Note écoute du Conseil Municpal du 30/06/2014:

Plusieurs correspondants du GRG sont présents parmi un public plus important que sur les dernières réunions. Certains venus autour des questions d’assainissement séparatif du Blanc Mont, d’autres par rapport aux rythmes scolaires.

Il est procédé à l’appel des élus à savoir: Jacqueline VANBERSEL, Daniel VEREECKE, Dominique LABARRE, Françoise RIBEIRO-REGO, Jacky BEAUDOIR, Georges BERSON, Christèle MARIN, Bériza ZIEGLER, Sébastien GABARD, Pierre HAUTOT, Eric MAURIERAS, Pascal BREBANT, Josiane CHARROPIN, Claude GARDETTE, Céline TESSON et Christopher MOUTHINO pour la liste « Une équipe forte pour agir ensemble » (EFAE);

Alain BOUILLETTE, Patricia BARBIER et Thierry REMOND pour la liste « Un nouvel Avenir pour Sainte-Geneviève » (NASG) ;

Dominique DERRIEN, Evelyne BAILLON pour le groupe DSG,

Absentes excusées avec pouvoir : Anne-Marie VANTHOURNOUT avec pouvoir à Jacqueline VANBERSEL, Isabelle DANINTHE avec pouvoir à Christelle MARIN pour le groupe EEFA

Commentaire : Pas de commentaire.

Madame le Maire désigne Pierre HAUTOT comme secrétaire de séance.

A la demande de Madame le Maire, il est fait une minute de silence en mémoire de Jean BAILLON décédé tout récemment.

Commentaire : Avec tout le respect qu’il peut être donné à Jean BAILLON, il est incontestable que la même attitude devrait être adoptée lors du décès de personnalités de même rang. Il n’est pas certain que cela ait été le cas….

 Les procès-verbaux des séances des 4, 9 et 29 avril ainsi que celui du 14 mai 2014 sont adoptés à l’unanimité.

Commentaire : Cette pratique d’adopter plusieurs procès-verbaux, parfois anciens de plusieurs mois, est discutable. Il est curieux qu’aucun « opposant » ne la conteste.

1. Madame le Maire rend compte des actes pris en délégation de sa signature des marchés publics.

Commentaire : Là encore, c’est à peine audible et compréhensible. Certains élus qui ne sont autour de la table que depuis peu ne se rappellent pas la difficulté du public à appréhender ce qui est à peine évoqué. L’oubli et le mépris font connivence.

2. Rentrée scolaire de septembre 2014 et rythmes scolaires :

Le conseil prend acte, sans grand débat, du maintien de la 6ème classe de maternelle, avec un effectif total de 164 élèves pour cette école à ce jour

Les horaires d’entrée et de sortie actuels seront maintenus et le vendredi après-midi pour des activités périscolaires dans le cadre de l’organisation des rythmes scolaires. Les horaires des transports scolaires resteront adaptés.

Commentaire : Un sujet qui semblait faire débat lors des récentes élections municipales, parait poser beaucoup moins de problèmes lors de ce vote ?… Il est vrai qu’une certaine concertation s’est établie depuis entre élus et représentants des parents. Elle parait avoir donné des résultats satisfaisants. L’opposition qui avait des propositions « révolutionnaires » les aurait-elle rangées au placard ou serait-elle devenue muette sur ce sujet moins polémique?…

3. Renouvellement de la Convention Théâtre des Enfants du Beauvaisis:

Le Conseil décide du renouvellement de cette convention à l’unanimité.

4. Réhabilitation et création de réseaux de collecte des eaux usées – maîtrise d’œuvre – extension du rôle de la commission d’appel d’offres à un jury pour le choix du maître d’œuvre des travaux, prestations intellectuelles:

A l’unanimité, le Conseil donne délégation à la Commission d’appel d’offres sur la capacité d’être jury pour procéder au choix du maître d’œuvre pour la réhabilitation et création des réseaux et collecte des eaux usées.

Commentaire : … sans mais, des retards considérables sont pris sur ce sujet sans qu’aucune information précise ne soit donnée, tant par la majorité que par l’opposition ? Le silence continue…. Les habitants du Blanc mont apprécieront…

5. Délégation du droit de préemption urbain à madame le Maire :

Après débat, le Conseil municipal accepte à une majorité de 20 voix (les groupes EFAE et DMSG) et 3 contre (les 3 du groupe NASG) le renouvellement, suite au changement de Conseil municipal, d’exercer le droit de préemption publique.

