fbpx

Tag: concertation

Concert de Noël, le 17 Décembre à Bailleul-sur-Thérain

Aménagement de la Rue du Placeau: dernier jour… pour s’exprimer. L’expression d’un Génovéfain…

Un citoyen nous a renvoyé l’expression qu’il a adressé dans le cadre de la concertation municipale sur l’aménagement du Placeau:

De la part de Jean-François Chevalier
Avis sur aménagement du placeau 24 juin 2022
Suite aux 2 projets proposés, en vue de définir, la version définitive d’aménagement dite du Placeau,
je vous prie de trouver, ci-dessous, mes observations et remarques
La version n°2 parait plus pertinente.
Les places de parking sont mieux réparties et non sur le flux routier principal.
Toutefois, j’apporte mes observations suivantes :
Le rond-point me parait inutile (sauf si la largeur de la chaussée est rétrécie par rapport à celle
existante. La définition de l’image ne permet pas de voir les indications des largeurs). Ce rond-point ne
pourra être qu’une représentation au sol et dans ce cas, il ne sera pas respecté par certains. Si par
contre, il était plus conséquent en terme de maçonnerie, il pourrait être dangereux à un moment ou
un autre . C’est une dépense supplémentaire inutile.
Le cheminement piéton, côté gauche (sens vers l’église) est à retravailler car les enfants et d’autres
piétons venant du lotissement du Blanc Mont vont rester de ce côté et doit être plus visible en termes
de sécurité.
Par ailleurs, une végétalisation plus importante doit être à prévoir (haies de petites tailles et arbres).
Cette zone a été, de 1900 jusqu’au fin 90, entourée de peupliers, mes propositions
:

Je reste à votre disposition pour tous renseignements complémentaires sur ces remarques et
projections.
Cordialement,
Jean-François CHEVALIER

Afin de prendre en compte votre avis et vos remarques, nous vous demandons de nous adresser à l’adresse courriel de la mairie votre retour sur l’option choisie au plus tard le vendredi 24 juin 2022. Votre retour à mairie@saintegenevieveoise.fr.

Le 5 juillet prochain, la Commission travaux se réunira afin de prendre connaissance de vos réponses et de retenir une solution.

Comptant sur votre participation et dans l’attente de vos retours.

Cette démarche de concertation est menée avec l’appui des élus minoritaire membres de la Commission (Gérard CHATIN et Fabrice DORE), même s’ils trouvent insuffisantes l’ampleur donnée à cette « consultation ». Tous les habitants peuvent participer,

Notre précédent article sur le sujet.

La Commission Travaux organise une consultation sur l’aménagement du placeau… participez-y massivement…

L’option 1
L’option 2

Comme convenu, lors de la réunion publique du 2 juin dernier, la Commission travaux vous propose deux projets d’aménagement situés en face du 27 rue du Placeau.

Aussi, veuillez trouver ci-jointes les deux propositions de plans (option 1 et option 2) concernant les aménagements proposés.

Afin de prendre en compte votre avis et vos remarques, nous vous demandons de nous adresser à l’adresse courriel de la mairie votre retour sur l’option choisie au plus tard le vendredi 24 juin 2022. Votre retour à mairie@saintegenevieveoise.fr.

Le 5 juillet prochain, la Commission travaux se réunira afin de prendre connaissance de vos réponses et de retenir une solution.

Comptant sur votre participation et dans l’attente de vos retours.

Cette démarche de concertation est menée avec l’appui des élus minoritaire membres de la Commission (Gérard CHATIN et Fabrice DORE). Tous les habitants peuvent participer.

Après deux réunions tardives, le problème de la méthode est posé à cet exécutif…

A la table de présentation partant de la droite sur la photo: Daniel VEREECKE, Maire; Jean-Louis AGNES, adjoint à la Gestion du Domaine communal, Développement durable et travaux; Martial DUFLOT, Directeur Général des Services; puis le représentant d’ENEDIS

Ce jeudi 2 juin, se tenait une réunion publique à propos de l’aménagement de la Rue du Placeau. Malgré les nombreux commentaires, sur Facebook, depuis ces dernières semaines, c’est une petite soixantaine de personnes qui sont venus participer. Après une très courte introduction par le Maire, c’est Jean-Louis AGNES qui a animé la réunion en commençant par évoquer un projet, qui allait être présenté, non arrêté et encore soumis à la réflexion. Il était entouré des représentants du SE60, du cabinet EVIA AMENAGEMENT chargé de l’étude du projet, d’ENEDIS.

Il a rappelé que la priorité de ce projet était la réduction de la vitesse et qu’une première consultation des habitants n’avait produit que 9 retours. Des présentations du cabinet d’études ont permis de constater le non respect des STOP à différents points du parcours. Il a été rappelé que la vitesse moyenne constatée se situait à 45km/h, 10% des véhicules circulant à des vitesses allant de 50 à 70km/h et 1% à plus d e70km/h. Les vitesses constatées sont d’autant plus élevées que l’on s’éloigne du Centre bourg. Ces constats sont issus d’une étude menée durant une semaine complète en septembre 2021.

A droite sur la photo, les représentants d’EVIA AMENAGEMENTS; à gauche, le représentant du SE60
La présentation du projet par EVIA AMENAGEMENTS

La présentation de la notion de chaussidou avec une seule voie centrale et deux voies, une montante l’autre descendante, réservées aux cyclistes et autres véhicules roulants légers. Les STOP seront supprimés puisqu’illégaux sur une voie principale. Les sujets autour de l’enfouissement des lignes électriques et fibres ont largement été abordés et des informations seront adressées, très prochainement, aux riverains concernés. Plusieurs riverains ont posé des questions. Le sujet du manque de stationnement a été le principal avec celui touchant en l’aménagement du Placeau. Plusieurs versions ont été présentées, sans qu’aucune ne produise une adhésion massive. L’impression générale des participants semble être entre doute et perplexité quant à la capacité de ce qui a été présenté de produire une réelle baisse de vitesse. Le Maire en concluant la réunion semblant le valider tel que, alors que son adjoint le reprenait en indiquant que la concertation se poursuivrait à partir des adresses courriels laissées par les participants à cette réunion notamment sur cette question de l’aménagement du Placeau. Un habitant a proposé une mise aux votes des habitants des projets d’aménagements proposés.

Une partie de la salle….

Après ces deux réunions publiques, celle sur la Rue de Lachapelle, le 16 mai dernier, qui présentait un projet bouclé dont les travaux démarraient le lendemain de la réunion, et celle-ci pour laquelle une très petite marge de manoeuvre subsiste, ce alors qu’il ne semble pas qu’il y ait une réelle volonté sur la forme et la dynamique à donner à la nécessaire concertation sur de tel projet, on est en droit de se poser des questions sur le choix des méthodes de travail de cette majorité?

Etre majoritaire ne donne pas tous les droits, surtout pas celui du mépris. Une concertation ouverte menée dès la genèse du projet à partir des éléments de circulation, connus depuis janvier 2022, aurait permis d’impliquer bien mieux les habitants en acteurs. Gérard CHATIN et Fabrice DORE, élus NASG et membres de la Commission, l’avaient demandé, c’était dans la conception de la liste « Un Nouvel Avenir pour Sainte-Geneviève ». Par ailleurs, l’idée de questionner par courriel les riverains laisse encore des doutes sur une volonté de participation large.

Ceux qui voudraient poursuivre la réflexion peuvent nous contacter sur sainte-genevieve@legenovefain.net .

Il avait dit ouverture, concertation, transparence et démocratie… il vous a, il nous a menti…

Candidat, il nous promettait qu’il serait ouvert, il ne l’était pas, il ne l’est pas devenu; qu’il y aurait avec lui de la concertation, il n’en faisait pas, il y en a encore moins; qu’il y aurait de la transparence, il était opaque, on attend le changement; de la démocratie, il a vécu tout une vie en dehors de pratiques démocratiques (sa tentative de coup d’état contre notre Maire précédent en fin 2018 en est la preuve), il continue…

En attendant, lui et les siens ont la majorité, en usent et en abusent. Leurs pratiques du mépris est d’un niveau dont on aurait pu douter qu’il existe, nous avons des exemples. Nous pourrions les citer.

