Utile, le calendrier des vacances scolaires 2021-22…

31 août, Commémoration de la Libération de Sainte-Geneviève:

Dans l’Observateur de Beauvais (20/08/21): un article sur les travaux du Petit Fercourt.

Achetez le journal: Maison de la Presse, Route nationale Sainte-Geneviève

Le bus emploi du Département à Sainte-Geneviève:

Le bus pour l’emploi sera à Sainte Geneviève de 9h30 à 12h30 les:

  • 9 septembre
  • 14 octobre
  • 4 novembre
  • 14 décembre

Informations pour la réouverture de la bibliothèque municipale, ce 19 juillet 2021:

Chères toutes, chers tous,

La bibliothèque devait ouvrir hier après la fermeture estivale, malheureusement suite à la publication du  décret n° 2021-1059 du 7 août 2021 modifiant le décret n° 2021-699 du 1er juin 2021 prescrivant les mesures générales nécessaires à la gestion de la sortie de crise sanitaire nous sommes contraints à repousser la réouverture au jeudi 19 août pour nous mettre en conformité et au mieux préparer votre accueil.

En effet ce décret confirme la disparition du seuil de 50 personnes et impose la présentation du pass sanitaire à l’ensemble des bibliothèques et centres de documentation. Désormais pour entrer à la bibliothèque municipale et pouvoir utiliser tous ses services il vous sera demandé de présenter votre pass sanitaire. Le pass sanitaire ne s’applique pas pour les 12-17 ans, ce sera le cas à partir du 30 septembre.

L’application Tous anticovid vérif est indispensable pour scanner le pass. Il n’est pas permis de vérifier visuellement les informations détaillées écrites. Nous avons besoin de temps pour mettre en place le matériel nécessaire pour ces vérifications.

Ainsi nous vous accueillerons à nouveau à partir du jeudi 19 août.

Pour les usagers ne disposant pas de pass sanitaire, un service de retrait de document à l’entrée de la bibliothèque ou un portage à domicile sera mise en place. Vous pouvez nous contacter pour les renseignements supplémentaires.

En vous souhaitant une très belle journée,

Bien à vous,

Dorota Wielezynska

Responsable de la bibliothèque: 03 44 05 11 78

Les travaux des bassins de rétention du Petit Fercourt, une nouvelle étape:.

A compter d’aujourd’hui et jusqu’à nouvelle avancée des travaux, la route est neutralisée entre entre le point bas du lieu dit le Fond d’enfer et le 3 Rue de Méru (sur le Hameau du Petit Fercourt).

L’idéal pour les non riverains est de passer par Laboissière-en -Thelle (suivre les panneaux « Déviation »).

La Rue de Laboissière est moyennement praticable, des engins y pratiquant des de travaux de liaison avec le bassin de rétention haut.

Présentation d’un livre qui parle de la résistance sur Sainte-Geneviève et ses environs:

Ce roman reprend des faits réels de notre Commune de Sainte-Geneviève mais aussi des questions posées par l’arrivée des nazis en Allemagne puis leur présence en France dans notre région. Les allemands qui fuient leur pays face à une idéologie qui entrave les libertés individuelles et collectives, la vie sous l’occupation dans nos Communes, la résistance et ses faits locaux (Sainte-Geneviève principalement mais aussi Cauvigny et quelques autres..).

L’auteur a fait paraître cet ouvrage chez Amazone, il ne peut donc être acheté que par internet ….

Pour acheter le livre

11 Septembre, Rallye pédestre à Berthecourt:

Les travaux du bassin de rétention des eaux pluviales pour le Petit Fercourt ont commencé depuis quelques semaines…

Depuis des années, les habitants du Petit Fercourt, Rue de Laboissière, Rue de Méru et de Noailles subissaient des inondations suite à des orages important. Plusieurs fois, les travaux avaient été promis, jamais engagés. Dans la fin du précédent mandat, ils l’ont été, la nouvelle municipalité a poursuivi. Il ne faudra pas oublier les nombreuses pétitions, lettres individuelles, articles et réunions comme celle du 6 juin 2018 pour aboutir à ce que ce sujet soit enfin pris en compte. Le GRG et ce site auront servi de relais à ces demandes répétées. En espérant que ces travaux suffiront.

Une pelleteuse intervient pour creuser le bassin là où était l’ancienne mare, il y a bien longtemps.
Le 2ème bassin de rétention…

Une pelleteuse sur le premier bassin de rétention
derrière le lotissement
Les engins opèrent le terrassement pour
le premier bassin de rétention….

Extrait de Nos échos du Conseil du 24/06/21, 3ème question posée par Fabrice DORE, Conseiller « Un Nouvel Avenir pour Sainte-Geneviève », la concertation « OUI » mais quand il n’y a plus rien à dire…

  • c)Nombre d’habitants nous ont exprimé leur attente de réunions publiques concernant deux projets : l’aménagement de la rue du Placeau et celui de la rue de la Chapelle. La concertation par écrit concernant la rue du Placeau a laissé entendre à beaucoup d’habitants et de riverains qu’une réunion publique aura lieu prochainement. Quant aux plusieurs projets concernant la rue de la Chapelle, ils ont fait l’objet par des habitants d’une interpellation du Conseil Municipal et d’une demande claire de concertation et de réunion publique. De telles réunions sont-elles donc prévues et dans quels délais ?

Jean-Louis AGNES répond « On en est aux balbutiements, on a recueilli l’expression de quelques habitants. On va réunir prochainement les habitants de la rue de Laboissière et des alentours, des papiers ont été distribués. Il y aura une réunion pour la rue du Placeau mais l’étude est en cours, tout est très technique et on ne pourra pas modifier grand-chose »

Fabrice DORÉ précise la question et regrette que la concertation n’est pas précédée la mise en études comme c’est la norme dans des pratiques de réalisation avec les habitants.

Jean-Louis AGNES conclut ce point par un tout cela est très technique, on fera des réunions publiques quand ces projets seront avancés à 90%.

Commentaire : La concertation avec les habitants ne fait vraiment pas partie de la démarche de cette majorité dont les membres doivent se croire omnipotents.

Beriza ZIEGLER ouvre une question autour du ramassage des déchets et des poubelles selon elle des personnes auraient peu apprécié des messages de la Municipalité publiés récemment sur Facebook.

Monsieur le Maire tente d’apporter des précisions sur ces messages diffusés et évoque très rapidement des cas d’incivilités et tente de conclure « Pour finir la séance… » il est interrompu par Gérard CHATIN qui rappelle que deux jours auparavant, le 22 juin, s’est tenue une réunion de l’interco durant laquelle le sujet du ramassage des déchets a été très longuement aborde, il conclut en indiquant qu’il devrait y avoir quelques changements. Monsieur le Maire reprend et révèle qu’il a, en effet, répondu seul à un questionnaire (qui dans d’autres Communes a été traite en groupe si ce n’est en Conseil), après avoir minoré l’intérêt de ce questionnaire il précise qu’il a 3 réunions d’environ 2h chacune, « tout ça pour dire quoi, la seule chose qui pourrait changer ce sont les horaires… » , il tente à nouveau de conclure alors que Didier FALAMPIN souhaite interroger sur le fait que le ramassage des déchets à lieu parfois en début d’après-midi.

Monsieur le Maire tente et parvient, cette fois, non pas de conclure mais de passer à un autre sujet, il parle des travaux près de SUPER U et s’affiche sur l’écran un plan du projet de travaux désormais en cours. Il en donne des explications, évoque le drive et la construction d’un bâtiment supplémentaire, l’agrandissement du bâtiment, d’une liaison douce pour aller au cimetière qui est réalisé par le SUPER U, il engage sur la surface du nouveau magasin et souhaite des précisions de l’adjoint à l’Urbanisme qui ne semble pas très au courant. La pharmacie va également être en travaux pendant au moins trois mois, pendant cette période elle sera réinstallée à proximité. C’était une petite information. Il conclut par un « Bonnes vacances » à l’envolée en direction de l’assemblée.

