Aller au contenu

Daniel VEREECKE

Exclure, exclusif… ça continue…

Actuellement, le « Guide pratique 2019-2020 » de la Commune est en cours de distribution. Si vous avez un peu de temps, ou le sens de l’observation, vous remarquerez que le processus d’élimination se poursuit. C’est ainsi que, le 1er adjoint sans délégation mais pas destitué, Daniel VEREECKE qui figurait dans la constitution de la Commission des finances en 2018, et les années précédentes, ne figure plus dans cette Commission dans ce Guide 2019-2020. Il ne s’agit pas d’un oubli mais de la poursuite d’un processus d’élimination… engagé par les « formalités » de l’arrêté de retrait de délégations du 24 janvier, puis par la tentative de destitution du 19 février…

Le 26 mars, se tient la Commission des finances qui préparera le Conseil municipal du 3 avril lors duquel le budget 2019 devrait être présenté au vote. Daniel VEREECKE n’y est pas invité, ce n’est sûrement pas un oubli… D’autres membres ne sont pas invités, là encore, ce n’est sûrement pas un oubli!?…. Mais bien l’expression de ces processus d’exclusion…..

Dans l’Observateur de Beauvais (22/02/19): un article sur le Conseil municipal du 19

Pour tenir compte des éditeurs de presse, désormais, nous ne publierons les articles complets (sauf urgence absolue) qu’après le retrait de la vente du journal concerné. Soit à partir du lendemain, pour un quotidien, une semaine après pour un hebdomadaire. Cette disposition est prise en vue de ne pas freiner la vente de la presse qui a bien besoin d’être soutenue par un lectorat suivi et des maisons de la presse qui sont des commerçants importants de nos villages.

Au moment de la parution, nous annonçons de façon résumée l’article qui a attiré notre attention.

Merci de votre compréhension

Excès de pouvoir de l’exécutif municipal!?…

Gérard CHATIN a été destinataire, ce samedi, d’une lettre recommandée avec accusé de réception lui signifiant une interdiction d’accès aux locaux scolaires. L’élu minoritaire s’est rendu à la salle polyvalente, suite à ce qui lui était rapporté sur le fonctionnement de la restauration scolaire, pour se rendre compte par lui même, ce qui est, pour le moins, le rôle d’un élu.

Le plus fort de cette interdiction « personnelle » est qu’elle ne repose sur aucune réglementation y compris communale et est faite sous couvert de l’état d’urgence et de danger terroriste.

Sur place aucun problème particulier, il examine la situation, reste dans un point de la salle, sans s’avancer parmi les enfants à table, il échange un bonjour avec quelques agents, dont le Secrétaire général de Mairie avec lequel il converse quelques minutes.

La lettre va jusqu’à une menace d’utilisation des pouvoirs de police…!

Il s’agit là d’une méthode de harcèlement et de la « chasse aux sorcières », alors que dans cette de restauration se déroule des activités diverses au quotidien (loto, bourse aux vêtements, réunions diverses et variées, élections, ….) la seule présence d’un élu serait un gêne?…

 

Retrouvez les lettres sur le Génovéfain.net

La lettre adressée par Madame le Maire et son 1er adjoint

La réponse de Gérard CHATIN qu’il a transmise à Monsieur le Préfet de l’Oise