fbpx

Tag: bassin de rétention

Des habitants du Petit Fercourt sont inquiets après les travaux de rétention d’eaux pluviales, ils ont quelques raisons de l’être apparemment…

Le bassin principal de rétention situé derrière les constructions
de la Rue de Laboissière n’est pas plein
Alors que le second bassin, situé sur le haut de la Rue de Méru, est déjà bien rempli. Cette situation démontre un dysfonctionnement de l’ensemble. Des explications demandées n’ont pas reçu de réponse satisfaisante.

Normalement, le bassin du haut aurait dû se remplir et son trop-plein se vider dans le bassin situé plus bas . Hors, ce dernier se remplit en premier. Y aurait-il eu erreur de conception? On peut effectivement s’interroger, alors que ces constats sont faits avec des pluies de peu d’intensité; Qu’en sera-t-il quand nous subirons, à nouveau, des pluies diluviennes du type de celles que nous avons déjà connues ?

Les travaux du Petit-Fercourt, des riverains s’inquiètent de l’état dans lequel les lieux vont être laissés:

Des riverains ont interpelé le Maire et ses adjoints, sur place ou en Maire, ont écrit, la situation inquiète. L’état dans lequel les routes, trottoirs et les bassins de rétention vont être laissés osent des questions et ce malgré qu’ils soient allés à la réunion d’information organisée par la Municipalité. Les élus « Un Nouvel Avenir pour Sainte-Geneviève » n’ont pas forcément de réponse suite aux manques de précision sur les travaux. La prochaine réunion de Commission se tiendra le 14 septembre, peut-être des réponses?

Dans l’Observateur de Beauvais (20/08/21): un article sur les travaux du Petit Fercourt.

Achetez le journal: Maison de la Presse, Route nationale Sainte-Geneviève

Les travaux des bassins de rétention du Petit Fercourt, une nouvelle étape:.

A compter d’aujourd’hui et jusqu’à nouvelle avancée des travaux, la route est neutralisée entre entre le point bas du lieu dit le Fond d’enfer et le 3 Rue de Méru (sur le Hameau du Petit Fercourt).

L’idéal pour les non riverains est de passer par Laboissière-en -Thelle (suivre les panneaux « Déviation »).

La Rue de Laboissière est moyennement praticable, des engins y pratiquant des de travaux de liaison avec le bassin de rétention haut.

Les questions diverses: l’élu minoritaire continue son travail au service de la population alors que l’adjointe aux finances démissionne… (extrait de Nos échos du Conseil du 12/02/20)

0) Questions diverses :

a) Gérard CHATIN se voit concéder la parole après qu’il lui ait été demandé que sa question ne prenne que 30 secondes, il précise un peu amusé que sa question ne prendra pas 30 secondes, la réponse il ne sait pas. Après avoir affirmé que sa question ne mettra pas plus de 30 seconde à être posée, ill demande à ce que le Conseil soit informé, suite à une question posée lors de la réunion publique de la veille de la liste « Un nouvel avenir pour Sainte-Geneviève », il remercie au passage Madame le Maire pour le prêt de salle, il interroge sur les raisons du retard pour la réalisation du bassin de rétention et de la mare au Petit-Fercourt.

Madame le Maire reçoit agréablement la question et donne la parole à Georges BERSON pour y répondre. Il informe que des retards ont été causés par le fait qu’il a fallu modifier le tracé d’évacuation des eaux du bassin de rétention qui ne passeront plus par le terrain d’un riverain comme envisagé initialement mais que la Commune doit acheter un morceau de terrain à GRDF pour passer ce tuyau d’évacuation. Les démarches sont entreprises mais il y a des difficultés à avoir un interlocuteur.

Commentaire : Encore une question qui valait d’être posée…

b) Christelle MARIN commence une déclaration qui s’introduit par l’annonce de l’envoi de sa démission d’adjointe aux finances au Préfet, il y a un mois et qu’elle est sans réponse de son courrier. Elle prétend que les relations avec Madame le Maire sont impossibles depuis le 19 février 2019 et qu’elle préfère se retirer de ses fonctions. Cette intervention déclenche quelques interruptions tant elle crée la surprise.

Madame le Maire exprime son étonnement que son adjointe ne lui ait pas communiqué sa démission tout un indiquant que depuis des mois elle ne la voyait plus. Christelle MARIN proteste. Ce qui déclenche une invective d’Eric MAURIERAS « Cela fait deux ans que tu ne faisais plus de compta, t’as bien profité des indemnités …. », il est un peu interrompu par diverses réactions et un certain brouhaha.

Madame le Maire clôt la séance

Commentaire : Une démission à un mois de la fin du mandat qui en fait n’est que le prolongement de la destitution de l’ex 1er adjoint… mais pourquoi avoir attendu ? La réaction très spontanée d’Eric MAURIERAS ne serait pas complètement infondée ? A moins que la désormais ex adjointe aux finances soit réellement patiente encore qu’elle demande au Préfet de lui répondre sous un mois alors que la loi lui en donne deux dans ce cas de figure ? Enfin, la liste de l’ex 1er adjoint devrait changer de nom, nous proposons « Les destitué(e)s », on cherche l’élan de ces personnes à qui il faut plusieurs mois pour quitter une fonction de 1er adjoint qu’il n’avait plus vraiment ou un an pour quitter des fonctions d’adjointe aux finances dans une situation de « relations impossibles  ».

Commentaire général: Cette fin de mandat est pitoyable, les membres des deux listes qui devraient se constituer à partir de l’ex majorité partage la responsabilité de cette situation…

Séance close vers 22h20 mais toujours avec des prolongations dans la salle pour certains ou sur la place pour quelques autres….

On notera que le compte rendu est affiché sans la signature du secrétaire de séance, toujours aussi occupé mais aussi peu présent pour les affaires communales…  
Le lundi 17 février, le document était signé…