Aller au contenu

informer

Nos visites en novembre: un peu moins de visites mais un peu plus de pages visitées…

Les 5 articles les plus visités:

Dossier assainissement: 252 visites

Une initiative citoyenne pour le 17 novembre à Sainte-Geneviève (Gilets jaunes): 211 visites (article retiré, évènement passé)

Au revoir et regrets (article de Philippe MARCOTTE paru dans notre bulletin d’octobre 2018): 196 visites

Le suivi des présences au Conseil municipal à la suite de la réunion du 15.11.18: 112 visites

Un article paru dans l’Observateur du 28 Octobre 2016: 72 visites

 

Il semblerait que la diversification des visites produisent une diversification des articles visités. Il est curieux qu’un article paru en octobre 2016 paraisse dans ce hit.

 

 

Dans Oise Hebdo (17/10/18): une salle inaugurée…

 

La réponse que nous a faite la Mairie de Fleurines à propos du coût de cette salle:

« Suite à votre demande nous vous informons que le coût de la salle Firmin Declercq est de 730 000 euros.

Il faut rajouter l’équipement (tables chaises cuisine 15000 euros vidéo projecteur, écran et divers petits matériels) et les extérieurs (parking, espaces verts etc)

Ce qui représente un coût d’environ 900 000 euros TTC au total »

On se peut comparer avec ce que va nous coûter notre futur salle

L’article complet en téléchargeable PDF

Réunion du 6 novembre: des solutions pour le Petit Fercourt….

Le 6 novembre 2018, à 19h, s’est tenue une réunion publique en direction du Petit Fercourt.  Cette réunion avait pour objectif de présenter les projets pour faire face à d’éventuelles menaces de nouvelles inondations dans le quartier. Elle faisait suite à la mobilisation des habitants, le 6 juin dernier, qui avaient participé nombreux à une réunion citoyenne au café du Petit Fercourt. Lors de cette réunion, il avait été annoncé que rien n’était possible 2 ans et demi: il fallait des études, des marchés, des travaux, des financements,….. selon le 1er adjoint au Maire venu y participer. Pourtant désormais, on nous annonce une opération de travaux qui serait terminée pour la fin de l’été prochain, soit moins d’un an.

Le projet présenté lors de la réunion du 6 novembre repose sur la mise en place d’un bassin de rétention entre les maisons de la rue de Laboissière et la ferme FALEMPIN qui en cas de trop plein se déversera dans une mare rénovée sur la rue de Méru situé là où se trouve actuellement le parking de « covoiturage ».

L’information important de cette réunion est que ce qui était impossible il y a 3 mois à moins de 2 ans et demi le devient en moins d’un an. La mobilisation a payé.

Il n’a rien été dit sur l’acquisition nécessaire des terrains pour l’implantation du bassin de rétention lors de la réunion du 6 novembre, pas plus que lors du Conseil municipal du 15 novembre d’ailleurs…..

 

Le montage déscriptif du projet présenté le 6 novembre en télécharge PDF

Nos Echos du Conseil du 15 Novembre 2018: les aveux…

produit par le Génovéfain Net

 

10 personnes dans le public dont un représentant de la presse, l’Observateur de Beauvais.

Le quorum est atteint à 20h30.

Nos Echos en téléchargeable PDF

Madame le Maire propose que Christelle MARIN soit secrétaire de séance mais Eric MAURIERAS lève la main et après quelques atermoiements est désigné.

