Aller au contenu

Le pouvoir municipal ne leur appartient pas…. (article paru dans notre bulletin d’octobre 2018)

C’est de ce principe de base de notre système républicain, de notre démocratie que doit partir chacun d’entre nous quand il regarde nos élus, leur fonctionnement, leurs décisions. Les élus ne sont que des représentants qui, normalement, sont élus sur un programme, des orientations. Une fois que l’on a dit cela, il est utile de regarder comment fonctionne le système que nous, électeurs, avons contribué à poser dans notre Commune. Est-il ouvert? À l’écoute ? Nous amène-t-il à participer? C’est ce que nous avons chercher à savoir en vous interrogeant par un questionnaire que nous avons posé sur internet. Il était ouvert à tous, d’ailleurs des réponses d’horizons divers ont été enregistrées… Si leur nombre est insuffisant pour valoir sondage, ou enquête, convenons-en, il en ressort des points indiscutables.
Les personnes qui ont répondu ne donnent qu’une moyenne de 3,57 sur 10 à la Municipalité en matière de pratiques démocratiques. A peine plus de 12% se considèrent comme suffisamment informés de la tenue des Conseils municipaux, plus de 30% ne savent pas combien il y a de Conseils municipaux dans l’année, alors que 98% se considèrent comme insuffisamment informés des projets municipaux et que 49% ne distinguent aucune priorités dans la démarche municipale, la même proportion considère que les débats municipaux n’abordent pas les priorités de façon correcte. Face à la question « Les lettres ou pétitions de la population font-elles l’objet de présentations en Conseil municipal à qui elles sont adressées, 2% répondent oui, près de 33% répondent non et plus de 65% répondent qu’ils ne savent pas, ce résultat démontre le manque d’information sur ces sujets.
Quand on aborde les questions de l’implication de la population près de 86% considèrent que la municipalité ne fait pas ce qu’il faut pour qu’il y ait implication et 98% veulent plus d’implication. Des propositions claires ressortent, pour 57%, ils veulent une démarche plus ouverte, plus de 22% des présentations de projets avec débats et plus de 12% des réunions publiques, alors que 8% souhaitent des commissions ouvertes. C’est très intéressant, plus d’ouverture….
Cela démontre un vrai souhait de démocratie dans notre population qui, face au manque actuel, s’en exprime. Si le niveau de réponses est insuffisant pour valoir sondage ou enquête scientifique au regard du défaut d’échantillonnage représentatif, l’orientation largement majoritaire qu’elle détermine est claire.
Il faudra donc s’en inspirer largement pour de nouvelles démarches de démocratie et d’information dans notre Communes. Pour notre part, nous y sommes prêts. Il est loin d’être certain que les majoritaires le soient, tant sur 23 ans de gestion, ils font preuve de pratiques fermées envers leurs opposants ou la population. Ne l’oublions pas, le pouvoir ne leur appartient pas, il ne leur est que prêté à chaque élection et nous, citoyens, élus ou non, devons en garder le contrôle à tout moment.

Gérard CHATIN
Conseiller municipal minoritaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous n'êtes pas un robot... répondez: