fbpx

Tag: création d’emplois

Dans l’Observateur de Beauvais (29/07/22): dans notre Commune, ALCOPA AUCTION embauche…

Pour tout renseignement et postuler:

ALCOPA AUCTION Beauvais
Rue des Entreprises
60730 Sainte Geneviève

Tel: +33(0) 9 70 71 97 52

Email : infobeauvais@alcopa-auction.fr

Nos nouveaux Echos du Conseil (3/11/22): pour la majorité, la demande de construction d’un bâtiment industriel ne présente pas plus de priorité que la pose d’un vélux…

« La prochaine fois que j’ai une demande de pose de fenêtre, je vous appelle » déclare Hervé KRAUZE en direction des élus minoritaires. L’adjoint à l’Urbanisme démontre ainsi le niveau des priorités et importance qu’il leur donne. Monsieur le Maire n’a même pas cru bon de rectifier, d’ajuster cette déclaration incroyable de son adjoint

Cet article porte sur la question posée par Gérard CHATIN: a) Il y a un an, vous lanciez  une procédure de modification du PLU pour implanter, c’était le 1er projet présenté, un atelier de plus de 5 000m2 sur des terrains référencés 2AUi que vous vouliez nous faire passer en 1AUi pour qu’ils deviennent constructibles et puissent s’y installer des activités économiques. Le 17 Janvier dernier, vous avez accepté un permis de construire, ce qui est plutôt une bonne chose, pour ce même projet sur des terrains situés justes en face, cette situation amène plusieurs questions :

–         Pourquoi la solution acceptée aujourd’hui et que nous avions pratiquement évoquée, il y a près d’un an, n’a pas été retenue il y a un an ?

–         Pourquoi la majorité a-t-elle voulu absolument passer par cette modification du PLU inutile, coûteuse en termes humains et financiers ?

–         Pourquoi, alors que la nouvelle implantation était en cours de présentation, depuis Novembre 2021, elle n’a pas été présentée, voire seulement évoquée, lors de la Commission Urbanisme du 17 Janvier 2022, puis au Conseil Municipal du 26 Janvier ?

Ni le Maire, ni son adjoint n’apportent de vraies réponses aux trois questions posées . A l’issue des réponses, nous ne savons pas pourquoi, la proposition faite par le groupe NASG n’a pas été retenue alors. Pour quelle raison la majorité a absolument voulu mener cette procédure de modification du PLU qui a quand même fait perdre un an à un projet industriel intéressant du point de vue économique et par son apport d’emploi.

Que l’adjoint à l’urbanisme mette un tel projet, représentant une construction de 5 200m2 et la création de 120 emplois prévus, au même niveau qu’une demande de pose d’une fenêtre montre à quel niveau la majorité met la question économique . Il est une chance que l’entreprise ait été patiente.

Pire, les dossiers de ce nouveau projet ont été déposés dans les derniers jours de novembre 2021, soit quelques jours seulement après la clôture de l’enquête publique sur la modification du PLU. Le troisième point de cette question reste aussi sans réponse et cela en dit long sur la considération qu’a le Maire et, au moins l’ensemble de l’exécutif, envers les élus minoritaires, ou non, mais aussi en direction des nombreux habitants venus dans le public lors de la réunion de Conseil du 26 janvier. L’annonce de projet aurait permis d’apporter une conclusion heureuse aux débats difficiles de ce Conseil.

Pourquoi tant de rétention d’informations? Pour cette majorité, il semblerait normal que l’on apprenne des projets aussi importants par l’affichage des permis de construire?

Pourquoi n’en ont-ils pas parlé? Plus de 120 emplois annoncés à Sainte-Geneviève et la construction d’un bâtiment de 5 200m2…

Il y a bientôt un an, commençait un long périple administratif de modification du PLU engagé par la majorité municipale sans concertation avec les élus minoritaires ou non, pas de débat en Commission Urbanisme qui ne s’était, alors, jamais réunie, pas plus qu’en Conseil municipal.

