Aller au contenu

assainissement

Dans L’Echo du Thelle (24/04/19): deux articles ont retenu notre attention…

Pour tenir compte des éditeurs de presse, désormais, nous ne publierons les articles complets (sauf urgence absolue) qu’après le retrait de la vente du journal concerné. Soit à partir du lendemain, pour un quotidien, une semaine après pour un hebdomadaire. Cette disposition est prise en vue de ne pas freiner la vente de la presse qui a bien besoin d’être soutenue par un lectorat suivi et des maisons de la presse qui sont des commerçants importants de nos villages.

Au moment de la parution, nous annonçons de façon résumée l’article qui a attiré notre attention.

Merci de votre compréhension

Dans l’Observateur de Beauvais (11/01/19): les voeux du Maire de Novillers les Cailloux

Les travaux d’assainissement évoqués par le Maire de Novillers les Cailloux nous informent quelque peu sur l’issue des travaux sur Sainte-Geneviève….. Il a toujours été dit que ces travaux étaient liés y compris avec ceux de Mortefontaine en Thelle…


Dans l’Observateur de Beauvais (28/12/18): un article sur l’assainissement et la Thelloise

Un article qui concerne les Génovéfains dans les quartier où l’assainissement est en cours puisque la fin des travaux sur les deux Communes citées correspondra au moment où ils pourront se brancher. Il faudra attendre, de toute façon, l’accord….

Pour la première fois depuis des années une lettre avec sa pétition adressée au Conseil municipal est lue en séance (extrait de nos Echos du conseil 13/09/18):

b)Madame le Maire évoque une lettre de Gérard CHATIN adressée à Madame le Maire, Mesdames et Messieurs les Conseillers municipaux qui accompagne une pétition issue des quartiers concernés par l’assainissement (Rue de Bonvillers, La Fusée, La Croix, une petite partie de la Rue du Placeau), elle dédaigne lire la lettre et la donne à Dominique LABARRE qui en fait lecture non sans avoir compté le nombre de signatures, il y en a 54 :

La parole est ensuite donnée à Vincent ABOT qui indique qu’il n’y a pas beaucoup plus d’informations que lors des précédentes réunions. Des contacts sont pris avec l’Agence de l’Eau pour améliorer les réponses sur les aides. Les travaux sur le Blanc Mont ne seront pas finis avant fin 2019, précise-t-il….

Madame le Maire indique qu’il y a de nombreux changements pour avoir des subventions. « On peut toujours faire des réunions publiques, j’aime bien ça…, mais il faut qu’elles servent… » déclare-t-elle. Elle propose une réponse en mailing aux pétitionnaires. D’ailleurs, étant dans un quartier concerné par le sujet, elle se dit étonnée qu’il ne lui ait pas été proposé de signer…. Elle informe qu’elle a un rendez-vous avec Pierre DESLIENS (1er Vice-Président de la Thelloise)  le 28 (septembre sans doute) et qu’il manque de devis de particulier pour cadrer le dossier.

Gérard CHATIN tient à préciser que la pétition a été lancée dans la période estivale et que de nombreux signataires potentiels sont passés au travers. Il précise que cette pétition est partie du Hameau de La Fusée mais qu’il a tenu à participer sur le hameau de La Croix où habite Madame le Maire, où d’ailleurs certains voisins très proches ont précisé qu’ils étaient d’accord mais qu’ils ne signaient pas pour rester « bien » avec leur voisine. Un autre a demandé une pétition pour l’éclairage et l’entretien de la Rue de Novillers. A propos des devis, il indique que nombre de riverains rencontrés ne semblaient pas au courant de cette démarche à faire et qu’il faudrait sans doute faire une information plus précise.

Patricia BARBIER demande qu’une information soit faite par flash-info.

Gérard CHATIN souhaite effectivement une information écrite.

La discussion se conclut par une demande d’information. Bériza ZIEGLER est chargée de la réaliser.

