Aller au contenu

presse

Dans l’Observateur de Beauvais (25/09/20): un article a attiré notre attention…

Comment, alors qu’il n’y avait aucun représentant de la presse dans la salle, donc pas de correspondant de ce journal, peut-il y avoir un tel article. Il n’est pas signé, qui l’a écrit? D’où viennent les photos? A savoir que celle de Gérard CHATIN a été prise à la salle polyvalente, il y a quelques mois… Le 1er adjoint regarde bien le photographe, tout cela est bien préparé!…

A lire absolument en relation avec ce mépris exprimé : Nos échos du Conseil du 17 Septembre 2020: malgré quelques évolutions, il y a des loups…

Achetez le journal…

Pour tenir compte des éditeurs de presse, désormais, nous ne publierons les articles complets (sauf urgence absolue) qu’après le retrait de la vente du journal concerné. Soit à partir du lendemain, pour un quotidien, une semaine après pour un hebdomadaire. Cette disposition est prise en vue de ne pas freiner la vente de la presse qui a bien besoin d’être soutenue par un lectorat suivi et des maisons de la presse qui sont des commerçants importants de nos villages.

Au moment de la parution, nous annonçons de façon résumée l’article qui a attiré notre attention. Après le retrait de la vente de l’édition, l’article complet sera mis en ligne.

Merci de votre compréhension

Dans le Courrier picard (31/08/20): des informations sur les conditions de rentrée avec la COVID…

A défaut, d’information par a municipalité qui n’a même pas réuni la « Commission Scolaire, Périscolaire et Jeunesse » pour préparer cette rentrée, un article du Courrier picard de ce jour en donne les contours réglementaires… bonne lecture

Dans l’Observateur de Beauvais (10/07/20): un article a retenu notre attention…

Achetez le journal…

Pour tenir compte des éditeurs de presse, désormais, nous ne publierons les articles complets (sauf urgence absolue) qu’après le retrait de la vente du journal concerné. Soit à partir du lendemain, pour un quotidien, une semaine après pour un hebdomadaire. Cette disposition est prise en vue de ne pas freiner la vente de la presse qui a bien besoin d’être soutenue par un lectorat suivi et des maisons de la presse qui sont des commerçants importants de nos villages.

Au moment de la parution, nous annonçons de façon résumée l’article qui a attiré notre attention. Après le retrait de la vente de l’édition, l’article complet sera mis en ligne. Merci de votre compréhension