Aller au contenu

Notre écoute du Conseil Municipal du 8 juillet 2013

Conseil municipal du  8/07/2013 :

Présents: Jacqueline VANBERSEL, Philippe MARCOTTE, Dominique DERRIEN, Jean GAUDY, Christelle CUTULIC, Daniel VEREECKE, Sébastien GABARD, Josiane CHAROPPIN, Vincent DELAUNE, Georges BERSON, Roger MALLIFAUD, Willy FRUITIER, Jacky BEAUDOIR,

Absents avec pouvoir : les pouvoirs ne sont pas clairement annoncés

En début de réunion les membres du Groupe de Réflexion Génovéfain ont distribué un document sur lequel figure trois questions auxquelles ils souhaitent que soient apportées réponses en fin de l’ordre du jour.

1) Madame le Maire rend compte des opérations qu’elle a menées dans le cadre de la délégation qui lui a été faite par le Conseil municipal.

L’annonce est toujours imprécise pour le public. Il est perçu que le marquage au sol a été fait pour 37 000€ et qu’il a été fait l’acquisition de tables neuves pour 12 064€, celles de la salle polyvalente étant usagées puisque datant de plus de 20 ans selon Madame le Maire.

2) Finances communales : subvention au Centre Social du Pays de Thelle

Madame le Maire passe la parole à Dominique DERRIEN pour présenter ce point. Lors de la réunion de conseil sur l’attribution des subventions, il n’avait pas été attribué de subvention au Centre Social du Pays de Thelle qui avait une demande pour 4 000€, celle-ci ayant été jugée insuffisamment instruite par l’association

demandeuse. Il est  proposé d’attribuer 2 000€ au regard de l’activité du CSR sur la commune et des éléments d’information complémentaires apportés.

 

Puis, incidemment, Madame le Maire évoque à nouveau une demande d’un couple qui avait déjà fait l’objet d’un vote lors de la réunion d’attribution pour 300€ en direct aux personnes. Curieusement, cette décision n’était apparue sur aucun compte rendu. (Il est vrai qu’a l’issue de la réunion des membres du Groupe de Réflexion Génovéfain avait cru bon d’évoque auprès d’une adjointe l’aspect quelque peu illégal d’une subvention à un personne physique.) Cette fois, la demande est présentée comme un versement qui sera fait au Centre Yves MONTAND, à charge pour l’association de reverser le montant de 300€ aux personnes concernées.

 

Commentaires : Cette procédure, utilisée en catimini, n’est pas plus normale que la précédente. Elle pose, de façon un peu limite, la question de la gestion de fait puisque l’association se voit attribuer des deniers publics en gestion directe ? La commune décidant pour l’association….. Elle pose aussi la question du statut de l’aide à des particuliers par la commune ? Enfin, chers concitoyens, si vous envisagez de passer des vacances un peu particulières, n’hésitez pas envoyer vos dossiers…. l’histoire ne dit pas comment ils seront reçus. Et personne ne trouve à redire autour de la table.

3) Travaux : Assainissement eau potable – Prise en charge de l’extension du réseau:

Madame le Maire annonce des travaux d’assainissement sur la zone d’activité sur les ex locaux de Esselte , lesquels seront pris en charge par la Communauté de Communes du pays de Thelle pour 28 000€, sur la ruelle Bon.

Par ailleurs, le Conseil Général a annoncé qu’il allait opérer des travaux de réfection de la Rue Neuve et de la Rue du 11 novembre avant le transfert à la Commune.

Willy FRUITIER interroge sur le fait de savoir pourquoi la Rue Neuve fait l’objet d’une réfection alors que son état ne le nécessite pas vraiment et que des rues en bien plus mauvaise état sont délaissées. Madame le Maire lui répond que ce n’est pas de son ressort et que c’est le Conseil Général qui est maître de cette opération.

Sur l’ordre du jour figure « Compte-rendu des commissions », il n’y a pas de compte-rendu.

Commentaires : Peut-être n’y-a-t-il pas plus eu de réunion de commission ?……… On constatera que les différents sujets abordés lors de cette séance concernaient plusieurs secteurs et qu’elles ont toutes été présentées par Madame le Maire

Figure également : « Questions diverses », il n’ya pas de question diverses.

Commentaires : Peut-être les a-t-on fait taire ?…….

A l’issue de l’ordre du jour, Madame le Maire clôt la séance et donne la parole à Alain BOUILLETTE pour qu’il pose ses questions. Dans la salle, quatre membres du GRG : Alain BOUILLETTE, Gérard CHATIN, Thierry REMOND et Henri RODE.