fbpx

Tag: chaussidou

Après deux réunions tardives, le problème de la méthode est posé à cet exécutif…

A la table de présentation partant de la droite sur la photo: Daniel VEREECKE, Maire; Jean-Louis AGNES, adjoint à la Gestion du Domaine communal, Développement durable et travaux; Martial DUFLOT, Directeur Général des Services; puis le représentant d’ENEDIS

Ce jeudi 2 juin, se tenait une réunion publique à propos de l’aménagement de la Rue du Placeau. Malgré les nombreux commentaires, sur Facebook, depuis ces dernières semaines, c’est une petite soixantaine de personnes qui sont venus participer. Après une très courte introduction par le Maire, c’est Jean-Louis AGNES qui a animé la réunion en commençant par évoquer un projet, qui allait être présenté, non arrêté et encore soumis à la réflexion. Il était entouré des représentants du SE60, du cabinet EVIA AMENAGEMENT chargé de l’étude du projet, d’ENEDIS.

Il a rappelé que la priorité de ce projet était la réduction de la vitesse et qu’une première consultation des habitants n’avait produit que 9 retours. Des présentations du cabinet d’études ont permis de constater le non respect des STOP à différents points du parcours. Il a été rappelé que la vitesse moyenne constatée se situait à 45km/h, 10% des véhicules circulant à des vitesses allant de 50 à 70km/h et 1% à plus d e70km/h. Les vitesses constatées sont d’autant plus élevées que l’on s’éloigne du Centre bourg. Ces constats sont issus d’une étude menée durant une semaine complète en septembre 2021.

A droite sur la photo, les représentants d’EVIA AMENAGEMENTS; à gauche, le représentant du SE60
La présentation du projet par EVIA AMENAGEMENTS

La présentation de la notion de chaussidou avec une seule voie centrale et deux voies, une montante l’autre descendante, réservées aux cyclistes et autres véhicules roulants légers. Les STOP seront supprimés puisqu’illégaux sur une voie principale. Les sujets autour de l’enfouissement des lignes électriques et fibres ont largement été abordés et des informations seront adressées, très prochainement, aux riverains concernés. Plusieurs riverains ont posé des questions. Le sujet du manque de stationnement a été le principal avec celui touchant en l’aménagement du Placeau. Plusieurs versions ont été présentées, sans qu’aucune ne produise une adhésion massive. L’impression générale des participants semble être entre doute et perplexité quant à la capacité de ce qui a été présenté de produire une réelle baisse de vitesse. Le Maire en concluant la réunion semblant le valider tel que, alors que son adjoint le reprenait en indiquant que la concertation se poursuivrait à partir des adresses courriels laissées par les participants à cette réunion notamment sur cette question de l’aménagement du Placeau. Un habitant a proposé une mise aux votes des habitants des projets d’aménagements proposés.

Une partie de la salle….

Après ces deux réunions publiques, celle sur la Rue de Lachapelle, le 16 mai dernier, qui présentait un projet bouclé dont les travaux démarraient le lendemain de la réunion, et celle-ci pour laquelle une très petite marge de manoeuvre subsiste, ce alors qu’il ne semble pas qu’il y ait une réelle volonté sur la forme et la dynamique à donner à la nécessaire concertation sur de tel projet, on est en droit de se poser des questions sur le choix des méthodes de travail de cette majorité?

Etre majoritaire ne donne pas tous les droits, surtout pas celui du mépris. Une concertation ouverte menée dès la genèse du projet à partir des éléments de circulation, connus depuis janvier 2022, aurait permis d’impliquer bien mieux les habitants en acteurs. Gérard CHATIN et Fabrice DORE, élus NASG et membres de la Commission, l’avaient demandé, c’était dans la conception de la liste « Un Nouvel Avenir pour Sainte-Geneviève ». Par ailleurs, l’idée de questionner par courriel les riverains laisse encore des doutes sur une volonté de participation large.

Ceux qui voudraient poursuivre la réflexion peuvent nous contacter sur sainte-genevieve@legenovefain.net .