Aller au contenu

Nos échos du Conseil du 29 juin 2016: Un conseil houleux faute de priorités…

photo-Mairie--300x200Les échos du Conseil en téléchargeable PDF

Six personnes dans le public parmi lesquelles une représentante de la presse locale (nouvelle correspondante du Courrier picard) est présentée par Madame le Maire avant l’ouverture de séance.

 Après cette présentation, Madame le Maire propose à Céline TESSON d’assurer le secrétariat de cette séance, qui accepte.

 Elle procède à l’appel des élus à savoir, étaient présents: Jacqueline VANBERSEL, Daniel VEREECKE, Georges BERSON, Jacky BEAUDOIR, Dominique LABARRE, Bériza ZIEGLER, Christèle MARIN, Eric MAURIERAS, Pascal BREBANT, Claude GARDETTE (qui arrive vers 20h40 mais a donné pouvoir à Daniel VEREECKE), Pierre HAUTOT, Céline TESSON, Christopher MOUTHINO, Camille BALARD, Anne-Marie KRAUZE pour le groupe « Une équipe forte pour agir ensemble » (EFAE);

Gérard CHATIN, Patricia BARBIER et Thierry Continuer la lecture

A propos de l’article sur la venue d’un soutien de Bruno LEMAIRE paru dans Oise Hebdo du 28 juin 2016.

Cette Maire qui ne fait pas de politique, interdit les réunions de ceux qui ont quelques différences avec elle, et s’engage dans la campagne des primaires de LR. C’est vrai qu’elle avait déjà été candidate aux sénatoriales sur une liste d’un certain Philippe MARINI. Pas de politique?…

Gérard CHATIN

Nos Échos du Conseil du 26 Mai 2016: un conseil où le droit a du mal à s’imposer…

 Un peu moins de dix personnes dans le public dont un représentant de la presse locale, l’Observateur de Beauvais.

Nos Échos en téléchargeable PDF

Madame le Maire propose le secrétariat de cette séance à Bériza ZIEGLER qui accepte.

Elle procède à l’appel des élus à savoir, étaient présents: Jacqueline VANBERSEL, Daniel VEREECKE, Georges BERSON, Jacky BEAUDOIR, Dominique LABARRE, Christèle MARIN, Eric MAURIERAS, Pascal BREBANT, Claude GARDETTE (qui arrive vers 21h20 mais a donné pouvoir à Daniel VEREECKE), Anne-Marie KRAUZE, Céline TESSON, Bériza ZIEGLER, Christopher MOUTHINO pour le groupe « Une équipe forte pour agir ensemble » (EFAE);

Gérard CHATIN et Patricia BARBIER pour le groupe « Un nouvel Avenir pour Sainte-Geneviève » (NASG) ;

Evelyne BAILLON pour le groupe Demain Sainte-Geneviève (DSG),

Absents excusés avec pouvoir : Pierre HAUTOT Continuer la lecture

A propos de l’article sur l’aménagement de la Rue de Lachapelle et Lejeune

Aller à l’article

Bonnes réflexions sur les aménagements de ce quartier. Un problème peu évoqué : celui de la circulation des semi-remorques et gros poids lourds, surtout s’ils doivent se rendre à la zone d’activité prévue au-delà de chez Chevalier (une ineptie, à mon avis). Les PL qui viennent de Paris ont de la difficulté à tourner à droite au feu. Ils le pourraient en empruntant la rue Lejeune… si elle était plus large et à deux voies. Il faut compter aussi avec le trottoir indispensable (sinon on en met où pour aller à la Fusée ?).

Ne faut-il pas se lessiver la tête de ces projets accumulés de logements et cette course à l’échalote ! Il me semble évident que la rue Lejeune doit être élargie et aménagée et que la libération du terrain Saurel en est l’opportunité historique.

N’est-il pas temps de reconsidérer la classification en zone d’activité des terrains cultivés au-delà de chez Chevalier. Si on veut tant construire à Ste Ge, n’est-ce pas là qu’il faut le faire, pour réunir la Fusée au bourg (et non pas l’isoler encore plus par une écharde « industrielle »)? Pour équilibrer l’emprise habitée du pays de chaque côté de la Nationale…. Pour un tas de choses… Mais, « je n’ai pas les diplômes » pour en discourir savamment !

En ce qui concerne le problème des dispensateurs de soins à Ste-Ge… il faudrait bien en discuter ferme un jour ou l’autre dans une réunion de Conseil municipal dédiée et arrêter un projet politique local là-dessus. Des médecins, oui, mais qui ? Combien ? Où ? Avec quelle structure ? Avec qui ? Avec quel avis des communes concernées ? Avec quels sous ? Avec quels modèles qui fonctionnent ?
Evidemment, certains et certaines se sont engagées un peu inconsidérément dans cette réflexion (et dans l’inconséquence) et ça ne les enchante pas trop de devoir retraiter le sujet en public.
Pour le moment on bénéficie de l’aide des praticiens de Noailles… mais certains ont dépassé de 8 ans l’âge de cessation d’activité des cheminots. Eh !!! Il est juste temps de traiter le problème; dans deux ans on aura déjà un peu de retard, et gouverner c’est prévoir. Il faut aussi considérer que les mentalités évoluent beaucoup plus vite chez les professionnels que chez les usagers et qu’on est à un point de rupture des anciennes identités…
Ca n’est pas simple et ce qui est acquis c’est que désormais on ne peut plus compter sur l’initiative individuelle pour régler des besoins complètement socialisés. Une médecine complètement administrée ne peut pas fonctionner avec des soi-disant libéraux (qui ne sont plus que des libéraux fiscaux)… à moins de dérapages que nous sommes bien d’accord à condamner.

Je suis un peu brouillon et il faut me pardonner mon expression écrite sommaire et imparfaite. C’est du premier jet !

Un concitoyen qui préfère rester anonyme

Une proposition d’aménagement des Rues de Lachapelle et Lejeune élaborée par le GRG et quelques concitoyens:

Alors qu’est fortement engagé et envisagé un réaménagement du terrain SAUREL,  des membres du GRG ont élaboré une proposition d’organisation de l’urbanisme sur les voies concernées sur le secteur. Le projet de la Municipalité envisage une trentaine de logements et l’implantation de 4 à 5 cabinets médicaux.

Le document qui a connu plusieurs modification a déjà été transmis à Madame le Maire, à l’Adjoint à l’Urbanisme, ainsi qu’aux membres de la Commission.

Le document en téléchargeable PDF

Réflexions à propos du secteur

Rue de Lachapelle – Rue Lejeune :

A l’approche de l’aménagement du terrain SAUREL, après sa mise en délégation de préemption publique par la Municipalité en direction de l’OPAC, il apparait que Continuer la lecture