Lors de l’ouverture de la procédure, les élus minoritaires, notamment « Un Nouvel Avenir pour Sainte-Geneviève » avait souhaité que d’autres solutions, que l’unique proposée par les documents remis, soient étudiées. Nous pensions tous que d’autres implantations étaient possibles, nous l’avons dit, nous en avons même évoquées, proposées… Mais voilà, ils, les majoritaires avaient décidé que ce serait sur ces terrains encore en 2AUi donc non encore en possibilité d’accueillir une installation d’entreprise, ni d’autres constructions d’ailleurs. Donc, selon eux il fallait absolument modifier le PLU, passer par cette procédure de plusieurs mois. Bien sûr, en consultant à minima la population. Une procédure de modification n’oblige pas à des réunions publiques avec la population alors qu’une révision, certes plus longues impose l’organisation de ce type de réunions. Pour cette majorité, moins ils voient la population, mieux ils se portent. Mais voilà, la population, elle, souhaite être entendue, s’exprimer. Elle le fera par ses écrits dans l’enquête publique en Novembre 2021, par une pétition qui aurait pu avoir plus de succès encore que celui qu’elle a obtenu. La demande était forte.

Entre temps, on avait appris que l’entreprise qui voulait créer un garage avec une centaine d’emplois pour rénover, remettre à neuf, des véhicules et les remettre sur le marché, n’était plus sur le même projet, elle s’orientait déjà sur un autre site proche.

Le Commissaire enquêteur rend un peu avant Noël 2021, un rapport défavorable à la transformation de la Zone 2AUi en 1AUi qui l’habiliterait à recevoir des constructions à caractères économiques : route inadaptée, danger pour les riverains, possibilités d’inondations, les partenaires, la population, les riverains insuffisamment concertés, la copie est à refaire sur ce point… Les autres sont acceptés, s’ils ne sont pas mineurs, ils ne posent pas de problème.

En attendant l’entreprise avait préparé son plan B, ou plutôt s’était rapprochée de sa première idée, elle n’a jamais demandé à traverser la route, elle, elle ne demandait qu’à pouvoir s’agrandir, améliorer son projet. Dès les derniers jours de Novembre, elle posait un dossier qui posait le nouvel emplacement en prolongement de son implantation actuelle, ce qui est bien plus logique, bien plus efficace, certainement proche de leur idée initiale. Après quelques tracas, elle obtient le permis de construire le 17 Février 2022.

Sur le terrain entre le stock de véhicules ALCOPAL et les ets FERRY se tiendra une construction
de 5 200m2 avec parking pour le personnel. Les entrées-sorties du personnel que l’on peut évaluer à au moins une centaine de véhicules/jour se feront par la RD46 (Route de Lachapelle Saint-Pierre). Les autres accès devraient se faire par la Rue des Entreprise.

Il reste de nombreuses questions, parmi elles :

  • Pourquoi la solution acceptée aujourd’hui et que nous avions pratiquement évoquée, il y a près d’un an, n’a pas été retenue il y a un an ?
  • Pourquoi la majorité a-t-elle voulu absolument passer par cette modification coûteuse et inutile ?
  • Pourquoi, alors que la nouvelle implantation était en cours de présentation, n’a-t-elle pas été même simplement évoquée lors de la Commission Urbanisme du 17 Janvier 2022 et/ou au Conseil Municipal du 26 Janvier ?

Ces questions subsistent, et pour certaines, nous les avons déjà posées, d’une certaine façon il y a un an.

Ce projet devrait amener à la construction d’un bâtiment de plus de 5 200m2 et créer plus de 130 emplois, essentiellement dans la mécanique ou la carrosserie automobile. Tout cela est plutôt bon pour la Commune et nos habitants que nous informons. Bienvenus à ces emplois et à ce initiatives économiques. Merci aux entrepreneurs qui ont su et pu être patients.

Pour conclure, l’économie a besoin de clarté pour s’épanouir, le bricolage majoritaire a fait perdre un an à ce projet. De ce point de vue, la révision du PLU que nous avons demandée depuis le début du mandat constitue une réponse incontournable à mettre en oeuvre pour préparer l’avenir dans de meilleures conditions.

Une ex génovéfaine crée son activité…

Dans le Courrier picard (6/08/19): un article sur une action intéressante pour l’emploi

Une opération qui mérite d’être regardée de près voire d’être « copiée »…

Dans l’Observateur de Beauvais (26/07/2019): Une publicité de la Thelloise en direction des entreprises…

Dans Libération (2/01/19): un maire, de l’imagination…