fbpx

Tag: économie

29 novembre 2022, à la Thelloise, Données et cybersécurité, comprendre les risques, les menaces et s’en protéger

L’Echo du Thelle (5/10/22): relate le dernier Conseil Communautaire de la Thelloise

Nos Nouveaux échos du Conseil (18/10/22): étude d’économie d’énergie sur la salle polyvalente « Bouton de Nacre »

Point à l’ordre du jour: 11) Réalisation d’une étude visant à améliorer l’efficacité énergétique de l’accueil de loisirs et de la salle Bouton de Nacre avec le Syndicat d’ Energie de l’Oise (SE60).

Jean-Louis AGNES présente également ce dossier qui demande une étude afin de regarder la question d’économie d’énergie sur la salle polyvalente « Bouton de Nacre » dont la construction date des année 1950.

Cette délibération est adoptée à l’unanimité.

Cette ancienne usine, bien que rénovée plusieurs fois, n’a jamais fait l’objet de travaux sérieux quant à sa situation énergétique, une étude utile.

Prochain sujet de ce Conseil: Nos Nouveaux échos du Conseil (18/10/22): des questions diverses abordées par le 1er adjoint…

Nos Nouveaux échos du Conseil (18/10/22): couper la lumière?

Point à l’ordre du jour: 3) Point sur les mesures de sobriété énergétiques.

C’est Jean-Louis AGNES qui présente le sujet sur lequel une réunion de la Commission municipale des finances s’est tenue la semaine passée. Lors de celle-ci, déjà un réel consensus est ressorti même si le 1er adjoint a tenu a exprimé des réticences quant à une extinction des lumières, essentiellement pour des raisons au regard de la délinquance. Il votera finalement comme l’ensemble du Conseil municipal. Il y aura quand même quelque échanges autour des illuminations des fêtes dont la période de mise en service sera réduite. Mise à part pour ce dernier point, il ne sera pas dit clairement à quelle date la mesure décidée d’extinction de 23h à 5h sera mise en oeuvre dans notre Commune. Dans son exposé, l’adjoint aux Travaux présentera des orientations d’investissements pour réduire la consommation.

Prochain sujet de ce Conseil: Nos Nouveaux échos du Conseil (18/10/22): nos policiers municipaux seront équipés de caméras…

Conseil municipal le Mardi 18 Octobre 2022, 20h30: l’ordre du jour

Le Courrier picard (10/10/22): évoque les débats de l’Union des Maires de l’Oise (UMO) qui se sont tenus samedi… les économies d’énergie à l’ordre du jour…

Courrier picard (5/10/22): où l’on reparles des coupures d’électricité pour économies…

Un petit rappel vers notre enquête: « éclairage et économie »

Dans l’Observateur de Beauvais (29/07/22): dans notre Commune, ALCOPA AUCTION embauche…

Pour tout renseignement et postuler:

ALCOPA AUCTION Beauvais
Rue des Entreprises
60730 Sainte Geneviève

Tel: +33(0) 9 70 71 97 52

Email : infobeauvais@alcopa-auction.fr

Les drôleries de la Génovéfine: « faire des économies » qu’il avait dit

La politique de communication de cette nouvelle majorité est curieuse, lors de la première réunion de Commission Communication, son responsable, le 1er adjoint, nous annonçait qu’il n’y aurait qu’une publication de bulletin municipal par an, « il faut faire des économies » avait-il argumenté. Puis, on est passé à trois, sans nouveau débat en Commission, faut pas s’embêter avec ça. Puis, encore, lors d’une Commission Finances, préparation du budget 2022, il annonce « ce sera 4 » en tapant sur la table pour mieux se faire entendre. Mais est-ce utile, quatre éditions par an pour se répéter de ne rien dire de précis. Surtout quand ce bulletin est distribué en plein mois de juillet quand la plupart des habitants sont soit en vacances ou sur le départ. Des économies, qu’il avait dit. En tout cas, on peut conseiller à notre adjoint à la Communication de regarder ce qu’est un bulletin municipal d’un certain niveau en consultant celui de Noailles auquel il a, par manque d’imagination, piqué le titre.