Lundi 10 Janvier 2022, j’ai fait une demande de transmission du Rapport du Commissaire Enquêteur, à propos de la modification du PLU, qu’il a du adresser à Monsieur le Maire, peu avant les fêtes, selon les prescriptions réglementaires. Après trois rappels, je n’ai toujours rien reçu. Pire, alors que ce rapport aurait pu être mis en ligne pour que les habitants puissent en connaître le contenu, comme la loi en dispose, tous les éléments concernant la procédure de modification du PLU ont disparu du site de la Commune (vérification faite au moment où j’écris ces lignes) et ce malgré une question sur le sujet. La Commission Urbanisme, nous avons été convoque le mardi 11, va se réunir, pour la première fois depuis les 18 premiers mois de ce mandat, ce lundi 17 janvier, nous devrons nous prononcer sur ce Rapport sans l’avoir eu, sans avoir pu le lire auparavant et ce malgré mes demandes.

Ouverture, concertation, transparence et démocratie où sont-elles? Merci au Courrier Picard de m’apporter un message de conclusion avec sa maxime de ce jour  » Examine si ce que tu promets est juste et possible, car la promesse est une dette » (Confucius). Ce qu’il promettait était juste et possible, ne coutait rien mais il reste une dette.

Gérard CHATIN, Conseiller municipal minoritaire « Un Nouvel Avenir pour Sainte-Geneviève »

Extrait de Nos échos du Conseil du 14/12/21: réaménagement de la Rue de Lachapelle, le choix de l’entreprise sans la Commission des marchés et toujours pas de concertation des riverains…

L’entrée de la Rue de Lachapelle, il y a près d’un siècle…
  • 6) Aménagement de sécurité RD46 rue de La Chapelle – Marché de travaux – Autorisation de signature.

Le point est présenté par Jean-Louis AGNES. Il s’agit de choisir l’opérateur des travaux de la rue de Lachapelle qui a fait l’objet d’un appel d’offres auquel cinq entreprises ont répondu. L’entreprise EUROVIA est présentée comme la mieux disant avec une offre à 261 506,50€ TTC.

La proposition est adoptée à l’unanimité.

Commentaire : Il est quand même quelque peu anormal que le Maire seul puisse choisir le prestataire sans avoir convoqué la Commission d’appel d’offres. L’importance de telles opérations mériterait plus de concertation. Une Commission travaux sous informée, urbanisme pas réunie et appel d’offres pas convoquée, cherchez l’erreur ? Hé, au fait, c’est pour quand la concertation avec les riverains ?

Rapport d’analyse aménagement sécurité RD46 SAINTE GENEVIEVE en PDFTélécharger

Enquête de modification du PLU, toutes et tous concerné(e)s!…

La Commune a ouvert une procédure de modification du PLU. Le principal point de difficulté de celle-ci porte sur la création d’une zone d’activité sur les terrains agricoles le long de la Route, CD 46, menant au hameau de la Fusée.

En effet, cette route connaît déjà une circulation conséquente. Elle est la principale voie dans le sens ouest-est de notre Commune. Est-elle en capacité de supporter plus de circulation et notamment de circulation de véhicules utilitaires, voire de poids lourds ? Nous pensons que non.

Cette enquête nous concerne tous!..

L’incidence d’une telle zone qui d’ailleurs a vocation à s’étendre sera de couper le centre bourg de notre dernier hameau, et donc de couper le village, tout en amplifiant la gêne pour ce quartier encore tranquille. Ce n’est ni l’intérêt des habitants, ni celui de l’image de notre Commune qui doit rester rurale.

On peut regretter qu’aucune concertation, certes non obligatoire pour une modification, n’est été menée avec les élus ou avec la population. Lancer cette modification alors que le SCOT intercommunal est en révision n’est sûrement pas la bonne démarche, ce, d’autant plus que la majorité s’est opposée à ce que nous y produisions des propositions de notre Commune et que, de plus, elle n’est pas représentée dans la Commission du SCOT intercommunal.

Durant l’année qui vient de s’écouler, et dès le début de la procédure nous avions proposé une réflexion collective des élus de Sainte-Geneviève en direction de l’Intercommunalité, nous avions proposé un travail approfondi sur l’urbanisme et le devenir de ses territoires, nous avons émis des réserves sur le contenu de la procédure en cours. Des riverains ont demandé de l’information, de la concertation, ils sont restés sans réponse officielle. Au bout de 15 mois de mandat, une seule réunion de la Commission Urbanisme s’est tenue, celle obligatoire par la loi pour ouvrir la procédure en cours, nous y avons émis nos réserves restées sans prises en compte.

Au lieu d’une vraie démarche concertée, nous avons, vous avez donc une procédure conduite à « l’arrache » de l’avis de nombre d’observateurs et partenaires.

