Aller au contenu

Observateur de Beauvais

Dans l’Observateur de Beauvais (22/05/20): 5 articles ont attiré notre attention…

Achetez le journal…

Pour tenir compte des éditeurs de presse, désormais, nous ne publierons les articles complets (sauf urgence absolue) qu’après le retrait de la vente du journal concerné. Soit à partir du lendemain, pour un quotidien, une semaine après pour un hebdomadaire. Cette disposition est prise en vue de ne pas freiner la vente de la presse qui a bien besoin d’être soutenue par un lectorat suivi et des maisons de la presse qui sont des commerçants importants de nos villages.

Au moment de la parution, nous annonçons de façon résumée l’article qui a attiré notre attention. Après le retrait de la vente de l’édition, l’article complet sera mis en ligne.

Merci de votre compréhension

Dans l’Observateur de Beauvais (8/05/20): ce qui se passe dans les écoles dans le secteur…

Dans cet article, paru le 7, retrouvez les propos que notre Maire tenait au plus tard le 6 pour l’ouverture des classes, alors que le soir même du 6, elle publiait sa décision de ne pas les rouvrir. Indécision….

Dans l’Observateur de Beauvais (8/05/20): trois articles ont retenu notre attention…

Pourquoi 60% pour la réouverture sur la Commune de Noailles et plus de 71% contre à Sainte-Geneviève? Un compteur Linky qui explose, un sujet de réflexion pour les Génovéfains à qui on vient de proposer son installation… Dans le Pays Noaillais, de nombreuses différences entre les communes au sujet de la réouverture des classes. Quelques belles déclarations de notre Maire en contradiction avec le Communiqué du 6 mai, elle prépare et après elle décide de ne pas ouvrir, encore un gâchis de temps et d’argent…

Achetez le journal…

Pour tenir compte des éditeurs de presse, désormais, nous ne publierons les articles complets (sauf urgence absolue) qu’après le retrait de la vente du journal concerné. Soit à partir du lendemain, pour un quotidien, une semaine après pour un hebdomadaire. Cette disposition est prise en vue de ne pas freiner la vente de la presse qui a bien besoin d’être soutenue par un lectorat suivi et des maisons de la presse qui sont des commerçants importants de nos villages.

Au moment de la parution, nous annonçons de façon résumée l’article qui a attiré notre attention. Après le retrait de la vente de l’édition, l’article complet sera mis en ligne. Merci de votre compréhension

Dans l’Observateur de Beauvais (27/03/20): l’Hôtel du Nord solidaire…

Attention, le numéro de téléphone dans l’article est mauvais, le bon N° est: 06 30 05 46 45.

Cet article revêtant un fort caractère de solidarité, il nous paraît indispensable de le diffuser dès sa publication.

D’autres articles très intéressants sur cette édition de l’Observateur de Beauvais, notamment en page 23 sur les aides de l’Etat face à la situation sanitaire…

Dans l’Observateur de Beauvais (20/03/20): un article sur le résultat des municipales à Sainte-Geneviève

Pour information, contrairement à ce qui est dit par notre Maire dans cet article,  en 2014, Jacqueline VANBERSEL n’a été élue qu’au second tour avec un peu plus de 48% des voix (score qui était déjà le sien au 1er tour de cette année 2014), la liste Un nouvel avenir pour Sainte-Geneviève menée par Alain BOUILLETTE et dont Gérard CHATIN était le 5ème membre faisait un peu moins de 30% et une troisième liste, Demain Sainte-Geneviève, conduite par Dominique DERRIEN et Evelyne BAILLON, tous deux anciens adjoints de Jacqueline VANBERSEL, recueillait un peu plus de 20% des voix, la participation avait été entre 65 et 66%.

Ce score autour de 70%, elle l’obtient en 2001 et 2008.

Ce sont ses propos, le journal n’en n’est pas responsable, mais la rectification était nécessaire.

Dans l’Observateur de Beauvais (6/03/20): deux articles ont retenu notre attention….

Dans le journal toutes les listes du Beauvaisis

Pour tenir compte des éditeurs de presse, désormais, nous ne publierons les articles complets (sauf urgence absolue) qu’après le retrait de la vente du journal concerné. Soit à partir du lendemain, pour un quotidien, une semaine après pour un hebdomadaire. Cette disposition est prise en vue de ne pas freiner la vente de la presse qui a bien besoin d’être soutenue par un lectorat suivi et des maisons de la presse qui sont des commerçants importants de nos villages.

Au moment de la parution, nous annonçons de façon résumée l’article qui a attiré notre attention. Après le retrait de la vente de l’édition, l’article complet sera mis en ligne.

Merci de votre compréhension

Dans l’Observateur de Beauvais (21/02/20): un article a attiré notre attention…

Pour tenir compte des éditeurs de presse, désormais, nous ne publierons les articles complets (sauf urgence absolue) qu’après le retrait de la vente du journal concerné. Soit à partir du lendemain, pour un quotidien, une semaine après pour un hebdomadaire. Cette disposition est prise en vue de ne pas freiner la vente de la presse qui a bien besoin d’être soutenue par un lectorat suivi et des maisons de la presse qui sont des commerçants importants de nos villages.