Commentaire : Encore une fois l’information à la traîne, qu’elle soit interne, en direction des élus, ou externe, en direction de la population, il y a de réels doutes sur son efficacité.

Cette information sur les travaux fait suite à un courriel adressé par Gérard CHATIN à Pierre HAUTOT dont voici le texte :

 « Dans le cadre de vos fonctions de chargé de la communication interne pourriez-vous nous indiquer la nature des travaux qui se déroulent derrière Point P et Super U, produisant une masse de terre sur la route du cimetière et faisant beaucoup parler.

Quand vous faites un courriel à tout le conseil, il vous est conseillé de le faire avec les destinataires visibles, cela fait manipulateur, ce que vous n’êtes pas.

Sincères salutations 

Gérard CHATIN

12 Rue du Bel air

60 730  Sainte-Geneviève

06 27 45 37 12

03 60 29 36 05 »

A la suite de ce courriel, une information était parue sur le Facebook de la Commune.

Le Génovéfain.Net avait publié un article il y a bientôt 3 ans sur les travaux du SUPER U, le 18 juillet 2018.

Commentaire Général : La difficulté à avoir des informations sur les projets est inadmissible, cette majorité et surtout l’exécutif travaillent repliés sur eux-mêmes.

La séance est levée à 21h55, mais il y a de longues prolongations sur la place.

Extrait de Nos échos du Conseil du 24/06/21: 2ème question d’élu posée par Fabrice DORE, Conseiller « Un Nouvel Avenir pour Sainte-Geneviève »: sans vraie réponse…

  • b) Un certain nombre d’associations exprime une demande de locaux. Un aménagement du bâtiment sur le site de la Fusée prévoyait des bureaux pour certaines associations. Où en est cet aménagement ? Les associations qui devraient les occuper pourront-elles y tenir des réunions ? Est-il envisageable que certaines nouvelles associations puissent bénéficier elles-aussi de ces locaux notamment pour leur domiciliation et la tenue de réunion ? Pourraient-elles, par exemple, partager ces locaux avec les associations déjà prévues ?

Devant la perplexité à répondre Fabrice DORÉ et Nathalie CÉDOLIN relance la question en ré exprimant la demande de la Chouette Famille faite récemment au Centre Yves MONTAND. Jean-Louis AGNES reprend plus précisément la présentation des locaux et n’est pas apparemment au courant des demandes exprimées par ailleurs. Les échanges laissent apparaître qu’il pourrait y avoir des solutions.

Commentaire : Où est la concertation avec les élus majoritaires ou minoritaires ? Où est leur information ? Sans oublier celle des associations qui ont subi tous ces changements et les tergiversations qui les ont accompagnés en gênant leur fonctionnement.

Pauvres locaux PRÉVOTÉ, ils aimeraient bien savoir ce qu’ils vont devenir… nous aussi et la population avec…

Faire et refaire, voire défaire, c’est toujours travailler, sauf qu’à la fin on a toujours pas de quoi stationner?

En février – mars dernier, enfin il y a quelques mois, le Maire faisait tracer des places de stationnement sur la Rue Neuve. Quelques temps après, commençait la construction des trois maisons de villes dont l’autorisation a été donnée en Septembre dernier par la nouvelle majorité après des années de refus par l’ancienne. Les places de parking devenues inutilisables ont été effacées,
Encore une équipe pour qui faire et refaire, voire défaire, c’est toujours travailler

Dans le Courrier Picard (22/07/21): un article sur la reconnaissance de catastrophe naturelle, notre commune est concernée.

Lien vers l’annonce qui permet d’accéder aux dossier sur le site de la Mairie : les personnes concernées ont dix jours à compter de la publication de l’arrêté.

Extrait de Nos échos du Conseil du 24/06/21: 1ère question d’élu posée par Fabrice DORE, Conseiller « Un Nouvel Avenir pour Sainte-Geneviève »

a)Il est envisagé par l’exécutif de la commune d’intégrer le projet de salle socioculturelle à l’aménagement de la future zone Aui en entrée de ville Est, rue de la Chapelle si toutefois la procédure de modification du PLU en cours finit par aboutir. Si cette intégration se fait, quel avenir est envisagé pour les locaux de la Fusée où ce projet de salle socioculturelle était jusqu’alors envisagé ?