Commentaire : L’opposition NASG est cohérente en refusant de donner pouvoir au Maire pour la préemption. Cela lui donnerait une espèce de droit souverain sur des décisions majeures en matière d’urbanisme tel que l’achat ou non de lieux stratégiques dans la commune. Par exemple : pourquoi n’a-t-il jamais été débattu en Conseil de l’achat ou non d’un site qui aurait pu être intéressant en face la mairie ? La décision se serait prise en petit comité et pourtant avec des avis très contradictoires, c’était l’ancienne municipalité mais c’est la même maire et la même majorité.Il est inadmissible que ce pouvoir soit laissé à une seule personne.

Les débats n’éclairent pas sur le fait qu’il sera rendu compte ou non de l’exercice de cette délégation ?….

 

6. Aménagements de logements locatifs et d’un pôle médical Rue du centre (Site de l’ancienne scierie DENIS), intervention de l’Etablissement Public Foncier Local de l’Oise (EPFLO) en vue d’assurer le portage foncier des parcelles nécessaires au programme:

Un débat difficile et contradictoire, au cours duquel Alain BOUILLETTE et Thierry REMOND quittent la salle (vers 21h55), le Conseil accepte la proposition faite par le Maire par 17 voix pour, contre 3 voix contre (1 NASG et 2 DMSG) la proposition faite. A savoir, la construction par l’OPAC d’une vingtaine de maisons de ville destinées aux familles et d’une dizaine d’habitations en direction de personnes âgées, ainsi que d’un pôle médical, avec l’intervention de l’EPFLO en direction duquel sera délégué le droit de préemption urbain.

Sébastien GABARD, suite à un contact téléphonique et pour des raisons professionnelles, doit quitter la séance.

Commentaire : Est-ce la meilleure réplique que de quitter une séance et de laisser la seule décision aux autres ? Par ailleurs, il faut rappeler que les deux élus d’opposition qui ont quitté la salle connaissaient ce projet depuis au moins Novembre dernier. Il en avait été fait allusion sur ce site par article du 8 décembre. Alors, jouer les étonnés, demander plus d’informations, s’opposer, alors qu’ils n’ont rien fait depuis a-t-il encore un sens. Par ailleurs, un rapport du Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et d’Environnement établi au début des années 90 proposait la « reconquête du centre bourg » par la reprise de ces terrains, Thierry REMOND ne peut avoir oublié ce rapport présenté en Conseil à l’époque, il en a pris au moins acte.

Entre une friche et une réponse à une demande de logements restructurant le centre bourg, le choix est clair ?… Même si la concertation a été à minima par la municipalité, l’opposition NASG s’est tue depuis plusieurs mois en connaissant ce projet, elle doit assumer ce silence et arrêter ce qui correspond, pour le moins, à de l’irresponsabilité, si ce n’est à de l’hypocrisie accompagnée d’un manque de sérieux…

 

7. Dénomination de la voie desservant la zone d’activité d’intérêt communautaire (2ème examen) :

Sur proposition de Patricia BARBIER, en accord avec le Maire de Novillers les Cailloux, après quelques débats peu clairs et difficiles même parfois, le Conseil, à l’unanimité des 20 présents et représentés, approuve de donner comme nom « Rue des Entreprises » à cette voie, remettant ainsi en cause la délibération antérieure.

Commentaire : C’en est conclu, plus de 15ans après sa création, cette voie où sont implantées plusieurs entreprises et la déchetterie porte enfin un nom. Il aura fallu tout ce temps, deux délibérations de conseil des deux communes concernées (Sainte-Geneviève et Novillers les Cailloux) pour en arriver là, n’est-ce pas malheureux et une preuve d’inefficacité ? D’autant qu’il n’est pas prouvé qu’il y aurait « déjà » eu conclusion s’il n’y avait eu Patricia BARBIER, certes concernée directement, qui s’était attelée au sujet avec insistance en direction des deux Conseils ?… Est-ce si difficile de se mettre autour d’une table à une dizaine de représentants des deux Conseils pour choisir un nom de rue ? Les entreprises apprécieront qu’on les traite ainsi. Les deux élus, Alain BOUILLETTE et Thierry REMOND, ont « lâchement » abandonné leur colistière sur un sujet qui lui tenait à cœur, on appréciera. Peut-être y avait-il un match à voir….. peu de chose justifie ce départ de séance.

 

8. Fourrière automobile, rapport annuel de la délégation de service public 2013 :Commentaire :……

Le Conseil prend acte, à l’unanimité, du rapport qui fait état, notamment de 22 véhicules enlevés dont 8 mis en fourrière en relation avec la police municipale.

9. Motion de soutien à l’action de l’Association des Maires de France (AMF) pour alerter solennellement les pouvoirs publics sur la baisse massive des dotations de l’Etat:

Le Conseil municipal décide à l’unanimité de soutenir cette motion sans trop de débat.

Commentaire : Depuis des années, sous l’ensemble de la mandature de Nicolas SARKOZY et maintenant avec François HOLLANDE, il y a stagnation de la dotation sans réaction des élus. Il est heureux, mais tardif, qu’enfin il se passe quelque chose….

