Aller au contenu

historienne

Une histoire peu crédible

Un historique en forme de Gruyère

La réunion du 5 avril 2013 organisée par la Municipalité de Sainte Geneviève sur le problème de l’assainissement séparatif du quartier du Blanc Mont n’a pas répondu aux attentes des nombreux participants. Aucune information sur la date d’exécution du projet, sur le coût estimatif pour notre commune, sur le montant des travaux et des aides dans le domaine privatif de chaque habitation.

Cette réunion  fut juste une prise de rendez-vous pour les enquêtes domiciliaires que les techniciens de la Société VERDI sont en charge de réaliser. D’ailleurs certains habitants du quartier ne se sont pas déplacés mais ont fixé leur rendez-vous par téléphone.

L’objectif inavoué, « réunion pré campagne électorale », a été implicitement révélé au début de l’intervention « dit historique » de Madame le Maire., « en 1995 au début de mon premier mandat de Maire je ne connaissais pas la situation de l’assainissement de la commune et encore moins celle de votre quartier, j’ai hérité d’une situation ou rien n’avait été réalisé, ». (sic)

La qualité d’historienne de Madame le Maire reste discutable. Nous lui rappellerons seulement qu’elle a été conseillère municipale de 1977 à 1983 et qu’elle ne pouvait ignorer la situation. De plus les archives des procès verbaux des conseils municipaux nous le rappellent, tel qu’au hasard celui qui suit et qui n’était pas le premier :

Extrait du procès verbal du conseil municipal du 27 mars 1998

XII assainissement diagnostic des réseaux d’assainissement

……. A la suite d’importants débordements du réseau eaux usées sur la Commune de Noailles, consécutifs à des orages importants, le Maire de Noailles a souhaité engager une réflexion en vue de mettre à jour les éventuels disfonctionnement des réseaux d’eaux usées sur les deux communes et de trouver des solutions pour y remédier.

……… Cette étude est par ailleurs proposée et conseillée dans le cadre de la loi sur l’eau du 3 janvier 1992 et notamment dans la perspective de la mise en conformité des réseaux existants pour 2005.

En 18 années, la Première magistrate de notre commune n’aurait-elle pas pu solutionner tous les problèmes d’assainissement en conformité aux textes sur l’eau  et en étalant la charge financière sur une décennie ?

Pour cela, il aurait fallu avoir une vision  claire et orientée de l’évolution de Sainte Geneviève.

Madame Vanbersel et son équipe procrastinent habilement les projets, ils pourront, dans un avenir proche, comptabiliser leurs intentions dans leur bilan municipal.

la grenouille Syndrome
la grenouille Syndrome

« Pas bête…n’est-ce pas ?. »

Cette municipalité a plongé Sainte-Geneviève dans le « syndrome de la grenouille », nous subissons une lente dérive vers une banlieurisation, causée par l’acceptation d’une urbanisation irréfléchie localement. Précédemment le POS révisé 2002, et maintenant la mise en place du P.L.U. génère une augmentation de la densité de la population sans que les structures accompagnent cette évolution. Les Genovéfains ne se feront pas piéger par ce syndrome car il existe une solution…… en 2014.