Aller au contenu

sécurité

Quelques réponses à des questions envoyées pour le live du 11 mars 2020:

  • – Les questions de Jérémy
  • Quel est le plan de financement de vos différents projets de construction, leur impact sur les impôts, le délai prévisionnel d’application ?

Réponse : Le budget d’investissement réalisé chaque année est de l’ordre de 1 800 000€ en moyenne/an. Il faut rappeler que nous sommes subventionnés de l’ordre de 30% en moins que les Communes équivalente, nous irons chercher ces subventions et augmenteront donc la capacité d’investissement de la Commune. Nos projets sont évalués globalement entre 2 500 000 et 3 000 000 d’€. Sur 3 à 4 ans, ce qui est leur délai de réalisation, ils ne devraient pas poser de problème majeur. Leur impact sur la fiscalité pourrait être insignifiant voire nul.

Le programme de la Maire comporte deux projets bien plus lourds en coût.

  • Qu’en est-il de la construction rue nationale devant contenir un pôle médical ? Les travaux semblent à l’arrêt.

Réponse : Il ne s’agit pas d’un pôle médical. Le seul avantage de cette opération est de concentrer en un lieu les différents intervenants médicaux (généraliste, infirmières et dentiste) en un même lieu par ailleurs normalement aux normes d’accessibilité. Encore que, sur ce point, des doutes se sont posés récemment et expliquent une partie du retard des travaux par ailleurs causé par la gêne des câbles électriques sur la rue LEJEUNE, d’une part, la Nationale, d’autre part, ces questions étaient prévisibles. Nous n’avons pas trop d’informations précises sur les raisons des retards. En ce moment des travaux ont repris à l’intérieur et à l’extérieur, là où il y aura une vingtaine de logements.

  • Vous parlez de réviser le PLU. Envisagez-vous de nouvelles constructions sur Ste Geneviève ou bien de limiter la croissance de la commune afin de mettre en adéquation les infrastructures municipales avec la population ?

Réponse : Notre intention est de maîtriser la construction, d’avoir une meilleure implantation qui tienne compte des besoins, notamment en stationnement, par exemple. Sur l’espace SAUREL, il y avait moyen de faire mieux et d’élargir la Rue LEJEUNE,  nous avions fait une proposition qui allait dans ce sens en 2016 (jointe) adressé à tout le Conseil municipal mais jamais débattu. Il faut une démarche qui permette un rééquilibrage entre ce qu’est la population, ce qu’elle sera et les équipements. Des manques sérieux sont constatés.

  • Pourquoi construire 4 à 5 classes alors que la construction de 3 classes serait suffisante surtout dans l’hypothèse où la démographie de Ste Geneviève serait limitée ?

Réponse : Actuellement, une classe campe pour la 4ème année scolaire dans un bungalow  qui a coûté globalement 240 000€ pour des conditions déplorables d’enseignement pour nos enfants et les personnels, déjà une classe à réinstaller. Nous pensons qu’il faut installer la médiathèque dans l’école PAUCHET et donc un transfert de ces deux classes est nécessaire aussi pour regrouper sur notre site scolaire. Il y a un manque criant de locaux notamment pour des associations, le Club du 3ème âge campe depuis des années, l’AMAP de même, quelle place pour des initiatives nouvelles ?  Des besoins sont exprimés par l’état de l’école maternelle. L’évaluation des besoins se fera dès les premières semaines de mandats. La réalisation du restaurant scolaire conduit à maintenir là où elles sont les écoles. La Commune y possède un terrain de plus de 6 000m2.

  • Vous envisagez la construction d’un Hall multifonctions. L’activité judo est-elle concernée par ce projet sachant qu’elle compte un nombre important de licenciés pour un dojo plus que limité ?

Réponse : Oui, il concerne essentiellement le judo, qui fonctionne dans des conditions dangereuses, mais pas seulement pour le judo car d’autres activités pourront profiter de cet équipement. Le Centre Yves MONTAND connaît une évolution qu’il faut prendre en compte et accompagner.

  • Quel est votre position pour les locaux Prévoté et la réalisation d’une salle des fêtes ?

Réponse : Ce n’est pas pour nous une priorité, ce dont ont besoin nos habitants et leurs associations ce sont des locaux au quotidien pour les activités existantes, pour les initiatives nouvelles, ce n’est pas dans un bâtiment situé à 1,5km de tout avec un accès compliqué que nous répondrons à ces besoins réels et importants pour la vie sociale, la vie quotidienne des génovéfains. Ce lieu acheté il y a 12ans pour 800 000€ et pèse pour 70 000€ par an pour encore 7 ans, il ne s’y est rien passé, là est le vrai problème. Nous avons plein d’idées pour le faire vivre autour de projets économiques, d’économie sociale, d’animations pour les jeunes notamment… S’il n’y a pas d’engagement irréversible, nous ne poursuivrons pas ce projet coûteux et inapproprié. Nous mettrons à l’étude à la réflexion d’autres orientations.

**************************************************

– La question de Paulette

  • Est-il possible de créer un chemin protégé partant de la fin de la zone d’habitation de la rue de Noailles à la rue de l’Avenir (cabinet des kinés) afin de pouvoir se déplacer à pied en toute sécurité ce qui n’est pas le cas aujourd’hui, les camions et les voitures ne ralentissant pas dans la majorité des cas. Merci

Nous avons l’objectif de prioriser les déplacements par voie douce et piétonnier, par ailleurs, l’endroit que vous citez sera urbanisé à un horizon certes lointain mais il faut le considérer. Contrairement à d’autres endroits où des réserves ont été constituées, sur ce trajet, il n’en existe pas, pourtant il mène aussi au Centre Yves MONTAND, autre point important. Il faudra donc passer par la mise en place d’une réserve pour créer un chemin de circulation piétonnier, cela passera par le révision du PLU que nous souhaitons faire dès le début du mandat.

Bien cordialement

Un nouvel avenir pour Sainte-Geneviève

*************************************************************

– La question d’Hélène

Bonsoir à tous,

  • Est-il possible d’envisager un investissement consacré à l’esthétisme et à la cohérence esthétique du village: une vrai refonte paysagère, un parc, des candélabres…etc, des aménagements cyclables…Peut-on se satisfaire des seuls bacs à fleurs et parterres d’une grande tristesse!!! 

La question de l’esthétique du village sera traité, il faut tendre vers une unicité des mobiliers et aménagements urbains. Nous souhaitons favoriser les déplacements piétons et cyclistes et donc le plan de déplacement urbain que nous étudierons dès le début du mandat cherchera à prendre en compte ces questions en concertation avec la population.

Bien cordialement

Un nouvel avenir pour Sainte-Geneviève

*************************************************************

– La question de Delphine,

Bonsoir,

Petites questions

  • Pour les services municipaux, est-ce que vous prévoyez des améliorations au niveau des espaces verts qui sont très mal entretenus aujourd’hui? La biodiversité c’est beau mais c’est pas une excuse pour laisser une ville dans cet état. Cordialement,

    Delphine

Nous prévoyons de travailler ces questions sur plusieurs points : approches pédagogiques des habitants par les enfants mais pas seulement, unicité de l’implantation du fleurissement et des aménagements, … Plusieurs professionnels de ces questions sont dans l’équipe et au vu des questions adressées, il y a un vrai engouement sur ces sujets qu’il faudra transformer en dynamique.

Bien cordialement

Un nouvel avenir pour Sainte-Geneviève

*************************************************************

– Les questions d’Evelyne

Bonjour,

  • 1/ Nous n’avons plus qu’un médecin sur la commune. Quelles sont vos idées sur ce problème de démographie médicale ?

Réponse: Effectivement nous sommes en situation difficile. Malheureusement nous ne pouvons avancer plus avant la fin de la construction et voir comment ce projet produira quels résultats. Il ne faut pas exclure de reprendre le projet de maison de santé de façon sérieuse et active. C’est une de nos intentions.