Jean-Louis AGNES répond que rien n’est définitif et évoque une répartition des salles du bâtiment PREVOTE qui ont été partiellement rénovée. Il parle de l’Outil en Main dont il est espéré qu’il apporte des personnes de métier « Espaces verts » pour aménager les quelque 6 000 mètres2 qui sont devant le local et sur lequel pourraient avoir lieu des kermesses ou d’autres fêtes d’associations. On apprend aussi que l’accès handicapés ne se fera que par la salle prévue pour l’association l’Outil en Main.

« Mais que vont-ils faire de moi? au moins 14 ans qu’ils cherchent?!.. »

Commentaire : La salle socio-culturelle, a, en un an, changé trois fois de place. Dans le programme de l’équipe sortie majoritaire il n’apparaissait pas du tout clairement qu’elle ne serait pas dans le bâtiment PREVOTE, tout le monde était en droit de croire qu’elle y serait, où il y a le flou, il y a un loup et bien le voilà. On apprit, par surprise, dans les premiers mois du mandat, une construction sur le terrain devant le bâtiment. Maintenant, on apprend, en allant chercher l’information ailleurs, qu’elle serait sur les terrains de la Zone 2AUi en cours de modification. Etaient-ils prêts ? Cette équipe majoritaire qui comporte tout de  même un ancien 1er adjoint, certes destitué, qui avait quand même fait un mandat de Conseiller auparavant, une ancienne adjointe aux finances qui l’est toujours et un Conseiller devenu 1er adjoint, une ancienne adjointe également destituée qui l’est redevenue avec ce mandat, et une ancienne Conseillère qui avait certes quasiment rejoint la majorité et devenue adjointe dans ce mandat, on en passera quelques autres, des gens d’expérience ! Qu’en font-t-ils de leur expérience ? Cela fait près de 14 ans que ces locaux sont acquis sans que cette majorité, dont plusieurs de ses membres, dont le Maire actuel, ont participé à la décision d’acquisition, semble capable d’y trouver une destination qui aille réellement dans l’intérêt local.

On peut se demander, par exemple, quand, où et qui a fait le choix d’implanter l’association l’Outil en Main qui n’a aucune assise locale, alors que l’on a pas vraiment cherché à répondre aux associations de la Commune ?

Proposition d’emplois par la THELLOISE:

Suite aux pluies diluviennes du 28 juin, Sainte-Geneviève a été déclarée en état de catastrophe naturelle. Les habitants touchés ont dix jours à compter de la parution de l’arrêté, le 20 juillet:

A partager massivement..

Extrait de Nos échos du Conseil du 24/06/21: le Maire toujours aussi méprisant face aux questions posées…

10) Questions des élus :

Monsieur le Maire engage les questions diverses des élus en évoquant les questions de « Monsieur DORÉ qui poserait les questions de Monsieur CHATIN », Gérard CHATIN le reprend sur ce point et en profite pour poser une question sur le Compte Financier Unique (CFU), il rappelle que l’intercommunalité vient d’adopter la décision d’être parmi les collectivités expérimentales, il en donne les avantages et interroge Christelle MARIN, adjointe aux finances, sur sa position sur le sujet. Cette dernière exprime un intérêt certain pour le CFU mais indique n’avoir pu vraiment examiner la question de façon approfondie. Elle précise qu’elle y reviendra et pourrait en reparler avant la fin de d’année.

Gérard CHATIN évoque ensuite un autre sujet abordé en Conseil Communautaire de la THELLOISE, en effet lors de son dernier Conseil, l’intercommunalité a décidé d’une suspension qui reportera de plusieurs mois la procédure de révision de son SCOT.