Dans le Courrier picard (1/07/22): la question de l’éclairage nocturne de nos Communes relancée…

Courrier picard (8/04/22): un projet de centrale photovoltaïque à Villers-Saint-Sépulcre…

Nos nouveaux Echos du Conseil (3/11/22): pour la majorité, la demande de construction d’un bâtiment industriel ne présente pas plus de priorité que la pose d’un vélux…

« La prochaine fois que j’ai une demande de pose de fenêtre, je vous appelle » déclare Hervé KRAUZE en direction des élus minoritaires. L’adjoint à l’Urbanisme démontre ainsi le niveau des priorités et importance qu’il leur donne. Monsieur le Maire n’a même pas cru bon de rectifier, d’ajuster cette déclaration incroyable de son adjoint

Cet article porte sur la question posée par Gérard CHATIN: a) Il y a un an, vous lanciez  une procédure de modification du PLU pour implanter, c’était le 1er projet présenté, un atelier de plus de 5 000m2 sur des terrains référencés 2AUi que vous vouliez nous faire passer en 1AUi pour qu’ils deviennent constructibles et puissent s’y installer des activités économiques. Le 17 Janvier dernier, vous avez accepté un permis de construire, ce qui est plutôt une bonne chose, pour ce même projet sur des terrains situés justes en face, cette situation amène plusieurs questions :

–         Pourquoi la solution acceptée aujourd’hui et que nous avions pratiquement évoquée, il y a près d’un an, n’a pas été retenue il y a un an ?

–         Pourquoi la majorité a-t-elle voulu absolument passer par cette modification du PLU inutile, coûteuse en termes humains et financiers ?

–         Pourquoi, alors que la nouvelle implantation était en cours de présentation, depuis Novembre 2021, elle n’a pas été présentée, voire seulement évoquée, lors de la Commission Urbanisme du 17 Janvier 2022, puis au Conseil Municipal du 26 Janvier ?

Ni le Maire, ni son adjoint n’apportent de vraies réponses aux trois questions posées . A l’issue des réponses, nous ne savons pas pourquoi, la proposition faite par le groupe NASG n’a pas été retenue alors. Pour quelle raison la majorité a absolument voulu mener cette procédure de modification du PLU qui a quand même fait perdre un an à un projet industriel intéressant du point de vue économique et par son apport d’emploi.

Que l’adjoint à l’urbanisme mette un tel projet, représentant une construction de 5 200m2 et la création de 120 emplois prévus, au même niveau qu’une demande de pose d’une fenêtre montre à quel niveau la majorité met la question économique . Il est une chance que l’entreprise ait été patiente.

Pire, les dossiers de ce nouveau projet ont été déposés dans les derniers jours de novembre 2021, soit quelques jours seulement après la clôture de l’enquête publique sur la modification du PLU. Le troisième point de cette question reste aussi sans réponse et cela en dit long sur la considération qu’a le Maire et, au moins l’ensemble de l’exécutif, envers les élus minoritaires, ou non, mais aussi en direction des nombreux habitants venus dans le public lors de la réunion de Conseil du 26 janvier. L’annonce de projet aurait permis d’apporter une conclusion heureuse aux débats difficiles de ce Conseil.

Pourquoi tant de rétention d’informations? Pour cette majorité, il semblerait normal que l’on apprenne des projets aussi importants par l’affichage des permis de construire?

Une vidéo de l’Echo du Thelle, remise de prix à la Thelloise et pièce de Théâtre le soir à Chambly:

Mémoire du 30 septembre 2021Vous souvenez-vous de cette journée ? Quinze chartes Qualité étaient remises par la CMA au siège de la Thelloise à Neuilly-en-Thelle et la Cie des Dramaticules interprétait Hamlet à la salle Balasko de Chambly… Retour en images sur cette journée. Deux de nos artisans et commerçants Génovéfains sont honorés.

Pourquoi n’en ont-ils pas parlé? Plus de 120 emplois annoncés à Sainte-Geneviève et la construction d’un bâtiment de 5 200m2…

Il y a bientôt un an, commençait un long périple administratif de modification du PLU engagé par la majorité municipale sans concertation avec les élus minoritaires ou non, pas de débat en Commission Urbanisme qui ne s’était, alors, jamais réunie, pas plus qu’en Conseil municipal.