C’est ainsi que les Services de la Chambre d’agriculture ont émis un avis plutôt réservé et défavorable, que l’État est aussi très réservé et que celui du Département est également plutôt restrictif. Dans les documents mis à disposition, l’avis de la Thelloise n’est qu’un échange de courriel peu en rapport avec le sujet, il ne figure aucun avis de la Chambre de Commerce et d’Industrie, ni de la Direction de l’Environnement alors que le Commissaire enquêteur a fait sa première permanence sans avoir le document d’Orientation et d’Aménagement et de Programmation. Les interrogations de ces instances ont-t-elles bien été menées ? Pourquoi tant de précipitation ?

D’autres sites sont possibles. Ce qui est important pour l’implantation d’entreprises, c’est l’accessibilité et la visibilité. De ce point de vue, nous pensons que l’activité économique peut et doit s’implanter sur la sortie sud de la Commune en prolongement du garage déjà installé. Cette option avait été jugée comme pertinente par les Services de l’État lors d’une précédente révision. Reposée récemment elle n’a pas été écoutée.

En début de procédure, il nous était argumenté plus d’une centaine d’emplois d’ALCOPA désormais il ne s’agit plus que d’une concession automobile qui serait alors très mal placée. Les habitants peuvent et doivent, ceux des quartiers directement concernés, particulièrement, participer à cette enquête

Il est donc important d’exprimer votre avis lors des deux permanences restantes :

– Le Samedi 23 Octobre 2021 de 10 à 12h

Le Mardi 16 Novembre 2021 de 17 à 19h

Les documents en ligne au 16 Octobre 2021: On est en droit de s’étonner qu’il n’y est pas d’avis de la Chambre de Commerce et d’Industrie de l’Oise, ni de la Chambre des Métiers, d’une part, et de la Direction de l’Environnement, d’autre part. Par ailleurs, on constate, que le document d’Orientation, d’Aménagement et de Programmation a été mis en ligne après la première permanence du Commissaire enquêteur.

Lire la suite

Extrait de Nos échos du Conseil du 24/06/21, 3ème question posée par Fabrice DORE, Conseiller « Un Nouvel Avenir pour Sainte-Geneviève », la concertation « OUI » mais quand il n’y a plus rien à dire…

  • c)Nombre d’habitants nous ont exprimé leur attente de réunions publiques concernant deux projets : l’aménagement de la rue du Placeau et celui de la rue de la Chapelle. La concertation par écrit concernant la rue du Placeau a laissé entendre à beaucoup d’habitants et de riverains qu’une réunion publique aura lieu prochainement. Quant aux plusieurs projets concernant la rue de la Chapelle, ils ont fait l’objet par des habitants d’une interpellation du Conseil Municipal et d’une demande claire de concertation et de réunion publique. De telles réunions sont-elles donc prévues et dans quels délais ?

Jean-Louis AGNES répond « On en est aux balbutiements, on a recueilli l’expression de quelques habitants. On va réunir prochainement les habitants de la rue de Laboissière et des alentours, des papiers ont été distribués. Il y aura une réunion pour la rue du Placeau mais l’étude est en cours, tout est très technique et on ne pourra pas modifier grand-chose »

Fabrice DORÉ précise la question et regrette que la concertation n’est pas précédée la mise en études comme c’est la norme dans des pratiques de réalisation avec les habitants.

Jean-Louis AGNES conclut ce point par un tout cela est très technique, on fera des réunions publiques quand ces projets seront avancés à 90%.

Commentaire : La concertation avec les habitants ne fait vraiment pas partie de la démarche de cette majorité dont les membres doivent se croire omnipotents.

Beriza ZIEGLER ouvre une question autour du ramassage des déchets et des poubelles selon elle des personnes auraient peu apprécié des messages de la Municipalité publiés récemment sur Facebook.

Monsieur le Maire tente d’apporter des précisions sur ces messages diffusés et évoque très rapidement des cas d’incivilités et tente de conclure « Pour finir la séance… » il est interrompu par Gérard CHATIN qui rappelle que deux jours auparavant, le 22 juin, s’est tenue une réunion de l’interco durant laquelle le sujet du ramassage des déchets a été très longuement aborde, il conclut en indiquant qu’il devrait y avoir quelques changements. Monsieur le Maire reprend et révèle qu’il a, en effet, répondu seul à un questionnaire (qui dans d’autres Communes a été traite en groupe si ce n’est en Conseil), après avoir minoré l’intérêt de ce questionnaire il précise qu’il a 3 réunions d’environ 2h chacune, « tout ça pour dire quoi, la seule chose qui pourrait changer ce sont les horaires… » , il tente à nouveau de conclure alors que Didier FALAMPIN souhaite interroger sur le fait que le ramassage des déchets à lieu parfois en début d’après-midi.