Monsieur le Maire confirme cette décision par l’adhésion de la Commune d’Ansacq à la THELLOISE mais n’évoque que de façon très insatisfaisante les conséquences pour notre Commune et la modification de son PLU. Pierre HAUTOT nous apprend qu’il y a eu rencontre avec des élus de Noailles et que l’adjoint à l’Urbanisme (NDLR : Cyprien ACCARD) de cette Commune aurait déclaré « le SCOT, c’est pas grand-chose ».

Voir sur ce point: Les échos de l’interco

Commentaire : Il est dommage qu’il n’y ait pas une information sur les débats de l’intercommunalité auprès des élus de la Commune. Pour ce qui est de la déclaration de l’adjoint, on supposera que le Maire de Noailles, Conseiller Communautaire délégué appréciera l’expression de son adjoint, encore un qui a manqué d’être urbaniste. Il est curieux que sur une question concernant ce sujet dans notre Commune, l’adjoint en charge ne croit pas bon d’apporter sa part de réponse.

Voir sur ces points: Les échos de l’interco

Accéder aux informations sur le Compte Financier Unique

La mise en impasse de la Rue du 7 Juin 1940* provoque débat dans la population et parmi les élus:

Nous publions l’arrêté du Maire, en date du 28 Juin qui a permis de mettre la Rue du 7 Juin 1940 en impasse. Toute personne concernée par cet arrêté, c’est à dire tout habitant, tout utilisateur potentiel de la rue peut faire recours de cette décision et a jusqu’au 27 août 2021 pour déposer ce recours.

Les attendus (ou considérants en l’occurrence) sont édifiants sur cet arrêté. Ils sont d’une généralité qui fait qu’il pourrait être « collés » à toutes les rues d’une Commune, de la nôtre comme d’une autre. Cette rue ne présente aucune spécificité qui justifie sa mise en impasse ce qui par contre peut produire une dangerosité ponctuel dans certaines situations, on est en droit de se demander ce qui a conduit à la décision.

Définition de l’Urbanisme au sens le plus simple par WILKIPEDIA

La Rue Monte à Regret* bloquée et quasi privatisée…l’article a fait l’objet d’une réponse par Hervé KRAUZE, adjoint à l’Urbanisme qui semble se dédouaner de la décision du Maire et, par ailleurs, critique Gérard CHATIN qui répond.

  • *Nom réel de la Rue Monte à Regret

Extrait de Nos échos du conseil du 24/06/21: Nos amis les bêtes…

  • 9)Fourrière pour animaux – Renouvellement de la Convention:

Après une introduction de Monsieur le Maire qui précise les tarifs d’un nouveau prestataire proposé au terme du marché en cours.

Dominique LABARRE demande des précisions sur le sujet et des échanges sur le coût de l’opération et le nombre annuel de prestations.

Pierre HAUTOT reprend le sujet dont il précise que Xavier BOULIN, a fait un sérieux boulot, qu’il y a passé du temps. Dominique LABARRE le reprend en précisant que compte tenu du nombre de prestataire possible, il n’a pu y passer autant de temps que ça. Il n’y en a que deux. Pierre HAUTOT reprécise ce que font les différents prestataires et se félicite à nouveau du travail du conseiller délégué à la sécurité il faut vraiment le remercier Dominique LABARRE le reprend à nouveau en déclarant « il y en a d’autres qui travaille beaucoup et qui ne sont jamais remerciés » Elle rappellera dans une autre intervention « que les personnes qui perdent leur chat aimeraient être informées par les services municipaux plutôt que ces animaux soient jetés sans information .Ce n’est pas une obligation de prendre des animaux, c’est un être vivant en concluant ceux qui n’aiment pas les animaux n’aiment pas les êtres humains » .

La proposition de transmettre le service pour une durée de 5 ans à l’Assistance d’Essuilet et de l’Oise (SPAEO) est votée à l’unanimité.

Commentaire : Intéressant les escarmouches entre Dominique LABARRE et Pierre HAUTOT dont ne sont donnés, ici, que des extraits.