 

Commentaire : Voilà des travaux qui sont en attente depuis des années, plus de 20 ans, et devant lesquels la majorité est incapable de donner des informations précises plusieurs mois après leur engagement. Les riverains ont le droit de savoir, si l’on veut qu’ils prévoient les coûts (les coups) à assumer. Que la parole soit donnée au Secrétaire général des services sur un tel dossier constitue une défilade.

Enfin, point positif, c’est la première fois depuis des années qu’une lettre, qu’une pétition est lue en Conseil municipal… Comme quoi, tout arrive ! Sauf les réponses ?

Notre Dossier assainissement

L’annonce des réunions sur le site communal:

L’une, le 17 octobre, 19h, salle polyvalente, pour les questions d’assainissement sur les Rues de la Fusée, de Novillers, du Placeau, des Myosotis, du 11 Novembre,

Rue des Entreprises et la Route Nationale… concernant donc les nouveaux assainissements.

L’autre, le 24 octobre, 19h, salle polyvalente, sur les questions spécifiques aux Rues du Blanc mont.

La lettre adressée à Madame le Maire et à Mesdames et Messieurs les Conseillers municipaux

 

 c) De façon tout à fait incidente Madame  le Maire informe que des travaux de réfection des trottoirs de la Rue de l’Avenir commenceront la semaine prochaine:

Patricia BARBIER demande de répéter et interroge sur de la Rue du Placeau, quand seront-ils faits, tout de suite après ? Daniel VEREECKE fait un rappel des priorités que l’on a jamais lu ou entendu nulle part : le restaurant scolaire, la salle polyvalente, les trottoirs de la Rue du Placeau on verra après….

 

Commentaire : On notera que ces priorités, sorties d’on ne sait où, ne comprennent aucune réponse aux questions scolaires posées : manque de classes, bibliothèque,… ?

 

Commentaire général: Le ton de ce Conseil bien que restant quelque peu tendu a un peu changé. Différentes interventions (courriers, pétition,….) pèsent sur cette équipe qui sent la fin de règne et apparait bien incapable de répondre à des questions concrètes…

 

La réunion est close vers 22h20, …..

Immédiatement après que la clôture de séance ait été prononcée, Claude GARDETTE a exprimé des excuses en direction

d’Amélia LIARD-VAGNER

 

Nous avons distribué cette information, qui depuis a fait l’objet d’une modification de dates par la Commune (faute de salle), mais qui n’a toujours pas distribué l’information officielle papier promis sur le site de la Commune:,

Spécial Travaux – Spécial assainissement – Spécial Travaux – Spécial assainissement

Suite à la pétition que nous avons accompagné sur ce sujet et qui a été présentée au Conseil municipal du 13 septembre dernier, alors qu’elle avait été adressée à Monsieur le Président de la Thelloise et à Madame le Maire le 9, nous avons obtenu des informations des différents intervenants concernant les chantiers de travaux sur le Blanc mont et les Rues de la Fusée, de Novillers, de Bonvillers, du Placeau, des Myosotis et la Route Nationale…
Ces deux chantiers suivent des procédures différentes dans le temps même si elles convergeront finalement.
Deux réunions se tiendront, salle polyvalente:
L’une, le 17 octobre pour les questions d’assainissement sur les Rues de la Fusée, de Novillers, de Bonvillers, du Placeau, des Myosotis, Rue des Entreprises et la Route Nationale… concernant donc les nouveaux assainissements.
L’autre, le 24 octobre, sur les questions spécifiques aux Rues du Blanc mont.
Elles ont pour objectifs de répondre à toutes vos questions sur le processus de branchement , sur les aides. Selon vos lieux d’habitation, retenez ces dates, l’heure vous sera précisée par la communication municipale et sur notre site dès que connue.

La Communauté de Communes instruit les dossiers de demandes d’aides auprès de l’Agence de l’Eau. Elle a besoin, pour cela que lui soit communiqué les devis que vous devez absolument faire établir pour que l’aide globale soit évaluée. Il faut donc qu’un maximum de devis soit adressé. Vulgairement, les aides sont évaluées à partir du cumul des devis reçus et réparties ensuite entre les riverains concernés.