 

Etaient présents: Jacqueline VANBERSEL, Georges BERSON, Jacky BEAUDOIR, Dominique LABARRE, Bériza ZIEGLER, Christèle MARIN, Pierre HAUTOT, Éric MAURIERAS, Anne-Marie KRAUZE, Céline TESSON et Claude GARDETTE (arrivé à 22h25) pour la liste « Une équipe forte pour agir ensemble » (EFAE);

Gérard CHATIN, Patricia BARBIER et Continuer la lecture

Le suivi des présences au Conseil municipal à la suite de la réunion du 15/11/18:

15 présents à la réunion du 15 novembre, l’assiduité est globalement en baisse avec une moyenne de présence de  73,54% de présence bien sûr très différente selon les personnes. C’est toujours la liste « Un nouvel avenir pour Sainte-Geneviève » qui arrive en tête avec 89,38% de présence. La liste majoritaire se situant à 74,11% et la liste « Demain Sainte-Geneviève » se situant loin derrière avec 55% mais si les membres récemment entrés pour cette liste améliorent la situation.

 

Le suivi en téléchargeable PDF

Le suivi de la délégation de marchés de Madame le Maire:

A la date du Conseil municipal du 13 Septembre 2018, l’arrêté des dépenses réalisées dans le cadre de sa délégation de marchés publics Madame le Maire a engagé 337 568,80€ depuis le début 2018.

Le détail avec les opérations menées et les fournisseurs utilisés, joint….

Le détail des dépenses réalisées en téléchargeable PDF

SALLE SOCIO CULTURELLE – DOSSIER PREVOTE (article paru dans notre bulletin d’octobre 2018):

Comme nous l’avions indiqué précédemment, la critique ne peut être positive que si des contre-propositions apportent une éventuelle solution.
Dans le cas de l’investissement «PREVOTE » par la commune de Ste Geneviève, il y a maintenant dix ans, seule la modernisation des ateliers municipaux, devenue plus que nécessaire a montré son utilité.
Pour le reste, nous l’avons déjà décrit comme un gouffre financier qui a mis clairement en évidence qu’on ne mène pas un projet neuf avec des bâtiments vieux dont le coût de rénovation est devenu incontrôlable au fil du temps.
Alors que faire ? probablement sauver le bébé sans jeter l’eau du bain.
En premier, maintenir les ateliers municipaux là où ils sont désormais.
En second, déplacer le lieu de la salle socio-culturelle vers un endroit plus accessible pour tous les génovéfains en y construisant un bâtiment fonctionnel, parfaitement adapté aux besoins, répondant aux normes en vigueur sans surcoûts prévisibles.
Que faire alors de « l’investissement PREVOTE » ?:
Un exemple: Le transformer en lotissements (6000 m2 disponibles) de dix parcelles de 500 m2 avec distribution centrale, accessibles à la propriété, produisant le remboursement partiel du projet : gain prévisible : environ un million d’euros réinvestis dans le nouveau projet.
Quant à la bâtisse de 300 m2, objet de tant de dépenses pour une mise aux normes hypothétique, la transformer en garages et lieux de stockage.
Reste le terrain communal à définir pour le nouveau projet largement refinancé par les ventes en y additionnant des subventions plus faciles à obtenir sur un tel projet: plusieurs endroits possibles peuvent être choisis.
Ainsi, les budgets à réinvestir sont moins élevés, mieux contrôlables et conduisent à gommer un retard d’équipement devenu inacceptable.
En conclusion, nous n’avons pas la prétention de détenir la vérité, seulement de proposer une solution plausible parmi d’autres possibles car le temps presse et, moins qu’un retour en arrière, c’est une remise en cause raisonnable qui mène à une sortie honorable d’un projet mal engagé à l’origine.
C’est donc à nos élus d’en prendre note et de choisir…

 

Henri RODE

Le pouvoir municipal ne leur appartient pas…. (article paru dans notre bulletin d’octobre 2018)