Lors de l’ouverture de la procédure, les élus minoritaires, notamment « Un Nouvel Avenir pour Sainte-Geneviève » avait souhaité que d’autres solutions, que l’unique proposée par les documents remis, soient étudiées. Nous pensions tous que d’autres implantations étaient possibles, nous l’avons dit, nous en avons même évoquées, proposées… Mais voilà, ils, les majoritaires avaient décidé que ce serait sur ces terrains encore en 2AUi donc non encore en possibilité d’accueillir une installation d’entreprise, ni d’autres constructions d’ailleurs. Donc, selon eux il fallait absolument modifier le PLU, passer par cette procédure de plusieurs mois. Bien sûr, en consultant à minima la population. Une procédure de modification n’oblige pas à des réunions publiques avec la population alors qu’une révision, certes plus longues impose l’organisation de ce type de réunions. Pour cette majorité, moins ils voient la population, mieux ils se portent. Mais voilà, la population, elle, souhaite être entendue, s’exprimer. Elle le fera par ses écrits dans l’enquête publique en Novembre 2021, par une pétition qui aurait pu avoir plus de succès encore que celui qu’elle a obtenu. La demande était forte.

Entre temps, on avait appris que l’entreprise qui voulait créer un garage avec une centaine d’emplois pour rénover, remettre à neuf, des véhicules et les remettre sur le marché, n’était plus sur le même projet, elle s’orientait déjà sur un autre site proche.

Le Commissaire enquêteur rend un peu avant Noël 2021, un rapport défavorable à la transformation de la Zone 2AUi en 1AUi qui l’habiliterait à recevoir des constructions à caractères économiques : route inadaptée, danger pour les riverains, possibilités d’inondations, les partenaires, la population, les riverains insuffisamment concertés, la copie est à refaire sur ce point… Les autres sont acceptés, s’ils ne sont pas mineurs, ils ne posent pas de problème.

En attendant l’entreprise avait préparé son plan B, ou plutôt s’était rapprochée de sa première idée, elle n’a jamais demandé à traverser la route, elle, elle ne demandait qu’à pouvoir s’agrandir, améliorer son projet. Dès les derniers jours de Novembre, elle posait un dossier qui posait le nouvel emplacement en prolongement de son implantation actuelle, ce qui est bien plus logique, bien plus efficace, certainement proche de leur idée initiale. Après quelques tracas, elle obtient le permis de construire le 17 Février 2022.

Sur le terrain entre le stock de véhicules ALCOPAL et les ets FERRY se tiendra une construction
de 5 200m2 avec parking pour le personnel. Les entrées-sorties du personnel que l’on peut évaluer à au moins une centaine de véhicules/jour se feront par la RD46 (Route de Lachapelle Saint-Pierre). Les autres accès devraient se faire par la Rue des Entreprise.

Il reste de nombreuses questions, parmi elles :

  • Pourquoi la solution acceptée aujourd’hui et que nous avions pratiquement évoquée, il y a près d’un an, n’a pas été retenue il y a un an ?
  • Pourquoi la majorité a-t-elle voulu absolument passer par cette modification coûteuse et inutile ?
  • Pourquoi, alors que la nouvelle implantation était en cours de présentation, n’a-t-elle pas été même simplement évoquée lors de la Commission Urbanisme du 17 Janvier 2022 et/ou au Conseil Municipal du 26 Janvier ?

Ces questions subsistent, et pour certaines, nous les avons déjà posées, d’une certaine façon il y a un an.

Ce projet devrait amener à la construction d’un bâtiment de plus de 5 200m2 et créer plus de 130 emplois, essentiellement dans la mécanique ou la carrosserie automobile. Tout cela est plutôt bon pour la Commune et nos habitants que nous informons. Bienvenus à ces emplois et à ce initiatives économiques. Merci aux entrepreneurs qui ont su et pu être patients.

Pour conclure, l’économie a besoin de clarté pour s’épanouir, le bricolage majoritaire a fait perdre un an à ce projet. De ce point de vue, la révision du PLU que nous avons demandée depuis le début du mandat constitue une réponse incontournable à mettre en oeuvre pour préparer l’avenir dans de meilleures conditions.

Dans Oise Hebdo (2/02/22) : un projet économique et écologique intéressant à Villers Saint-Sépulcre:

Dans l’Observateur de Beauvais (17/12/21), une article sur l’action économique de la THELLOISE

Dans l’Observateur de Beauvais (3/12/21): des emplois à Saint-Crépin Ibouvillers…

Enquête de modification du PLU, toutes et tous concerné(e)s!…

La Commune a ouvert une procédure de modification du PLU. Le principal point de difficulté de celle-ci porte sur la création d’une zone d’activité sur les terrains agricoles le long de la Route, CD 46, menant au hameau de la Fusée.

