Aller au contenu

Regardez ailleurs…

Des articles ou des exemples rapportés dans d’autres communes sur des opérations ou expériences qui paraissent exemplaires au regard de ce qui se passent chez nous….

Dans l’Observateur de Beauvais (5/04/19): un article sur le Conseil municipal de Noailles

Un Conseil municipal dans le calme, malgré une configuration proche de celle de Sainte-Geneviève, où le Maire respecte toutes les élus y compris opposants. Un public à qui on distribue les documents comme aux élus… Des projets examinés à 10 ou 15 ans de prospective… On croit rêver mais ce n’est qu’à 4km…

Dans l’Observateur de Beauvais (15/03/19): un article sur les maires qui se représentent ou pas…

Pour tenir compte des éditeurs de presse, désormais, nous ne publierons les articles complets (sauf urgence absolue) qu’après le retrait de la vente du journal concerné. Soit à partir du lendemain, pour un quotidien, une semaine après pour un hebdomadaire. Cette disposition est prise en vue de ne pas freiner la vente de la presse qui a bien besoin d’être soutenue par un lectorat suivi et des maisons de la presse qui sont des commerçants importants de nos villages.

Au moment de la parution, nous annonçons de façon résumée l’article qui a attiré notre attention.

Merci de votre compréhension

Dans l’Observateur de Beauvais (8/03/19): un article sur le Conseil municipal de Noailles…

Le conseil municipal de Noailles délibère sur les priorités de demandes de subventions, alors qu’à Sainte-Geneviève le Conseil ne délibère que pour autoriser le Maire à faire telle ou telle demande de subvention.

A Sainte-Geneviève, les priorités sont établies on ne sait où?…..

Dans l’Observateur de Beauvais (3/02/19): un exemple de relation avec les associations…

Pour tenir compte des éditeurs de presse, désormais, nous ne publierons les articles complets (sauf urgence absolue) qu’après le retrait de la vente du journal concerné. Soit à partir du lendemain, pour un quotidien, une semaine après pour un hebdomadaire. Cette disposition est prise en vue de ne pas freiner la vente de la presse qui a bien besoin d’être soutenue par un lectorat suivi et des maisons de la presse qui sont des commerçants importants de nos villages.

Au moment de la parution, nous annonçons de façon résumée l’article qui a attiré notre attention.

Merci de votre compréhension