Aller au contenu

Sainte-Geneviève (Oise) - 13. page

Les visites sur le site legenovéfain.net…..

Les visites sur ce site sont en constante progression depuis le courant de l’année 2017 avec une moyenne/jour qui termine à 470 visites en fin d’année. Sur ce début d’année, l’évolution continue avec 444 en Janvier (mois calme en publications) et 589 en février avec une pointe à 920 sur la journée du 4 février.

Merci à nos visiteurs,

N’hésitez pas à nous adresser idées et publications que nous pouvons relayer. Cet espace est libre.

 

L’état des présences au Conseil municipal après la réunion du 27 février 2018:

La moyenne des présences se situe désormais à 74%. La liste majoritaire se situant à peine un point au dessus (75,30%) et la liste Demain Sainte-Geneviève ne se situant qu’à près de 53%, c’est la liste Un nouvel avenir pour Sainte-Geneviève qui tient le meilleur score de présence avec 89,58%.

L’état complet en téléchargeable PDF

 

Faut-il laisser faire?

Alors que l’expérience d’une classe modulaire posée il y a deux ans et demi est une catastrophe (fuite d’eau, bruit, chaleur, on en passe et des pires…), il nous a été annoncé lors du dernier Conseil municipal, le 20 janvier, que si l’ouverture d’une classe était annoncée on construirait dans la cour de l’école PAUCHET. Si cette ouverture était pour septembre prochain, nous aurions un modulaire en attendant une construction en dur.

Cette cour est insuffisamment grande pour y installer une classe. Par ailleurs, alors que la Commune vient de modifier son PLU pour protéger les « belles façades », elle ne s’appliquerait pas cette règle à ses bâtiments?!…

Gérard CHATIN a écrit, le 31 janvier, à Daniel VEREECKE, 1er adjoint en charge des affaires scolaires et Maire par intérim, pour faire part de sa différence sur ce projet et proposer d’autres orientations.

Un débat est souhaité sur ce sujet, parents, citoyens, ne laissons pas faire. Il semblerait que la prochaine ouverture de classe ne soit pas pour septembre, au vu des informations parues dans la presse, profitons donc de ce répit pour avoir un vrai débat sur ce qu’il faut faire en matière de bâtiments scolaires. Actuellement c’est la construction d’au moins trois à quatre classes qui est nécessaire….

La lettre de Gérard CHATIN à Daniel VEREECKE

Nos échos du Conseil du 23 Janvier 2018 à lire intégralement

 

 

Maîtrise….

Cette majorité nous dit souvent qu’elle maîtrise…. que ce soit les risques ou les projets….

Une photo prise sur notre zone d’activités il y a une dizaine de jours et postée sur le site du Parisien libéré Oise montre combien les risques sont maîtrisés. Il a fallu l’intervention des pompiers, d’ailleurs présents sur la photo, pour résoudre. Cela se passe près des locaux qui ont subi un incendie, l’an passé. Petit rappel: l’article paru dans le Courrier picard du 26 mai 2017.

Pour ce qui des projets, la maîtrise n’est pas meilleure. Alors que cette majorité annonce une maison de santé à longueur de voeux depuis près de 20 ans comme l’a encore rappelé le 1er adjoint, Maire par intérim, lors des Voeux 2018, le 26 janvier, voici que paraît l’appel d’offres de l’OPAC pour la construction qui sera élaborée sur le terrain SAUREL de 32 logements en deux tranches, l’une de 14 dans les mois qui viennent et livrés fin 2019, l’autre plus tard dont le délai n’a pas été donné. Au fait, contrairement à ce qui a été dit le 26 janvier,il ne s’agit pas d’une Maison de santé, et à ce que trop de gens croient encore, mais de création de cabinets médicaux dans lesquels seront installés nos médecins actuels: infirmières dans la commune depuis plus de 30 ans, Docteur Patrice VAGNER (généraliste) pratiquant dans la commune depuis une décennie, Docteur MASCARENHAS (chirurgien dentiste) installé dans la commune depuis 25 ans, deux de ces cabinets n’ayant pas d’occupant prévu actuellement…. à savoir si l’un de ces cabinets n’est pas ou plus occupé pendant 6 mois, il sera réaffecté en logement par l’OPAC… où est la Maison médicale?…

L’ensemble des lots de l’appel d’offres en téléchargeable PDF

Où est donc la maîtrise dans un projet annoncé depuis 15 à 20 ans et qui n’a plus rien à voir avec ce qui était prévu et n’apportera aucun service supplémentaire à la population puisqu’il ne consiste qu’à déplacer nos médecins actuels dans un même lieu?

Où est la maîtrise des risques annoncée par nos élus dès qu’ils sont interrogés? Inquiétant !…

 

Un commentaire de Philippe MARCOTTE suite aux voeux….

Je suis consterné par les propos de M. Verrecke 1er Adjoint chargé des affaires scolaires qui déclare dans l’observateur de ce jour qu il ne veut plus entendre parler de construction modulaire pour les écoles. Il a fait dépensé à la commune et aux contribuables plus de 250 000 euros pour cette réalisation qui visiblement pose problème aujourd’hui.Cela prouve que la majorité ne réfléchit pas et surtout n’envisage rien pour l’avenir. Il propose une construction en dur si une nouvelle classe s’ouvrait à la rentrée. Très fort, la rentrée c’est pratiquement demain et rien de construit. Je rejoindrai la remarque de Thierry Rémond sur le terrain communal qui va être mis à disposition de l’Ilep alors que des besoins scolaires se font sentir chaque année. En plus avec l’arrivée de l’Ilep et ses différentes structures ( Crèche , bureaux, locaux de stockage, salle de formation…)sur le secteur des écoles l’environnement sera complètement engorgé avec des mouvements d’enfants, de personnes et de circulation à toute heure.
Le 1er Adjoint déclare maîtriser les nouvelles arrivées, en parallèle il est annoncé 14 logements route nationale avec le cabinet médical plus d’autres projets en attente et les mutations de pavillons.
J’espère qu’un jour un vrai projet soit réfléchi. Il en va de l’avenir de notre village de nos enfants de nos écoles et de notre fiscalité. On ne peut pas s’opposer à la construction de logements ni d’infrastructures pouvant venir améliorer le quotidien de chacun mais le conseil devrait réfléchir plus sereinement et arrêter le bricolage qui coûte plus cher et n’embellit pas notre village.

Philippe MARCOTTE

Le patrimoine immobilier municipal menacé … Un pouvoir étonnant…

Les échos du Conseil municipal du  23/01/2018, 20h30:

produit par le Génovéfain Net

Six personnes dans le public dont un représentant de la presse celui de l’Observateur de Beauvais.

Nos Echos en téléchargeable PDF

Daniel VEREECKE, préside la séance, en l’absence de Jacqueline VANBERSEL, pour raison de santé, et désigne Pascal BREBANT, secrétaire de séance.

Etaient présents: Daniel VEREECKE, Georges BERSON, Jacky BEAUDOIR, Dominique LABARRE, Beriza ZIEGLER, Christèle MARIN, Éric MAURIERAS (qui arrivera vers 20h45 mais a donné pouvoir à Jacky BEAUDOIR), Josiane CHAROPPIN, Pierre HAUTOT, Anne-Marie KRAUZE (qui arrivera vers 20h50 mais a donné pouvoir à Pierre HAUTOT), Céline TESSON, Pascal BREBANT,  Isabelle DANINTHE, Camille BALARD pour la liste « Une équipe forte pour agir ensemble » (EFAE);

Gérard CHATIN, Patricia BARBIER et Continuer la lecture

L’état des présences au Conseil à la date du 23 Janvier 2018:

La moyenne d’assiduité se situe désormais à un peu plus de 75%. Les représentants de la liste Un Nouvel Avenir pour Sainte-Geneviève se tiennent à plus de 90%, alors que la liste majoritaire tient tout juste dans la moyenne générale et la liste Demain Sainte-Geneviève peine à 57,50%.

Deux faits marquants de ce Conseil:

  • l’absence de Jacqueline VANBERSEL, pour raison de santé, et donc la présidence de séance de Daniel VEREECKE
  • Gérard CHATIN détenteur d’un pouvoir de Françoise RIBEIRO.

L’état des présences en téléchargeable PDF

Où est l’intérêt communal?

Quand Madame le Maire utilise les Conseils municipaux et leurs procès verbaux officiels pour régler ses comptes et faire de la calomnie…

(extrait du Compte rendu officiel de la réunion du 20 décembre 201)

Compte rendu définitif du conseil municipal du 20 décembre 2017 (complet) en téléchargeable PDF

Un commentaire de Philippe MARCOTTE suite à nos Echos du conseil du 20/12/2017

Ce commentaire apporte quelques apporte quelques réponses aux questions que l’on pouvait se poser sur l’achat du local PREVOTE….

Philippe MARCOTTE

10/01/2018

Il semblerait que Monsieur HAUTOT qui ne connaît pas Philippe MARCOTTE semble-t-il, (il est vrai que M HAUTOT est génovéfain depuis peu de temps) mais il cite quand même mon nom assez souvent lors des conseils.
La dernière citation datant du 20 Décembre déclarant que Philippe MARCOTTE aurait mené le projet PREVOTE .
J’explique à ce Monsieur en particulier et aussi aux génovéfains l’histoire de l’achat de l’usine Prévoté par la Commune où se trouve actuellement l’atelier Municipal.
Cet achat est arrivé suite à un recours au tribunal administratif par des riverains sur l’implantation de l’atelier qui aurait du voir le jour sur le parking actuel des écoles. Ce projet était abandonné. Il fallait trouvé une solution, l’ancien atelier ne répondant plus aux normes de sécurité du code du travail.
En qualité de 1er adjoint et ne restant pas les mains dans les poches, j ‘ai effectivement rencontré M PREVOTE étant un ancien conseiller qui m’évoquait que son usine devait être achetée par le promoteur Bouygues Immobilier( plusieurs dizaines de maisons devaient être construites)
Ce promoteur pour des raisons ignorées ne donnait pas suite à ce projet.
J’ai avisé Mme le Maire d’une éventuelle possibilité d’acheter ce lieu afin d’y mettre un atelier municipal et également une salle socio-culturelle.
Une rencontre avec M PREVOTE était organisée. Je demandais à Mme le MAIRE d’effectuer une étude de faisabilité et une estimation du prix par le service officiel des domaines.
Mme le Maire reprenait le dossier à son compte, et rencontrait seule M PREVOTE qui voulait vendre à 1 100 000 euros.
Une estimation était proposait par les domaines à 800000 euros. M Blanchard architecte donnait un avis favorable pour la faisabilité des travaux.
Une délibération du Conseil était présentée par Mme le Maire et était votée à l unanimité par le conseil.
Bien entendu j’avais exprimé qu’il fallait aménager la sortie afin d’avoir une visibilité plus sécurisante, créer des trottoirs pour accéder à cet ensemble et de créer sur la chaussée des aménagements pour faire ralentir les automobilistes les services départementaux se sont même déplacés et donnaient leur avis.
Alors je dirais à M HAUTOT que je n’étais pas seul à porter ce projet comme il le laisse entendre et surtout que je n’avais pas les pleins pouvoirs pour un tel achat, qu’il m’oublie, et qu’il voit avec ses amis qui étaient et qui se trouvent toujours au pouvoir actuellement pour leur demander des explications.
Ce dernier en qualité de Conseiller à tout loisir pour regarder le dossier de plus près et de voir les actes s’y rapportant surtout en étant élu de la majorité c’est plutôt facile pour lui .
Il est certain que depuis 8 ans rien n’a été fait pour la salle socio-culturelle et aujourd’hui la majorité actuelle veut peut être mettre le mal sur le dos d’une personne afin de se disculper de ce qui n’a pas été fait et qui traîne toujours.
Cela méritait quelques explications et je peux encore en donner d’autres sur différents sujets, je n’ai rien oublié….

Nos Echos du Conseil du 20 décembre: traquenard et tablette qui circule…

Liens vers d’autres sites…

Les institutionnels:

Cliquez sur l’image pour aller au site correspondant…

  Commune de Sainte-Geneviève

Notre communauté de Communes

PASS THELLE BUS

Conseil Départemental de l’Oise

Région Hauts de France

Préfecture de l’Oise


Les associations locales:

paroissedenoailles@yahoo.fr

Association de Parents d’élèves des écoles primaires et maternelles

 

Union Sportive de Sainte-Geneviève

Face book USSG

       

Cette page sera complétée de sites qui nous serons communiqués ou que nous aurons considérés comme intéressants pour nos concitoyens.

Nos Echos du Conseil du 20 décembre: traquenard et tablette qui circule…

Cinq personnes dans le public dont un représentant de la presse celui de l’Observateur de Beauvais.

Christopher MOUTHINO est désigné secrétaire de séance.

Les Echos du Conseil en téléchargeable PDF

Etaient présents: Jacqueline VANBERSEL, Daniel VEREECKE, Georges BERSON, Jacky BEAUDOIR, Dominique LABARRE (qui arrivera avec une vingtaine de minutes de retard et a donné pouvoir), Beriza ZIEGLER, Éric MAURIERAS, Pierre HAUTOT, Anne-Marie KRAUZE, Céline TESSON, Christopher MOUTHINO, Pascal BREBANT  pour le groupe « Une équipe forte pour agir ensemble » (EFAE);

Gérard CHATIN, Patricia BARBIER et Thierry REMOND pour le groupe « Un nouvel Avenir pour Sainte-Geneviève »(NASG) ;

Martial ROZE et Amélie LIARD Continuer la lecture