Aller au contenu

A propos de l’article sur l’aménagement de la Rue de Lachapelle et Lejeune

Aller à l’article

Bonnes réflexions sur les aménagements de ce quartier. Un problème peu évoqué : celui de la circulation des semi-remorques et gros poids lourds, surtout s’ils doivent se rendre à la zone d’activité prévue au-delà de chez Chevalier (une ineptie, à mon avis). Les PL qui viennent de Paris ont de la difficulté à tourner à droite au feu. Ils le pourraient en empruntant la rue Lejeune… si elle était plus large et à deux voies. Il faut compter aussi avec le trottoir indispensable (sinon on en met où pour aller à la Fusée ?).

Ne faut-il pas se lessiver la tête de ces projets accumulés de logements et cette course à l’échalote ! Il me semble évident que la rue Lejeune doit être élargie et aménagée et que la libération du terrain Saurel en est l’opportunité historique.

N’est-il pas temps de reconsidérer la classification en zone d’activité des terrains cultivés au-delà de chez Chevalier. Si on veut tant construire à Ste Ge, n’est-ce pas là qu’il faut le faire, pour réunir la Fusée au bourg (et non pas l’isoler encore plus par une écharde « industrielle »)? Pour équilibrer l’emprise habitée du pays de chaque côté de la Nationale…. Pour un tas de choses… Mais, « je n’ai pas les diplômes » pour en discourir savamment !

En ce qui concerne le problème des dispensateurs de soins à Ste-Ge… il faudrait bien en discuter ferme un jour ou l’autre dans une réunion de Conseil municipal dédiée et arrêter un projet politique local là-dessus. Des médecins, oui, mais qui ? Combien ? Où ? Avec quelle structure ? Avec qui ? Avec quel avis des communes concernées ? Avec quels sous ? Avec quels modèles qui fonctionnent ?
Evidemment, certains et certaines se sont engagées un peu inconsidérément dans cette réflexion (et dans l’inconséquence) et ça ne les enchante pas trop de devoir retraiter le sujet en public.
Pour le moment on bénéficie de l’aide des praticiens de Noailles… mais certains ont dépassé de 8 ans l’âge de cessation d’activité des cheminots. Eh !!! Il est juste temps de traiter le problème; dans deux ans on aura déjà un peu de retard, et gouverner c’est prévoir. Il faut aussi considérer que les mentalités évoluent beaucoup plus vite chez les professionnels que chez les usagers et qu’on est à un point de rupture des anciennes identités…
Ca n’est pas simple et ce qui est acquis c’est que désormais on ne peut plus compter sur l’initiative individuelle pour régler des besoins complètement socialisés. Une médecine complètement administrée ne peut pas fonctionner avec des soi-disant libéraux (qui ne sont plus que des libéraux fiscaux)… à moins de dérapages que nous sommes bien d’accord à condamner.

Je suis un peu brouillon et il faut me pardonner mon expression écrite sommaire et imparfaite. C’est du premier jet !

Un concitoyen qui préfère rester anonyme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous n'êtes pas un robot... répondez:Captcha loading...