  • 2/ Vous intéresserez-vous à la qualité des repas servis aux enfants (circuits courts et locaux ?)

Réponse: Bien sûr, actuellement ces questions sont par l’ILEP via un fournisseur qui ne semble pas pouvoir assurer un approvisionnement basé sur des producteurs locaux avec la qualité qui va avec. Nous verrons comment améliorer la restauration avec les parents et leurs représentants.

  • 3/ Vous avez dit que vous allez revoir quel usage donner au site Prévoté… Pouvez-vous développer un peu plus les idées que vous allez soumettre aux habitants ?

Réponse: Le projet de Salle sur ce site n’est pas, pour nous, une priorité. Il ne résoudra pas les besoins en salle au quotidien des associations et autres initiatives locales. Des projets multiples pourraient être mis en oeuvre sur ce site notamment en direction des jeunes mais pas seulement. Nous demanderons à ce que les financements obtenus aillent vers des projets plus urgents: école, médiathèque, hall de sports…

  • 4/ Quid d’une salle socio-culturelle: avez-vous pensé à une solution intercommunale comme il en existe  ailleurs ? Ou votre très bon projet de hall multi-sport pourrait-il aussi servir de salle de spectacle.

Je vous souhaite une très bonne réunion. Evelyne

Réponse: le besoin urgent d’un équipement sportif pour répondre à la pression sur les activités sportives du Centre Yves MONTAND doit être couvert, le dojo actuel est devenu dangereux. Nous interrogerons les communes voisines pour examiner ce qu’il est possible de faire avec elles mais ne pouvons présumer de leur intérêt pour ce projet. Quant au hall des sports, il n’a pas vocation à être une salle de spectacle, s’il s’avère opportun et possible financièrement d’avancer vers cette option nous l’envisagerons….

*************************************************************

– La question de Sylviane

  • Qu’est-ce qu’on envisage dans la rue Neuve, des ralentisseurs ont été installés, ils sont gênants pour les riverains et créent des inondations en empêchant l’eau des pluies de s’écouler? Problèmes aussi des poids lourds qui passent dans la journée?

Réponse: Ces ralentisseurs devront être revus, il n’est pas normal qu’ils posent des désagréments aux riverains. La question des poids lourds devra être traitée avec le plan de circulation et les disposition devront être prises pour que les poids respectent l’interdiction qui leur est faite de passer par cette rue.

*************************************************************

– Les questions de Willy:

  • Vu le taux de vol et de personnes qui se promène la nuit, comptez vous relancer « Voisins vigilants » car aucune dans la commune n’indique son existence? Ou en est la police municipale? beaucoup de bruits de couloir, a-t-on 2 policiers? J’ai rencontré la policière et lui souhaite beaucoup de courage.

Réponses: Si le processus « Voisins vigilants » existe sur notre commune, c’est un peu trop à profil, il se réunit peu et reste peu visible, nous le relancerons en sensibilisant plus d’habitants.

Les deux policiers ont arrêté leurs fonctions fin août 2019, mutés vers Persan-Beaumont. Après une période sans policier, une première entrée en fonction s’est faite début décembre, puis une seconde début janvier. Nous avons donc actuellement, de nouveau, deux policiers municipaux, un homme et une femme.

**************************************************************

– Question messenger :

  • Je suppose que la liste, même si cela n’est pas affiché est plutôt « de gauche ». Comment pouvez-vous donner envie à des personnes qui n’ont pas les mêmes opinions politiques que vous de voter pour votre liste? J’apprécie beaucoup la campagne et l’esprit d’ouverture que vous affichez, mais je soutiens le gouvernement actuel et cela me fait encore beaucoup hésiter…

Réponse:

Vous connaissez tous Gérard CHATIN pour ses engagements. Oui il présente une équipe sans étiquette. Il a créé le site Génovéfain, auquel toute la population peut accéder ainsi que les supports papiers édités et remis dans les boîtes aux lettres tout au long de ces années pour y commenter les actions et décisions prises par notre maire sortant.

Dans ce même temps il a proposé des rencontres de travail en vue des élections municipales.

