Aller au contenu

reunion publique

Une minorité active, utile et nécessaire…. (extrait du bulletin distribué en janvier 2019)

La réforme du mode de scrutin appliquée en 2014 avec application de la proportionnelle aux Communes de plus de 1000 habitants a permis que notre Conseil municipal puisse connaître une composition moins unanime. Si du chemin reste à parcourir pour parvenir à des débats plus satisfaisants, il n’est pas inutile de regarder  ce qu’a apporté une présence minoritaire. Il faut partir d’un premier constat, cette évolution a permis que la population puisse interroger des élus qui sont sur des positions différentes que les majoritaires souvent bridés dans leur fonctionnement si les sujets ne les mobilisent pas.

Sur cette question des inondations du Petit Fercourt la mobilisation, que nous avons accompagnée, des citoyens a permis de gagner près de deux ans sur ce qui était annoncé par le 1 er adjoint lors de la réunion du 6 juin 2018 au café du Petit Fercourt. Espérons que la mise en oeuvre sera effective et soyons vigilants…

Dans l’année qui vient de s’écouler, des actions menées par la représentation minoritaire auront   permis plusieurs avancées pour la population. Comme par exemple de réunir la population concernée par les inondations du Petit Fercourt et que ce sujet pour lequel aucune solution n’était envisagée avant au moins la fin  2020 trouve des propositions qui seront mises en œuvre, en principe, dans le 1er semestre 2019, que des réunions informations aient, enfin, été tenues en direction des quartiers où l’assainissement est en cours de réalisation, il y a encore à faire et nous poursuivrons…. qu’enfin l’état des rues du Blanc Mont soit pris en compte et retrouve une situation plus proche de la normale….

Ces actions ont montré combien une minorité active est nécessaire, elle montre aussi les défaillances et carences du fonctionnement des majoritaires. Elle est aussi la démonstration qu’une autre gestion est possible, une gestion à l’écoute des habitants,  c’est celle dont nous proposerons la mise en œuvre.

Réunion du 6 novembre: des solutions pour le Petit Fercourt….

Le 6 novembre 2018, à 19h, s’est tenue une réunion publique en direction du Petit Fercourt.  Cette réunion avait pour objectif de présenter les projets pour faire face à d’éventuelles menaces de nouvelles inondations dans le quartier. Elle faisait suite à la mobilisation des habitants, le 6 juin dernier, qui avaient participé nombreux à une réunion citoyenne au café du Petit Fercourt. Lors de cette réunion, il avait été annoncé que rien n’était possible 2 ans et demi: il fallait des études, des marchés, des travaux, des financements,….. selon le 1er adjoint au Maire venu y participer. Pourtant désormais, on nous annonce une opération de travaux qui serait terminée pour la fin de l’été prochain, soit moins d’un an.

Le projet présenté lors de la réunion du 6 novembre repose sur la mise en place d’un bassin de rétention entre les maisons de la rue de Laboissière et la ferme FALEMPIN qui en cas de trop plein se déversera dans une mare rénovée sur la rue de Méru situé là où se trouve actuellement le parking de « covoiturage ».

L’information important de cette réunion est que ce qui était impossible il y a 3 mois à moins de 2 ans et demi le devient en moins d’un an. La mobilisation a payé.

Il n’a rien été dit sur l’acquisition nécessaire des terrains pour l’implantation du bassin de rétention lors de la réunion du 6 novembre, pas plus que lors du Conseil municipal du 15 novembre d’ailleurs…..

 

Le montage déscriptif du projet présenté le 6 novembre en télécharge PDF

Sous peu… Petit rappel…

Le 27 mai dernier, puis jusqu’au 10-11 juin, notre village a connu des pluies importantes qui ont causé des dégâts considérables notamment sur le Petit Fercourt, mais pas seulement, une réunion citoyenne s’était tenue le mercredi 6 juin qui avait regroupé, au café « Au Petit Fercourt », une cinquantaine de personnes et à laquelle avait participé notre 1er adjoint au Maire qui n’avait pas trouvé mieux que de dire qu’il ne serait « pas possible de faire quoi que ce soit avant au moins deux ans » et ce y compris devant une lettre datée de 2010, signée de Madame le Maire, indiquant alors que « le nécessaire était en cours et que les travaux commenceraient sous peu »?!… Le 28 juin, lors du Conseil municipal face à une nouvelle demande, sur ce sujet, de Gérard CHATIN, il lui était répondu qu’il y aurait une réunion fin septembre— début octobre.

A ce jour, toujours pas d’annonce de celle-ci. Les habitants apprécieront!?…