Aller au contenu

VIE ET MEMOIRE LOCALE

Des articles de presse, des photos ou cartes postales d’hier et leur reprise aujourd’hui avec un peu d’histoire locale. Nos concitoyen(ne)s peuvent nous adresser leurs photos et idées de publications….

Les membres du CLAG se sont retrouvés pour un repas, ce midi…

Les membres du CLAG (Club de Loisirs des Aînés Génovéfains) se sont retrouvés, ce jeudi, jour habituel de leurs rencontres, au restaurant l’Hôtel du Nord pour un repas sympathique, après plus de 4 mois sans activités, et avant de partir vers leurs lieux de vacances. Ils ont marqué ce moment, en promettant de se retrouver à la rentrée, pour une reprise normale des activités de l’association, très attendue, le Jeudi 3 Septembre prochain, à la salle polyvalente…

Madame le Maire a demandé l’expulsion des gens du voyage…

D’après cet arrêt affiché aux panneaux sur la place, les gens du voyage devraient libérer les lieux dans les plus brefs délais. Nous ne pouvons que nous satisfaire de la démarche et de la décision qui ont d’ailleurs été soutenues dès la présence des caravanes connues par une pétition des riverains. Cette pétition a été initiée par des membres de la liste Un nouvel avenir pour Sainte-Geneviève.
Par ailleurs, il faut savoir que le propriétaire du principal terrain concerné, Monsieur PREVOTE, n’a porté plainte que ce vendredi 19 juin, soit 15 jours après l’arrivée des premières caravanes.

Ce matin, début d’incendie dans un jardin, rue des Jame…

Intervention des pompiers
et blocage de la rue par la police municipale

Bravo aux riverains qui ont su prévenir, bravo aux pompiers pour leur efficacité et aux membres du personnel communal présents et actifs sur place…

Un feu de gazon abandonné par des résidents secondaires… maitrisé à temps…

Ce samedi, dans le cadre des Journées de l’Environnement, une quinzaine d’habitants se sont regroupés pour virer les détritus du virus…

Avant de partir, les consignes par Nathalie…
Il est évalué qu’une bouteille plastique mettait de 100 à 1 000 ans pour ne plus laisser de trace dans la nature… Cela fait quelques générations!
Des enfants sont venus donner un sérieux coup de mains et exemple…
Nadia et Femi sur la nationale
Ce sac poubelle a été attaqué par un animal: chien errant ou renard, ou autres venus de la forêt proche… Il faudra peut-être adapter la poubelle à son lieu d’implantation?
On fait le point au retour…
Après deux heures de ramassage, un peu de repos. Un quinzaine de sacs de détritus ramassés. Certains n’irons même pas jusqu’à la photo puis certains d’entre nous ont déposé directement leurs sacs chez eux.

La nature c’est notre vie. L’épisode virale que nous vivons vient de nous rappeler l’attention que nous devons y porter. Un déchet, ça se jette dans une poubelle et si possible en respectant le tri. Tous les jours, pas seulement pendant les journées de l’Environnement. Il en va de notre bien être et de nos vies…

Une photo de classe envoyée par un Génovéfain, Thierry CHABRIER…

De Gauche a Droite en Haut :
Yannick BOTTE , Bénédicte BOTTE, Pascal STURM , Jean-Marc ROUX , Philippe PONTANA , Patricia GOFFARD , Nathalie TREZEL , William POIRET , Thierry CHABRIER .

Rang du Milieu de Gauche a Droite :
Emma HENRI , Christian BOURSIER, Eric LELEU , Manu BIZOUARN , Jean-François VANLAERE , Béatrice COLLIGNON , Albine DEWAELE .

De Gauche an Droite en Bas :
Zakia ROUIBI , Rémy DITMAR , Gilles DEGAILLE , Jean-Marie VANDENABELLE , Pascale THILL , Sylvie DETURMENIES , Patricia GAYET , Janick RABAIN , Christine LOUIS , Béatrice DELAFONTAINE .

Le Professeur : Mr LUXURIEUX .

Dans l’Observateur de Beauvais (27/03/20): l’Hôtel du Nord solidaire…

Attention, le numéro de téléphone dans l’article est mauvais, le bon N° est: 06 30 05 46 45.

Cet article revêtant un fort caractère de solidarité, il nous paraît indispensable de le diffuser dès sa publication.

D’autres articles très intéressants sur cette édition de l’Observateur de Beauvais, notamment en page 23 sur les aides de l’Etat face à la situation sanitaire…

Léonard de VINCI a 25 ans…

Le Collège Léonard de VINCI va engager sa 26ème rentrée et ses 25 ans d’existence. Cette inattendue réalisation du milieu des années 90, sous l’égide de Maurice OBJOIS, Maire de l’époque (1989-1995, après avoir été conseiller municipal depuis 1965 et adjoint de 1983 à 1989), faisait sa première rentrée avec l’année scolaire 1994-95.

Précédemment à la construction du Collège de Sainte-Geneviève, nos enfants allaient à celui de Noailles. Ce dernier étant saturé au début des années 90, plus de 800 élèves pour une prévision de 600, le Conseil général mit plusieurs Communes Sainte-Geneviève, Andeville et Bornel à l’épreuve, de trouver un terrain et ce fut Sainte-Geneviève qui fut choisie.

Il y eut une année scolaire, 1993-94, durant laquelle nos enfants durent aller au Collège à Chambly.

