Aller au contenu

Tous les articles par LG - 3. page

La Commune cède son Jumper et à défaut de maison médicale, le site portera le nom d’un ancien médecin… (extrait de Nos échos du Conseil du 24/09/2019)

12) Cession Jumper Citroën –Autorisation

Madame le Maire indique qu’après l’achat d’un fourgon (voir le conseil du 6 juin dernier) un véhicule de la Commune est repris par le garage.  Il s’agit de valider cette opération. L’accord est donné à l’unanimité.

Commentaire : Ce Conseil est, par trop souvent, pris comme une chambre d’enregistrement, une opération de plus.

Normalement, l’accord de cession aurait dû être demandé préalablement.

  • 13) Dénomination bâtiment 70 rue nationale –Résidence Jacques SAUREL :

Madame le Maire informe qu’elle propose de donner la dénomination de Jacques SAUREL à la résidence du 70 Route Nationale, du nom du médecin qui fut installé là durant des années avant d’être succédé par son fils. Elle a consulté l’épouse de Jacques SAUREL qui a été touchée de cette proposition. Par ailleurs, Madame le Maire indique que le terrain sur la Rue Lejeune en face de l’ex propriété SAUREL pourrait devenir un bien communal. Elle précise qu’en délibérant ce nom ne pourra pas être modifié par les éventuels successeurs arrivant en 2020.

La dénomination est approuvée à l’unanimité.

Commentaire : Que cette dénomination ne pose pas de problème spécifique est une chose. L’adoption du nom d’un médecin d’illustre mémoire ne permettra pas de donner à ce bâtiment la vocation de maison médicale que certains majoritaires veulent encore lui donner pour améliore leur bilan désastreux… Ce bâtiment reste du logement social, ce qui a une utilité par ailleurs, avec quelques espaces « réservés » à des professions médicales. Que personne ne soit dupe. Il ne s’agit pas du tout d’une maison médicale.

Maitriser notre devenir, pour ne plus le subir… (édito de notre bulletin d’Octobre 2019)

Dans moins de six mois, les listes candidates à un mandat pour 2020 -2026 seront proposées à vos suffrages.

Pour notre part, nous préparons une liste dont le programme s’inspirera de priorités que nous avons définies mais aussi, d’une part, du résultat des plus de 100 réponses à nos questionnaires internet réalisés dans le cadre des « Ateliers des Municipales » sur plusieurs thèmes (démocratie locale, logement, urbanisme, vie associative, équipements municipaux, économie et emploi,…) et d’autre part des propositions que vous aurez pu nous transmettre sous diverses formes. Ces travaux continuent, il reste quelques mois pour les conclure, n’hésitez pas à vous y joindre, à y participer.

C’est ainsi que nos bulletins deviendront moins polémiques et donneront plus de parts aux propositions. Nous avons assez écrit sur ce qui n’allait pas, les génovéfains ont pu l’analyser, ils expriment leur insatisfaction, leurs attentes… Le temps électoral doit être le temps du vrai débat, celui où se posent les questions et les débuts de réponses sur ce que nous voulons pour notre devenir commun, pour celui de notre Commune. Les enjeux de notre Commune méritent mieux que les petites querelles de personnes qui sont venues déchirer la majorité et l’ont mise en panne pour ses deux dernières années et peut-être beaucoup plus. C’est sur des projets clairs et à longs termes qu’il faut travailler et amener nos concitoyens à s’exprimer.

La Thelloise réfléchit sur le prix de l’eau à la baisse pour 2030, sur des implantations d’entreprises pour lesquelles Sainte-Geneviève semblent très bien placées, pour d’autres services ou équipements à des horizons de 15 à 30 ans. Le rôle d’une équipe municipale est de fixer clairement avec les habitants le cap pour son territoire.

C’est dans ce sens que nous proposons d’avancer. Cela passe par un changement de pratiques par rapport à celles mises en œuvre actuellement. Nos premières propositions, présentées dans ce bulletin, sont en cohérence avec l’évolution souhaitable. Elles tiennent compte de votre expression.