10. Questions diverses :

A) Eglise:

Jacqueline VANBERSEL rappelle que la repose de la croix a eu lieu le 25 juin et celle du coq le 27. Deux cloches sont déposées dans le chœur de l’église et la 3ème est en restauration à Trébentines dans le Maine et Loire. La première phase de restauration devrait être terminée en fin juillet. La poursuite des travaux est fonction d’obtention de subvention de la Direction Régionale des Affaires Culturelles et du Conseil Général.

Commentaire :….

B) Vestiaire du stade :

La construction du local de rangement, de deux vestiaires et de la chaufferie devrait se terminer fin juillet. La poursuite des travaux, du club house et du 3ème vestiaire est dans l’attente de décision du Conseil Général pour subvention.

Commentaire : Les financements encore attendus paraissaient pourtant acquis, il y a encore peu de temps… Espérons qu’ils interviendront rapidement pour que la situation s’améliore pour nos sportifs…. 

La séance est levée vers 22h50.

Suivez-nous, s'il vous plaît...
error4
fb-share-icon20
Tweet 20
fb-share-icon20

5 Commentaires

Passer au formulaire de commentaire

  1. Article fort sympathique, une lecture agréable. Ce blog est vraiment pas mal, et les sujets présents plutôt bons dans l’ensemble, bravo ! Virginie Brossard LETUDIANT.FR

    1. Merci beaucoup

      Le Génovéfain.net

    • Bernard ILFAUTY sur 12 juillet 2014 à 16 h 44 min
    • Répondre

    C’est pas fait pour avoir des échanges perso, les commentaires. C’est vrai que si certaisn élus de l’oppostion ne font pas leur boulot, il faut le dire tout de suite. En plus, cette histoire d’aménagement de la scierie, c’était déjà sur le génovéfain, il y a plusieurs mois avant les élections. Donc pas de surprise sauf pour ceux qui lisent rien et encore moins pour ceux qui étaient aux élections.

    • CHARPENTIER Claudine2 sur 6 juillet 2014 à 21 h 31 min
    • Répondre

    Vraiment Gérard je trouve que les commentaires qui attaquent sans cesse la liste opposante deviennent particulièrement déplorables. Que cherches-tu en réalité ? C’est vraiment lamentable et ce sera surement mon dernier commentaire sur le génovéfain, je n’ai vraiment pas de temps à perdre.

    1. Les commentaires qui sont faits sont le résultat de plusieurs personnes qui ont confronté leurs impressions et informations par rapport au déroulement de la réunion. Les deux élus ont trahi de nombreuses personnes qui les ont conduits à leur poste. Ils sont venus utiliser le travail de personnes qu’ils ont ensuite bafoué de différentes manières. Alain BOUILLETTE se comporte en despote et ignore les compétences que nous avions regroupées et a gâché par ce comportement les chances de victoire que nous avions réunies. Il faut quand même constaté que si nous avions été majoritaires, il y avait déjà au moins deux démissions qui étaient déposées et validées. Ceux qui commençaient à soulever des questions étaient sommés de se taire par un « on verra ça plus tard ». Plus tard, on ne voit plus rien.
      L’opposition ce n’est pas faire du bruit pour du bruit, par exemple, sur la question de l’aménagement de la scierie DENIS, les deux élus étaient au courant depuis au moins novembre dernier, Gérard CHATIN leur avait produit une note sur le sujet. Il ne fallait rien en dire ni aux membres de la liste, ni porter au débat public. Et puis maintenant, ils font les surpris, ce comportement est malhonnête et insoutenable. Est-ce cela que l’on attend d’une opposition responsable? Mieux, Thierry REMOND a eu connaissance il y a un peu plus de 20ans, comme tous les élus de l’époque, Gérard CHATIN, y compris, d’un rapport du CAUE qui déterminait comme nécessité de reconquérir le centre bourg du village et de l’urbaniser. Alors entre une friche et 20 logements dont 3 réservés à un pôle médical + 10 pour les personnes âgées, le tout réalisé par un opérateur public, il faut choisir. Que diriez-vous d’une friche de 8 000m2 en Centre bourg?
      N’oublions pas que quand nous avons vu se construire les logements de la Rue des James, il y a eu inquiétude, maintenant nous trouvons tous que cela est plutôt réussi. Les habitants qui y sont logés, nombreux enfants du village, y sont heureux.
      L’attitude de la municipalité n’est pas plus acceptable notamment son manque de concertation et d’information, mais ce n’est pas parce que nous avons une majorité qui fait n’importe quoi, qu’il faut que nous admettions que son opposition en fasse autant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous n'êtes pas un robot... répondez:

error

Suivre ce blog... inscription...

Facebook20
Twitter20
Follow by Email4
RSS20