Aller au contenu

Fait divers

Dans l’Observateur de Beauvais (28/06/19): un article a attiré notre attention

Pour tenir compte des éditeurs de presse, désormais, nous ne publierons les articles complets (sauf urgence absolue) qu’après le retrait de la vente du journal concerné. Soit à partir du lendemain, pour un quotidien, une semaine après pour un hebdomadaire. Cette disposition est prise en vue de ne pas freiner la vente de la presse qui a bien besoin d’être soutenue par un lectorat suivi et des maisons de la presse qui sont des commerçants importants de nos villages.

Au moment de la parution, nous annonçons de façon résumée l’article qui a attiré notre attention. Après le retrait de la vente de l’édition, l’article complet sera mis en ligne.

Merci de votre compréhension

Dans l’Observateur de Beauvais, de ce jour: 3 articles ont attiré notre attention…

Pour tenir compte des éditeurs de presse, désormais, nous ne publierons les articles complets (sauf urgence absolue) qu’après le retrait de la vente du journal concerné. Soit à partir du lendemain, pour un quotidien, une semaine après pour un hebdomadaire. Cette disposition est prise en vue de ne pas freiner la vente de la presse qui a bien besoin d’être soutenue par un lectorat suivi et des maisons de la presse qui sont des commerçants importants de nos villages.

Au moment de la parution, nous annonçons de façon résumée l’article qui a attiré notre attention.

Merci de votre compréhension

Il est enfin affiché….

Dans la semaine qui vient de s’écouler, alors que les travaux de construction du restaurant scolaire sont commencés depuis plusieurs mois et que le permis est daté du 18 février 2017, le panneau vient seulement d’être installé. Sachant qu’il y a deux mois de recours possible sur toute obtention de permis et que tout constructeur qui aurait cette pratique de non respect de la loi pourrait voir détruit ce qu’il a bâti avant information obligatoire….. Ils se croient vraiment tout permis….

 

Sainte-Geneviève, reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle:

Par arrêté daté du 9 juillet paru au journal officiel de ce vendredi 27 juillet Sainte-Geneviève parmi 28 autre communes de l’Oise est reconnue en état de catastrophe naturelle pour les orages du 27 mai dernier.

Pour les personnes ayant subi un sinistre, vous avez 10 jours à compter de la publication au Journal Officiel (soit le 27 juillet 2018) pour déclarer auprès de votre assurance.

Notre commune citée en page 8 de l’arrêté:

L’arrêté en téléchargeable PDF

Des inondations pas si rares que cela… des photos de celle du 11 juin:

Des habitants du Petit Fercourt nous ont adressé des photos du 11 juin dernier qui, malheureusement, montrent ou démontrent que les inondations de ce quartier qui ont été, certes, exceptionnelles dans leur puissance le 27 mai ne sont pas si rares que cela: