fbpx

Catégorie : ANALYSE FINANCIERE

L’analyse des Comptes de la Commune sur la période 2001 à 2020: un niveau d’investissement toujours très bas et des subventions à la baisse pour les associations en 2020

Sur 2020, une baisse significative des investissements

Cette année 2020 ne peut être regardée que de façon très particulière. Année d’élection, une nouvelle équipe est entrée en fonction fin juillet, autant dire qu’une partie importante de l’année était passée. Il est évident que la pandémie n’est pas venue simplifier les choses non plus mais toutes les communes l’ont subie de la même manière…

Toutefois, il faut rappeler que l’adjointe aux finances est la même que dans le mandat précédent et que l’équipe nouvellement majoritaire est une émanation d’une dissidence de l’ancienne majorité qui, par ailleurs, a pourtant voté tous ses budgets et programmes. Le Maire actuel a été 1er adjoint jusque 18 mois avant la date prévue de l’élection municipale.

Certains choix viennent, toutefois, avoir un impact immédiat. L’arrêt de nombreux investissements décidés pourtant à l’unanimité pour certains. Ces changements faits sans débat ni explication sont la cause de nouveaux retards pris. En fonctionnement, le choix le plus notable porte sur la baisse des subventions aux associations proposée et votée par la majorité qui a touché plusieurs d’entre elles sans explication, dans une période où la vie sociale avait besoin de moyens.

Analyse de la Réalisation du budget 2015 : Etablie à partir du Compte administratif présenté au Conseil municipal le 3 Mars 2016

Budget de Fonctionnement

L’analyse en téléchargeable:2015-analyse_de_réalisation

Tout d’abord, l’on constate qu’alors que les recettes sont réalisées globalement à plus de 102% de leur prévision, malgré une légère annulation des crédits en recettes, les dépenses, elles ne sont réalisées qu’à 66,95%. Toutefois, il faut nuancer cet aperçu. En effet, les dépenses réelles de fonctionnement sont réalisées à plus de 90% alors que celle de gestion courante le sont à plus de 93%. Là où le bât blesse, c’est dans : la non réalisation du virement à la section d’investissement.

En effet, alors que le budget 2015 prévoyait un transfert  à la section d’investissement de 730 000€. Nous verrons plus loin qu’effectivement comme cela a toujours été approché par les analyses de notre groupe, ce sont principalement les investissements qui font défaut dans notre Commune.

Par ailleurs, avec un excédent global de près de 600 000€, on peut encore se demander ce qui justifie l’augmentation des impôts décidés chaque année au rythme de 2% l’an minimum, et ce  au titre de la Commune, sans tenir compte de l’augmentation  des bases décidée par l’Etat qui permet déjà d’augmenter le produit des taxes pour la Commune. Les Génovéfains ont droit à la double peine. Un point d’augmentation de la fiscalité locale représente environ 18 000€ à la charge des habitants. Les crédits annulés en dépenses représentent plus de 6 points de fiscalité. Ne parlons pas de l’excédent.

Globalement, cette réalisation fait ressortir une bonne situation de la Commune mais une sous réalisation des investissements, tant dans le budget général et de façon encore plus marquante sur l’assainissement.

Toutefois, d’une manière générale, les Communes n’ont pas à présenter d’excédent trop important. En ces temps où l’Etat quel que soit le Gouvernement en place entrevoit dans la baisse des dotations des sources d’économie, ce type de situation peut lui fournir arguments.

2015-depfonc-budgprinc295 Lire la suite