Monsieur le Maire tente et parvient, cette fois, non pas de conclure mais de passer à un autre sujet, il parle des travaux près de SUPER U et s’affiche sur l’écran un plan du projet de travaux désormais en cours. Il en donne des explications, évoque le drive et la construction d’un bâtiment supplémentaire, l’agrandissement du bâtiment, d’une liaison douce pour aller au cimetière qui est réalisé par le SUPER U, il engage sur la surface du nouveau magasin et souhaite des précisions de l’adjoint à l’Urbanisme qui ne semble pas très au courant. La pharmacie va également être en travaux pendant au moins trois mois, pendant cette période elle sera réinstallée à proximité. C’était une petite information. Il conclut par un « Bonnes vacances » à l’envolée en direction de l’assemblée.

Commentaire : Encore une fois l’information à la traîne, qu’elle soit interne, en direction des élus, ou externe, en direction de la population, il y a de réels doutes sur son efficacité.

Cette information sur les travaux fait suite à un courriel adressé par Gérard CHATIN à Pierre HAUTOT dont voici le texte :

 « Dans le cadre de vos fonctions de chargé de la communication interne pourriez-vous nous indiquer la nature des travaux qui se déroulent derrière Point P et Super U, produisant une masse de terre sur la route du cimetière et faisant beaucoup parler.

Quand vous faites un courriel à tout le conseil, il vous est conseillé de le faire avec les destinataires visibles, cela fait manipulateur, ce que vous n’êtes pas.

Sincères salutations 

Gérard CHATIN

12 Rue du Bel air

60 730  Sainte-Geneviève

06 27 45 37 12

03 60 29 36 05 »

A la suite de ce courriel, une information était parue sur le Facebook de la Commune.

Le Génovéfain.Net avait publié un article il y a bientôt 3 ans sur les travaux du SUPER U, le 18 juillet 2018.

Commentaire Général : La difficulté à avoir des informations sur les projets est inadmissible, cette majorité et surtout l’exécutif travaillent repliés sur eux-mêmes.

La séance est levée à 21h55, mais il y a de longues prolongations sur la place.

Les échos du Conseil du 24 Juin 2021: toujours difficiles, voire impossibles, les réponses sérieuses et fondées… Les habitants ont le droit de savoir, quand c’est fini…

Les échos du Conseil municipal du 24/06/2021, 20h, Mairie:

produits par le Génovéfain Net

Deux personnes dans la salle de la mairie, épouse et compagne respectives de Monsieur le Maire et du 1er Adjoint. L’information de ce Conseil indiquait que la réunion serait diffusée mais n’évoquait nullement la réouverture au public, on appréciera la communication municipale qui se limite à certains, en l’occurrence à certaines. La caméra fixe a été posée, comme c’est devenu coutume en plan fixe semble-t-il, en direction du Maire et de ses adjoints. Cette avancée est due aux élus « Un Nouvel Avenir pour Sainte-Geneviève » qui ont bataillé pour cette avancée pourtant légale. Il faudra régler la question du son qui reste de très mauvaise qualité d’après les retours des auditeurs.

Les places des élu(e)s sont marquées des prénoms et noms des élus en respectant l’ordre du tableau avec un peu plus d’espace.

Monsieur le Maire annonce que c’est Éric LEGUIENNE qui sera secrétaire de séance, en précisant que la prochaine fois, ce sera Dominique LABARRE.

Éric LEGUIENNE fait l’appel.