Gérard CHATN

Conseiller municipal minoritaire

Madame le Maire net les terrains municipaux (extrait de Nos échos du Conseil du 24/09/2019)

10) Pâturage – Convention avec M. FRANCONVILLE :

Madame le Maire informe le Conseil que M. FRANCONVILLE souhaite utiliser la pâture qui appartient à la Commune et située derrière le city stade pour y mettre de ses chevaux, elle argumente en indiquant que cela entretiendra le terrain.

Au moment de passer au vote, Gérard CHATIN interroge sur l’état où en est la question de la mise en sécurité par l’implantation d’une réserve d’eau à proximité des Ecuries FRANCONVILLE en précisant que la responsabilité de la Commune pourrait être engagée. Madame le Maire donne la parole à Georges BERSON, adjoint aux travaux, qui donne des éléments sur les problèmes rencontrés autour de ce sujet et indique que c’est en cours et que cela devrait être réglé prochainement…. Il évoque un terrain qui serait remis par donation mais que la Commune préférerait l’€ symbolique. Le bornage du terrain aurait été effectué.

L’accord pour l’occupation de la pâture est approuvé à l’unanimité.

Commentaire : Il est quand même étonnant qu’une question majeure de sécurité évoquée durant le précédent mandat, il y a plus de 8 ans ne soit pas résolue et seulement en cours…

Quant à la pâture, on ne sait pas ce que sont devenus les moutons et voilà les chevaux…

11) Occupation des locaux du Centre Yves MONTAND par le Collège – Autorisation

Madame le Maire informe que ce point est retiré de l’ordre du jour. Elle indique que cette question doit d’abord être vue par le Centre Yves MONTAND et rappelle que les activités de cette association sont de plus en plus importantes et l’occupation des locaux ne laisse peu de temps pour de nouvelles activités. Elle rappelle que c’est elle, en tant que Maire, qui a la responsabilité de l’attribution des locaux communaux mais qu’elle verra avec le Président. Des locaux où il y a un locataire ne sont plus à la disposition du propriétaire commente-telle contradictoirement à ses propos précédents.

Pierre HAUTOT intervient et propose de demander dans le public au président, Xavier MICHEL, qui est dans la salle. Madame le Maire, embarrassée,  donne la parole à Xavier MICHEL qui indique que les plannings sont faits et que sur les journées demandées, lundis et jeudis matin, des activités sont déjà organisées. On verra plus tard si d’autres créneaux se présentent. Beriza ZIEGLER tient à préciser que cela semble d’accord sur le principe. Madame le Maire lance à l’encontre du président du Centre Yves MONTANT « la balle est dans ton camp »… en concluant le débat….

Commentaire : Ce point semble avoir été mis à l’ordre du jour sans avoir été bouclé par les responsables municipaux, Maire et/ou adjoint(e) concerné(e), l’association ne semblait pas avoir été mise dans la « boucle » de décision. On voit encore là toute l’impréparation des sujets et la considération des associations et de leurs bénévoles.

Par ailleurs, la première magistrat de la Commune néglige, par les propos qu’elle a tenu, qu’une convention de bail emphytéotique régit l’occupation de ces locaux par le Centre Yves MONTAND depuis 1978 (environ) alors qu’elle était conseillère municipale lors de la signature de cette convention.

7 novembre 2019 au 4 Janvier 2020: exposition au Centre culturel de Méru

Du 7 novembre au 4 janvier 2020   > Centre culturel et associatif Le Domino

CHARLEY LIMI – ITINÉRAIRE DE LA COULEUR

Par-delà le dessin et la forme, il y a la matière, les pigments et la pâte des couleurs.

Des Bleus de Cobalt, des Ultramarines, des Carmins, des Terres d’ombres brûlées, des Violets foncés, des Magentas ou des Noirs de Mars que, seul, le Blanc de Titane harmonise ou transforme.

Une chair vivante entre le réel et l’imaginaire, l’instructif et le réfléchi. J’ai parcouru le chemin de la couleur avec la liberté du mouvement, l’énergie du geste, le désir d’une liberté revendiquée et ma vision d’un monde en ébullition.

Mais aussi pour donner vie à mes rêves et à mes espérances. Mes doigts m’ont servi d’instruments pour creuser, strier, griffer ou caresser la toile dans un élan progressif à la recherche de la lumière de mes émotions.

