Aller au contenu

Archives quotidiennes :

RÉOUVERTURE DE L’ENSEMBLE DE NOS DÉCHETTERIES À PARTIR DE VENDREDI 19 JUIN ET ARRÊT DE LA PRISE DE RENDEZ-VOUS

Syndicat Mixte du Département de l'OiseSyndicat Mixte du Département de l’Oise Lettre d’information du 17/06/2020
RÉOUVERTURE DE L’ENSEMBLE DE NOS DÉCHETTERIES À PARTIR DE VENDREDI 19 JUIN ET ARRÊT DE LA PRISE DE RENDEZ-VOUS   Merci de relayer l’information auprès des habitants de votre territoire.   À partir de ce vendredi 19 juin, toutes les déchetteries gérées par le SMDO seront ouvertes sans de prise de rendez-vous préalable. FIN DE L’OBLIGATION DE PRISE DE RENDEZ-VOUS Même si le service de prise de rendez-vous a permis d’ouvrir les portes de nos déchetteries aux professionnels dès le 27 mars et aux particuliers depuis le 24 avril en période de pandémie, aujourd’hui ce système ne permet pas de satisfaire la totalité des usagers, c’est pourquoi nous revenons au système habituel. La carte d’accès reste obligatoire. Les rendez-vous déjà accordés à partir du 19 juin seront annulés et vous pourrez vous rendre dans la déchetterie de votre choix sans rendez-vous.
JOURS ET HORAIRES D’OUVERTURE  Particuliers : accès libre aux déchetteries du mardi au samedi, de 9h à 12h et de 14h à 18h Professionnels : accès libre aux déchetteries du mardi au vendredi, de 9h à 12h et de 14h à 18h
DÉCHETS ACCEPTÉS ET CONDITIONS DE DÉPÔTS Tous les déchets habituellement acceptés peuvent désormais être déposés en déchetterie. La filière de reprise des textiles a repris son fonctionnement. La collecte des Déchets Diffus Spécifiques (déchets dangereux) a repris sous conditions : afin de ne pas saturer le dispositif de collecte, vous pouvez apporter jusqu’à 5 contenants par visite. Particuliers : vous pouvez déposer jusqu’à 2 m³ de déchets par visite, sans limitation de passage par semaine (seule limite de 50 passages par an) Professionnels : vous pouvez déposer jusqu’à 4 m³ par semaine maximum, limitation au véhicule de moins de 3,5t
Déchets acceptés et tarifs habituels : se référer au Règlement Intérieur. Les déchets refusés devront rester dans votre véhicule, et en aucun cas finir dans les chemins de nos communes !
PORT DU MASQUE ET DE GANTS RECOMMANDÉS Le respect des gestes barrières reste de rigueur : la présentation de votre carte d’accès continuera à se faire sans contact et les agents ne manipuleront en aucun cas vos déchets. Le port du masque et de gants reste fortement recommandé.  
Le SMDO Tél. : 03 44 09 67 11  

REPONSE AUX PROPOS DE Mme LE MAIRE DE STE GENEVIÈVE

Les propos de Mme Jacqueline VANBERSEL, Maire de Ste Geneviève, rapportés dans la presse locale, nous interrogent sur leur caractère outrancier et même mensonger ;  dommage qu’un magistrat élu à ce niveau, se permette ces égarements ;

En effet :

Tout d’abord, faire référence à notre commune, soit disant à l’image de Beyrouth avant qu’elle ne…prenne le pouvoir, comme si Sainte Geneviève n’était, avant elle, qu’un champ de ruines, c’est pour le moins outrancier, car d’une part, c’est faire insulte aux personnes qui ont vécu au Liban sous les bombes et dans des maisons détruites à cette époque (et je sais de quoi je parle !), et c’est d’autre part, sans commune mesure avec la vie tranquille et prospère de notre commune à cette époque, même dans les années 68 – 90 !

Par ailleurs, affirmer qu’il n’y avait  « plus une boutique » c’est vouloir plonger dans l’oubli tous les commerçants dévoués que les anciens appréciaient déjà à l’époque : les boucheries, boulangeries, la coop, la boutique de vêtements de M. Mme Joron, le magasin de bricolage de M. Hernu, le commerce de bois de M. Denis, garages, station service, fleurs, restaurant, etc.   Beaucoup de commerces étaient déjà là, ils ont simplement évolué, se sont développés, et c’est normal ! Cette communauté déjà très active avait juste peur que le SuperU arrivant, ne leur fasse de l’ombre !.. en fait, rien ne les a empêché de poursuivre leur développement et c’est heureux.

Enfin, si Jacqueline Vanbersel a été nommée en 2009 Chevalier dans l’Ordre National du mérite, au même titre d’ailleurs que son ex-adjointe Mme Baillon, elle s’attribue la Légion d’Honneur dont personne n’a jamais été informé, ni connu l’existence, et qui ne figure d’ailleurs pas sur la liste officielle ! S’attribuer à tort ce genre de prestigieuse décoration dénoterait peut-être un besoin inassouvi d’artifices pour arriver à se mettre en valeur comme si elle pensait elle-même que ses seules actions ne suffisaient pas à prouver son efficacité. Par ailleurs, se prévaloir de ce genre de décoration est fortement sanctionné par la loi.

Perte de mémoire, mélange des genres, ou volonté de travestir la réalité ? Les électeurs jugeront…

Emilie BAILLON

Dans Oise Hebdo (17/06/20): deux articles sur notre 2ème tour…

Achetez le journal…

Pour tenir compte des éditeurs de presse, désormais, nous ne publierons les articles complets (sauf urgence absolue) qu’après le retrait de la vente du journal concerné. Soit à partir du lendemain, pour un quotidien, une semaine après pour un hebdomadaire. Cette disposition est prise en vue de ne pas freiner la vente de la presse qui a bien besoin d’être soutenue par un lectorat suivi et des maisons de la presse qui sont des commerçants importants de nos villages.

Au moment de la parution, nous annonçons de façon résumée l’article qui a attiré notre attention. Après le retrait de la vente de l’édition, l’article complet sera mis en ligne.

Merci de votre compréhension

Ils ont refusé le débat…

Par lettre adressée, le 28 mai 2020, aux deux autres têtes de listes nous avons proposé un débat public ou par live, les conditions restant à discuter

Daniel VEREECKE en a rejeté l’idée par ce message adressé à Gérard CHATIN:

De : vereecke.daniel [mailto: l’adresse courriel a été retirée]
Envoyé : mardi 2 juin 2020 18:55
À : Gérard CHATIN <gerard.chatin@sfr.fr>
Objet : réunion

‌Monsieur,
Je vous confirme qu’à l’unanimité, mon équipe ne souhaite pas participer à un débat entre les trois listes.
Dans notre esprit, tout est clair.
Cordialement 
Le DV

et par un article dans Oise Hebdo du 3 juin 2020

Jacqueline VANBERSEL n’y a répondu que par voie de presse dans un article paru le 6 juin dans l’Observateur de Beauvais puis par un autre dans Oise Hebdo du 10 juin 2020