Sont présents : Daniel VÉREECKE, Christelle MARIN, Pierre HAUTOT, Patricia BARBIER, Hervé KRAUZÉ, Jean-Louis AGNES, Dalila CHABRIER, Françoise RIBEIRO, Éric LE GUIENNE, Didier FALAMPIN, Séverine DUPERCHE, Corinne KAPUSTA, Olivier POTIRON, Émilie FERNANDES et Marc LEFEVRE pour la liste « Un Nouvel Élan pour Sainte-Geneviève (NESG »);

Gérard CHATIN, Nathalie CÉDOLIN, Fabrice DORÉ et Alain BOSC pour la liste « Un Nouvel Avenir pour Sainte-Geneviève » (NASG) ;

Thierry RÉMOND, Beriza ZIEGLER et Dominique LABARRE pour la liste « Force et Développement- Progressons Ensemble » (FDPE)

Absent excusée avec pouvoir : Xavier BOULIN avec pouvoir à Pierre HAUTOT

Commentaire : C’est bien de tourner, ce serait mieux de connaître les règles d’attribution…

Avant d’engager l’ordre du jour, Monsieur le Maire évoque les questions d’organisation du scrutin du deuxième tour et demande à des élus plutôt de la majorité d’assurer des permanences, il semblerait que certains ne soient pas très volontaires ? il fait tourner une feuille pour d’éventuelles inscriptions et vérifications.

Il évoque ensuite l’interruption de séance pour la Zone 2 AUi, il indique qu’il a réécouté l’enregistrement des débats pour lesquels il a dû s’absenter pour possibilité de conflit d’intérêts. « J’ai réécouté attentivement vos échanges », déclare-t-il. Il reproche les approches de certains élus. Il rappelle que la CCT proposera un aménagement de ces terrains. Il évoque également les projets dont il n’avait pas été question dans ces débats. Il dénonce le fait qu’un élu ait appelé le Président de la THELLOISE. Il y aura, bien sûr, une réunion publique, dit-il. Et fait état d’une phrase prononcée par Gérard CHATIN qui aurait choqué des élus qui a dit « Il ne peut pas le nier puisque c’est enregistré, « il a dit à Monsieur KRAUZÉ vous êtes urbaniste comme moi je suis curé, qu’est-ce que vous en pensez Monsieur CHATIN ? » Gérard CHATIN répond en rappelant « il a même été question dans cette réunion et c’est au procès-verbal que personne n’était en capacité de faire des contrôles financiers… C’est faux, il y a au moins trois personnes de ce Conseil qui en sont capables, Thierry RÉMOND de par sa profession de banquier, Christelle MARIN de par sa formation de Comptable et son expérience d’adjointe et moi-même en tant qu’ancien Comptable public. Par contre, à ma connaissance il n’y a pas d’urbaniste dans cette salle et je ne suis pas » il est interrompu par un « gardez vos propos pour vous » Hervé KRAUZÉ s’énerve « je suis urbaniste, (il répète) » et Pierre HAUTOT « Personne est urbaniste donc personne peut prendre le poste ? » Gérard CHATIN reprend « On peut être adjoint à l’urbanisme sans être urbaniste, arrêtez de tenter de me piéger à chaque fois, c’est des propos que l’on dit tous les jours, monsieur, il est urbaniste comme je suis curé, je peux le répéter dix fois si vous voulez » Hervé KRAUZÉ est insatisfait de cette réponse et Gérard CHATIN lui répond « ce que je sais en matière d’urbanisme c’est comment il faut orienter les choses , je me moque de tel ou tel intitulé technique » Pierre HAUTOT « c’est sa compétence qui est en cause ?… » Gérard CHATIN « Je ne suis pas sûr qu’il fasse bien, quand je vois la Rue Neuve… » Fabrice DORÉ rappelle le contexte de la déclaration de Gérard CHATIN « Il s’agissait d’un moment où il était dit qu’il n’y avait pas besoin d’être professionnel pour faire de l’urbanisme en tant qu’élu ». Hervé KRAUZÉ invoque « Ce n’est pas moi qui ait signé pour la rue Neuve » Gérard CHATIN lui rétorque « Vous avez fait revenir BEAUDOIR, assumez ». Monsieur le Maire tente, avec bien du mal, d’interrompre les échanges.

Commentaire: Pourquoi  Monsieur le Maire relance-t-il une discussion dans laquelle il ne devrait pas intervenir, selon ses propres dires, et pourquoi Hervé KRAUZÉ veut-il être urbaniste alors qu’il est en retraite et adjoint à l’urbanisme ? Serait-il médecin s’il était chargé de la politique de santé de la commune sans pour cela avoir fait d’étude de médecine ? Ces gens-là ne savent pas ce qu’est la citoyenneté. Par ailleurs, il n’aime pas le parler populaire, les propos reprochés à Gérard CHATIN sont utilisés quotidiennement par tous…

On passe à la suite, Monsieur le Maire évoque l’ordre du jour et la répartition des élus, tous majoritaires, qui en feront la présentation.

