Aller au contenu

La note de l’eau « salée »

TEXTE : 12 Juillet 2012

Lettre d’information du Groupe de Réflexion Génovéfain

Nombre d’habitants de notre Commune ont reçu une facture d’eau sur laquelle ils ont pu constater une augmentation importante. Lundi 9 Juillet, le Conseil municipal a reçu deux représentants de la Société VEOLIA, délégataire de la gestion de l’eau sur nos Communes depuis quelques mois. En effet, Sainte-Geneviève a rejoint le Syndicat Intercommunal de Traitement des Eaux Usées (SITEU) qui a pour vocation de mettre en place une nouvelle station d’épuration, celle de Noailles étant désormais saturée.

L’adhésion au SITEU a pour conséquence de payer une nouvelle taxe pour assurer le financement de cette réalisation. Le Comité syndical du SITEU dans lequel siègent des représentants de Sainte-Geneviève a voté une augmentation de la taxe la portant à 1,3924€ à compter de mai dernier. Une erreur d’instruction des systèmes informatiques de VEOLIA qui assure la facturation a eu pour conséquence de calculer cette augmentation dès le début de la période et de maintenir l’ancienne taxe en plus au lieu de la substituer.

 

Lors de la réunion du 9 juillet, les représentants de VEOLIA, tout en présentant leurs excuses ont expliqué que ces erreurs feraient l’objet de régularisation  par reversement du trop versé pour les personnes qui paient par virement ou prélèvement (leur n° de compte bancaire étant connu) et pour les autres abonnés une lettre leur sera adressée qui leur proposera de communiquer leurs coordonnées bancaires. Par ailleurs, il a été précisé qu’il ne sera pas tenu compte de la date limite de paiement et qu’il n’y aurait pas d’envoi de lettre de rappel avant  novembre prochain. Les coordonnées du Service client de VEOLIA EAU BP 77 62802 Liévin Tél :0 810 108 801, on peut aussi appeler la Mairie 03 44 08 28 70.

 

Il a été également indiqué que la taxe pourrait être portée jusqu’à 2€/m3 si les taux qu’obtient le Syndicat pour le financement ne sont pas favorables.

 

Madame le Maire a reconnu qu’elle et son équipe municipale avait insuffisamment anticipé cette question et n’avait pas informé la population des conséquences des décisions qu’ils avaient contribué à prendre dans le cadre du SITEU.

 

On ne peut que déplorer le manque de réactivité des élus qui face à cette question fondamentale de l’assainissement et de l’eau adoptent une attitude pour le moins désinvolte.

 

Il aurait été nécessaire qu’une information large soit faite auprès de la population dès la connaissance des problèmes notamment en l’invitant à la réunion de Conseil du 9 Juillet. (L’Observateur de Beauvais met à jour ce sujet dans un article paru le 29 juin pour Noailles. Les élus ont du le connaître avant)