Aller au contenu

travaux

Ascenseur pour l’échafaud (article extrait de notre bulletin de juin 2019)

Notre bibliothèque a 25 ans actuellement, elle fut mise en place en 1994. Depuis, l’équipe, arrivée en 1995, n’a fait que tergiverser sur son ré aménagement, sa ré implantation, sans jamais produire de solution. Il faut savoir que sa situation pourrait conduire à ce que lui soit retiré son statut de bibliothèque municipale au regard, notamment, de son manque d’accessibilité (escalier dangereux et inadapté) mais aussi de sa taille insuffisante.  Parmi les priorités présentées au budget 2019, figurait l’accès PMR à cette bibliothèque. L’idée géniale consiste à construire un ascenseur sur le fronton de la salle polyvalente qui aboutirait sur le palier de l’étage. C’est presque une provocation. En effet, quand on connaît le lieu, on se demande où les élus qui ont décidé d’un truc pareil on réfléchit. L’opération, évaluée à 40 000€, ressemble encore à ces coups d’essais couteux et douteux dont l’exécutif local a le secret.  En tout cas, on sait déjà que cet ascenseur ne résoudra pas vraiment les difficultés d’accès, qu’il a vocation à éliminer,  des Personnes à Mobilité Réduite ? L’accès pour les classes n’en sera toujours pas amélioré. Drôle de cadeau d’anniversaire.

Dans L’Echo du Thelle (24/04/19): deux articles ont retenu notre attention…

Pour tenir compte des éditeurs de presse, désormais, nous ne publierons les articles complets (sauf urgence absolue) qu’après le retrait de la vente du journal concerné. Soit à partir du lendemain, pour un quotidien, une semaine après pour un hebdomadaire. Cette disposition est prise en vue de ne pas freiner la vente de la presse qui a bien besoin d’être soutenue par un lectorat suivi et des maisons de la presse qui sont des commerçants importants de nos villages.

Au moment de la parution, nous annonçons de façon résumée l’article qui a attiré notre attention.

Merci de votre compréhension

Etat de siège Rue du Canton de Beaupréau:

Ce matin, la Rue du Canton de Beaupréau bouclée entre l’église et la Rue des James: pas d’information des riverains inquiets, peu de signalisations avancées et de déviations,….

Le chantier de construction du restaurant scolaire s’engage alors que l’on vient de détruire le bâtiment DELAHERE sans qu’ait été affiché le permis autorisant cette destruction et qu’il n’y a pas plus de permis de construire affiché pour la construction….

   

Le règne du « faites ce que je dis pas ce que je fais » continue et devient la règle de cet exécutif….

 

 

L’Observateur de Beauvais de ce 15 avril nous informe sur des travaux sur notre zone d’activités:

Il serait tout de même bien qu’en conseil municipal, il soit rendu compte des commissions et des décisions des structures intercommunales. Apprendre les choses par la presse, c’est bien, officiellement par les élus, ce serait mieux.

160415-ob-travauxzi918

L’article en téléchargeable:160415-ob-abbecourtccpt919