attend toujours et pendant ce temps, la situation empire. Le Nouvel Elan n’est toujours pas là ou déjà épuisé…

A voir également sur ce point:

Le Courrier picard (11/05/22) nous annonce des travaux sur la route à Warluis, ça peu servir de le savoir…

Ces travaux poseront, sans doute, des problèmes à la circulation, il faudra prévoir…..

Les Drôleries de la Génovéfine: Deux ans après, le Maire fait le scoop avec des projets engagés sous le précédent mandat…

Parking du Centre Yves MONTAND, Rue du Placeau et Rue de l’Avenir: des annonces déjà prévues sous le mandat de Jacqueline VANBERSEL et seulement engagées maintenant avec deux ans de retard.

En « parlant aux oiseaux », Monsieur le Maire nous fait part du projet du parking du Centre Yves MONTAND réalisé avec des modifications profondes par rapport à ce qui avait été voté par le Conseil municipal en 2019 qui prévoyait un aménagement en revêtement drainant avec le moins de goudron. Cet équipement avait été voté à l’unanimité, y compris donc par les dissidents devenus majoritaires aujourd’hui qui se sont pourtant empressés de modifier le projet sans demander aucun avis aux nouveaux élus que ce soit en Commission ou en Conseil municipal.

Quant au parking derrière le restaurant scolaire, il était lui aussi prévu au côté du projet de crèche, abandonné dans des conditions douteuses par la majorité.

En ce qui concerne la rue du Placeau, là aussi, prévision ancienne, mais en même déclarer par un Maire qui était le 1er adjoint du précédent mandat (2014-2020) et Conseiller municipal majoritaire de 2008 à 2014 que la commune a pris beaucoup de retard dans les décennies précédentes c’est faire aveu de manque et/ou de défaillance, lui qui a tout voté, ses amis également d’ailleurs, jamais rien trouvé à redire même après avoir fait dissidence forcée avec la Maire dont il était le 1er adjoint.

Quand à l’enfouissement, heureusement qu’au départ de cette initiative, il y a la ‘initiative d’ENGIE, un peu de forcing des élus NASG et un adjoint aux Travaux (Jean-Louis AGNES) un peu mieux à l’écoute que les autres membres de l’exécutif municipal, sinon il n’en n’était pas question..

Les trottoirs de la rue l’Avenir étaient annoncés déjà en 2019 également.

Si l’Info Génovéfine, c’est nous annoncer des scoops d’il y a 2 ou 3 ans… c’est pas terrible…! On ne sent toujours pas le Nouvel élan pour Sainte-Geneviève.

Voir, à ce sujet le commentaire d’Eric MAURIERAS, ancien Conseiller municipale: Eric MAURIERAS dans Des habitants s’expriment sur un article paru dans le bulletin municipal: l’Info Génovéfine

On recrute à l’USSG: rendez-vous sur le terrain…

Les drôleries de la Génovéfine: qu’ont-ils donc à nous dire?

A qui parlent-ils? Pourquoi un micro? A moins que ce soit une rave party…. en direction de qui?
Il est démontré désormais qu’ils ont du mal à se faire comprendre.

On sait que cette majorité a bien du mal à nous dire où elle veut en venir mais de là à prendre des micros pour parler dans la rue devant personne, il y a de la marge. C’est pourtant ce que nous font, dans la dernière édition de l’info Génovéfine, le Maire et son adjoint à l’urbanisme qui posent en extérieur, micro en main pour parler on ne sait à qui? pour nous dire on ne sait quoi? C’est dur de se faire comprendre… pis le son y passe pas dans le papier…

Parlent-ils « aux oiseaux, au soleil et aux forêts, aux ruisseaux parfois, mais attention quand le temps n’est pas trop, comme dit la chanson de Gérard LENORMAN. Vous êtes beaucoup à vous le demander dans la Commune, après la publication du N°2 de la désinfo Génovéfine distribuée en avril 2022.

Cette série des « Drôleries de la Génovéfine » a pour vocation de répondre à la désinformation municipale fortement pratiquée par le 1er adjoint de cette équipe qui est sûrement l’auto interviewer, c’est à dire celui qui fait les demandes et les réponses de ces articles. Elle se poursuivra par des reprises entre autres des fausses informations contenues dans les bulletins ou autres supports officiels. Comme ils sont drôles, ils seront repris sur ce registre.

Le CCAS de Sainte-Geneviève organise une sortie à Dieppe

Réunion publique pour l’aménagement de la Rue du Placeau et des rues voisines: Jeudi 2 Juin 2022

Dessin réalisé par Jean-Jacques MARCHAIS, début 2020, alors candidat sur la liste « Un Nouvel Avenir pour Sainte-Geneviève »

Jeudi 2 Juin 2022, 18h30,

Salle polyvalente de Sainte-Geneviève, 13 Rue du Canton de Beaupréau: présentation et discussion autour du projet d’aménagement de la Rue du Placeau et des rues voisines

Cette réunion est principalement en direction des habitants des Rues du Placeau, du 8 Mai 1945, de la Rue du Four à Chaux, de la Rue du Bec au Vent, des Aubépines, des Rosiers et du Blanc Mont….

Commémoration de l’Armistice du 8 Mai 1945: le retour à la normale pour le devoir de mémoire.

Georges BERSON, Président de l’UMRAC – Jean-Jacques THOMAS, Maire de Laboissière-en-Thelle –
et Pascal POULET, Maire de Lachapelle Saint-Pierre
Daniel VEREECKE, Maire de Sainte-Geneviève pendant la lecture du message de l’UMRAC
Jacqueline VANBERSEL, Maire Honoraire, toujours présente..

