Aller au contenu

ACTUALITES - 30. page

Préparer demain aujourd’hui, continuons, continuez :

De nombreux concitoyens s’interrogent, que faire pour que les choses changent ? Pour que cela bouge ? Vous êtes de plus en plus nombreux à nous contacter, continuez. Notre Groupe est ouvert à vos propositions et pense que ce n’est que par l’addition de vos réflexions et de vos propositions élaborées en projet alternatifs que les choses évolueront. Rester dans son coin et attendre ne produira rien, bouger seul ne sera pas efficace…. Il faut plus de citoyenneté dans notre Commune. Informez-nous des réunions et faits qu’il vous semble important de relayer. Il faut sortir de l’ostracisme mené par cette majorité.

Préparer demain dès aujourd’hui est important si vous voulez que cela soit collectif et ne s’improvise pas.

Pour prendre contact : sainte-genevieve@legenovefain.net  ou au 06 01 27 09 63

Cet article est paru dans le bulletin Entre deux lignes diffusé à compter du 14/10/2017

Le bulletin Entre deux lignes en date du 15 octobre 2017

Madame le Maire ne fait pas de politique III :

Madame le Maire répète à qui mieux mieux qu’elle ne fait pas de politique. Hors, au début des années 2000, elle avait participé à la liste de Philippe MARINI. Plus tôt encore, en 1998, elle avait soutenu avec quelques autres Maires du Canton un certain Jean-François MANCEL dans sa dérive populiste qui lui valut d’être exclus du RPR.

Madame le Maire entourée de ses amis qui ne font pas de politiques…. (photo extraite d’une édition du Courrier picard)

Durant, la récente campagne des présidentielles, elle s’est quelque peu investi auprès de Bruno LEMAIRE et de ceux qui ont mené sa campagne. Empêchant par divers subterfuges d’autres candidats de pouvoir tenir réunion dans notre commune. Lors du conseil municipal, quelle n’était pas sa joie de conter à l’assistance, qu’à son âge, elle avait été interrogée pour participer à une liste aux Sénatoriales de ce mois de septembre 2017, n’indiquant pas laquelle. Renseignement pris ce ne serait pas celle du PS et de ses alliés ni celle du PCF. Cherchez ailleurs, mais il est heureux qu’elle ait refusé marquant ainsi les limites de ses volontés et peut-être de ses compétences….

Cet article es paru dans le bulletin « Entre deux lignes » diffusé à partir du 14/10/117

On ne peut pas…

L’un des autres discours de l’exécutif municipal consiste à dire « On ne peut pas », « Nous avons n’avons pas les moyens, pas d’argent », quand les choses vont plus loin dans la discussion on a le droit à « la baisse des dotations »…. Si rien n’est simple dans ce domaine, il faut rappeler que si des baisses de dotation sont en vue, celles-ci sont restées relativement stable depuis dix ans en €uro par habitant, on voit une baisse Continuer la lecture

Projets et abandons….

Cette majorité émet bien des volontés  de projets, mais avec la distance nous sommes en difficultés d’appréhender ce qu’elle veut. Sa première liste, en 1995, se nommait « Mieux vivre à Sainte-Geneviève », nous pouvons douter que l’objectif ait été atteint. Sa principale critique était le manque de dynamisme de l’équipe alors et la lenteur des programmes. Pourtant, on voit se terminer en ce moment seulement un programme d’assainissement qui avait vocation à boucler au plus tard en 1998 voire 2000. Cela fait donc vingt ans de retard.

Dans son premier mandat (1995 -2001), cette majorité projetait la construction d’une maison de retraite. Un travail avait été mené. Un lieu choisi, il s’agissait de la pâture ou se tient désormais le lotissement de la Rue des Orchidées. Il n’y a pas eu de maison de retraite, ni d’autre équipement de ce type. On n’en projette plus, on n’en entend plus parler.

Ensuite, il y eut la maison médicale, là encore une adjointe (ex désormais) au moins a beaucoup travaillé. Des lieux choisis, multiples, près du Super U, dans l’espace occupé par l’entreprise Denis actuellement, quelques autres autant alimentés par la rumeur que par les (in)décisions officielles.