Sur les aspects techniques, les services de Véolia sont prêts à vous accompagner. Pour ceux qui ne l’auraient pas encore fait, il suffit de les contacter au n° ci-dessous:

Il est conseillé de les contacter avant l’établissement des devis pour plus de garanties sur ces questions.

Nous restons à votre disposition pour toute information complémentaire et vous invitons à vous rendre sur notre site sur lequel une information complète, détaillée et actualisée autant que faire se peut sera produite sur ce lien http://www.legenovefain.net/dossier-assainissement/ .

Vous trouverez des éléments d’information pour avancer face à vos difficultés. Par ailleurs, vous pouvez aussi nous contacter, autant que c’est possible, nous vous accompagnerons.

Dossier assainissement

L’annonce des réunions sur le site communal:

L’une, le 17 octobre, 19h, salle polyvalente, pour les questions d’assainissement sur les Rues de la Fusée, de Novillers, du Placeau, des Myosotis, du 11 Novembre,

Rue des Entreprises et la Route Nationale… concernant donc les nouveaux assainissements.

L’autre, le 24 octobre, 19h, salle polyvalente, sur les questions spécifiques aux Rues du Blanc mont.

Dossier assainissement:

Dossier ouvert le 26 septembre 2018 (sera mis à jour au fil de nos information):

Mis à jour le 3 octobre 2018: Changement des dates de réunions par la municipalité

Mise à jour le 24 octobre 2018: Suite à la réunion du 24 Octobre, lors de laquelle deux questions principales sont apparues: l’une concernant les aides possibles pour accompagner aux travaux et l’autre, comment obtenir un nouvel acte d’engagement si on l’a égaré:

Mise à jour le 30 octobre: envoyez plutôt votre devis et votre lettre d’engagement à Véolia – Beauvais

Mise à jour le 10 novembre: des possibilités d’aide auprès des services sociaux (information venant d’une habitante du Blanc Mont que l’on remercie au passage, n’hésitez pas à faire le déplacement ou à prendre contact) mais aussi de l’ANAH

Mise à jour du 26 novembre 2018: les présentations des réunions publiques des 17 et 24 Octobre; la délibération de la Thelloise fixant la PFAC pour chacune des Communes de l’intercommunalité; les textes légaux s’y rapportant…


Mise à jour du 24 Octobre 2018, Ces informations concernent essentiellement le  quartier du Blanc Mont:

Outre que des aides peuvent être obtenues auprès de l’assistante sociale (Contact: Permanences sociales : L’assistante sociale tient ses permanences à la Mairie de Sainte-Geneviève sur rendez-vous et se déplace également à domicile. Tél : 03 44 10 79 80 Les partenaires du CCAS : Maison Départementale de la solidarité 82, rue de Paris 60430 Noailles 03 44 10 79 80) d’autres peuvent l’être également auprès de l’ANAH peuvent être obtenues en relation avec votre situation de revenus:

Visionner ou/et télécharger le guide des aides de l’ANAH 2018 en téléchargeable PDF

Il apparait clairement, dans ce guide, que les aides de l’ANAH ne sont pas incompatibles avec celles de l’Agence de l’eau

Accéder au dossier de demande d’aides par internet

Les contacts avec l’ANAH:

Type d’administration ANAH
Adresse géopostale 2 boulevard Amyot-d’Inville
BP 20317
60021 Beauvais Cedex
Horaires d’ouverture Le mercredi de 08h30 à 11h00
Le lundi de 08h30 à 11h00
Le mardi de 08h30 à 11h00 et de 13h30 à 16h30
Du jeudi au vendredi de 08h30 à 11h00 et de 13h30 à 16h30
Fax / Télécopie 03 44 06 50 01
Site internet http://www.anah.fr
Email beatrice.baillard-herlem@oise.gouv.fr
Numéro nationale d’information ANAH (très accessible) : 08 20 15 15 15

Une fois votre devis obtenu l’adresser, avec votre lettre d’engagement, à Véolia – Service du Contrôle d’Assainissement – 1 Rue du Thérain 60 000 Beauvais  –  Il est prudent et conseillé de garder une copie des documents adressés.

Télécharger ici la Lettre d’engagement Blanc Mont

Il a été dit, lors de cette réunion qu’il n’y avait que 50% des personnes concernées qui avaient répondu. Il faut absolument, pour obtenir l’aide de l’Agence de l’Eau obtenir 80% de réponses positives et l’idéal serait d’aller à 100% pour obtenir un bon niveau d’aide.


Message initial:

Face à l’inquiétude des riverains des quartiers dans lesquels les travaux Continuer la lecture

Ils ne pouvaient pas prévoir…. (extrait du Conseil du 13 septembre 2018):

Le 3ème point à l’ordre du jour du Conseil du 13 septembre portait sur une décision modificative du budget pour pouvoir refaire les rue du Blanc mont après les travaux en cours, la photo ci-contre prise en mars dernier montre bien que cela était prévisible et que cela aurait pu être pris en compte dès le budget initial:

3) Budget principal 2018 – Décision modificative N°2 :

Madame le Maire explique que suite à la réalisation du réseau, qui n’était pas prévue, il sera nécessaire de refaire l’ensemble de l’enrobé de la voierie. Il est donc nécessaire de ré abonder de 90 000€ le chapitre 20 du budget l’opération sera compensé par une inscription au compte 16 – emprunt explique Christelle MARIN, adjointe aux finances.

Madame le Maire tente d’expliquer qu’elle a été très diligente face aux difficultés du chantier et aux contraintes subies par les riverains !….

Amélie LIARD-VAGNER pose la question de savoir quand les travaux sur le quartier.

Madame le Maire lui répond qu’elle manque d’éléments précis mais qu’ils devraient être terminés dans les derniers mois de cette année ou tout début 2019.

La décision modificative est adoptée à l’unanimité.

Thierry REMOND tient à déclarer que Madame le Maire a pris « une très bonne » décision en décidant d’aller une réfection globale de la chaussée.

Anne-Marie KRAUZE exprime combien les travaux ont été pénibles à supporter pour les riverains et que cela fait 1 an et demi que cela dure.

Georges BERSON signale qu’il sera refait un refait un gravillonnage avant la réfection globale cependant que Madame le Maire tente de conclure en précisant que l’on ne pouvait pas laisser les choses comme cela, qu’il y a eu des surprises avec de l’amiante et donc sur la durée des travaux, elle termine en indiquant qu’il faudrait que les riverains réduisent leur vitesse pour éviter les projections de cailloux….

Arrivée de Claude GARDETTE à 20h50.

 Commentaire : Alors qu’il y a un vote unanime sur la décision, il est curieux que l’on ressente le besoin de la justifier à ce point. Il est que pour en arriver là nombre de riverains ont interpelé les représentants de la Municipalité en recevant des réponses tout à fait inadaptées du type « C’est pas nous, c’est l’intercommunalité ou le syndicat des eaux…. », « On n’y peut rien », « il faut bien que cela se fasse »…. Alors que des riverains ont subies des dégradations de leurs carrosseries, de leurs pneus, de leurs clôtures ou pelouses…. Ce n’est qu’après des courriers adressés à Monsieur le Président de la Thelloise, à Madame la Présidente du Syndicat des Eaux avec copie à Madame le Maire  par Gérard CHATIN au nom des riverains que des mesures ont été prises : panneau de limitation à 30km/h en entrée de rue, consigne à l’entreprise de revoir leurs méthodes, réunion et rencontre par la Municipalité avec les riverains….

Il est tout de même anormal d’avoir à en arriver là. Ce n’est parce que les travaux sont faits dans un cadre intercommunal que nos responsables communaux perdent toute leur responsabilité.

Ils n’en loupent pas beaucoup….

C’est le message qui a été distribué sur le quartier du Blanc Mont lundi 17 dans l’après-midi ce qui fait que l’a plupart des personnes qui ne regardent leur boîte que dans la matinée ne l’ont trouvé que le mardi, soit après que l’entreprise de gravillonnage et de goudronnage soit passée.

Donc grandes difficultés pour les riverains et l’entreprise avec les véhicules stationnés qui parfois se sont pris du goudron, heureusement sans plume…

Informer c’est bien, informer à temps c’est mieux…

On remarquera le ton professoral du petit mot qui est loin d’être à la dimension de ce qui est subi par les riverains depuis pratiquement un an et encore pour quelques mois…..

On notera, qu’enfin ils réagissent après les courriers adressés le 18 août par Gérard CHATIN, conseiller municipal minoritaire, à Monsieur le Président de la Thellois et à Madame la Présidente du syndicat des eaux

La lettre adressée à Monsieur le Président de la Thelloise

La lettre adressée à Madame la Présidente du syndicat des eaux

Nos Echos du Conseil du 13 septembre 2018: Enfin ils lisent ce que l’on leur écrit, ce qui ne veut pas dire qu’ils vont prendre en compte….

Les échos du Conseil municipal du  13/09/2018, 20h30:

produit par le Génovéfain Net

 

6 personnes dans le public dont deux représentants de la presse, l’un de l’Observateur de Beauvais, l’autre du Parisien libéré.

 

Le quorum est atteint à 20h30.

Nos Echos en téléchargeable PDF

Madame le Maire propose à Amélie LIARD-VAGNER d’être secrétaire de séance, celle-ci accepte.

 

Etaient présents: Jacqueline VANBERSEL, Georges BERSON, Dominique LABARRE, Bériza ZIEGLER, Christèle MARIN, Pascal BREBANT, Pierre HAUTOT, Éric MAURIERAS, Anne-Marie KRAUZE, Céline TESSON et Claude GARDETTE (arrivé à 20h50) pour la liste « Une équipe forte pour agir ensemble » (EFAE);

Gérard CHATIN, Continuer la lecture

Travaux d’assainissement Hameau de La Fusée: ça décolle mal….

Les travaux d’assainissement commencent ces derniers jours, pour informer les riverains, on a affiché l’arrêté concernant la Rue du 11 Novembre, comprenne qui peut….

Message envoyé par un habitant de La Fusée, ce lundi:

Les travaux d’assainissement débutent demain matin car le chef de chantier m’a demandé de déplacer mes véhicules contrairement à ce qui avait été dit lors de la réunion du 25 JANVIER dernier. J’ai demandé à mes voisins s’ils étaient au courant et comme par hasard personne ne l’était. La mairie aurait pu au moins faire un courrier pour nous prévenir mais la encore ça pas été fait. Autres ^problèmes découlant de ce fait,le stationnement des voitures pendant la journée n’a pas été prévu,le ramassage des poubelles n’a pas été organisé c’est à dire l’endroit où nous devons déposez nos containers, pour ce soir je les mettrai comme d habitude devant mon portail, je verrai demain matin s’ils ont été ramassés.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une « belle » conception de

l’information municipale?!……

 

Sous les pavés la mare (article de la page 4 de notre bulletin de juin)

Il ne s’agit pas ici de commémorer mai 68, même localement, mais d’examiner le (non) traitement d’un ensemble de sujets concernant le Petit-Fercourt qui vient conforter l’impression d’incohérence et d’indécision de l’exécutif municipal. Si c’était une fable cela pourrait s’appeler «La mare, le lotissement et le covoiturage », il y aurait bien d’autres titres tant cette « histoire » a été compliquée par les indécisions.
Voilà, dans un temps lointain – plusieurs dizaines d’années- il y avait une mare, dans le haut de la Rue de Méru. Elle a été comblée et son emplacement est devenu un parking pour les riverains, entre autres voire pour les clients du café proche. Ce « parking ex mare » est délimité par un grillage sur sa partie basse, à sa gauche, par un grillage, par rapport à un terrain actuellement en vente par lots et sur sa partie haute, à sa droite, par rapport à un terrain construit et habité depuis des années, par un mur qui menace de s’écrouler.

Sur la Rue de Laboissière proche, un champ dont les eaux, faute de fossé, entre autre, déverse, lors des orages, chez de nombreux riverains. Inquiets à l’annonce de la réalisation d’un lotissement de 12 lots, ils demandent et obtiennent une réunion mi 2016 lors de laquelle il leur est promis la réalisation d’un bassin de rétention en limite de ce lotissement (près du terrain municipal où l’on stocke notamment les pavés qui étaient auparavant sur la nationale et qui sont désormais là en quasi libre service) et la réhabilitation de la mare. Il leur avait aussi été promis une nouvelle réunion en octobre pour plus d’informations, mais comme il n’avait pas été annoncé de quelle année, ils peuvent encore espérer. Quelques mois après, le parking ex mare ex future mare devient espace de covoiturage. On appréciera l’espace qui peut tout au plus supporter 3 à 4 voitures et ce en prenant le risque que le mur s’effondre dessus. En effet, ce mur ne tient que parce le propriétaire du terrain voisin l’a étayé depuis plusieurs années alors que la Municipalité lui a refusé la réfection, y compris aux frais du dit riverain.
Alors que le lotissement est désormais installé, on ne voit toujours pas de bassin de rétention, pas plus que de réhabilitation de la mare. Par contre, on a toujours quelques dizaines de riverains inquiets d’éventuelles inondations lors des orages, un mur qui menace de s’écrouler – avec le risque d’être cause de dégâts matériels voire humains- et donc inquiète nombre de personnes et le propriétaire du terrain.

 

Pour les riverains de « l’ex mare actuel parking de covoiturage », il est urgent de reboucher les différents trous qui minent le terrain, d’empêcher qu’il ne soit un lieu d’aisance et de régler le sujet du mur qui penche mais sans donner la notoriété de Pise à notre cher village, bien au contraire…. On verra…. ?!

 

 

 

Comme on peut en conclure, l’indécision de l’exécutif municipal, à laquelle aucun membre de sa majorité ne réagit, visiblement, touche le quotidien de nos concitoyens provoquant tracasseries et insécurité. Cet exemple à effets multiples n’est malheureusement pas le seul. Nous en citerons d’autres.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

(Cet article a été rédigé en relation avec des riverains avant les orages de la fin mai début juin et notamment ceux d’intensité exceptionnelle des 27-28 mai. Les conséquences de cette météo viennent malheureusement fortement corroborer les fondements de ce texte.)

 

 

 

 

Inondation et sinistres liés aux récents orages:

Face à l’interrogation de nombre d’habitants, face aux inondations et sinistres, la première démarche à entreprendre est de déclarer son sinistre à sa compagnie d’assurance habitation.

Gérard CHATIN, élu minoritaire, entreprend une démarche en direction  de Madame le Maire pour qu’elle mette en oeuvre, en relation avec les services de l’Etat les conditions les plus appropriés pour que que des réponses à la mesure des problèmes rencontrés soient proposées et soient opérationnelles pour la population, notamment pour les quartiers les plus touchés comme le Petit Fercourt, par exemple.

Un communiqué de la Mairie de Sainte-Geneviève

 

Nos échos du Conseil du 10 avril 2018

5 personnes dans le public pas de représentant de la presse.

Le quorum est atteint à 20h35.

Nos Echos du Conseil en téléchargeable PDF

Avant que la séance commence, Madame le Maire trie ses pouvoirs et échange avec Daniel VEREECKE à qui elle propose de donner le pouvoir d’Eric MAURIERAS à Thierry REMOND, ils semblent d’accord. Elle appelle Thierry REMOND qui accepte avec un sourire radieux.

Commentaire : A quoi rime ce besoin de donner un pouvoir d’un Conseiller de la majorité à un élu de l’opposition (si tant est que ce dernier en soit encore) sans qu’il soit utile de donner ce pouvoir puisque les majoritaires le sont dans l’assemblée présente.

