Aller au contenu

démission;

Elle ne vous dit pas tout….

L’article paru dans Oise Hebdo du 2 mai dernier appelle quelques remarques. Le nombre de contrevérités qu’il contient laisse pantois. D’abord son titre qui nous informe que les travaux débuteront en fin d’année oublie de rappeler que la livraison de cette opération était prévue  pour fin 2017, début 2018, enfin ça c’était en 2016. Le projet date de près de 20 ans, il a été révisé en un nombre considérable de fois, a été annoncé dans au moins 7 ou 8 endroits différents dans la Commune. Il est vrai que la Maison médicale  est annoncée ponctuellement depuis le début des années 2000, lors des vœux de Madame le Maire ou dans ses programmes municipaux lors des élections.

Mais de Maison médicale nous n’aurons pas. En effet, comme trois malades ne font pas un hôpital le simple regroupement des  trois médecins existants dans la Commune ne saurait constituer une maison médicale. Dans l’article, il nous est dit que l’on peut « déjà  assurer la présence d’un médecin, de trois infirmières et d’un dentiste », le médecin et les infirmières en question sont déjà installés au 33 route nationale depuis des années alors que le dentiste l’est lui au 3 allée du bois du Château depuis près de trente ans. L’opération consiste donc à installer en les regroupant des professionnels de santé dans un même bâtiment aux normes d’accessibilité PMR (Personnes à Mobilité Réduite). Il n’y a aucun projet médical dans cette opération, pas de secrétariat commun, pas de moyen mis en commun, ….. comme c’est le cas dans le cadre d’une Maison médicale agréée et digne de ce nom. Il faut rappeler, voire informer, que les professionnels de santé seront installés dans des logements dédiés loués par l’OPAC de l’Oise qui, si l’un d’eux devait être inoccupé pendant plus de 6 mois par un pratiquant médical, il redeviendrait un logement…  Ce projet n’est plus en maîtrise de la Municipalité mais de l’OPAC…. On est très loin du concept Maison médicale ou Maison de Santé comme l’avait envisagé Evelyne BAILLON, adjointe dans deux précédents mandats de la majorité actuelle qui a rompu avec elle lors de l’élection de 2014 et a démissionné du Conseil, il y a quelques mois,  au vu du manque de projets de cette même majorité.

En 1995, à l’arrivée de la Maire actuelle et de son équipe, puisqu’elle l’évoque, il y avait 3 médecins généralistes (les Docteur SAUREL, GRIMAUD et BARALLE), deux dentistes (le Docteur MASCRENHAS déjà, et une autre sur la Nationale dont nous n’avons pas retrouvé le nom -avis-). Actuellement, il n’y a plus qu’un généraliste et un dentiste qui seront donc réinstallés dans le projet OPAC. Face à ce médiocre résultat, cette perte de service rendu, il y a sûrement, si ce n’est des « leçons à recevoir », des exemples à regarder. Noailles a su garder ses 5 généralistes tout en changeant de Maire à chaque mandat, une Commune moitié moins importante en habitants (Cinqueux) vient d’ouvrir une Maison médicale de 2 généralistes dont un nouveau, deux kinésithérapeutes et deux infirmières dans un bâtiment dédié et dont le Maire indique qu’il est prêt à recevoir d’autres praticiens (ce projet engagé depuis 6ans – pas 20 –  a été subventionné à 61%). Il y a bien d’autres exemples.

L’article,  rapportant les propos de Madame le Maire, ne dit pas ce qui sera réalisé en matière d’équipements scolaires, d’aménagements urbains, en services pour accueillir au moins une centaine d’habitants supplémentaires !?… Il ne dit pas non plus que le Groupe de Réflexion Génovéfain avait envoyé, en mars 2016, un projet de réaménagement des rues de façon à régler les problèmes qui se posent sur ce quartier, il sera trop tard après cette construction… comme pour bien d’autres sujets non-traités.

Madame le Maire présente les choses sous un jour qui l’arrange, les faits sont là et nombre de Génovéfains se rendent bien compte de la détérioration de la situation.

 

Lien vers l’article de Oise Hebdo

Lien vers l’article concernant la Maison médicale de Cinqueux 

Le projet d’organisation des Rues de Lachapelle, Lejeune et de la Route Nationale en téléchargeable PDF adressé en mars 2016 par le Groupe de Réflexion Génovéfain

 

Nos Echos du Conseil du 20 décembre: traquenard et tablette qui circule…

Cinq personnes dans le public dont un représentant de la presse celui de l’Observateur de Beauvais.