   

Un bâtiment acheté 790 000€ coût auquel il faut ajouter au moins 400 000€ de travaux, sans subvention, qui dort depuis près de 10ans et pour lequel le projet n’est même pas encore défini. Il n’est pas inutile de regarder autour de chez nous , ce qui s’est fait : à Cauvigny, Novillers les Cailloux, Laboissière en Thelle, Noailles, Ully Saint-Georges et quelques autres communes dont il serait trop long de donner la liste mais qui n’ont pas mis tout ce temps pour réaliser des projets bien plus adaptés et mieux financés.

Il n’est maintenant plus question de maison médicale, on en est bien loin,  mais de quatre espaces réservés Continuer la lecture

NOUS AIMERIONS PROPOSER MAIS…

L’équipe majoritaire se complaît, ils doivent avoir été drivés, à dire à ceux qui veulent bien l’entendre que leurs opposants « ne font que critiquer et ne proposent rien ».  Il faut que nos concitoyens sachent , ce qui est normal dans une démocratie digne de ce nom, que plusieurs non élus de la liste « Un Nouvel Avenir  pour Sainte-Geneviève » ont proposé d’accompagner le mandat au regard de leurs compétences dans les domaines économiques, sociaux ou culturels.

Déjà en 2012, Madame le Maire avait accepté l’entrée de l’un d’entre nous dans le groupe de travail sur la salle socio-culturelle, il n’a jamais été invité depuis. Dommage, cela aurait peut-être permis à cette majorité de découvrir l’existence des Fonds européens quelques années plus tôt que ces dernières semaines (voir nos Echos du Conseil du 27/09).

Rassurez-vous l’accueil ne s’est pas traduit par un refus net et explicite. Mais par un « on verra » Et puis, il y a eu les rendez-vous annulés par Madame le Maire, deux jours avant leurs tenues prévues, comme celui en 2015, concernant une possible reconversion du site, ça encourage….

Par un document de plusieurs pages, élaboré par plus d’une dizaine de personnes, des propositions d’organisation de la rue de Lachapelle et Lejeune sont adressées au Conseil municipal. Il n’a jamais fait l’objet de débat.

Le document de proposition en téléchargeable PDF


Et puis après un courrier adressé à la Communauté de Continuer la lecture

Maitriser ou subir….

 Le sentiment le plus fort qu’émet la majorité municipale de notre Commune est celui de l’impréparation et du manque de maîtrise. Pourtant 22 ans de pouvoir devrait permettre de reposer sur une certaine expérience et connaissance des problèmes. Or ce n’est pas le cas, c’est ce que nous sommes obligés de constater. Il ne suffit pas de l’écrire, il faut le démontrer.

L’exemple le plus marquant est celui de la situation scolaire mais il n’est pas le seul.

Commençons par celui-ci, il y a un peu plus d’une dizaine d’années, la Commune était menacée d’une fermeture de classe. Jacqueline VANBERSEL réagit : « je ne veux pas que ma Commune vieillisse » et enclenche la construction de logements sociaux : ceux de la Rue de Lachapelle, de la Route Nationale, plus tardivement ceux de la Rue WATTEUWS et ensuite ceux du 27 Rue du Placeau (plus de 120 logements en tout), elle laisse filer la construction privée soit de logements collectifs, soit de pavillons individuels. Maintenant, elle et son équipe s’étonnent de l’augmentation de population qui est passée sur la période d’environ 2 500 à plus de 3 000 habitants se vante parfois désormais la même Madame le Maire. La question est donc de savoir ce que l’on a voulu. Des élus, et pas des moindres, son ex Premier adjoint, avaient tiré la sonnette d’alarme. Son Premier adjoint actuel,  alors conseiller, lors d’un Conseil municipal en milieu du dernier mandat avait voulu alerter le Conseil et s’était vu clouer le bec par la 1èremagistrate qui ne voulait rien entendre. Maitriser ou subir. Il n’y a pas eu maîtrise, la population subît. Pas assez de classes, des cours de récréation trop petites, une restaurant scolaire inadapté et en situation d’hygiène douteuse, une bibliothèque municipale qui pourrait perdre son agrément….

    

Un restaurant scolaire « provisoire » jusque pour encore au moins deux ans dans une salle plus que polyvalente. Des conditions d’hygiène et de sécurité minimales. On notera la porte en aluminium non dotée de sécurité pour empêcher de s’y coincer les doigts.

 

La construction d’un équipement modulaire que l’on installe dans la durée n’est pas une solution acceptable. Elle démontre  l’imprévision des élus majoritaires. Cette photo a été modifiée le 17/10/17 après la demande de personnes exposées….