C’est de ce principe de base de notre système républicain, de notre démocratie que doit partir chacun d’entre nous quand il regarde nos élus, leur fonctionnement, leurs décisions. Les élus ne sont que des représentants qui, normalement, sont élus sur un programme, des orientations. Une fois que l’on a dit cela, il est utile de regarder comment fonctionne le système que nous, électeurs, avons contribué à poser dans notre Commune. Est-il ouvert? À l’écoute ? Nous amène-t-il à participer? C’est ce que nous avons chercher à savoir en vous interrogeant par un questionnaire que nous avons posé sur internet. Il était ouvert à tous, d’ailleurs des réponses d’horizons divers ont été enregistrées… Si leur nombre est insuffisant pour valoir sondage, ou enquête, convenons-en, il en ressort des points indiscutables.
Les personnes qui ont répondu ne donnent qu’une moyenne de 3,57 sur 10 à la Municipalité en matière de pratiques démocratiques. A peine plus de 12% se considèrent comme suffisamment informés de la tenue des Conseils municipaux, plus de 30% ne savent pas combien il y a de Conseils municipaux dans l’année, alors que 98% se considèrent comme insuffisamment informés des projets municipaux et que 49% ne distinguent aucune priorités dans la démarche municipale, la même proportion considère que les débats municipaux n’abordent pas les priorités de façon correcte. Face à la question « Les lettres ou pétitions de la population font-elles l’objet de présentations en Conseil municipal à qui elles sont adressées, 2% répondent oui, près de 33% répondent non et plus de 65% répondent qu’ils ne savent pas, ce résultat démontre le manque d’information sur ces sujets.
Quand on aborde les questions de l’implication de la population près de 86% considèrent que la municipalité ne fait pas ce qu’il faut pour qu’il y ait implication et 98% veulent plus d’implication. Des propositions claires ressortent, pour 57%, ils veulent une démarche plus ouverte, plus de 22% des présentations de projets avec débats et plus de 12% des réunions publiques, alors que 8% souhaitent des commissions ouvertes. C’est très intéressant, plus d’ouverture….
Cela démontre un vrai souhait de démocratie dans notre population qui, face au manque actuel, s’en exprime. Si le niveau de réponses est insuffisant pour valoir sondage ou enquête scientifique au regard du défaut d’échantillonnage représentatif, l’orientation largement majoritaire qu’elle détermine est claire.
Il faudra donc s’en inspirer largement pour de nouvelles démarches de démocratie et d’information dans notre Communes. Pour notre part, nous y sommes prêts. Il est loin d’être certain que les majoritaires le soient, tant sur 23 ans de gestion, ils font preuve de pratiques fermées envers leurs opposants ou la population. Ne l’oublions pas, le pouvoir ne leur appartient pas, il ne leur est que prêté à chaque élection et nous, citoyens, élus ou non, devons en garder le contrôle à tout moment.

Gérard CHATIN
Conseiller municipal minoritaire

Mise en place d’une TEOM (Taxe d’Enlèvement des Ordures Ménagères) les conséquences dans chacune des Communes de la Thelloise:

La décision prise par le Conseil communautaire de la Thelloise le 11 octobre 2018 va produire un supplément que chaque propriétaire devra payer l’an  prochain sur sa Taxe foncière de 2019. L’intercommunalité a choisi un taux basé sur la moyenne de la valeur locative sur chacune des communes soit un niveau de taxe pour chaque commune comme on peut le voir ci-dessous. Que n’a-t-on choisi une valeur locative de l’ensemble des communes ce qui aurait fait le même niveau de taxe sur l’ensemble de l’intercommunalité et aurait plus conforme à l’esprit communautaire?

Pour Sainte-Geneviève, la note sera de 83€ par logement. Cette question, comme bien d’autres, n’a jamais été évoquée et encore moins débattue au Conseil municipal…. contrairement à ce qui s’est fait dans quelques autres communes.

Le calcul est basé sur un taux de 5,58% sur la base de la valeur locative moyenne dans chaque commune.

Le document en téléchargeable PDF

Dans l’Observateur de Beauvais (19/10/18): la Thelloise met en place une TEOM (Taxe d’Enlèvement des Ordures Ménagères)

Les visites du site en septembre 2018:

Encore une baisse en septembre sur nos visites mais qui ressemble plus à un retour à la normale par rapport à la montée forte que nous avons déjà expliquée par rapport à un article sur la création de 200 emplois à Chambly qui a boosté nos visites participant de la pointe de 2912 visites en juillet.

