fbpx

Tag: stationnement

On ne sait pas pourquoi ils l’avaient pris… On ne sait pas plus pourquoi ils l’ont retiré…

Faire, défaire et refaire, c’est toujours travailler. Mais cela devient une habitude épuisante pour tous mais que pratique avec entrain la majorité municipale et son exécutif. En début Juin, le Maire et ses adjoints sortent un arrêté interdisant le stationnement sur une partie de la Rue du Placeau… le 18 août, nouvel arrêté « considérant que les conditions nécessaires à la prise de l’arrêté ne sont plus réunies ».

Qu’est-ce qui a changé? On ne sait pas? Des travaux sont toujours en cours et pas là de se terminer, les besoins en stationnement sont les mêmes qu’avant…

Et comme d’habitude aucune information sur les supports de communication numériques de la Commune: site et Facebook… que fait l’adjoint à la Communication, il ne passe que les infos « faciles » dès qu’il faut expliquer c’est pas la peine, cela ne sert à rien d’expliquer. C’est vrai, un arrêté en juin et un contre arrêté en août, c’est pas simple à expliquer. Pourtant ça mériterait bien de l’être!…

Un habitant de Sainte-Geneviève nous a envoyé des photos sur le stationnement dans la Rue de l’Avenir…

Du fait du stationnement sur le trottoir, les piétons sont obligés de marcher sur la chaussée.

Ces photos montrent certes une situation d’infraction au Code de la Route mais aussi l’incapacité de la municipalité à répondre à une situation qui met en danger les piétons. Le citoyen qui a communiqué ces photos a informé les avoir transmises au Maire de la Commune et à son Conseiller délégué à la sécurité. Jamais aucun débat en Conseil, pas plus qu’en Commission sur ces envois. Pourtant des élus, comme Dominique LABARRE, habitante de cette rue, a dénoncé ces pratiques de stationnement. Les élus « Un Nouvel Avenir pour Sainte-Geneviève », aujourd’hui minoritaires, ont demandé, dès le début de ce mandat, il y a près de deux ans maintenant, que ces questions soient abordées et traitées. Un plan de circulation est indispensable. Malgré l’expression d’accord de l’exécutif, aucune suite n’a été donnée. Dans leur programme, dans le cadre de la révision du PLU qu’ils auraient déjà engagée les élus « Un Nouvel Avenir pour Sainte-Geneviève » prévoyaient la mise en place de parking public en différents lieux. Pendant ce temps, la majorité a préféré s’engluer dans une modification du PLU qui a échoué sur le point principal, le passage de terrain en 2AUi en 1AUi. Ces photos portent sur une rue en particulier, d’autres voies de circulation de la Commune connaissent des situations analogues. Merci à cet habitant, continuer à nous adresser vos courriers et autres expressions.

Stationnement important sur le trottoir
La collégienne est obligée de descendre du trottoir

Extrait de Nos échos du Conseil du 9/09/21: la majorité assume de faire plaisir à quelques-uns, 5 à 6 foyers au maximum, au mépris des élus et de la majeure partie de la population…

a) Gérard CHATIN lit la 1ère question et ajoute une réflexion sur les risques de privatisation de cette rue, Quelles sont les raisons et justifications de la mise en impasse de la Rue du 7 Juin 1940 ?

La réponse est apportée par Jean-Louis AGNES qui indique que le 3 mai dernier, les riverains de cette rue ont été reçus par le Maire et quelques adjoints, semble-t-il, il ne le précise pas clairement, se plaignant de la vitesse du passage parfois sans tenir compte du sens interdit. Venus chercher une solution, il leur a été proposé par l’exécutif de mettre la rue en impasse. Un arrêté municipal a été pris en ce sens, les riverains sont apparemment satisfaits. Jean-Louis AGNES précise que les poubelles des riverains doivent être descendues au bas de la rue…

Commentaire : Cette procédure est vraiment curieuse et est inquiétante sur la manière dont notre exécutif procède. Tout d’abord, rappelons que ces riverains ont été rencontrés suite au fait que, en mai dernier avant la mise en impasse bien sûr, deux véhicules sont garés de chaque côtés de la rue ce qui interdit la possibilité de rejoindre la RD 1001. Ce blocage de la rue leur vaut donc d’obtenir satisfaction. Qu’en est-il de ce qu’apportait cette rue pour éviter le carrefour, rejoindre la Nationale autrement ? Pour satisfaire 4 ou 5 riverains, on retire un point de passage de circulation à la population, voire au-delà, un point de délestage en cas d’incident comme la fuite de gaz qu’il y avait eue il y a quelques années. La décision est prise sans aucune concertation avec la population, la commission urbanisme et encore moins le Conseil.

De plus, on prend le risque d’une privatisation de fait qui est d’ailleurs en train de s’opérer quand on voit comment le stationnement se pratique actuellement.

Réponse ministérielle au titre de la situation de « délaissé » de rue ou espace public

Faire et refaire, voire défaire, c’est toujours travailler, sauf qu’à la fin on a toujours pas de quoi stationner?

En février – mars dernier, enfin il y a quelques mois, le Maire faisait tracer des places de stationnement sur la Rue Neuve. Quelques temps après, commençait la construction des trois maisons de villes dont l’autorisation a été donnée en Septembre dernier par la nouvelle majorité après des années de refus par l’ancienne. Les places de parking devenues inutilisables ont été effacées,
Encore une équipe pour qui faire et refaire, voire défaire, c’est toujours travailler

Un article du Maire de la Commune dans l’Observateur de Beauvais de ce 22/04/2016

160422-ob-stege933

L’article en téléchargeable: 160422-ob-divers934