______________________________________________________________________________Cette évolution a aussi modifié la circulation automobile dans la Commune qui s’est intensifiée, et ce au regard des lieux de construction. Certaines rues ont vu exploser le nombre de passages de véhicules. Là encore, cette équipe cherche à rattraper les difficultés par des artifices, voire des essais multiples et coûteux. Des exemples, le Petit Fercourt Continuer la lecture

Une réaction de Philippe MARCOTTE:

Au courrier de Madame le Maire et du 1er adjoint:

Je réagis fortement aux propos de Mme Vanbersel et de son premier adjoint cosignataire de la lettre adressée à Gérard Chatin élu de la république,du fait de sa présence dans le restaurant scolaire.

Le seul à s intéresser à la vie locale il se fait bafouer . Mme le Maire et son adjoint mettent en avant l état d urgence en application. Si c était le cas pour Sainte-Geneviève des mesures auraient dû être prises à savoir l accès au parking de la salle multifonctions l accès aux écoles , le stationnement des véhicules , rien n est fait afin de garantir la sécurité des enfants et des enseignants. Avant de faire des leçons de morale aux autres ces deux élus responsables devraient appliquer des mesures appropriées à l état d urgence il en va de leur responsabilité.

Gérard Chatin conseiller municipal a pu entrer dans les locaux sans effraction sans que personne ne lui interdise, cela prouve bien que rien n est mis en place malgré l état d urgence.

Honte à ces deux élus signataires qui font preuve d un abus d autorité excessif et n exercent pas leur responsabilité.Ils ont beaucoup à apprendre en la matière.

Philippe MARCOTTE

Excès de pouvoir de l’exécutif municipal!?…

Gérard CHATIN a été destinataire, ce samedi, d’une lettre recommandée avec accusé de réception lui signifiant une interdiction d’accès aux locaux scolaires. L’élu minoritaire s’est rendu à la salle polyvalente, suite à ce qui lui était rapporté sur le fonctionnement de la restauration scolaire, pour se rendre compte par lui même, ce qui est, pour le moins, le rôle d’un élu.

Le plus fort de cette interdiction « personnelle » est qu’elle ne repose sur aucune réglementation y compris communale et est faite sous couvert de l’état d’urgence et de danger terroriste.

Sur place aucun problème particulier, il examine la situation, reste dans un point de la salle, sans s’avancer parmi les enfants à table, il échange un bonjour avec quelques agents, dont le Secrétaire général de Mairie avec lequel il converse quelques minutes.

La lettre va jusqu’à une menace d’utilisation des pouvoirs de police…!

Il s’agit là d’une méthode de harcèlement et de la « chasse aux sorcières », alors que dans cette de restauration se déroule des activités diverses au quotidien (loto, bourse aux vêtements, réunions diverses et variées, élections, ….) la seule présence d’un élu serait un gêne?…

 

Retrouvez les lettres sur le Génovéfain.net

La lettre adressée par Madame le Maire et son 1er adjoint

La réponse de Gérard CHATIN qu’il a transmise à Monsieur le Préfet de l’Oise

 

Nos Echos du Conseil du 27 Septembre 2017:

Les échos du Conseil municipal du  27/09/2017, 20h30:

produit par le Génovéfain Net

 

Six personnes dans le public dont un représentant du journal Oise Hebdo.

Nos Echos du Conseil en téléchargeable PDF

Avis à nos lecteurs: des documents sont sur le site, en lien dans cet article, en téléchargeables qui ne sont pas dans la version PDF. Vous trouverez dans cet article:

  • le rapport Véolia sur l’eau
  • la présentation des modifications du PLU
  • la lettre du Président COURTIAL et la motion adoptée à l’unanimité par les Conseillers départementaux

Le rapport SE60 n’a pas pu être mis sur le site.

Etaient présents: Jacqueline VANBERSEL, Daniel VEREECKE, Georges BERSON, Jacky BEAUDOIR, Dominique LABARRE, Bériza ZIEGLER, Josiane CHAROPPIN, Eric MAURIERAS, Pierre HAUTOT, Anne-Marie KRAUZE, Céline TESSON et Pascal BREBANT pour le groupe « Une équipe forte pour agir ensemble » (EFAE);

Gérard CHATIN et Patricia BARBIER pour le groupe « Un nouvel Avenir pour Sainte-Geneviève » (NASG) ;

Absents excusés avec pouvoir : Claude GARDETTE pouvoir à Daniel Continuer la lecture