Les articles les plus visitées en septembre sont:

Pour la première fois depuis des années une lettre avec sa pétition adressée au Conseil municipal est lue en séance (extrait de nos Echos du conseil 13/09/18):

b)Madame le Maire évoque une lettre de Gérard CHATIN adressée à Madame le Maire, Mesdames et Messieurs les Conseillers municipaux qui accompagne une pétition issue des quartiers concernés par l’assainissement (Rue de Bonvillers, La Fusée, La Croix, une petite partie de la Rue du Placeau), elle dédaigne lire la lettre et la donne à Dominique LABARRE qui en fait lecture non sans avoir compté le nombre de signatures, il y en a 54 :

La parole est ensuite donnée à Vincent ABOT qui indique qu’il n’y a pas beaucoup plus d’informations que lors des précédentes réunions. Des contacts sont pris avec l’Agence de l’Eau pour améliorer les réponses sur les aides. Les travaux sur le Blanc Mont ne seront pas finis avant fin 2019, précise-t-il….

Madame le Maire indique qu’il y a de nombreux changements pour avoir des subventions. « On peut toujours faire des réunions publiques, j’aime bien ça…, mais il faut qu’elles servent… » déclare-t-elle. Elle propose une réponse en mailing aux pétitionnaires. D’ailleurs, étant dans un quartier concerné par le sujet, elle se dit étonnée qu’il ne lui ait pas été proposé de signer…. Elle informe qu’elle a un rendez-vous avec Pierre DESLIENS (1er Vice-Président de la Thelloise)  le 28 (septembre sans doute) et qu’il manque de devis de particulier pour cadrer le dossier.

Gérard CHATIN tient à préciser que la pétition a été lancée dans la période estivale et que de nombreux signataires potentiels sont passés au travers. Il précise que cette pétition est partie du Hameau de La Fusée mais qu’il a tenu à participer sur le hameau de La Croix où habite Madame le Maire, où d’ailleurs certains voisins très proches ont précisé qu’ils étaient d’accord mais qu’ils ne signaient pas pour rester « bien » avec leur voisine. Un autre a demandé une pétition pour l’éclairage et l’entretien de la Rue de Novillers. A propos des devis, il indique que nombre de riverains rencontrés ne semblaient pas au courant de cette démarche à faire et qu’il faudrait sans doute faire une information plus précise.

Patricia BARBIER demande qu’une information soit faite par flash-info.

Gérard CHATIN souhaite effectivement une information écrite.

La discussion se conclut par une demande d’information. Bériza ZIEGLER est chargée de la réaliser.

 

Commentaire : Voilà des travaux qui sont en attente depuis des années, plus de 20 ans, et devant lesquels la majorité est incapable de donner des informations précises plusieurs mois après leur engagement. Les riverains ont le droit de savoir, si l’on veut qu’ils prévoient les coûts (les coups) à assumer. Que la parole soit donnée au Secrétaire général des services sur un tel dossier constitue une défilade.

Enfin, point positif, c’est la première fois depuis des années qu’une lettre, qu’une pétition est lue en Conseil municipal… Comme quoi, tout arrive ! Sauf les réponses ?

Notre Dossier assainissement

L’annonce des réunions sur le site communal:

L’une, le 17 octobre, 19h, salle polyvalente, pour les questions d’assainissement sur les Rues de la Fusée, de Novillers, du Placeau, des Myosotis, du 11 Novembre,

Rue des Entreprises et la Route Nationale… concernant donc les nouveaux assainissements.

L’autre, le 24 octobre, 19h, salle polyvalente, sur les questions spécifiques aux Rues du Blanc mont.