Continuer la lecture

1989, première brocante et Fête du bicentenaire…

Le défilé au Placeau

Le défilé au Placeau

Auparavant, un défilé constitué de chars et de personnes déguisées passaient dans les rues de la Commune. Ici, le défilé de 1989, année de création de la brocante. Maurice OBJOIS, maire de l’époque, à la demande Claude FRUITIER, avait souhaité que soit organisée une brocante au sein de la fête communale, organisée en 3 mois, elle fut un succès. C’est devenue une institution, remercions-en Claude.

Le défilé arrivant au Blanc mont

Le défilé arrivant au Blanc mont

Le défilé on ne sait où?

Le défilé on ne sait où?

Le défilé au Petit Fercourt

Le défilé au Petit Fercourt

Du café – hôtel – restaurant – cinéma – …. aux agences….

Ce qui fut pendant des décennies l’Hôtel du Commerce, café restaurant et même salle de cinéma jusque dans les années 60 pour cette dernière activité. Dans cette grande salle se tenaient également des bals, des congrès comme celui Préhistorique de France en 1909 (voir la carte postale ci-dessous). Francine HERON épouse ANDRIEUX qui a longtemps tenu cet établissement, jusqu’à il y a un vingtaine d’années, sa fermeture, a fait construire la maison de briques juste à côté où elle vit une retraite paisible. 

Avant SUPER U en face Le familistère…

Où il y a une enseigne « plomberie – ramonage », sur la Nationale, se tenait, jusqu’au début des années 1980, et depuis des décennies, au regard de ces cartes postales qui datent d’environ un siècle un FAMILISTERE à quelques pas d’où est installé, depuis bientôt 20ans, le SUPER  U. Si l’environnement a quelque peu changé, les maisons ont suivi leur temps en s’adaptant… On ne marche plus sur la route principale sur laquelle passent, de nos jours, de 15 000 à 20 000 véhicules par jour…

La Croix…. ça n’a guère changé…..

On ne sait pourquoi cette entrée de la Commune en venant de la capitale est nommée La Croix si ce n’est ce calvaire présent, on le voit, depuis longtemps. On trouve, dans ce hameau, certaines des plus vieilles maisons du village.Cette partie de la commue a toujours été sur la voie principale de la commune ce n’est qu’au début du 19ème siècle qu’elle fut prolongée de ce que l’on appelle aujourd’hui « la Nationale » pour rejoindre Noailles et Beauvais. Précédemment la rue principale était l’actuelle Rue du Placeau et ses prolongements appelés actuellement: Rue de l’Eventail, d’une part, et du Canton de Beaupréau, d’autre part. Nous y reviendrons….

L’usine « DENIS »….

Ce lieu où est désormais implanté le POINT.P fut jusqu’il y a une quinzaine d’années un magasin de matériaux de construction et de bois. La famille DENIS, dont Christian continue l’activité traditionnelle sur la partie ouest de la nationale (à gauche en allant sur Paris), tint ce commerce pendant plusieurs décennies. Auparavant,il y eut sur ce site une usine de fabrication de pinces à linge….

Rappelons que Henri DENIS fut maire de Sainte-Geneviève de 1965 à 1983.

 

L’angle de la Rue Maurice BLED et de la Nationale….

Si l’on voit que les bâtisses n’ont guère changé, on voit également, à gauche, que la boucherie a été longtemps installée à cet. En face, il y eut plusieurs commerces avant que ce ne soit une agence ce que c’est depuis près de trente ans.

Il y eut une épicerie tenue par le frère de Francis THEOPHILE, encore électricien dans la Commune, juste avant l’agence.

Il serait intéressant de connaître le nom de la Rue Maurice BLED avant qu’elle porte ce nom qui a du lui être donné après guerre. Merci à ceux qui pourraient nous renseigner…

Au Petit Fercourt, toujours le café…

 

Le café du Petit Fercourt est plus que centenaire, il a servi de relais de diligences et on le voit comme passage de transport en commun. Il y avait alors une épicerie sur le côté dans ce qui fut longtemps ensuite une salle pour les consommateurs. Il appartint jusqu’il y a quelque 20 ans à la famille BOUILLETTE qui possédait, entre autres la place en face, nous y reviendrons. Il porta plusieurs noms « Au Petit Fercourt », aujourd’hui, « Martine et Cathy » des prénoms de deux de ses gérantes, il y a quelques années,…

On remarquera entre la photo ancienne et l’actuelle, outre quelques autres changements, la disparation d’une grange et moins de monde sur la route….

Le « Château » avant le supermarché… petit apport aux journées du patrimoine:

Certains nouveaux habitants pourront être surpris mais il y a un peu moins d’un siècle, à la place de notre supermarché se situait une belle et grande demeure bourgeoise. C’est d’ailleurs, de ce fait que le centre commercial est appelé Centre commercial du Château.

Une belle histoire raconte qu’il fût construit par un riche bourgeois de confession juive pour sa belle. Il disparut au moment de la seconde guerre mondiale. Le lieu tomba en perdition après avoir été « squatté » dans les années 1950 – 60 par plusieurs familles.

La Commune faillit faire l’acquisition de ce qu’il en restait à la fin des années 70. Il ne manqua que quelques voix pour que la décision soit prise par le Conseil municipal de l’époque présidé par Henri DENIS, alors Maire.

L’actuel SUPER U s’installera en 1999 pour son chantier et ouvrira au public dans la fin de l’année 2000.