Aller au contenu

un nouvel avenir

Une minorité active, utile et nécessaire…. (extrait du bulletin distribué en janvier 2019)

La réforme du mode de scrutin appliquée en 2014 avec application de la proportionnelle aux Communes de plus de 1000 habitants a permis que notre Conseil municipal puisse connaître une composition moins unanime. Si du chemin reste à parcourir pour parvenir à des débats plus satisfaisants, il n’est pas inutile de regarder  ce qu’a apporté une présence minoritaire. Il faut partir d’un premier constat, cette évolution a permis que la population puisse interroger des élus qui sont sur des positions différentes que les majoritaires souvent bridés dans leur fonctionnement si les sujets ne les mobilisent pas.

Sur cette question des inondations du Petit Fercourt la mobilisation, que nous avons accompagnée, des citoyens a permis de gagner près de deux ans sur ce qui était annoncé par le 1 er adjoint lors de la réunion du 6 juin 2018 au café du Petit Fercourt. Espérons que la mise en oeuvre sera effective et soyons vigilants…

Dans l’année qui vient de s’écouler, des actions menées par la représentation minoritaire auront   permis plusieurs avancées pour la population. Comme par exemple de réunir la population concernée par les inondations du Petit Fercourt et que ce sujet pour lequel aucune solution n’était envisagée avant au moins la fin  2020 trouve des propositions qui seront mises en œuvre, en principe, dans le 1er semestre 2019, que des réunions informations aient, enfin, été tenues en direction des quartiers où l’assainissement est en cours de réalisation, il y a encore à faire et nous poursuivrons…. qu’enfin l’état des rues du Blanc Mont soit pris en compte et retrouve une situation plus proche de la normale….

Ces actions ont montré combien une minorité active est nécessaire, elle montre aussi les défaillances et carences du fonctionnement des majoritaires. Elle est aussi la démonstration qu’une autre gestion est possible, une gestion à l’écoute des habitants,  c’est celle dont nous proposerons la mise en œuvre.

Préparer demain aujourd’hui (un appel lancé dans notre bulletin de mars 2018)

De nombreux concitoyens s’interrogent, que faire pour que les choses changent ? Pour que cela bouge ? Vous êtes de plus en plus nombreux à nous contacter, continuez. Notre Groupe est ouvert à vos propositions et pense que ce n’est que par l’addition de vos réflexions et de vos propositions élaborées en projets alternatifs que les choses évolueront. Rester dans son coin et attendre ne produira rien, bouger seul ne sera pas efficace…. Il faut plus de citoyenneté dans notre Commune. Informez-nous des réunions et faits qui vous semblent important de relayer. Il faut sortir de l’ostracisme mené par cette majorité.
Préparer demain dès aujourd’hui est important si vous voulez que cela soit collectif et ne s’improvise pas. Il en va aussi de votre responsabilité.
Pour prendre contact : sainte-genevieve@legenovefain.net

ou au 06 01 27 09 63

L’état des présences au Conseil à la date du 23 Janvier 2018:

La moyenne d’assiduité se situe désormais à un peu plus de 75%. Les représentants de la liste Un Nouvel Avenir pour Sainte-Geneviève se tiennent à plus de 90%, alors que la liste majoritaire tient tout juste dans la moyenne générale et la liste Demain Sainte-Geneviève peine à 57,50%.

Deux faits marquants de ce Conseil:

  • l’absence de Jacqueline VANBERSEL, pour raison de santé, et donc la présidence de séance de Daniel VEREECKE
  • Gérard CHATIN détenteur d’un pouvoir de Françoise RIBEIRO.

L’état des présences en téléchargeable PDF

Un communiqué de Gérard CHATIN, à propos de la réunion des quartiers du Blanc mont et de La croix:

Chères Concitoyennes, chers Concitoyens,

 Mercredi 31 Mai 2017, se tenait en mairie, une réunion à laquelle étaient conviés les habitants des quartiers du Blanc Mont et de La Croix. Vous y avez participé nombreux et je vous en félicite. Frappé de censure par la majorité municipale, bien qu’élu, je n’y étais pas invité comme à nombre d’autres évènements de la vie de notre Communauté. Je m’y suis donc rendu sur l’information et l’invitation  de  certains d’entre vous, je les en remercie vivement au passage.

