fbpx

Nos Nouveaux échos du Conseil (14/06/22): approbation du Compte administratif et du compte de gestion de la Commune, une formalité qui soulève des questions politiques…

Ce sujet porte sur les points 3 et 4 de l’Ordre du Jour. Il s’agit de valider les comptes de l’année précédente, en l’occurrence 2021. Sauf à considérer qu’il y aurait tromperie, ce sujet représente donc une formalité. Toutefois, celle-ci ne doit pas être exempte d’analyse politique. Peut-on se satisfaire en fonctionnement d’un excédent de 683 025€ quand on sait qu’il a essentiellement pour origine la non réalisation des investissements et que l’opération prévue de virement de la Section de Fonctionnement à celle d’investissement pour 590 000€ ne fait l’objet d’aucune réalisation? Peut-on se satisfaire d’un budget d’investissement réalisé à 37,46% des prévissions? Il est bien évident que non, ce n’est pas satisfaisant. Ces prévisions sont-elles sincères? Faire de l’excédent alors que l’on ne réalise pas les investissements prévus, cela ressemble un peu à mettre la poussière sous le tapis. On fait certes de la réserve mais au détriment des réponses aux besoins pourtant importants dans notre commune. C’est fortement discutable, pour ne pas dire inadmissible. Le budget 2022 n’a pas été voté par les élus « Un Nouvel Avenir pour Sainte-Geneviève » pour ces mêmes raisons. Il n’a d’ailleurs été adopté que par les majoritaires. La présentation quelque peu soporifique (voir la vidéo) de l’adjointe aux finances ne rassure ni les citoyens, ni les élus NASG…

Il y aurait beaucoup de questions à une telle présentation qui devrait d’ailleurs être précédée d’un travail en Commission Finances, ce qui n’est pas le cas.. A partir du Grand livre 2021, une analyse a déjà été opérée et apporte quelques éléments de réflexion. Les deux tableaux qui suivent sur l’investissement sont issus de ce travail.
Regard sur les dépenses d’investissement à partir du Grand livre 2021.
Des prévisions pour 2 039 000€ et des réalisations pour 763 730€?.
De même, des prévisions surévaluées pour plus de 1 000 000 d’€uros, tout de même, et la non réalisation de la ligne « Cpte 021-Virement de la section de fonctionnement » prévue pour 590 000€ qui explique l’essentiel de l’excédent de l’année.

Le point suivant de ce Conseil: Nos Nouveaux échos du Conseil (14/06/24): un passage en non-valeurs un peu difficile

Voir également: Délibérer ne suffit pas: il faut réaliser… 37,5% c’est insuffisant…

Suivez-nous, s'il vous plaît...
error3
fb-share-icon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous n'êtes pas un robot... répondez:

error

Suivre ce blog... inscription...