Au moment de la parution, nous annonçons de façon résumée l’article qui a attiré notre attention. Après le retrait de la vente de l’édition, l’article complet sera mis en ligne.

Merci de votre compréhension

Suite à un article paru dans l’Observateur de Beauvais (14/02/20):

Je tiens vivement à démentir les propos qui nous ont été prêtés par l’Observateur de Beauvais, ce vendredi 14 février 2020, dans l’article consacré à notre réunion de présentation à la presse de notre liste « Un nouvel avenir pour Sainte-Geneviève » le mardi 11 février. Cette réunion s’est tenue dans un esprit serein d’échanges critiques mais sans mot blessant pour qui que ce soit, envers Madame le Maire comme d’autres personnes, des termes ont été utilisés par le journal sans qu’ils n’aient jamais été exprimés ni par moi, ni par qui que ce soit de la liste ou de l’assistance.

Il est dommage que la presse se prête à des interprétations douteuses.

J’invite toutes celles et tous ceux qui auraient des doutes sur les propos tenus à visionner la vidéo de cette réunion.

Nos différences fondamentales ne doivent pas empêcher le respect mutuel notamment au regard de 25 années de travail et d’amour de notre Commune.

Le débat qui commence pour ce mois n’a pas à être entaché par des propos inutiles venus de personnes qui ont des intérêts extérieurs à notre Commune.

Bien cordialement

Gérard CHATIN

Pour Un nouvel avenir

pour Sainte-Geneviève

Réaction de Philippe MARCOTTE suite aux déclarations de Daniel VEREECKE dans l’Observateur de Beauvais du 22/11/2019:

Cette rue a été refaite, il y a moins de deux ans sous l’autorité d’en ex 1er adjoint, Daniel VEREECKE, destitué et démissionnaire depuis fin octobre 2019, qui déclare aujourd’hui dans la presse qu’il faudrait la refaire.
De qui se moque-t-il?

En qualité d’ancien 1er Adjoint de  la commune de Ste Geneviève je me devais de réagir à cet article afin que chacun ne soit pas trompé par ses déclarations.

Analyse :

M VEREECKE a été conseiller municipal de 2008 à 2014, 1er adjoint depuis 2014  et  conseiller depuis quelques jour.

Comment peut-il dire qu’il faut une réelle sécurité aux abords des écoles, alors qu’il était adjoint aux affaires scolaires Qu’a-t-il fait pour cela pendant sa mandature?

 Réponse : Des trottoirs plus petits sur la rue Maurice Bled côté école Roger Pauchet et plus large en face de celle-ci. Les enfants se rendant à l’école ou le midi à la cantine sont la plupart du temps sur la chaussée. Trouvez l’erreur.

La voirie doit être totalement revue et rénovée. Qu’a-t-il fait, lorsqu’on voit l’entretien des trottoirs ornés d’ordures et la chaussée avec des nids de poule voire pire?

Réponse : Rien.

La Police Municipale doit être présente sur le terrain. Qu’a-t-il attendu pour donner des consignes dans ce sens aux Policiers qui ont quitté le village par manque de directive. N’était-il pas 1er Adjoint ?

Réponse : On peut se poser la question.

Il déclare également que l’Europe a octroyé au travers de la Région des subventions importantes pour les centres bourgs et le commerce local. Sachez que ces subventions ne sont pas octroyées d’un coup sans montage de dossier. Ils sont préparés à l’avance sur plusieurs mois voire des années et sont présentés aux instances en amont. Vous ne montez pas un dossier le 2 Janvier pour avoir la subvention le 3 Janvier. Il répondra peut être qu’il n avait plus de délégations. Encore une fois, qu’avait il préparé durant son existence de 1er Adjoint avec délégation  afin de déposer un ou plusieurs dossiers qui auraient pu être retenus par l’Europe.

Réponse : Une fois de plus Rien

Mme VANBERSEL n’a peut être pas eu tord de lui enlever ses délégations. Un premier Adjoint qui ne fait rien qui ne propose rien doit il vraiment rester Adjoint.

Il est invraisemblable que M. VEREECKE mette en avant certaines actions non effectuées par l’équipe municipale de Mme VANBERSEL alors  que lui-même n’a pas réalisé ou jamais proposé aux élus  ces actions lors des Conseils Municipaux.

Se présenter comme candidat au poste de Maire sans avoir mener d’action, sans dénoncer ouvertement le mauvais fonctionnement de l’équipe municipale en place depuis près de 6 ans. Devait-il attendre aujourd’hui pour démissionner après s’être vu retiré ses délégations par le Maire. Devait-il attendre 6 ans pour démissionner de son poste de 1er Adjoint. Peut être voulait il conserver une indemnité pendant tout ce temps. Pourquoi n’était-il pas présent au dernier conseil pour expliquer sa démission transmise directement au Préfet ? Est-ce le procédé normal ?

A mon avis non. Et vous qu’en pensez vous. Que ferez-vous en Mars ?

Je  souhaite à tous de bonnes fêtes de fin d’année.

Philippe MARCOTTE