Extrait de Nos échos du Conseil du 24/06/21: Vote du Compte administratif et du Compte de gestion 2020*:

  • 1) Compte administratif:

Alors que Monsieur le Maire quitte la salle, conformément à la réglementation pour l’adoption de son compte administratif, Pierre HAUTOT prend la présidence et lit la délibération d’adoption du Compte de gestion sans avoir fait de présentation de ce compte et faire constater la correspondance avec le compte administratif.

Le compte de gestion est adopté à l’unanimité.

Monsieur le Maire revient en séance, il remercie de l’adoption.

Commentaire : Sans… mais Monsieur le Maire, absent de la salle pour ce vote, écoutera-t-il et commentera-t-il nos éventuelles remarques et questions. Par ailleurs, on constate un excédent d’investissement de plus de près de 1 000 000 d’€ en fonctionnement et de près de 200 000€ en investissement, même si l’année 2020 a été une année très particulière, on n’est loin de comprendre cette situation et que l’on dise après cela qu’il n’y a pas d’argent?

  • 2) Compte de gestion:

Christelle MARIN présente le compte de gestion et les grandes lignes des investissements de 2020.

Le compte administratif est adopté à l’unanimité.

Commentaire : Sans.

* Ne lisez pas 20 sur 20, ce ne serait pas mérité du tout…

Un nouveau commerce, bientôt à Sainte-Geneviève…

Beaucoup se demandent ce qui se passent dans l’ancienne boucherie, au coin de la Rue Maurice BLED et de de la Nationale, Le Génovéfain.Net vous l’annonce, un nouveau commerce s’installe et ouvrira en septembre, une poissonnerie.

Extrait de Nos échos du Conseil du 24 juin2021: le Maire ouvre le Conseil en nous indiquant qu’il visionne les séquences du Conseil auxquelles il ne peut participer et se permet de distribuer les bons points …?

Avant d’engager l’ordre du jour, Monsieur le Maire évoque les questions d’organisation du scrutin du deuxième tour et demande à des élus plutôt de la majorité d’assurer des permanences, il semblerait que certains ne soient pas très volontaires ? il fait tourner une feuille pour d’éventuelles inscriptions et vérifications.

Un Maire à l’écoute, qu’il avait dit….

Il évoque ensuite l’interruption de séance pour la Zone 2 AUi, il indique qu’il a réécouté l’enregistrement des débats pour lesquels il a dû s’absenter pour possibilité de conflit d’intérêts. « J’ai réécouté attentivement vos échanges », déclare-t-il. Il reproche les approches de certains élus. Il rappelle que la CCT proposera un aménagement de ces terrains. Il évoque également les projets dont il n’avait pas été question dans ces débats. Il dénonce le fait qu’un élu ait appelé le Président de la THELLOISE. Il y aura, bien sûr, une réunion publique, dit-il. Et fait état d’une phrase prononcée par Gérard CHATIN qui aurait choqué des élus qui a dit « Il ne peut pas le nier puisque c’est enregistré, « il a dit à Monsieur KRAUZÉ vous êtes urbaniste comme moi je suis curé, qu’est-ce que vous en pensez Monsieur CHATIN ? » Gérard CHATIN répond en rappelant « il a même été question dans cette réunion et c’est au procès-verbal que personne n’était en capacité de faire des contrôles financiers… C’est faux, il y a au moins trois personnes de ce Conseil qui en sont capables, Thierry RÉMOND de par sa profession de banquier, Christelle MARIN de par sa formation de Comptable et son expérience d’adjointe et moi-même en tant qu’ancien Comptable public. Par contre, à ma connaissance il n’y a pas d’urbaniste dans cette salle et je ne suis pas » il est interrompu par un « gardez vos propos pour vous » Hervé KRAUZÉ s’énerve « je suis urbaniste, (il répète) » et Pierre HAUTOT « Personne est urbaniste donc personne peut prendre le poste ? » Gérard CHATIN reprend « On peut être adjoint à l’urbanisme sans être urbaniste, arrêtez de tenter de me piéger à chaque fois, c’est des propos que l’on dit tous les jours, monsieur, il est urbaniste comme je suis curé, je peux le répéter dix fois si vous voulez » Hervé KRAUZÉ est insatisfait de cette réponse et Gérard CHATIN lui répond « ce que je sais en matière d’urbanisme c’est comment il faut orienter les choses , je me moque de tel ou tel intitulé technique » Pierre HAUTOT « c’est sa compétence qui est en cause ?… » Gérard CHATIN « Je ne suis pas sûr qu’il fasse bien, quand je vois la Rue Neuve… » Fabrice DORÉ rappelle le contexte de la déclaration de Gérard CHATIN « Il s’agissait d’un moment où il était dit qu’il n’y avait pas besoin d’être professionnel pour faire de l’urbanisme en tant qu’élu ». Hervé KRAUZÉ invoque « Ce n’est pas moi qui ait signé pour la rue Neuve » Gérard CHATIN lui rétorque « Vous avez fait revenir BEAUDOIR, assumez ». Monsieur le Maire tente, avec bien du mal, d’interrompre les échanges.