Le passé et ses anges, les réminiscences des couleurs du Pontormo, le foisonnement des œuvres qui m’ont nourri, les éclats de couleurs qui ont jalonné ma vie renaissent dans une ode colorée qui se veut porteuse d’un modeste message de vérité et de bonheur. Avec l’absolue conviction de la sincérité.

Entrée libre

Rens. : 03.44.52.35.08

L’emplacement de la boîte aux lettres (extrait de Nos échos du Conseil du 24/09/19)

7) Boîte aux lettres – installation – Occupation sur le domaine public -Convention:

Madame le Maire indique qu’il s’agit de l’implantation d’une boîte aux lettres de La Poste sur le domaine public et que la Commune doit donner son accord. Elle évoque ses inquiétudes sur le manque d’ouverture de La Poste sur la période estivale. Alors qu’elle va demander de passer au vote Thierry REMOND intervient et  demande où elle sera placée. Madame le Maire répond qu’elle sera sur le trottoir de la poste devant celle existante.

L’accord est donné à l’unanimité.

Commentaire : Qu’un élu passé de l’opposition à une proximité par trop évidente avec la Maire pose une telle question montre bien comment l’information est donnée dans la majorité comme au sein du Conseil.

La clôture du terrain des locaux techniques défoncée par un véhicule…

Un accident survenu, vraisemblablement dans la nuit du vendredi 4 au samedi 5 octobre dernier a causé de gros dégâts sur la clôture du terrain des locaux techniques municipaux. Terrain où doit être également réalisée la future salle municipale. Cette route est dangereuse, les véhicules y roulent vite disent les riverains. En l’occurrence, vu les constats que l’on peut faire sur place, il doit s’agir d’une perte de contrôle d’un véhicule allant dans le sens Sainte-Geneviève – Lachapelle Saint-Pierre, voire d’un endormissement du conducteur?…

Une taxe d’aménagement sur des locaux communaux pose question… (extrait de nos Echos du Conseil du 24/09/19)

3) Budget principal  – Décision modificative n°1 

Madame le Maire peste sur l’absence de Christelle MARIN, adjointe aux finances, qui devait présenter ce point. Elle dit devoir improviser  et ne connaître que modérément les sujets.

Il s’agit d’inscrire au budget une Taxe d’Aménagement pour 1 322€ et la numérisation du cadastre, non prévue initialement, pour un montant 12 514€.

Madame le Maire précise que la Taxe d’Aménagement sera remboursée.

Pierre HAUTOT exprime son étonnement et en indiquant qu’une part importante de cette taxe va à la Commune demande des explications.

Madame le Maire lui explique que ce sera remboursé mais qu’il faut payer cette taxe, c’est la loi. Elle précise que cette taxe concerne le bungalow implanté sur le terrain du Centre Yves MONTAND.

La décision modificative est adoptée à l’unanimité

Commentaire : Il est curieux qu’une collectivité locale paie une taxe d’aménagement alors que de nombreuses exonérations sont prévues en leur direction. L’étonnement de Pierre HAUTOT est justifié et les explications du Maire peu convaincantes. Pourquoi n’a-t-on pas eu à payer de telle taxe pour la classe mobile home, il y a quelques années ?

Intervention à la demande du Ministre de l’Intérieur pour avoir une salle de réunion:

Sur demande de Monsieur le Ministre de l’intérieur, Monsieur le Préfet de l’Oise a du faire « rappel à la loi » à Madame le Maire de notre Commune pour que l’opposition puisse enfin se réunir dans des locaux publics, ce qui est pourtant une liberté publique fondamentale.

Il aura donc fallu écrire Monsieur le Ministre de l’Intérieur, aux sept Députés et aux 4 Sénateurs. Six de ces parlementaires ayant exprimé leur soutien à la démarche de l’opposition locale qui a du, tenir le 7 juin dernier, une conférence de presse sur la place de la Mairie.

Continuer la lecture

Sainte-Geneviève: un marché pour l’entretien des installations de chauffage

Une annonce récupérée sur « La centrale des marchés.com » faisant appel d’offres pour l’entretien des installations de chauffage de nos bâtiments communaux. Attention, le lien « consulter », sur ce site , ne fonctionne pas et il faut être abonné pour accéder à l’annonce complète. Le mieux est de s’informer en Mairie.