fbpx

Tag: zone 2AUi

Les Drôleries de la Génovéfine: entre découvertes, aveux et incompréhensions, l’adjoint à l’urbanisme nous fait quoi?

Notre adjoint à l’Urbanisme commence par se plaindre des « constructions poussent comme des champignons », lui qui a cédé en moins de deux mois, là où ses prédécesseurs, Daniel JONARD avant 1995, puis Jacky BEAUDOIR, entre 1995 et 2020, avaient su résister pendant plus de 30 ans et avaient pu éviter les dérangements que nous voyons poindre avec le chantier de la construction de 3 logements et de leurs garages, on peut d’ailleurs se demander où sont les 2 places obligatoires par logement. L' »Urbaniste » a donc encore échoué par cette décision prise le 20 septembre 2020.

Hé oui, cela pose déjà des problèmes de stationnement, il en est responsable, quant aux problèmes de voisinages, il sait déjà qu’il les aura créés, cela n’excuse pas les difficultés que ces habitants vont connaître pour des années. Les légères modifications apportées au PLU ne résoudront pas ces questions. Elles sont nettement insuffisantes. Ramener l’échec de la procédure de modification à une simple erreur de communication (ce serait la faute de l’adjoint chargé de la Comm’), c’est n’avoir rien compris au rapport du Commissaire enquêteur, aux différentes remarques faites par les riverains notamment, mais aussi par tous ceux qui ont apporté des contributions à cette enquête. La route inadaptée, les possibles coulées de boue et inondations, l’inadaptation de ces terrains à l’activité économique sont des sujets qui ne se résoudront pas pour ces terrains, il faut regarder ailleurs. Il faut leur donner une autre destination que celle d’activité économique.

Continuer à raconter n’importe quoi à la population en évoquant d’éventuels projets de salle socio culturelle, d’équipements de loisirs pour les enfants, c’est se moquer une nouvelle fois des habitants. Une zone 1AUi est destinée à recevoir des activités économiques pas des équipements publics. Cela démontre, une nouvelle fois, que cette nouvelle majorité n’avait pas et n’a toujours pas de projet, qu’elle navigue à vue et sans concertation réelle avec les élus, d’une part, mais aussi avec la population.

Dès Juillet 2020, deuxième réunion de Conseil municipal, vote du budget 2020, les élus « Un Nouvel Avenir pour Sainte-Geneviève » demandaient une révision du PLU pour, enfin, fixer des orientations claires et concertées des équipements publics (salle socioculturelle, médiathèque, parkings, espaces de jeux, ….) nécessaires, des sites pour accueillir les projets économiques et les éventuelles réponses aux besoins de logements…

Deux ans après, nous restons sans réponse sérieuse à ces demandes dont l’urgence apparait de plus en plus forte…

Voir aussi sur ce sujet:

Des habitants s’expriment sur un article paru dans le bulletin municipal: l’Info Génovéfine

La publication Facebook d’une riveraine ayant suivi l’enquête

Dans le cadre de l’enquête publique pour la modification du PLU, Fabrice DORE, Conseiller municipal « Un Nouvel Avenir pour Sainte-Geneviève » a déposé une note au Commissaire enquêteur…

13 octobre 2021 – 16 novembre 2021

3ème MODIFICATION DU PLAN LOCAL D’URBANISME

OBSERVATIONS de Fabrice Doré

Conseiller Municipal à Sainte-Geneviève

Membre des Commissions Urbanisme et Travaux

Peut-on sérieusement implanter une zone d’activité sur une route dont l’accès est rendu si difficile et désormais durablement?

Nous souhaitons faire quelques observations concernant plusieurs champs Concertation, Urbanisme, Contre-proposition :

Concertation ?

  • Le manque de concertation et d’informations de la population et des élus o Commission Urbanisme
    • L’OAP o Demande de concertation des habitants o Manque de concertation des instances partenaires
  • L’inutilité d’étendre la zone d’activité o Friches disponibles sur la ZAC existante o Autres zones d’activités proches et concurrentes

Urbanisme ?

  • L’ampleur et la substantialité des documents présentés (modification + OAP) –          Le village coupé en deux
  • La dangerosité du projet de zone en matière de sécurité routière et d’écologie Sécurité routière o Poids-lourds : demi-tour obligatoire
    • Accès D46 dangereux o Entrée de centre-bourg
    • Multitude des projets sur le même secteur
      • Extension de la zone commerciale – Accès D46
      • Aménagement rue de la Chapelle (D46)
      • Construction de 16 maisons individuelles OPAC rue Lejeune-D46
      • Voie douce vers la Fusée 

Cheminement piéton et cyclable + Accès zone 1Aui

  • Emplacement réservé ER16 – Accès D46 Ecologie o Présence d’une nappe phréatique

Contre-proposition : visibilité et accessibilité

  • Extension de la ZAC au sud de Sainte-Geneviève sur la D1001

Procédure de modification du PLU, Gérard CHATIN, Conseiller municipal « Un Nouvel Avenir pour Sainte-Geneviève » a déposé une note au Commissaire enquêteur pour signifier son opposition au projet et proposer des alternatives…

Contribution à l’enquête publique en vue, notamment, de la reconnaissance de la Zone 2AUi en Zone 1AUi

  • Aspects économiques et aménagements :

Sainte-Geneviève est historiquement une Commune où l’activité économique a toujours été très importante. Toutefois, cette activité s’est essentiellement concentrée sur la Route Nationale 1 (devenue D1001).

Que souhaite un entrepreneur quand il installe une entreprise : qu’elle soit visible, qu’elle soit accessible. Le cite envisagé connait une visibilité 3 à 4 fois moins importante que la D1001 (si l’on ne prend en compte que la circulation). Quant à son accessibilité, celle-ci pose de sérieux problèmes. Actuellement, des camions venant du sud (de la région parisienne) sont obligés d’aller faire demi-tour au rond-point du SUPER U pour revenir sur leur trajet et pouvoir prendre la Rue de Lachapelle. Cette mesure adoptée provisoirement, il y a déjà plusieurs années est accidentogéne et perturbe la circulation. Une mesure de réaménagement aurait pu être prise avant que ne soient construits les logements de la Rue Lejeune, malgré qu’elle fut proposée, cette mesure n’a pas été retenue. Déjà quelques entreprises sont installées sur la partie sud de cette route. Il est impensable d’amplifier ces perturbations par la possibilité d’implanter de nouvelles activités. La Rue de Lachapelle, RD 46 n’est pas adaptée pour recevoir cette évolution, trop étroite sans capacité pour les réaménagements indispensables à l’adaptation nécessaire. Cette voie connait aussi une circulation de groupes d’enfants venus des écoles qui vont au stade, ou de jeunes qui se rendent au city stade proche, des personnes qui se rendent au hameau de La Fusée, proche, ou vers Lachapelle Saint-Pierre ou Novillers-les-Cailloux à pieds ou à vélo. Aucun aménagement n’est prévu pour répondre à ces déplacements. En tout état de cause, la construction des logements de la Rue Lejeune et le non réaménagement de cette rue, l’implantation du city stade, n’ont pas permis la préparation du passage de 2AUi à 1AUi. Il est désormais impossible de revenir sur cette situation qui marque le manque de volonté de réaliser techniquement une zone d’activité attractive. Les opportunités qui auraient pu préparer à un meilleur accès n’ont pas été saisies.

Maire honoraire, Jacqueline VANBERSEL signe la pétition contre la modification du PLU dont la procédure est en cours d’enquête jusque mardi 16 Novembre…

La procédure d’enquête publique est en cours jusque mardi prochain, le Commissaire enquêteur sera ce jour là en permanence en Mairie entre 17 et 19h pour recevoir vos remarques et propositions. Ensuite, il aura un mois pour rendre son rapport qui devra tenir compte des avis de la population et des partenaires institutionnels (Chambres consulaire, Etat, Intercommunalité,….). Il est encore temps d’agir et de réagir… L’Etat se prononcera et le Conseil municipal devra délibérer. Rien n’est fait, le jeu est en vos mains.

Jacqueline VANBERSEL explique les raisons de sa signature:

Lire la suite

16 novembre, fin de l’enquête publique et dernière permanence sur le PLU en vue et pétition en cours…

Le 16 Novembre, dernière permanence du Commissaire enquêteur…

Tous concernés, jetez un oeil sur sur le document d’orientation et d’aménagement et vous verrez les conséquences sur l’ensemble du territoire. Cette modification es majeure pour le devenir de la Commune.

Un riverain des terrains 2AUi nous a confié les photos qu’il a remises au Commissaire enquêteur, c’est édifiant

Au fond, le city stade et les vestiaires du terrain de foot. Le terrain est très facilement inondé, dès qu’il y a des pluies un peu importante selon les riverains.
Une autre image du terrain inondé…, 8 photos sur ce sujet ont été remise au Commissaire enquêteur.

Le 23 octobre, première permanence du Commissaire enquêteur, Une quinzaine de participants sont venus apporter leurs appréciations sur le projet de modifications du PLU, des riverains immédiats, mais pas seulement, des habitants du Hameau de la Fusée. La coupure en deux de la Commune, les risques d’inondations, l’état de la route et l’évolution de la circulation sur une route inadaptée et le manque de concertation ont fait parties des discussions. Prochaine et dernière permanence du Commissaire enquêteur, le Mardi 16 Novembre 2021 de 17 à 19h…

Modification du PLU: Un Génovéfain de souche rappelle le Maire à ses engagements et aux bons souvenirs de notre Commune…

Capture de la profession de foi de la majorité municipale :

OBSERVATIONS DE LA PART DE LA FAMILLE CHEVALIER 

13 RUE DE LA CHAPELLE (à côté de la zone 2 AUi)

60730  SAINTE-GENEVIEVE

SUR L’ENQUÊTE PUBLIQUE DE MODIFICATION DU P.L.U DE SAINTE-GENEVIEVE CONCERNANT LE TRANSFERT DE LA

ZONE  2AUi EN 1AUi AFIN DE L’OUVRIR A L’URBANISATION 

Du 13 octobre au 16 novembre 2021

L’ensemble de notre famille s’oppose à ce projet d’urbanisation de cette zone agricole pour les raisons suivantes (toutes aussi importantes les unes que les autres): 

  • Environnementale.
  • Dangerosité de la route.
  • Viabilité économique douteuse de l’implantation d’entreprises dans cette zone.
  • L’implantation de la salle polyvalente.

Au niveau environnemental

La zone 2 AUi est une zone de captage drainant l’eau potable desservant Sainte-Geneviève, notamment par le captage de Dieudonné : Si cette année a été particulière au niveau de la pluviométrie, les prévisions de disponibilité de ressources en eau sont plutôt pessimistes (nous fondons nos affirmations sur des rapports de l’agence de l’eau Seine-Normandie). D’autant plus que les besoins en eau pour Sainte-Geneviève et les communes desservies par le réseau de Dieudonné sont à la hausse, eu égard à l’augmentation de la population de ce secteur (on parle de 45 % de population en plus en moins de 10 ans). 

Par ailleurs, Il est à noter que certaines entreprises sur la zone U1 (zone d’activité de SainteGeneviève et Novillers-Les Cailloux) ont imperméabilisé des surfaces de terrain par un bitumage de leurs zones (200 000 m² au minimum), diminuant encore cette surface de captage, laquelle s’ajoute  à celles des entreprises présentes. On augmente la population et on diminue les surfaces nécessaires à sa consommation d’eau !

Lire la suite

Enquête de modification du PLU, toutes et tous concerné(e)s!…

La Commune a ouvert une procédure de modification du PLU. Le principal point de difficulté de celle-ci porte sur la création d’une zone d’activité sur les terrains agricoles le long de la Route, CD 46, menant au hameau de la Fusée.

En effet, cette route connaît déjà une circulation conséquente. Elle est la principale voie dans le sens ouest-est de notre Commune. Est-elle en capacité de supporter plus de circulation et notamment de circulation de véhicules utilitaires, voire de poids lourds ? Nous pensons que non.

Cette enquête nous concerne tous!..

L’incidence d’une telle zone qui d’ailleurs a vocation à s’étendre sera de couper le centre bourg de notre dernier hameau, et donc de couper le village, tout en amplifiant la gêne pour ce quartier encore tranquille. Ce n’est ni l’intérêt des habitants, ni celui de l’image de notre Commune qui doit rester rurale.

On peut regretter qu’aucune concertation, certes non obligatoire pour une modification, n’est été menée avec les élus ou avec la population. Lancer cette modification alors que le SCOT intercommunal est en révision n’est sûrement pas la bonne démarche, ce, d’autant plus que la majorité s’est opposée à ce que nous y produisions des propositions de notre Commune et que, de plus, elle n’est pas représentée dans la Commission du SCOT intercommunal.

Durant l’année qui vient de s’écouler, et dès le début de la procédure nous avions proposé une réflexion collective des élus de Sainte-Geneviève en direction de l’Intercommunalité, nous avions proposé un travail approfondi sur l’urbanisme et le devenir de ses territoires, nous avons émis des réserves sur le contenu de la procédure en cours. Des riverains ont demandé de l’information, de la concertation, ils sont restés sans réponse officielle. Au bout de 15 mois de mandat, une seule réunion de la Commission Urbanisme s’est tenue, celle obligatoire par la loi pour ouvrir la procédure en cours, nous y avons émis nos réserves restées sans prises en compte.

Au lieu d’une vraie démarche concertée, nous avons, vous avez donc une procédure conduite à « l’arrache » de l’avis de nombre d’observateurs et partenaires.

C’est ainsi que les Services de la Chambre d’agriculture ont émis un avis plutôt réservé et défavorable, que l’État est aussi très réservé et que celui du Département est également plutôt restrictif. Dans les documents mis à disposition, l’avis de la Thelloise n’est qu’un échange de courriel peu en rapport avec le sujet, il ne figure aucun avis de la Chambre de Commerce et d’Industrie, ni de la Direction de l’Environnement alors que le Commissaire enquêteur a fait sa première permanence sans avoir le document d’Orientation et d’Aménagement et de Programmation. Les interrogations de ces instances ont-t-elles bien été menées ? Pourquoi tant de précipitation ?

D’autres sites sont possibles. Ce qui est important pour l’implantation d’entreprises, c’est l’accessibilité et la visibilité. De ce point de vue, nous pensons que l’activité économique peut et doit s’implanter sur la sortie sud de la Commune en prolongement du garage déjà installé. Cette option avait été jugée comme pertinente par les Services de l’État lors d’une précédente révision. Reposée récemment elle n’a pas été écoutée.

En début de procédure, il nous était argumenté plus d’une centaine d’emplois d’ALCOPA désormais il ne s’agit plus que d’une concession automobile qui serait alors très mal placée. Les habitants peuvent et doivent, ceux des quartiers directement concernés, particulièrement, participer à cette enquête

Il est donc important d’exprimer votre avis lors des deux permanences restantes :

– Le Samedi 23 Octobre 2021 de 10 à 12h

Le Mardi 16 Novembre 2021 de 17 à 19h

Les documents en ligne au 16 Octobre 2021: On est en droit de s’étonner qu’il n’y est pas d’avis de la Chambre de Commerce et d’Industrie de l’Oise, ni de la Chambre des Métiers, d’une part, et de la Direction de l’Environnement, d’autre part. Par ailleurs, on constate, que le document d’Orientation, d’Aménagement et de Programmation a été mis en ligne après la première permanence du Commissaire enquêteur.

Lire la suite

L’enquête publique pour la révision du PLU se déroulera du 13 octobre au 16 novembre 2021… préparez vos interventions… trois dates pour rencontrer le Commissaire enquêteur..