La lettre adressée à Madame le Maire et à Mesdames et Messieurs les Conseillers municipaux

 

 c) De façon tout à fait incidente Madame  le Maire informe que des travaux de réfection des trottoirs de la Rue de l’Avenir commenceront la semaine prochaine:

Patricia BARBIER demande de répéter et interroge sur de la Rue du Placeau, quand seront-ils faits, tout de suite après ? Daniel VEREECKE fait un rappel des priorités que l’on a jamais lu ou entendu nulle part : le restaurant scolaire, la salle polyvalente, les trottoirs de la Rue du Placeau on verra après….

 

Commentaire : On notera que ces priorités, sorties d’on ne sait où, ne comprennent aucune réponse aux questions scolaires posées : manque de classes, bibliothèque,… ?

 

Commentaire général: Le ton de ce Conseil bien que restant quelque peu tendu a un peu changé. Différentes interventions (courriers, pétition,….) pèsent sur cette équipe qui sent la fin de règne et apparait bien incapable de répondre à des questions concrètes…

 

La réunion est close vers 22h20, …..

Immédiatement après que la clôture de séance ait été prononcée, Claude GARDETTE a exprimé des excuses en direction

d’Amélia LIARD-VAGNER

 

Nous avons distribué cette information, qui depuis a fait l’objet d’une modification de dates par la Commune (faute de salle), mais qui n’a toujours pas distribué l’information officielle papier promis sur le site de la Commune:,

Spécial Travaux – Spécial assainissement – Spécial Travaux – Spécial assainissement

Suite à la pétition que nous avons accompagné sur ce sujet et qui a été présentée au Conseil municipal du 13 septembre dernier, alors qu’elle avait été adressée à Monsieur le Président de la Thelloise et à Madame le Maire le 9, nous avons obtenu des informations des différents intervenants concernant les chantiers de travaux sur le Blanc mont et les Rues de la Fusée, de Novillers, de Bonvillers, du Placeau, des Myosotis et la Route Nationale…
Ces deux chantiers suivent des procédures différentes dans le temps même si elles convergeront finalement.
Deux réunions se tiendront, salle polyvalente:
L’une, le 17 octobre pour les questions d’assainissement sur les Rues de la Fusée, de Novillers, de Bonvillers, du Placeau, des Myosotis, Rue des Entreprises et la Route Nationale… concernant donc les nouveaux assainissements.
L’autre, le 24 octobre, sur les questions spécifiques aux Rues du Blanc mont.
Elles ont pour objectifs de répondre à toutes vos questions sur le processus de branchement , sur les aides. Selon vos lieux d’habitation, retenez ces dates, l’heure vous sera précisée par la communication municipale et sur notre site dès que connue.

La Communauté de Communes instruit les dossiers de demandes d’aides auprès de l’Agence de l’Eau. Elle a besoin, pour cela que lui soit communiqué les devis que vous devez absolument faire établir pour que l’aide globale soit évaluée. Il faut donc qu’un maximum de devis soit adressé. Vulgairement, les aides sont évaluées à partir du cumul des devis reçus et réparties ensuite entre les riverains concernés.

Sur les aspects techniques, les services de Véolia sont prêts à vous accompagner. Pour ceux qui ne l’auraient pas encore fait, il suffit de les contacter au n° ci-dessous:

Il est conseillé de les contacter avant l’établissement des devis pour plus de garanties sur ces questions.

Nous restons à votre disposition pour toute information complémentaire et vous invitons à vous rendre sur notre site sur lequel une information complète, détaillée et actualisée autant que faire se peut sera produite sur ce lien http://www.legenovefain.net/dossier-assainissement/ .

Vous trouverez des éléments d’information pour avancer face à vos difficultés. Par ailleurs, vous pouvez aussi nous contacter, autant que c’est possible, nous vous accompagnerons.