 Il faut que vous sachiez que lors du Conseil municipal qui s’est tenu le 29 mai, soit 2 jours auparavant, la réunion du 31 n’a nullement été évoquée, cela montre les conceptions de la démocratie interne de l’équipe majoritaire et du respect des élus minoritaires ou non, d’ailleurs.

 Si cette réunion a eu le mérite d’exister elle a vite montré les limites que reconnaissent les élus de la majorité et sa principale représentante à la démocratie locale. En effet, si sur la plupart des questions à l’ordre du jour (assainissement et séparatif) des réponses ont été apportées, il aura quand même fallu insister sur le souci principal qui est le vôtre : les conséquences matérielles et financières de ces travaux en ce qui concerne le coût de branchement et le prix de l’eau après la mise en place de l’assainissement. Pourtant ces éléments sont connus. Le branchement à 2 500€ fait l’objet d’un tarif et le prix de l’eau sur les quartiers assainis est à près de 8,50€ le m3. Le tarif de branchement est de l’ordre de décisions municipales, le prix de l’eau est fixé par le SITEU (Syndicat Intercommunal de Traitement des Eaux Usées) de Hermes dans lequel siègent 3 membres de notre Conseil (tous 3 de la majorité). Ces éléments sont publics.

 Les questions hors ordre du jour ont, elles, connu un accueil limite agressif.

 Parmi, les éléments intéressants de cette réunion, la présentation du programme daté des travaux d’assainissement, ce qui n’a jamais fait l’objet ne serait-ce que d’une information en Conseil municipal, cela ne peut être considéré comme normal.

 Il faut sortir de cet ostracisme municipal qui laisse les pouvoirs en un clan qui néglige certains élus, notamment minoritaires et une grande partie de la population.

Pourquoi cette réunion n’est-elle pas entrée dans l’information générale de la Commune (flash info, panneau lumineux, affichage, site internet, presse,…) ? Que craint-on ? Que souhaite-t-on ? Ce n’est pas le repli clanique que pratique cette majorité qui peut apporter les réponses que vous attendez légitimement.

 Pour ma part, je reste à votre écoute et votre relais pour une démarche ouverte et démocratique.

 Retrouvez plus d’informations sur www.legenovefain.net

                                                                                               Bien cordialement

Après le Conseil municipal du 12 avril, Gérard CHATIN qui est le seul élu à ne pas avoir voté le budget s’en explique:

Ce n’est pas par opposition absolue aux projets présentés mais parce que je considère, d’une part, que le Conseil municipal n’est pas une chambre d’enregistrement, et que, d’autre part, qu’inscrire au budget des opérations qui auraient dû être engagées il y a de nombreuses années ne constitue pas une avancée. Ce budget est sans âme et sans priorité.

En effet, dans la présentation du budget général d’investissement, la plupart des opérations d’importance moyenne sont soit en cours (exemples : le réaménagement en gravillons de la place, soit réalisées (exemples: le réaménagement de la nationale ou la réfection de la terrasse de la mairie), d’autres nombreux ne sont aucunement expliqués quant à leur fondement. Pour toutes ces opérations, on ne sait d’où viennent les priorités puisqu’aucun compte rendu de commission n’en fait jamais. Il est vrai que nous n’avons pratiquement jamais de compte rendu de commission. Mais y-a-t-il beaucoup de réunions de commissions ? Pour ce qui est des opérations plus importantes (Cantine, salle socio-culturelle, école,…), aucune priorité ne ressort clairement, c’est l’aventure.