 Madame le Maire propose à Amélie LIARD d’être secrétaire de séance, celle-ci est d’abord surprise, voire gênée. Alors qu’elle finit par accepter, elle reçoit comme argument de Beriza ZIEGLER qu’il ne s’agit que de valider le compte rendu.

 

Etaient présents: Jacqueline VANBERSEL, Georges BERSON, Jacky BEAUDOIR, Dominique LABARRE, Beriza ZIEGLER, Christèle MARIN, Pierre HAUTOT, Pascal BREBANT, Éric MAURIERAS (arrivé à 21h45 env.), Josiane CHAROPPIN pour la liste « Une équipe forte pour agir ensemble » (EFAE);

Gérard CHATIN et Patricia BARBIER, Thierry RE Continuer la lecture

Dernières tranches d’assainissement et mis en séparatif du Blanc Mont (article de la page 7 du bulletin de mars 2018)::

la double peine…. Et encore +

Ces travaux qui étaient considérés par tous comme une priorité par Sainte-Geneviève déjà en 1995 se réalisent enfin. Maintes fois reportés. Combien de fois faudra-t-il rappeler que si cette majorité avait respecté le rythme d’exécution d’une tranche d’assainissement tous les deux à trois ans suivi par ses prédécesseurs, c’est au plus tard en 2000 ou 2002 que ces travaux auraient été effectués. Or, en plus de 22 ans de présence au pouvoir, cette majorité qui trouvait que ces prédécesseurs n’allaient pas assez vite, n’ont réalisé qu’une tranche tous les sept ans en moyenne. Nous ne devons pas avoir les mêmes compteurs…. On appréciera encore le sens des priorités…
Mais, en plus, ce retard n’est pas sans conséquence, surtout pour les génovéfains concernés. Les travaux d’assainissement sur le Petit Fercourt, en octobre 2006, avaient été bien accompagnés financièrement selon l’expression même des riverains. Or, les aides aux travaux auraient baissé de l’ordre de 50%. Alors, elles n’étaient pas conditionnées au niveau de revenus, elles le seraient désormais depuis peu. Le 26 janvier dernier, lors d’une réunion publique en direction des habitants des quartiers concernés par cette dernière tranche d’assainissement, le représentant de l’intercommunalité a été très évasif pour répondre aux riverains qui l’interrogeaient sur le coût de branchement. Sa réponse « Il y a 4 500 000€ de travaux dont 2 000 000 restent à la charge des usagers », faites les comptes, c’est enthousiasmant. Quand on sait qu’auparavant la taxe de raccordement était de 2 500€ par branchement, tarif encore annoncé lors de la réunion publique qui s’était tenue le 31 mai 2017, on appréciera l’augmentation. Là encore, on attend les interventions, les choix de nos représentants à l’intercommunalité… !
Pour ce qui est de la mise en séparatif du Blanc mont, le sujet est un peu le même. La priorité est tout aussi ancienne. Elle consistait à ce que les eaux pluviales qui étaient rejetées dans le réseau d’assainissement depuis le début des années 60, période où il avait été réalisé, soient renvoyées vers un réseau séparé. Seul ce quartier était concerné. Lors de la réunion, déjà citée du 31 mai, le flou artistique a été entretenu sur les conséquences financières de ces travaux pour les riverains. Une réunion était promise pour l’automne, quel automne ? Les travaux sont encore en cours. Ils ont mis à mal chaussées et trottoirs et causé des perturbations dans le quartier.


Les évaluations de travaux réalisées par VEOLIA pour les habitants du Blanc Mont font apparaître que les aides seront, là encore, conditionnées. Notamment celle de l’Agence de l’Eau qui le sera au fait que 80% des propriétaires concernés s’engagent à faire les travaux ?!…

Précision figurant au bas des devis VEOLIA:

Les années de retard prises par cette municipalité dans la réalisation de ces chantiers, urgents et prioritaires depuis au moins 25 a

ns, pèseront donc sur les finances de nos concitoyens. Le pire, c’est que le montant de leur note n’est même pas encore vraiment connu par ceux que cela concerne.