Aller au contenu

Un commentaire adressé par un fidèle lecteur:

Réponse à l’article paru dans l’Observateur de Beauvais du 29 septembre 2017:

Bonjour Madame le Maire,

C’est avec grand plaisir que nous découvrons dans l’Observateur de Beauvais du 29.09.2017 que nos élus s’intéressent au retard de réalisation de la signalisation de la RD1001 traversant notre Commune.

En effet, la fin des travaux effectués par le département le 25 août et la signalisation nous est dorénavant promise pour le 15 octobre prochain, soit 50 jours après. Du jamais vu, car on sait le danger que ceci représente pour la circulation.

Le revêtement a été réalisé en enrobés drainants, calibrés pour diminuer les nuisances auditives en traversée d’agglomération et surtout permettre un drainage efficace des eaux pluviales en sous-couches pour éviter les effets fâcheux d’aquaplaning. Cette technologie de protection routière existe depuis ….30ans maintenant et nous sommes ravis que vous la découvriez aujourd’hui.

Par ailleurs, cette solution  ne nécessite pas de temps particulier entre la finition du macadam et l’application des bandeaux de signalisation: pour preuve, tout véhicule peut rouler immédiatement dessus dès la fin des travaux.

Alors où aller chercher ce retard? Apparemment deux explications apparaissent:

  • Le Département cherche à diminuer ses coûts et effectue un regroupement des activités de mise en signalisation par secteurs. Ceci explique ce délai long.
  • La commune doit prendre en charge la réalisation des passages piétons, et le Département attend que ce soit fait.

En conclusion, nous sommes bien loin de vos explications journalistiques, et puis, lorsque ce sera fait, tout le monde oubliera et rêvera d’être « sur un coussin d’air ».

Nous sommes quand même un peu goguenards de lire de tels propos de notre Chère Elue, car voyez-vous, il faut savoir publier ses sources d’information au bon endroit et surtout les vérifier, choses que nous avons faites auprès de spécialistes des travaux publics et d’élus responsables.

Alors, Chère Madame, au prochain article… peut-être….

  1. R.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous n'êtes pas un robot... répondez: