fbpx

Tag: service public

Nos Nouveaux échos du Conseil (14/06/22): pour les papiers d’identité… on verra peut-être, un jour… mais il faudra insister…

ça attendra…
1) Question des élus posée par Gérard CHATIN:  La demande de carte d’identité et de passeport a posé de forts problèmes de capacité de réponse à la trentaine de points existants dans l’Oise là où avant la réforme il y en avait près d’un millier . L’Etat a relancé l’implantation et accorde des aides durables par l’installation et le suivi gratuits des outils nécessaires (mise en réseau avec le Ministère de l’Intérieur) . Une dotation annuelle est attribuée à la Commune ( jusqu’à près de 11 500€ de dotation supplémentaire par an). Nous proposons que notre Commune postule au processus proposé par l’Etat. Ce serait un plus pour notre Commune et surtout pour nos concitoyens.

Pour ne pas donner raison au 1er adjoint, nous ne dirons pas qu’ils n’en veulent pas, mais lui argumente fortement contre. Toutefois, pratiquement aucun élu majoritaire n’a reconnu que c’était dommage d’avoir à aller à Noailles, ou plus loin encore, d’attendre des semaines voire des mois pour avoir des papiers, même si le Maire a légèrement exprimé un intérêt pour l’idée. Faire ses papiers et attendre des mois pour ce service qui était avant rendu par un millier de points dans notre département, dans toutes les Communes, pour seulement une trentaine aujourd’hui. Plusieurs minoritaires, outre celui qui pose la question, Beriza ZIEGLER, Fabrice DORE et Nathalie CEDOLIN. Les dotations en service et en finances (au minimum 8 500€ et jusqu’à près de 12 000€) apportées par l’état ne les convainquent pas, le service à la population non plus. Notre Commune doit être mieux, doit faire plus mais quoi? Encore une question posée par les élus NASG renvoyée aux calendes grecques et qui ne reçoit pas une réponse précise. Les habitants apprécieront et se déplaceront.

Le point suivant de ce Conseil: Nos Nouveaux échos du Conseil: pour respecter les règles d’un Facebook public… on verra un jour, mais là encore il faudra sans doute insister…

Extrait de Nos échos du Conseil du 14/12/21: la DSP du périscolaire fait débat…

4) Délégation de Service Public (DSP) de l’accueil périscolaire, extrascolaire et de la restauration scolaire Règlement intérieur, budget prévisionnel 2022 et avenant n°3 :

La directrice de l’ILEP présente le rapport d’activité de la DSP. Après la partie bilan de l’année qui ne soulève quasiment aucune question, elle aborde la partie financière et prévoit des augmentations pour 2022 qui s’expliquent par la loi, il faut introduire plus de bio dans les repas et l’application d’une nouvelle convention collective aux personnels du périscolaire.

Un débat sur ces augmentations à lieu. Pierre HAUTOT en sera d’une réflexion sur le bio en déclarant que sa génération n’avait pas mangé bio et s’en portait pas plus mal et interrogeant sur le contrôle du pourcentage de bio dans les repas. Il lui sera répondu que les vérifications sont opérées par la CAF, d’une part, et les services de l’État, d’autre part. Les échanges également autour des autres causes d’augmentations qui sont regardées comme une situation de marché public. Gérard CHATIN rappelle que nous sommes en DSP et non en marché. La question se posera, dans certains échanges, de changer de barème CAF pour l’application de la participation des familles, les représentants de l’ILEP présentent des tableaux donnant le comparatif. La question des sorties faites par les enfants sera également évoquée, ainsi que celle d’un tarif spécifique aux enfants qui ne sont pas de la Commune. Il est rappelé que la restauration scolaire est pour certains enfants, le seul repas correct qu’ils reçoivent. Le débat tourna également sur une question lancée par Christelle MARIN « Peut-on se permettre l’ILEP ? » appuyée par l’évolution du coût budgétaire au fil des années, qu’elle juge excessive.

Après ces échanges ou seront évoqués la question de l’alimentation bio, celle de la prise en charge par la Commune et la participation des familles, ainsi que celle du mode de gestion (DSP), Monsieur le Maire propose de reporter les décisions à un travail de Commission finances.

Commentaire: Un débat plutôt intéressant avec de vraies questions de fonds : repas bio, fournisseurs locaux, participation des familles, service public, … mais que l’on ne doit pas regarder que sous l’œil financier. Les critères d’augmentation avancés par la directrice de l’ILEP sont et seront applicables à tous les prestataires délégués ou pas. Cela devrait servir de base à ces questions. Il y a des règles publiques, même si des adjoints s’étonnent qu’il y ait encore des organismes qui les contrôlent. La Commission DSP aurait dû être convoquée sur ce sujet.

L’avenant présenté à la décision en PDFTélécharger

Dans le Courrier Picard (6/08/18): un maire dit non à la fermeture estivale de la poste…

L’article complet en téléchargeable PDF

A Sainte-Geneviève, cette question, comme malheureusement bien d’autres, ne semble pas poser de soucis à nos élus majoritaires. Gérard CHATIN lors du dernier Conseil municipal, le 27 juin 2018, avait souhaité que la municipalité réagisse face à cette question, il n’a même pas pu évoquer le sujet. La séance a été close par Madame le Maire…. sans commentaire..

Un article sur la fermeture de la trésorerie de Noailles dans Oise Hebdo de ce jour: moins de services publics pour une population en forte évolution!…

160518-oh-tnoailles983L’article en téléchargeable PDF