Pour ce qui du budget d’assainissement, au rythme de l’engagement des tranches d’assainissement entre 1977 et 1995, soit une tranche tous les 2 à 3 ans, que la majorité actuelle considérait comme trop lente, l’assainissement aurait été totalement terminé au début des années 2000. Depuis 1995, deux tranches d’assainissement ont été réalisées soit une tous les dix ans en moyenne. Le budget actuel annonce une fin de réalisation pour 2018 – 2019. Le séparatif du Blanc Mont attend depuis des années. Avec ces prévisions, c’est avec près de 20 ans de retard que l’assainissement sera réalisé ?! Cette situation ne  peut être satisfaisante alors que d’autres besoins restent sans réponse.

Les élus minoritaires n’ont pas à cautionner une politique qui amplifie le manque de réponse concrète aux besoins de la population et les bricolages de la majorité pour faire face aux situations qu’elle a provoquées. La majorité a tous les moyens pour mener et assumer sa politique.

La parole étant insuffisamment libre en Conseil, l’écrit reste et acte les positions.

Très sincèrement

Gérard CHATIN

Conseiller Municipal, Un Nouvel

Avenir pour Sainte-Geneviève

Notre intercommunalité évolue avec 7 communes de plus et atteint les près de 60 000habitants:

La loi ayant orienté la constitution d’intercommunalité de plus de 15 000habitants. Il y avait au sud-est de la Communauté de Communes du Pays de Thelle, deux intercommunalité, Pierre Sud-Oise et la Ruraloise, qui en représentaient à elles deux près de 25 000. L’histoire ne dit pas pourquoi, il n’a pas été préféré de les regrouper plutôt que

160330-oh-ccpt311

d’ajouter les Communes de la Ruraloise à la CCPT et celles de Pierre Sud-Oise à la Communauté d’Agglomération de Creil. Cette évolution éloigne encore plus le citoyen de son territoire… Le débat sur notre Commune a été très léger pour ne pas dire inexistant. L’intercommunalité n’est plus le fruit de la réflexion des élus locaux mais imposée par l’Etat sur des critères purement comptables.

Puisque maintenant nous sommes dans une intercommunalité de 60 000 habitants, nous pouvons exiger des services à la hauteur d’une ville de 60 000 habitants, c’est le sens et la vocation de l’intercommunalité, non…?

L’article paru dans Oise Hebdo en téléchargeable:160330-oh-intercomoise315

Les échos du Conseil municipal du 25/06/2015:

Un Conseil un peu houleux et marqué par le mépris de la majorité pour les élus minoritaires.

Le texte en téléchargeable PDF150625-ecm

Seulement trois personnes dans le public pour cette réunion dont l’une se révélera être le nouveau responsable des services techniques de la Commune et qui quittera la salle après sa présentation (voir plus loin).

Avant de procéder à l’appel, Madame le Maire propose à Thierry REMOND d’assurer le secrétariat de séance, ce qu’il accepte.

Thierry REMOND procède à l’appel des élus à savoir, étaient présents: Jacqueline VANBERSEL, Daniel VEREECKE, Jacky BEAUDOIR, Georges BERSON, Dominique LABARRE, Françoise RIBEIRO-REGO, Christèle MARIN, Josiane CHARROPIN, Pierre HAUTOT, Céline TESSON et Bériza ZIEGLER Christopher MOUTHINO pour la liste « Une équipe forte pour agir ensemble » (EFAE);

Gérard CHATIN, Patricia BARBIER et Continuer la lecture

Notre écoute du Conseil du 27 Mai 2015:

Une petite dizaine personnes dans le public pour cette réunion, parmi lesquelles le correspondant local de l’Observateur de Beauvais.

Version en téléchargeables:150527-ecm

Il est procédé à l’appel des élus à savoir, étaient présents: Jacqueline VANBERSEL, Daniel VEREECKE, Jacky BEAUDOIR, Georges BERSON, Dominique LABARRE, Josiane CHARROPIN, Pierre HAUTOT, Anne-Marie KRAUZE-VANTHOURNOUT, Eric MAURIERAS, Pascal BREBANT, Claude GARDETTE, Sébastien GABARD, Isabelle DANINTHE, Céline TESSON et Bériza ZIEGLER pour la liste « Une équipe forte pour agir ensemble » (EFAE);

Gérard CHATIN, Patricia BARBIER Continuer la lecture

Déclaration de Gérard CHATIN suite à sa mise en place au sein du Conseil Municipal, le 27 mai 2015:

Elu au nom de la liste :« Un Nouvel avenir pour Sainte-Geneviève »

Version téléchargeable:150527-déclaration

Tout d’abord, je tiens à exprimer une certaine émotion à me retrouver autour de cette table quelque vingt années après l’avoir quittée.

 Je tiens ensuite à exprimer le Conseiller municipal que j’essaierai d’être. Je vais occuper cette fonction dans l’esprit qui a animé notre liste Un nouvel avenir pour Sainte-Geneviève, et, je le souhaite, en lien avec elle, avec ses membres, mais aussi en relation avec la population, dans son intérêt.

Elu minoritaire, j’entends aussi faire respecter cette minorité comme je respecterai les autres groupes majoritaire ou non.

 Si nous avons des différences, nous avons tous été élus, du moins je l’espère, en espérant œuvrer pour le bien commun de nos concitoyens. Pour ma part, c’est ce qui me guide. J’agirai donc, autant que faire se peut, aux côtés de ceux qui le voudront, n’oubliant pas mes idées, mes convictions dont vous connaissez tous la nature. Mon histoire, déjà un peu longue, durant laquelle j’ai côtoyé plusieurs d’entre vous, et pas des moindres, ils se reconnaîtront, a déjà montré ma capacité à le faire.

                                                                                     Je vous remercie de votre écoute.

Communiqué de Gérard CHATIN, suite à la démission d’Alain BOUILLETTE

Comme vous avez pu le savoir, Alain BOUILLETTE a démissionné de sa fonction de Conseiller municipal de Sainte-Geneviève. Au regard de la législation en vigueur, Nathalie BOSC étant la suivante de liste aurait pu sièger, elle ne l’a pas souhaité. J’ai été interrogé, jeudi 22/04/15,  en tant que suivant, par le Maire de la commune dont c’est la compétence juridique, et j’ai décidé d’accepter.

 J’ai toujours considéré que, compte tenu du mode de scrutin, les 3 élus de la liste étaient élus au nom d’un groupe. Aussi, dans la mesure de mes possibilités et de celles auxquelles nous pourrons accéder, j’entends mener ce mandat au regard de cette position. Je prendrai des dispositions allant dans ce sens, prochainement. J’entends, par exemple, être le relais de toutes celles et de tous ceux qui ont fonctionné dans et autour de notre groupe, Un nouvel Avenir pour Sainte-Geneviève, bien sûr en relation avec les attentes de la population. Merci d’en être l’expression.

Démission d’Alain BOUILLETTE au Conseil du 10 avril 2015

Le texte complet de la déclaration de démission: 150410-cm-dmAB917

Le commentaire du Génovéfain.net: Qu’un élu de la minorité soit déçu de la majorité face à laquelle il s’est présenté est extrêmement curieux, qu’attendait-il de ceux face à qui il a concouru ? Pendant, cette année, fort du soutien de près de 30% des électeurs et des forces d’une équipe qu’il a lâché qu’a-t-il fait pour faire évoluer les choses pour plus d’écoute, de démocratie, de prise en compte des besoins des populations ? Nos concitoyens chercheront longtemps. On ne peut être nulle part et critiquer tout constamment. Alain BOUILLETTE a mis ainsi fin à une année d’un mandat que l’on aurait souhaité plus prometteur, plus constructif… Le fait qu’il n’assumait même pas ses fonctions d’élu constitue la cerise sur le gâteau. Donner des leçons ne suffit pas. 

Le bilan financier de la campagne

Suite aux rumeurs qui ont circulé dans la commune colportées par des « petits papiers anonymes », Gérard CHATIN publie le bilan de financier de la liste « Un Nouvel Avenir pour Sainte-Geneviève » campagne, cliquez pour télécharger le document:

140630-bilan de campagne

Prochainement, un bilan moral sera également publié sur ce site.