fbpx

Tag: OPAC

Nos Nouveaux échos du Conseil (13/09/22): des médecins, y en a point…

Pierre HAUTOT nous explique (péniblement) qu’il compte sur ses amis politiques pour résoudre notre manque de médecin… Illusions quand nous tient…

Questions posée par Thierry REMOND au nom du groupe « Force et Développement – Progressons ensemble »

3) En début de mandature, vous nous avez dit avoir des contacts avec le Conseil Général pour « inciter », « trouver » un médecin généraliste pour notre commune. Pouvons-nous résumer vos actions ? 

L OPAC ne va pas laisser les locaux vides encore bien longtemps et les proposer à la location en résidence principale.

Le Maire donne la parole à Pierre HAUTOT qui rappelle qu’il s’est préoccupé de la question avant même ce mandat en allant à des réunions, en sollicitant la Conseillère départementale du Canton de Mouy, par exemple, il indique avoir interrogé la nouvelle Vice-Présidente du Conseil départemental en charge de ce sujet. Pierre HAUTOT critique ces nouveaux médecins qui ne seraient plus autant à la tâche que ceux qu’il a connu quand il était jeune…. Il aborde ensuite la question comme si nous étions encore une Commune rurale, ce qui paraît complètement décalé…

La qualité de vie est une demande légitime et nous ne sommes plus vraiment une commune rurale. Beriza ZIEGLER évoque les conditions qui sont faites dans certains départements. La question du numérus clausus est évoquée. Comme on l’a maintes fois écrit dans ces colonnes, on est loin de l’esprit de la Maison de Santé, maintenant on en a la certitude, pour ceux qui ne l’avaient pas encore.

Prochain sujet de ce Conseil: les travaux de l’entrée nord de la Commune sont reportés… encore…

L’Observateur de Beauvais (8/10/21): un article sur la livraison des logements OPAC de la Rue de l’éventail…

Achetez le journal : Maison de la Presse Route Nationale Sainte-Geneviève

Du boulevard à l’impasse…

En ce moment, Madame le Maire parle beaucoup du Boulevard qu’elle aurait ouvert à son « ex futur 1er adjoint, sans délégation mais maintenu en fonction », quand on voit les réalisations d’urbanisme qu’elle mène on constate son goût pour les voies étroites… et peut-être même les impasses…

Depuis quelques jours, un panneau explique très bien , même si c’est incomplètement ce qui se construit sur le terrain SAUREL, Rue Lejeune. Comme nous l’avons écrit depuis des mois qui commencent à faire des années, il ne s’agit pas d’une maison médicale mais de 14 logements, plus 5 réservés à des cabinets médicaux lesquels recevront le Docteur Patrice VAGNER, le Docteur MASCARENHAS (dentiste) et nos infirmières du 33 Route Nationale, tous ces professionnels de santé sont donc déjà installés sur notre Commune. Deux Cabinets sont proposés pour accueillir des professionnels supplémentaires. Toutefois, si un cabinet reste libre pendant 6 mois, il redeviendra un logement. C’est ce qui est convenu avec l’OPAC. Un projet de près de 20 ans pour un tel résultat?…

De plus, près de vingt autre logements de type pavillonnaire sont prévus sur le même terrain dans une deuxième phase.

La Rue Lejeune, déjà pas très large, aurait pu, à l’occasion de ce chantier faire l’objet d’un réaménagement qui permettent d’en faire une rue digne de ce nom avec trottoirs et possibilités de se croiser pour deux véhicules. Bien avant que le projet ait pris forme, en mars 2016, le GRG avait adressé, à l’ensemble du Conseil municipal, un document qui soumettait plusieurs variantes à la réflexion, sans entraver le projet de construction. Il n’a jamais été présenté en Commission ou en Conseil… L’erreur commise par notre adjoint à l’urbanisme et soutenu par notre Maire et toute sa majorité, aujourd’hui éclatée sur des sujets bien plus mineurs, est irrévocables. La gêne pour les riverains, actuels qui d’ailleurs s’étaient déplacés pour exprimer leur inquiétude ,ou futurs, l’est également. Elle démontre le manque de capacité de l’adjoint à l’urbanisme à écouter les propositions qui lui sont faites , si ce n’est son incompétence, elle démontre la fermeture d’esprit de cette majorité, de tous ses membres.

Cette attitude coûte cher financièrement à no concitoyens et en perte de qualité de vie….

Au delà de ce projet, c’est le gâchis de l’organisation, de l’urbanisation de tout un quartier qui est en voie de s’opérer.

Sur le côté de la construction, en cours, environ 3 mètres d’espace, qui aurait pu être utilisés pour élargir la voie de la Rue Lejeune plutôt que de créer ce boyau étroit (en espérant qu’on n’y laisse pas le poteau). Décidément, cette majorité aime bien les voies étroites….