Georges BERSON, président de l’UMRAC, a tenu à remercier Joël VASSEUR (tout à gauche sur la photo) pour ses années passées au sein de l’association des anciens combattants

L’Observateur de Beauvais (6/05/22): le Collège de Sainte-Geneviève primé…

Pour en savoir plus: acheter le journal, chez notre libraire 108 Route Nationale à Sainte-Geneviève.

Réunion publique: Rue de Lachapelle et riverains…

En vue des travaux d’aménagement de la Rue de Lachapelle qui doivent commencer dans les tout prochain jours, une réunion publique est organisée en direction des riverains et des habitants concernés

le Lundi 16 Mai 2022, à 18h30, Salle Polyvalente,

13 Rue du Canton de Beaupréau.

Les élus vous informeront sur les travaux et répondront à vos questions.

Venez nombreux.

Délibérer ne suffit pas: il faut réaliser… 37,5% c’est insuffisant…

Ce tableau de reprise des dépenses d’investissement issues du Grand livre 2021 permet de faire une approche de la réalisation des opérations. Tout d’abord, un taux de réalisation d’un peu plus de 37%. Ce qui est quand même extrêmement faible. Si on l’aborde par chapitre, on voit les grands ordre de sous réalisation comme par exemple le Compte 20 Immobilisations incorporelles à peine utilisé à 51%, alors que ce compte est censé préparer les opérations à venir.

Mais le Compte d’immobilisations corporelles (21) qui est le plus important en dotation puisqu’il représente près de 92% du total du budget d’investissement et qu’il n’est réalisé qu’à peine à 36%. Le seul compte qui connaît une sur réalisation, importante en pourcentage d’ailleurs, est celui du matériel et outillage.

Quoiqu’il en soit, ce niveau de sous utilisation des budgets pose question et ne peut être considéré comme acceptable et satisfaisant. Nous entrerons dans plus de détails lors du vote du compte de gestion. Il ne suffit pas de voter des décisions, ou de bourrer des budgets, il faut mettre en oeuvre les actions. L’argent qui dort perd de sa valeur, surtout en ces temps d’inflation retrouvée.

26 Juin 2022, brocante à Novillers-les-Cailloux

26 Juin 2022, 17ème Rassemblement de Véhicules anciens de Lachapelle-Saint-Pierre:

Des outils numériques de la Médiathèque départementale de l’Oise (M D O) à la disposition des membres de la Bibliothèque municipale:

Ce matin, 30 avril 2022, notre bibliothécaire, Dorotha, a présenté, dans le cadre du Mois du Numérique organisé par le Conseil départemental de l’Oise et la Médiathèque départementale les outils numériques proposés sur le net aux adhérents des bibliothèques membres du réseau départemental.

Les personnes inscrites à la Bibliothèque municipale de Sainte-Geneviève pourront bénéficier, gratuitement encore, de nombreux services: livres numériques pour tous les âges y compris les tout petits, documentations diverses, journaux et revues, ….

Il suffit d’être inscrit(e) à la Bibliothèque municipale et de voir avec Dorotha pour qu’elle opère l’ouverture du compte numérique.

Rejoignez le Foot au féminin à l’Union Sportive de Sainte-Geneviève

21 Mai 2022, Concours de pétanque organisé par le Comité de Jumelage au Centre Yves MONTAND:

N’en déplaise aux élus majoritaires de Sainte-Geneviève (ou d’ailleurs), les élus minoritaires ont droit d’écriture sur les supports numériques de la Commune…

Le Conseil d’Etat vient de rendre une décision, grâce à l’origine à une requête au Tribunal Administratif de Lille d’un adhérent de l’AELO : Thierry D’Hulst de Willems dans le Nord (une commune qui recueille des adhésions d’élus d’opposition à l’AELO à chaque mandat, qui ont suivi nos formations).

C’est une décision dans laquelle les magistrats du Conseil d’Etat ont enfin précisé, après tant d’années d’incertitude juridique sur lesquelles tentaient de s’appuyer tant de Maires récalcitrants, que les élus d’opposition ont droit à des espaces d’expression sur le site internet de leur Mairie :

Le Conseil d’Etat vient de rendre une décision, grâce à l’origine à une requête au Tribunal Administratif de Lille d’un adhérent de l’AELO : Thierry D’Hulst de Willems dans le Nord (une commune qui recueille des adhésions d’élus d’opposition à l’AELO à chaque mandat, qui ont suivi nos formations).

C’est une décision dans laquelle les magistrats du Conseil d’Etat ont enfin précisé, après tant d’années d’incertitude juridique sur lesquelles tentaient de s’appuyer tant de Maires récalcitrants, que les élus d’opposition ont droit à des espaces d’expression sur le site internet de leur Mairie :

Pour les nombreux élus qui se sont vu refuser un tel espace d’expression depuis le début du mandat, à vous de jouer ! Il vous suffit de demander la mise à l’ordre du jour de la modification du Règlement Intérieur, en suivant le modèle que vous trouverez dans notre FAQ à ce lien et en vous appuyant sur cette décision du Conseil d’Etat :

https://www.conseil-etat.fr/fr/arianeweb/CE/decision/2022-04-14/451097

Bien sûr, le site de votre intercommunalité est aussi concerné par cette décision du Conseil d’Etat !

  • Précision de l’AELO : Au sujet des Maires qui se contentent de mettre votre tribune du magazine municipal dans cet espace sur le site de la Mairie pour vous refuser un véritable espace d’expression que vous maitrisez, il est clairement indiqué par le Conseil d’Etat « un espace d’expression doit être réservé à l’expression des conseillers n’appartenant pas à la majorité ». C’est-à-dire qu’il vous est réservé : il n’est pas réservé au Maire pour choisir lui-même ce qu’il veut mettre de vos communications dans cet espace…