Commentaire: Pourquoi  Monsieur le Maire relance-t-il une discussion dans laquelle il ne devrait pas intervenir, selon ses propres dires, et pourquoi Hervé KRAUZÉ veut-il être urbaniste alors qu’il est en retraite et adjoint à l’urbanisme ? Serait-il médecin s’il était chargé de la politique de santé de la commune sans pour cela avoir fait d’étude de médecine ? Ces gens-là ne savent pas ce qu’est la citoyenneté. Par ailleurs, il n’aime pas le parler populaire, les propos reprochés à Gérard CHATIN sont utilisés quotidiennement par tous…

On passe à la suite, Monsieur le Maire évoque l’ordre du jour et la répartition des élus, tous majoritaires, qui en feront la présentation.

  • Approbation du procès-verbal de séance du Conseil du 25 mai :

Thierry RÉMOND fait remarquer, dans le PV du 25 mai une erreur dans le vote des subventions, il précise s’être abstenu sur une association.

S’ensuivent des échanges autour de certaines décisions concernant l’association l’Envol et le Dragon d’or, il est conclu que celles-ci seront revues en Septembre.

Commentaire : Quelle attention, encore bravo…

Le conseil municipal approuve à l’unanimité le procès-verbal moins l’abstention de Beriza ZIEGLER qui était absente.

La Rue Monte à Regret* bloquée et quasi privatisée…

Non prise, débattue et même pas présentée en Conseil, à peine évoquée en Commission Domaine Communal, Développement Durable et Travaux une décision qui vient d’on ne sait où?

En double sens interdit jusqu’à aujourd’hui,
elle est désormais en impasse
Sur la Nationale, l’absurde, en sens interdit
et barrée par des vasques

On savait déjà que cette majorité nous menait dans l’impasse.

Cette rue était déjà en double sens interdit ce qui la privatisait quasiment. Pour la tranquillité de quelques-uns qui ne l’auront pas sans problème, le Maire a décidé de la boucher totalement.

  • Comment va se faire le ramassage des poubelles ?
  • En cas d’incendie, quelle capacité d’intervention pour les pompiers?
  • Comment faire demi tour pour les riverains au bout de la rue?
  • Comment vont faire les convois funéraires?
  • En cas d’incident sur la Rue Maurice BLED et/ou sur le carrefour de la Nationale avec la Rue Maurice BLED, cette voie permettait de délester la circulation, cela a déjà été le cas, comment fera-t-on?

On est maintenant sûr que notre

adjoint à l’Urbanisme

n’est pas urbaniste.

La mise en impasse de la Rue du 7 Juin 1940* provoque débat dans la population et parmi les élus: lien vers un autre article paru le 20 juillet sur les suites de cet article

* Surnom de la Rue du 7 Juin 1940, bien de nos anciens, parce qu’elle menait au cimetière

Un Rallye pédestre, le 12 Septembre, organisé par le Comité de Jumelage, inscrivez-vous:

Stage de Kayak à Hermes et festivités du 14 juilet, autour de nous…! Dans l’Observateur de Beauvais (9/07/21).

error

Suivre ce blog... inscription...

Facebook20
Twitter20
Follow by Email4
RSS20