Aller au contenu

Les questions diverses du Conseil: « débâts » à fleurets mouchetés et alliances croisées…. (extraits de nos Echos du Conseil du 3/04/19):

  1. 15. Questions diverses :
  2. a)Pierre HAUTO tient à faire un coup de chapeau au personnel technique et à Georges BERSON pour la tenue des ateliers qu’il a visités dans le cadre du contrôle que sont venues faire les compagnies d’assurance suite au changement de marché:

Commentaire : Sans…

  • b) Madame le Maire donne la parole à Thierry REMOND qui ne l’a pourtant pas demandée. Ce dernier lit un document qui fustige un article paru dans le dernier bulletin du GRG comparant la pratique de Madame le Maire par rapport à nombre de ses adjoints à celle de la mante religieuse. Il trouve cette comparaison comme insultante et dégradante, il parle d’irrespect de la personne et de la fonction…. Il semble s’adresser particulièrement à Gérard CHATIN qui ne répond pas.

Commentaire : La connivence entre cet ancien « deuxième homme » de la liste Un Nouvel Avenir pour Sainte-Geneviève et Jacqueline VANBERSEL devient troublante et est surtout irrespectueuse des engagements qu’il avait pris …. Que la tribune que constitue le Conseil municipal soit utilisée pour conspuer telle ou telle personne, présente ou non, montre aussi le manque de respect qu’ont ces personnages et à quel niveau ils situent le débat de l’institution. Ne pas répondre les laisse à leur bas niveau. Il n’y a aucune leçon à recevoir d’un personnage qui se retrouve bien seul à voler au secours d’une majorité éclatée qui n’en demandait pas tant. Encore une prochaine victime qui ne sait même pas ce qu’est une métaphore, notre dessinateur devra alors agrandir le monument qui leur rend hommage….

  • c) Eric MAURIERAS félicite Beriza ZIEGLER et Camille BALARD pour le dernier Echo Génovéfain:

Commentaire : Sans…

  • d) Pierre HAUTOT indique qu’il peut participer à des réunions en journée mais demande à être prévenu un peu plus de 3 jours avant.

Beriza ZIEGLER lui rétorque qu’il y a eu un problème informatique qui explique ce retard d’information, que cela n’arrive jamais et que cela n’arrivera plus.

Commentaire : Les hostilités reprennent….

  • e) Daniel VEREECKE demande la parole qui lui est donnée sans enthousiasme par Madame le Maire. Il demande explication sur le fait qu’étant adjoint, il n’est plus invité aux réunions d’adjoints, aux réunions de Commissions :

Madame le Maire lui rétorque que c’est ainsi, qu’il n’est plus adjoint, qu’il n’a plus de délégation. Elle dit que c’est la loi qu’elle n’y peut rien.

Gérard CHATIN rappelle que Daniel VEREECKE est toujours adjoint dans un début de brouhaha… Alors que Pierre HAUTOT demande que « au-delà de la loi », « Daniel n’a quand même pas fait que des bêtises, il pourrait être réintégré aux réunions»

Jacqueline VANBERSEL dit qu’elle « a été insulté, que jamais elle n’a été insulté de la sorte, que Daniel VEREECKE doit s’excuser.» Elle fait aussi tout un commentaire sur ses séances d’excuses communes avec la précédente Secrétaire générale (Sylvie FAGARD)…. Daniel VEREECKE rétorque que c’est à elle de s’excuser, « non c’est à toi » reprend Madame le Maire. Le ton monte d’un peu partout. Jacqueline VANBERSEL « il n’y aura pas de polémique, nous ne sommes pas au théâtre », le répète par deux ou trois fois, se lève et quitte la salle tout en déclarant la séance close. Les élus se lèvent et se préparent à partir.

Mais Daniel VEREECKE reprend la parole, tout le monde se rassoit. L’adjoint souhaite revenir sur des chiffres erronés. Il rappelle la surface des deux salles de restauration, 96m2 pour celle des maternels, 131m2 pour l’école primaire soit 227m2. Les règles sont de 1m2 par enfant soit 227 enfants, soit 254 en deux services. Le mobilier a été commandé pour 300 élèves sur deux services.

 Beriza ZIEGLER répond qu’il y a des règles de sécurité, que ces chiffres sont faux.

Gérard CHATIN prend la parole et déclare que s’il est trop souvent amené à s’abstenir ou à voter contre c’est au regard du manque d’éléments fournis pour éclairer, si nous avions eu des documents clairs sur le projet, comme sur d’autres nous n’en serions pas là. Lors de la consultation de certains documents Daniel VEREECKE m’avait permis de voir les documents et il n’a jamais été question de 450 enfants en un seul service.

Beriza ZIEGLER : « Vous soutenez ces chiffres faux ? »

Les échanges se continuent pendant quelques instants et presque spontanément, devant la difficulté à débattre, la séance se défait, les membres du Conseil se lèvent et quittent la salle. Certains se demandant s’ils peuvent continuer sans le Maire, c’est vrai que nous n’avons pas demandé la salle. Les discussions se poursuivront entre petits groupes dans la salle que Madame le Maire regagnera après le départ de la plupart des élus et du public ou sur la place.

Commentaire : Les « amis de toujours d’avant » continuent à s’étriper  sans remettre en cause leur mode de fonctionnement qui a pourtant conduit à cette situation catastrophique. On a jamais entendu autant de détails sur une construction communale, presque finie.

La réunion s’est close vers 22h40 mais après un quart d’heure environ d’échanges en l’absence du Maire, ….. mais se poursuit dans la salle entre certains, d’autres sur la place en différents groupes …

Commentaire général: Un climat encore tendu et une fin de réunion difficile. Il reste étonnant que des élus aussi en conflit aient voté le même budget sans sourciller…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous n'êtes pas un robot... répondez: