Aller au contenu

logements

Dans l’Observateur de Beauvais (28/06/19): un article a attiré notre attention

Pour tenir compte des éditeurs de presse, désormais, nous ne publierons les articles complets (sauf urgence absolue) qu’après le retrait de la vente du journal concerné. Soit à partir du lendemain, pour un quotidien, une semaine après pour un hebdomadaire. Cette disposition est prise en vue de ne pas freiner la vente de la presse qui a bien besoin d’être soutenue par un lectorat suivi et des maisons de la presse qui sont des commerçants importants de nos villages.

Au moment de la parution, nous annonçons de façon résumée l’article qui a attiré notre attention. Après le retrait de la vente de l’édition, l’article complet sera mis en ligne.

Merci de votre compréhension

Que se construit-il au 70 route nationale: sûrement pas une maison de santé…

Un document avec plans et croquis a été présenté, il y a quelques années à certains membres du Conseil municipal. Il ne l’a jamais été à l’ensemble du Conseil.

Nous le publions ici, avec des commentaires par vue. A vous d’apprécier.

Ce dessin montre la façade visible de la Nationale (en haut), sur laquelle donneront les cabinets médicaux, et celle visible de la Rue Lejeune (en bas). Un immeuble d’un rez-de-chaussée et un étage. Continuons la visite….

Continuer la lecture

Il n’y a pas de maison médicale (extrait de notre bulletin de Janvier 19):

S’il y avait maison médicale, ce serait écrit clairement. Le regroupement des quelques professions médicales existantes ne fait pas une maison médicale.

Voir la définition d’une Maison médicale

Puisqu’encore des élus de la majorité (divisée) se complaisent à raconter n’importe quoi, il nous faut rappeler que le chantier en cours sur la Rue Lejeune et à l’angle de la Route Nationale (sur l’ex terrain SAUREL) n’est pas la construction d’une maison médicale. En effet, il s’agit de la réalisation d’une trentaine de logements en deux tranches. Quatre (cinq sur le panneau) de ces logements accueilleront trois des professions médicales déjà installées sur la Commune (le Docteur Patrice VAGNER, les infirmières, et le Docteur MASCARENAS). Cette réimplantation n’a rien à voir avec une « Maison médicale » comme l’ont laissé supposer de trop nombreuses informations venues de la municipalité. De telles pratiques de désinformation sont vraiment décevantes de la part de personnes responsables.