En effet, cette route connaît déjà une circulation conséquente. Elle est la principale voie dans le sens ouest-est de notre Commune. Est-elle en capacité de supporter plus de circulation et notamment de circulation de véhicules utilitaires, voire de poids lourds ? Nous pensons que non.

Cette enquête nous concerne tous!..

L’incidence d’une telle zone qui d’ailleurs a vocation à s’étendre sera de couper le centre bourg de notre dernier hameau, et donc de couper le village, tout en amplifiant la gêne pour ce quartier encore tranquille. Ce n’est ni l’intérêt des habitants, ni celui de l’image de notre Commune qui doit rester rurale.

On peut regretter qu’aucune concertation, certes non obligatoire pour une modification, n’est été menée avec les élus ou avec la population. Lancer cette modification alors que le SCOT intercommunal est en révision n’est sûrement pas la bonne démarche, ce, d’autant plus que la majorité s’est opposée à ce que nous y produisions des propositions de notre Commune et que, de plus, elle n’est pas représentée dans la Commission du SCOT intercommunal.

Durant l’année qui vient de s’écouler, et dès le début de la procédure nous avions proposé une réflexion collective des élus de Sainte-Geneviève en direction de l’Intercommunalité, nous avions proposé un travail approfondi sur l’urbanisme et le devenir de ses territoires, nous avons émis des réserves sur le contenu de la procédure en cours. Des riverains ont demandé de l’information, de la concertation, ils sont restés sans réponse officielle. Au bout de 15 mois de mandat, une seule réunion de la Commission Urbanisme s’est tenue, celle obligatoire par la loi pour ouvrir la procédure en cours, nous y avons émis nos réserves restées sans prises en compte.

Au lieu d’une vraie démarche concertée, nous avons, vous avez donc une procédure conduite à « l’arrache » de l’avis de nombre d’observateurs et partenaires.

C’est ainsi que les Services de la Chambre d’agriculture ont émis un avis plutôt réservé et défavorable, que l’État est aussi très réservé et que celui du Département est également plutôt restrictif. Dans les documents mis à disposition, l’avis de la Thelloise n’est qu’un échange de courriel peu en rapport avec le sujet, il ne figure aucun avis de la Chambre de Commerce et d’Industrie, ni de la Direction de l’Environnement alors que le Commissaire enquêteur a fait sa première permanence sans avoir le document d’Orientation et d’Aménagement et de Programmation. Les interrogations de ces instances ont-t-elles bien été menées ? Pourquoi tant de précipitation ?

D’autres sites sont possibles. Ce qui est important pour l’implantation d’entreprises, c’est l’accessibilité et la visibilité. De ce point de vue, nous pensons que l’activité économique peut et doit s’implanter sur la sortie sud de la Commune en prolongement du garage déjà installé. Cette option avait été jugée comme pertinente par les Services de l’État lors d’une précédente révision. Reposée récemment elle n’a pas été écoutée.

En début de procédure, il nous était argumenté plus d’une centaine d’emplois d’ALCOPA désormais il ne s’agit plus que d’une concession automobile qui serait alors très mal placée. Les habitants peuvent et doivent, ceux des quartiers directement concernés, particulièrement, participer à cette enquête

Il est donc important d’exprimer votre avis lors des deux permanences restantes :

– Le Samedi 23 Octobre 2021 de 10 à 12h

Le Mardi 16 Novembre 2021 de 17 à 19h

Les documents en ligne au 16 Octobre 2021: On est en droit de s’étonner qu’il n’y est pas d’avis de la Chambre de Commerce et d’Industrie de l’Oise, ni de la Chambre des Métiers, d’une part, et de la Direction de l’Environnement, d’autre part. Par ailleurs, on constate, que le document d’Orientation, d’Aménagement et de Programmation a été mis en ligne après la première permanence du Commissaire enquêteur.

Lire la suite

Félicitations à Stéphanie LECLERC, artisan fleuriste « Au jardin fleuri », 132 Route Nationale à Sainte-Geneviève qui a reçu la Charte Qualité de la Chambre des Métiers de l’Oise:

Le diplôme de Charte Qualité remis à Stéphanie LECLERC dans les locaux de la Thelloise
Stéphanie LECLERC lors de la remise de la Charte Qualité par la Chambre des Métiers
Le groupe des artisans primés, venus de différentes Communes, deux sont de Sainte-Geneviève,
lors de cette remise du 30 Septembre 2021, à droite sur la photo: Stéphanie LECLERC.

