Aller au contenu

L’épandage de 38 000 poules menace notre commune:

Lors du Conseil municipal du 9 février, il a été question d’un projet avicole mené par une entreprise de Esches qui passe son activité actuellement de 26 000 à 38 000 poules. 7 communes sont concernés pour l’épandage des fientes de ces chères volatiles pour une surface totale d’épandage de 276ha dont 10ha sur Sainte-Geneviève et 29ha sur Laboissière en Thelle limitrophe à notre Commune.

Le document d’enquête publique concernant ce projet fait 188 pages. Il a été transféré à tous les élus par un système de box (il est trop lourd pour l’être par courriel). Il est accessible en forme papier en mairie et vous êtes invité à aller le consulter.

Ci-joint, les deux pages qui donnent les détails les plus importants, voire les plus précis, pour notre commune et sa voisine, Laboissière en Thelle. On notera, qu’en fait les près de 40ha sur nos deux communes sont situés à l’ouest de notre commune et qu’ils seront donc sous l’influence de vents dominants (merci pour les effluves). On notera la grande proximité des habitations de la Rue de Méru.

Ci-joint, les deux pages qui donnent les détails les plus importants, voire les plus précis, pour notre commune et sa voisine, Laboissière en Thelle. On notera, qu’en fait les près de 40ha sur nos deux communes sont situés à l’ouest de notre commune et qu’ils seront donc sous l’influence de vents dominants (merci pour les effluves). On notera la grande proximité des habitations de la Rue de Méru.

L’enquête publique, en cours, se tient jusqu’au 27 février prochain et fait l’objet d’un affichage sur le panneau municipal.

Notre Maire a tempêté en Conseil contre ce projet mais plus sur l’aspect du devenir des poules que des retombées pour nos concitoyens. Thierry REMOND a souligné les nuisances d’odeurs d’un tel projet dont il a eu à subir les conséquences sur Gisors où il a travaillé. Gérard CHATIN a interrogé sur la situation précise du projet mais ce n’est qu’en visionnant le document reçu vendredi soir qu’il a pu en situer les conséquences pour les génovéfains.

Il faut réagir massivement sur ce sujet et il est évident que les habitants du Petit Fercourt sont particulièrement concernés.

Les deux pages en téléchargeable PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous n'êtes pas un robot... répondez:Captcha loading...