Tout au long de ces réunions jamais il n’a été évoqué ou mis en avant ses idées politiques.

Au contraire il se veut rassurant et bienveillant pour la population.

Au bout de quelques séances de travail un groupe de tous horizons sociaux et politiques s’est tout naturellement formé autour de lui afin de travailler plus profondément sur les thèmes abordés. Pour nous, l’essentiel est de donner un nouvel avenir pour Ste Geneviève.

Plusieurs interventions ont été suscitées par cette question allant toutes dans le même sens: chacun son appartenance, là n’est pas la question…

Réaction de Philippe MARCOTTE suite aux déclarations de Daniel VEREECKE dans l’Observateur de Beauvais du 22/11/2019:

Cette rue a été refaite, il y a moins de deux ans sous l’autorité d’en ex 1er adjoint, Daniel VEREECKE, destitué et démissionnaire depuis fin octobre 2019, qui déclare aujourd’hui dans la presse qu’il faudrait la refaire.
De qui se moque-t-il?

En qualité d’ancien 1er Adjoint de  la commune de Ste Geneviève je me devais de réagir à cet article afin que chacun ne soit pas trompé par ses déclarations.

Analyse :

M VEREECKE a été conseiller municipal de 2008 à 2014, 1er adjoint depuis 2014  et  conseiller depuis quelques jour.

Comment peut-il dire qu’il faut une réelle sécurité aux abords des écoles, alors qu’il était adjoint aux affaires scolaires Qu’a-t-il fait pour cela pendant sa mandature?

 Réponse : Des trottoirs plus petits sur la rue Maurice Bled côté école Roger Pauchet et plus large en face de celle-ci. Les enfants se rendant à l’école ou le midi à la cantine sont la plupart du temps sur la chaussée. Trouvez l’erreur.

La voirie doit être totalement revue et rénovée. Qu’a-t-il fait, lorsqu’on voit l’entretien des trottoirs ornés d’ordures et la chaussée avec des nids de poule voire pire?

Réponse : Rien.

La Police Municipale doit être présente sur le terrain. Qu’a-t-il attendu pour donner des consignes dans ce sens aux Policiers qui ont quitté le village par manque de directive. N’était-il pas 1er Adjoint ?

Réponse : On peut se poser la question.

Il déclare également que l’Europe a octroyé au travers de la Région des subventions importantes pour les centres bourgs et le commerce local. Sachez que ces subventions ne sont pas octroyées d’un coup sans montage de dossier. Ils sont préparés à l’avance sur plusieurs mois voire des années et sont présentés aux instances en amont. Vous ne montez pas un dossier le 2 Janvier pour avoir la subvention le 3 Janvier. Il répondra peut être qu’il n avait plus de délégations. Encore une fois, qu’avait il préparé durant son existence de 1er Adjoint avec délégation  afin de déposer un ou plusieurs dossiers qui auraient pu être retenus par l’Europe.

Réponse : Une fois de plus Rien

Mme VANBERSEL n’a peut être pas eu tord de lui enlever ses délégations. Un premier Adjoint qui ne fait rien qui ne propose rien doit il vraiment rester Adjoint.

Il est invraisemblable que M. VEREECKE mette en avant certaines actions non effectuées par l’équipe municipale de Mme VANBERSEL alors  que lui-même n’a pas réalisé ou jamais proposé aux élus  ces actions lors des Conseils Municipaux.

Se présenter comme candidat au poste de Maire sans avoir mener d’action, sans dénoncer ouvertement le mauvais fonctionnement de l’équipe municipale en place depuis près de 6 ans. Devait-il attendre aujourd’hui pour démissionner après s’être vu retiré ses délégations par le Maire. Devait-il attendre 6 ans pour démissionner de son poste de 1er Adjoint. Peut être voulait il conserver une indemnité pendant tout ce temps. Pourquoi n’était-il pas présent au dernier conseil pour expliquer sa démission transmise directement au Préfet ? Est-ce le procédé normal ?

A mon avis non. Et vous qu’en pensez vous. Que ferez-vous en Mars ?

Je  souhaite à tous de bonnes fêtes de fin d’année.

Philippe MARCOTTE

Ils ne pouvaient pas prévoir…. (extrait du Conseil du 13 septembre 2018):

Le 3ème point à l’ordre du jour du Conseil du 13 septembre portait sur une décision modificative du budget pour pouvoir refaire les rue du Blanc mont après les travaux en cours, la photo ci-contre prise en mars dernier montre bien que cela était prévisible et que cela aurait pu être pris en compte dès le budget initial:

3) Budget principal 2018 – Décision modificative N°2 :

Madame le Maire explique que suite à la réalisation du réseau, qui n’était pas prévue, il sera nécessaire de refaire l’ensemble de l’enrobé de la voierie. Il est donc nécessaire de ré abonder de 90 000€ le chapitre 20 du budget l’opération sera compensé par une inscription au compte 16 – emprunt explique Christelle MARIN, adjointe aux finances.

Madame le Maire tente d’expliquer qu’elle a été très diligente face aux difficultés du chantier et aux contraintes subies par les riverains !….

Amélie LIARD-VAGNER pose la question de savoir quand les travaux sur le quartier.

Madame le Maire lui répond qu’elle manque d’éléments précis mais qu’ils devraient être terminés dans les derniers mois de cette année ou tout début 2019.

La décision modificative est adoptée à l’unanimité.

Thierry REMOND tient à déclarer que Madame le Maire a pris « une très bonne » décision en décidant d’aller une réfection globale de la chaussée.

Anne-Marie KRAUZE exprime combien les travaux ont été pénibles à supporter pour les riverains et que cela fait 1 an et demi que cela dure.

Georges BERSON signale qu’il sera refait un refait un gravillonnage avant la réfection globale cependant que Madame le Maire tente de conclure en précisant que l’on ne pouvait pas laisser les choses comme cela, qu’il y a eu des surprises avec de l’amiante et donc sur la durée des travaux, elle termine en indiquant qu’il faudrait que les riverains réduisent leur vitesse pour éviter les projections de cailloux….

Arrivée de Claude GARDETTE à 20h50.

 Commentaire : Alors qu’il y a un vote unanime sur la décision, il est curieux que l’on ressente le besoin de la justifier à ce point. Il est que pour en arriver là nombre de riverains ont interpelé les représentants de la Municipalité en recevant des réponses tout à fait inadaptées du type « C’est pas nous, c’est l’intercommunalité ou le syndicat des eaux…. », « On n’y peut rien », « il faut bien que cela se fasse »…. Alors que des riverains ont subies des dégradations de leurs carrosseries, de leurs pneus, de leurs clôtures ou pelouses…. Ce n’est qu’après des courriers adressés à Monsieur le Président de la Thelloise, à Madame la Présidente du Syndicat des Eaux avec copie à Madame le Maire  par Gérard CHATIN au nom des riverains que des mesures ont été prises : panneau de limitation à 30km/h en entrée de rue, consigne à l’entreprise de revoir leurs méthodes, réunion et rencontre par la Municipalité avec les riverains….

Il est tout de même anormal d’avoir à en arriver là. Ce n’est parce que les travaux sont faits dans un cadre intercommunal que nos responsables communaux perdent toute leur responsabilité.

Pas d’explication…..

Lors du Conseil du 28 juin, Madame le Maire demande l’adoption du procès-verbal.

Le procès-verbal est adopté à l’unanimité moins un vote contre, celui de Gérard CHATIN

Commentaire : Ce compte rendu est considéré comme non conforme par Gérard CHATIN qui a adressé deux compléments qui, bien entendu, n’ont pas été pris en compte :

Copie du message adressé par Gérard CHATIN le 25 juin 2018, pour modification du compte rendu :

Pour transmission à Madame le Maire,

 

Dans le cadre du dernier Conseil municipal du 10 avril, au moment de la présentation du budget, j’ai fait remarquer qu’il n’y avait pas d’affectation budgétaire 657362- CCAS, il m’a été répondu qu’il s’agissait d’un « oubli » et que la somme figurait à la ligne du dessous. Ma remarque ne figure pas dans les débats du Conseil. Comment cet « oubli » a-t-il été rétabli ?

 

Dans le cadre des questions diverses, j’ai engagé une intervention que j’avais rédigée pour bien peser mon propos. J’ai été interrompu et conspué à un point que celui-ci a été couvert et non entendu. Dans le compte-rendu qui nous est proposé, les mots qui me sont attribués sont complètement déformés et ne correspondent nullement à l’état d’esprit de l’idée que je souhaitais présenter. Merci de bien vouloir trouver joint le texte de mon intervention dont je souhaite l’intégration au Compte rendu :

« La question de la sécurité a fait l’objet d’attribution de moyens importants dans notre Commune. L’ouverture récente de Voisins vigilants en est une autre approche.

L’insécurité dans une Commune c’est d’abord les tracasseries de voisinage, de proximité.

Celles-ci s’expriment, selon un certain nombre de nos concitoyens,  dans différents de nos quartiers par la présence de rassemblements de jeunes, notamment, avec leur conséquences : dégradations, papiers, canettes, bouteilles au sol ou ailleurs, bruits….

Cela pose deux questions :

  • Quelles actions en direction des jeunes dans notre Commune ?
  • Comment faire face à ces situations et retrouver le sens du vivre ensemble ?

Je propose que dans le cadre municipal mais de façon ouverte nous réfléchissions aux moyens d’y répondre. L’objectif est d’éviter la détérioration du climat de vie entre nos concitoyens. C’est un premier pas vers la sécurité »

Vous remerciant par avance,

Bien cordialement

Cela se passe de commentaire. Toutefois, on appréciera, la non explication concernant le budget du CCAS et l’interprétation d’une intervention complètement modifiée, sur le fond, d’une expression d’un élu.

 

Une réaction de Philippe MARCOTTE:

Au courrier de Madame le Maire et du 1er adjoint:

Je réagis fortement aux propos de Mme Vanbersel et de son premier adjoint cosignataire de la lettre adressée à Gérard Chatin élu de la république,du fait de sa présence dans le restaurant scolaire.

Le seul à s intéresser à la vie locale il se fait bafouer . Mme le Maire et son adjoint mettent en avant l état d urgence en application. Si c était le cas pour Sainte-Geneviève des mesures auraient dû être prises à savoir l accès au parking de la salle multifonctions l accès aux écoles , le stationnement des véhicules , rien n est fait afin de garantir la sécurité des enfants et des enseignants. Avant de faire des leçons de morale aux autres ces deux élus responsables devraient appliquer des mesures appropriées à l état d urgence il en va de leur responsabilité.

Gérard Chatin conseiller municipal a pu entrer dans les locaux sans effraction sans que personne ne lui interdise, cela prouve bien que rien n est mis en place malgré l état d urgence.

Honte à ces deux élus signataires qui font preuve d un abus d autorité excessif et n exercent pas leur responsabilité.Ils ont beaucoup à apprendre en la matière.

Philippe MARCOTTE

Conseil municipal ce lundi 29 mai 2017:

L’ordre du jour en téléchargeable PDF

Les comptes administratifs et de gestion 2016, des décisions modificatives des budgets 2017, convention avec la commune de Novillers sur la scolarisation de ses enfants, subventions 2017 aux associations, délégation de la maîtrise d’ouvrage pour le tourner à gauche sur RD1001,……..

Un article paru dans l’Observateur de Beauvais de ce jour: à quand un RoboCop génovéfain?

Les maires de l’ex Canton de Noailles réunis, Madame le Maire de Sainte-Geneviève pense que sa vidéo surveillance rendra obsolète la vigilance des citoyens. Elle n’a sûrement pas lu les nombreuses études sur le sujet qui font apparaître que la vidéo surveillance sans plus de police et/ou de présence citoyenne est peu efficace même si elle peut avoir un fort effet dissuasif.

160930-ob-maires270

L’article en téléchargeable PDF