Un nouveau commerce, bientôt à Sainte-Geneviève…

Beaucoup se demandent ce qui se passent dans l’ancienne boucherie, au coin de la Rue Maurice BLED et de de la Nationale, Le Génovéfain.Net vous l’annonce, un nouveau commerce s’installe et ouvrira en septembre, une poissonnerie.

Dans l’Observateur de Beauvais (11/06/21): deux articles ont attiré notre attentions…

Nos Echos du Conseil du 25 mai 2021: toujours PLU…

Les échos du Conseil municipal du 25/05/2021, 20h, Mairie:

produits par le Génovéfain Net

Personne dans la salle de la mairie en raison de la crise sanitaire et du couvre-feu, peut-être. Par contre, une caméra fixe a été posée, en plan fixe semble-t-il, en direction du Maire et de ses adjoints. Plus question de droit à l’image, d’interdiction de filmer… C’est simple, le Maire et sa majorité ont dû lire les derniers Échos du Conseil (25/03/2021) qui regorgeaient de textes de lois, règlements et jurisprudences, parfois anciennes, qui donnaient raison aux positions tenues par les élus « Un Nouvel Avenir pour Sainte-Geneviève ».

Les places sont marquées des prénoms et noms des élus en respectant l’ordre du tableau avec un peu plus d’espace.

Monsieur le Maire annonce que c’est Gérard CHATIN qui sera secrétaire de séance, en précisant ironiquement que cela doit bien faire 30ans que cela ne lui est pas arrivé. Gérard CHATIN lui répond qu’à ce moment le secrétariat ne tournait pas et qu’il ne l’a jamais été.

Commentaire : Tout arrive…

Gérard CHATIN fait l’appel.

Sont présents : Daniel VÉREECKE, Christelle MARIN, Pierre HAUTOT, Patricia BARBIER, Hervé KRAUZÉ, Jean-Louis AGNES, Dalila CHABRIER, Françoise RIBEIRO, Éric LE GUIENNE, Didier FALAMPIN, Olivier POTIRON et Marc LEFEVRE, pour la liste « Un Nouvel Élan pour Sainte-Geneviève (NESG »);

Gérard CHATIN, Nathalie CÉDOLIN, Fabrice DORÉ et Alain BOSC pour la liste « Un Nouvel Avenir pour Sainte-Geneviève » (NASG) ;

Thierry RÉMOND et Dominique LABARRE pour la liste « Force et Développement- Progressons Ensemble » (FDPE)

Absents excusés avec pouvoir : Corinne KAPUSTA pouvoir à Pierre HAUTOT, Émilie FERNANDES avec pouvoir à Pierre HAUTOT, Xavier BOULIN avec pouvoir à Hervé KRAUZÉ  pour la liste « Un Nouvel Élan pour Sainte-Geneviève (NESG »)

Absentes non excusées : Séverine DUPERCHE pour la liste « Un Nouvel Élan pour Sainte-Geneviève (NESG »)

Beriza ZIEGLER pour la liste « Force et Développement- Progressons Ensemble » (FDPE)

Monsieur le Maire évoque l’ordre du jour et la répartition des élus, tous majoritaires, qui en feront la présentation.

Monsieur le Maire informe de la démission de Christelle VERMENIL et qu’elle est désormais remplacée par Marc LEFEVRE.

Commentaire: Sans.

  • Approbation des procès-verbaux des séances des Conseils du 25 mars et 8 avril :

Thierry RÉMOND fait remarquer, dans le PV du 25 mars au point 8, une erreur dans les votants. Il lui est répondu que la rectification sera opérée

Commentaire : Quelle attention, bravo…

Le conseil municipal approuve à la majorité de 18 voix pour dont 3 pouvoirs, 2 voix contre, Gérard CHATIN et Fabrice DORÉ et  l’abstention Marc LEFEVRE, le procès-verbal des séances des 25 mars et 8 avril 2021.

Lire la suite

Dans le Courrier picard (1/02/21): des propositions d’emplois dans la banque et à la CARSAT…

Dans Le Courrier picard (28/01/21): un article sur les prix de l’immobilier en Picardie

Dans Oise Hebdo (30/12/20): un article sur le refus d’agrandir une supérette…