Christopher MOUTHINO est désigné secrétaire de séance.

Les Echos du Conseil en téléchargeable PDF

Etaient présents: Jacqueline VANBERSEL, Daniel VEREECKE, Georges BERSON, Jacky BEAUDOIR, Dominique LABARRE (qui arrivera avec une vingtaine de minutes de retard et a donné pouvoir), Beriza ZIEGLER, Éric MAURIERAS, Pierre HAUTOT, Anne-Marie KRAUZE, Céline TESSON, Christopher MOUTHINO, Pascal BREBANT  pour le groupe « Une équipe forte pour agir ensemble » (EFAE);

Gérard CHATIN, Patricia BARBIER et Thierry REMOND pour le groupe « Un nouvel Avenir pour Sainte-Geneviève »(NASG) ;

Martial ROZE et Amélie LIARD Continuer la lecture

Nos Echos du Conseil du 23 novembre 2017… mais de quoi ont-ils peur?

produit par le Génovéfain Net

 

Cinq personnes dans le public dont deux représentants de la presse, l’un Oise Hebdo, l’autre l’Observateur de Beauvais.

Les Echos du Conseil en téléchargeable PDF

Etaient présents: Jacqueline VANBERSEL, Daniel VEREECKE, Georges BERSON, Jacky BEAUDOIR, Dominique LABARRE, Beriza ZIEGLER, Éric MAURIERAS, Pierre HAUTOT, Anne-Marie KRAUZE, Céline TESSON, Christopher MOUTHINO, Pascal BREBANT et Claude GARDETTE (arrivé à 20h45) pour le groupe « Une équipe forte pour agir ensemble » (EFAE);

Gérard CHATIN, Patricia BARBIER et Thierry REMOND pour le groupe « Un nouvel Avenir pour Sainte-Geneviève »(NASG) ;

Martial ROZE Continuer la lecture

Les statistiques de présence arrêtées à la réunion du 23 novembre 2017:

A noter lors de ce Conseil, l’arrivée d’un nouvel élu de la liste Demain Sainte-Geneviève, Martial ROZE à qui nous souhaitons la bienvenue, suite à la démission d’Evelyne BAILLON. La liste majoritaire continue à connaître une présence en dessous de la moyenne à mois de 76% de présence cependant que la liste Un nouvel Avenir pour Sainte-Geneviève se situe à près de 90%, pendant que Demain Sainte-Geneviève n’est qu’à 61,62%. Notons qu’en moyenne que 17 présents participent au Conseil.

Les présences arrêtées au 23 novembre 2017 en téléchargeable PDF

Un article de ce mercredi 18 novembre 2015 dans Oise Hebdo: La maire de Sainte-Geneviève cherche à justifier l’éviction de son adjointe

Alors que nous avons déjà eu une démission d’un élu restée sans véritable explication, maintenant la destitution d’une adjointe pour raison de santé. L’éternelle compassion de notre Maire en prend un coup, le voile tombe…

151118-oh-stegeribeiro073

L’article en téléchargeable: 151118-oh-stege072

Réunion de Conseil, jeudi prochain: une adjointe destituée de sa délégation…

Ce jeudi 19 novembre 2015, à 20h30, se tiendra une réunion de Conseil municipal dont le premier point à l’ordre du jour et le remplacement d’une adjointe suite au retrait de délégation prononcé par le Maire le 6 Novembre dernier.

Ce samedi, à l’affichage municipal l’arrêté de retrait de la délégation de Françoise RIBEIRO-REGO, adjointe chargée de la communication.

151114-arretribeiro

Le Maire peut retirer sa délégation à un adjoint mais la destitution ne peut être prononcée que par le Conseil municipal. C’est ce point qui est en début de l’ordre du jour du Conseil.

Aucune information n’a été faite sur les raisons de cette procédure exceptionnelle.

L’ordre du jour du Conseil municipal en téléchargeable :151119-conseil225

Oise Hebdo de ce 21 Octobre 2015:

Petit retour sur le passé: 3 mois après son départ du Conseil municipal, Sébastien GABARD s’exprime. Il dénonce le manque de communication interne, voire externe, les mauvaises pratiques municipales comme la désinformation sur sa démission par Madame le Maire pour qui il « garde toute son affection et son estime »…? Comprenne qui pourra?…

Il est dommage qu’un élu aussi volontaire et actif ait été amené à démissionner et soit victime d’un système municipal qui veut tout contrôler et maîtriser.

Voir l’article paru dans ENTRE DEUX LIGNES

151021-oh-gabard181

L’article de Oise Hebdo en téléchargeable: 151021-oh-noaillesstege180

Entredeux lignes reprend sa publication après 18 mois d’absence

cropped-logo-FAVICOM-GRD.pngENTRE DEUX LIGNES :::::::::::::::::::
Lettre d’information du Groupe de Réflexion Génovéfain
Site internet : www.legenovefain.net Adresse courriel : sainte-genevieve@legenovefain.net
Facebook : https://www.facebook.com/genovefain.net Octobre 2015

version téléchargeable: 201510-e2l

Un quart de mandat, déjà…
Il y un an et demi, lors des élections municipales, la liste que nous avons présentée, « Un nouvel avenir pour Sainte-Geneviève », a fait 29,87% des voix face à la liste sortante 48,20% et sa dissidence 21,93%. Il est utile, aujourd’hui, de rappeler cette situation, y compris que 37,74% des électeurs n’avaient pas honoré le scrutin au second tour. L’essentiel Continuer la lecture

Notre écoute du Conseil du 27 Mai 2015:

Une petite dizaine personnes dans le public pour cette réunion, parmi lesquelles le correspondant local de l’Observateur de Beauvais.

Version en téléchargeables:150527-ecm

Il est procédé à l’appel des élus à savoir, étaient présents: Jacqueline VANBERSEL, Daniel VEREECKE, Jacky BEAUDOIR, Georges BERSON, Dominique LABARRE, Josiane CHARROPIN, Pierre HAUTOT, Anne-Marie KRAUZE-VANTHOURNOUT, Eric MAURIERAS, Pascal BREBANT, Claude GARDETTE, Sébastien GABARD, Isabelle DANINTHE, Céline TESSON et Bériza ZIEGLER pour la liste « Une équipe forte pour agir ensemble » (EFAE);

Gérard CHATIN, Patricia BARBIER Continuer la lecture

Communiqué de Gérard CHATIN, suite à la démission d’Alain BOUILLETTE

Comme vous avez pu le savoir, Alain BOUILLETTE a démissionné de sa fonction de Conseiller municipal de Sainte-Geneviève. Au regard de la législation en vigueur, Nathalie BOSC étant la suivante de liste aurait pu sièger, elle ne l’a pas souhaité. J’ai été interrogé, jeudi 22/04/15,  en tant que suivant, par le Maire de la commune dont c’est la compétence juridique, et j’ai décidé d’accepter.

 J’ai toujours considéré que, compte tenu du mode de scrutin, les 3 élus de la liste étaient élus au nom d’un groupe. Aussi, dans la mesure de mes possibilités et de celles auxquelles nous pourrons accéder, j’entends mener ce mandat au regard de cette position. Je prendrai des dispositions allant dans ce sens, prochainement. J’entends, par exemple, être le relais de toutes celles et de tous ceux qui ont fonctionné dans et autour de notre groupe, Un nouvel Avenir pour Sainte-Geneviève, bien sûr en relation avec les attentes de la population. Merci d’en être l’expression.

Démission d’Alain BOUILLETTE au Conseil du 10 avril 2015

Le texte complet de la déclaration de démission: 150410-cm-dmAB917

Le commentaire du Génovéfain.net: Qu’un élu de la minorité soit déçu de la majorité face à laquelle il s’est présenté est extrêmement curieux, qu’attendait-il de ceux face à qui il a concouru ? Pendant, cette année, fort du soutien de près de 30% des électeurs et des forces d’une équipe qu’il a lâché qu’a-t-il fait pour faire évoluer les choses pour plus d’écoute, de démocratie, de prise en compte des besoins des populations ? Nos concitoyens chercheront longtemps. On ne peut être nulle part et critiquer tout constamment. Alain BOUILLETTE a mis ainsi fin à une année d’un mandat que l’on aurait souhaité plus prometteur, plus constructif… Le fait qu’il n’assumait même pas ses fonctions d’élu constitue la cerise sur le gâteau. Donner des leçons ne suffit pas.