  • Approbation des procès-verbaux des séances des Conseils du 25 mai :

Thierry RÉMOND fait remarquer, dans le PV du 25 mai une erreur dans le vote des subventions, il précise s’être abstenu sur une association.

S’ensuivent des échanges autour de certaines décisions concernant l’association l’Envol et le Dragon d’or, il est conclu que celles-ci seront revues en Septembre.

Commentaire : Quelle attention, encore bravo…

Le conseil municipal approuve à l’unanimité le procès-verbal moins l’abstention de Beriza ZIEGLER qui était absente.

  • Les conseillers municipaux prennent acte des décisions prises par Monsieur le Maire depuis le dernier conseil en vertu de la délégation reçue pour la signature des marchés publics.
  • 1) Compte administratif:

Alors que Monsieur le Maire quitte la salle, conformément à la réglementation pour l’adoption de son compte administratif, Pierre HAUTOT prend la présidence et lit la délibération d’adoption du Compte de gestion sans avoir fait de présentation de ce compte et faire constater la correspondance avec le compte administratif.

Lire la suite

Les élus « Un Nouvel Avenir pour Sainte-Geneviève » demande une réunion publique pour les différents sujets concernant la Rue de Lachapelle et La Fusée:

LETTRE DE LA LISTE NASG
ADRESSEE A MONSIEUR LE MAIRE :
DEMANDE DE REUNION PUBLIQUE
SUR LA ZONE 2AUI

OBJET : demande d’une réunion publique
sur l’ouverture à la construction de la zone 2Aui
et sur l’aménagement de la rue de la Chapelle
Monsieur le Maire,
De nombreux habitant.e.s s’inquiètent de l’ouverture de la zone 2Aui
à la construction et à l’implantation d’activités artisanales et industrielles
ainsi qu’à l’aménagement envisagé de la rue de la Chapelle. Les habitant.e.s
souhaiteraient surtout avoir des précisions et des compléments
d’informations concernant ces projets et souhaiteraient être consulté.e.s. Une
lettre ouverte appelant au dialogue a même été adressée à l’ensemble du
conseil municipal.
Nous appelons donc à l’organisation par la commune d’une
réunion publique sur ces décisions dans les plus brefs délais.
Nous vous prions d’agréer, Monsieur le Maire, l’expression de notre
considération.
Sainte-Geneviève, le 28.05.2021
Les Conseillers Municipaux
« Un Nouvel Avenir pour Sainte-Geneviève »

Gérard Chatin
Nathalie Cédolin
Alain Bosc
Fabrice Doré

Concertation: Gérard CHATIN a écrit aux maires de Noailles et Sainte-Geneviève, son courrier reste sans retour…

Le débat sur le SCOT de la THELLOISE est extrêmement important. Les élus du groupe « Un Nouvel pour Sainte-Geneviève ont demandé depuis le début de ce nouveau mandat, maintes fois, à ce qu’il y ait débat et position concertée des élus Génovéfains, aucune proposition.

Dans le cadre de l’élaboration du SCOT, les Communes de Sainte-Geneviève et Noailes sont censées constituer un pôle d’équilibre alors que tous les paramètres montrent des différences sociologiques, économiques et culturelles importantes. La désignation d’une personne pour aller représenter ce pôle est une erreur de l’intercommunalité d’autant si cette personne ne cherche pas la concertation au sein de sa Commune comme c’est le cas avec notre Maire Daniel VEREECKE. Mais malheureusement, cela semble également être le cas pour celui de Noailles, Benoît BIBERON, par ailleurs candidat aux départementales dans quelques semaines, ça promet. Les élus locaux n’ont aucune science infuse seuls. Ils ne sont que délégués à leurs fonctions par des électeurs qui ont besoin, voire le devoir de pouvoir s’exprimer entre deux scrutin. Les élus minoritaires, surtout dans la situation de Sainte-Geneviève, ne sont pas des élus de xième zone, ils doivent également avoir le droit à l’expression et au partage de la réflexion publique.

C’est dans cet esprit que j’ai écrit aux Maires des deux Communes le 17 avril dernier, respectant ainsi la philosophie de notre démarche des municipales 2020.

J’avais écrit au Président de l’intercommunalité, Pierre DESLIENS, qui lui au moins m’a répondu. Même si sa réponse est loin d’être satisfaisante .

Gérard CHATIN