Dossier assainissement

L’annonce des réunions sur le site communal:

L’une, le 17 octobre, 19h, salle polyvalente, pour les questions d’assainissement sur les Rues de la Fusée, de Novillers, du Placeau, des Myosotis, du 11 Novembre,

Rue des Entreprises et la Route Nationale… concernant donc les nouveaux assainissements.

L’autre, le 24 octobre, 19h, salle polyvalente, sur les questions spécifiques aux Rues du Blanc mont.

En ce jour de vote dans les écoles, parlons rentrée et réfléchissons à la situation… (extrait de nos Echos du Conseil du 13/09/1/):

  • Questions diverses :
  • a)Daniel VEREECKE qui a diffusé sur table un document présentant les effectifs par classe le commente:

Il indique qu’il y a 8 élèves en moins en maternelle mais 18 élèves en plus sur l’ensemble.

Il ne lui semble que la rentrée ait rencontré de difficulté.

Commentaire : On est heureux d’apprendre qu’il n’y a pas eu de difficulté… ? Mais rien n’est dit sur l’effectif moyen qui est en primaire de plus de 27,33 élèves avec plusieurs classes à 28 et 29 élèves et deux à 30 élèves. Il n’est rien dit de l’éventualité d’une ouverture de classe que nous aurions pu avoir… Où, c’est vrai ? Comment ? Pourquoi ? Certaines questions que feraient bien de se poser les parents d’élèves et leur association…

Les effectifs scolaires en téléchargeable PDF

On s’écoute pas, on s’entend pas (extrait de nos Echos du Conseil du 13/11/18):

6) Acquisition d’une partie de la parcelle ZE N°86 par la Commune:

Madame le Maire donne la parole à Daniel VEREECKE qui informe que pour mener ce projet (construction du restaurant scolaire et implantation de l’ILEP) il a fallu faire l’acquisition d’un terrain de 1 577m2 au prix de 1,70€ le m2, le terrain étant exploité par un agriculteur il faudra lui verser une indemnité d’éviction de 0,08€ par m2.

Madame le Maire précise qu’en matière d’achat de terrain, c’est le 1er adjoint qui officiera comme le précise les textes.

L’acquisition est adoptée par 19 voix et une voix contre celle de Thierry REMOND.

 

A cet instant intervient un incident entre Claude GARDETTE et Amélie LIARD-VAGNER. Claude GARDETTE lance à Amélie LIARD-VAGNER « vous ne m’aimez pas ? » Interloquée elle lui répond « Je ne vous connais pas, je n’ai pas de raison de vous aimer…» Elle se lève et lui propose de prendre le secrétariat de séance en essuyant quelques larmes visiblement très marquée par les propos du Conseiller municipal. Madame le Maire demande à Amélie LIARD-VAGNER de faire preuve de courage. Martial ROZE se lève et demande à Amélie LIARD-VAGNER de reprendre la réunion tout en demandant à Claude GARDETTE et à Madame le Maire que des excuses soient faites.

Pierre HAUTOT ironise en déclarant « on verra cela plus tard, après la réunion…. »

La réunion reprend sur une explication de Madame le Maire sur ce qu’est la vie et ses difficultés en direction d’Amélie LIARD-VAGNER, les coups qu’elle a pris.  Nos projets sont bien à l’échelle de la Commune conclut-elle

Commentaire : L’achat de ce terrain même s’il est indispensable n’aurait-il pas pu se faire plus tôt dans la réalisation de l’opération ? Il y a un peu une mise devant le fait accompli…. ?!

Le regrettable incident d’un conseiller de la majorité qui interpelle une élue minoritaire, secrétaire de séance, de façon déplacée et incongrue aurait mérité un rappel à l’ordre de la part de la 1ère magistrale de la Commune qui a préféré rappelé la « victime » à plus de courage que de faire preuve de justice ou de solidarité (féminine ou pas). Elle a tous les droits et ses proches ont son soutien apparemment.

Son apologie de ses choix politiques en un tel moment est parfaitement surréaliste.