Aller au contenu

Un commentaire de Philippe MARCOTTE suite à nos Echos du conseil du 20/12/2017

Ce commentaire apporte quelques apporte quelques réponses aux questions que l’on pouvait se poser sur l’achat du local PREVOTE….

Philippe MARCOTTE

10/01/2018

Il semblerait que Monsieur HAUTOT qui ne connaît pas Philippe MARCOTTE semble-t-il, (il est vrai que M HAUTOT est génovéfain depuis peu de temps) mais il cite quand même mon nom assez souvent lors des conseils.
La dernière citation datant du 20 Décembre déclarant que Philippe MARCOTTE aurait mené le projet PREVOTE .
J’explique à ce Monsieur en particulier et aussi aux génovéfains l’histoire de l’achat de l’usine Prévoté par la Commune où se trouve actuellement l’atelier Municipal.
Cet achat est arrivé suite à un recours au tribunal administratif par des riverains sur l’implantation de l’atelier qui aurait du voir le jour sur le parking actuel des écoles. Ce projet était abandonné. Il fallait trouvé une solution, l’ancien atelier ne répondant plus aux normes de sécurité du code du travail.
En qualité de 1er adjoint et ne restant pas les mains dans les poches, j ‘ai effectivement rencontré M PREVOTE étant un ancien conseiller qui m’évoquait que son usine devait être achetée par le promoteur Bouygues Immobilier( plusieurs dizaines de maisons devaient être construites)
Ce promoteur pour des raisons ignorées ne donnait pas suite à ce projet.
J’ai avisé Mme le Maire d’une éventuelle possibilité d’acheter ce lieu afin d’y mettre un atelier municipal et également une salle socio-culturelle.
Une rencontre avec M PREVOTE était organisée. Je demandais à Mme le MAIRE d’effectuer une étude de faisabilité et une estimation du prix par le service officiel des domaines.
Mme le Maire reprenait le dossier à son compte, et rencontrait seule M PREVOTE qui voulait vendre à 1 100 000 euros.
Une estimation était proposait par les domaines à 800000 euros. M Blanchard architecte donnait un avis favorable pour la faisabilité des travaux.
Une délibération du Conseil était présentée par Mme le Maire et était votée à l unanimité par le conseil.
Bien entendu j’avais exprimé qu’il fallait aménager la sortie afin d’avoir une visibilité plus sécurisante, créer des trottoirs pour accéder à cet ensemble et de créer sur la chaussée des aménagements pour faire ralentir les automobilistes les services départementaux se sont même déplacés et donnaient leur avis.
Alors je dirais à M HAUTOT que je n’étais pas seul à porter ce projet comme il le laisse entendre et surtout que je n’avais pas les pleins pouvoirs pour un tel achat, qu’il m’oublie, et qu’il voit avec ses amis qui étaient et qui se trouvent toujours au pouvoir actuellement pour leur demander des explications.
Ce dernier en qualité de Conseiller à tout loisir pour regarder le dossier de plus près et de voir les actes s’y rapportant surtout en étant élu de la majorité c’est plutôt facile pour lui .
Il est certain que depuis 8 ans rien n’a été fait pour la salle socio-culturelle et aujourd’hui la majorité actuelle veut peut être mettre le mal sur le dos d’une personne afin de se disculper de ce qui n’a pas été fait et qui traîne toujours.
Cela méritait quelques explications et je peux encore en donner d’autres sur différents sujets, je n’ai rien oublié….

Nos Echos du Conseil du 20 décembre: traquenard et tablette qui circule…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous n'êtes pas un robot... répondez: